Saint-Rémy-la-Vanne

Saint-Rémy-de-la-Vanne
Saint-Rémy-la-Vanne
Église de Saint-Rémy-de-la-Vanne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Provins
Canton Coulommiers
Intercommunalité Communauté de communes du Cœur de la Brie
Maire
Mandat
James Dubois
2014-2020
Code postal 77320
Code commune 77432
Démographie
Population
municipale
978 hab. (2016 en diminution de 1,31 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 34″ nord, 3° 14′ 00″ est
Superficie 15,00 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte administrative de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-la-Vanne

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-la-Vanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-la-Vanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-la-Vanne

Saint-Rémy-de-la-Vanne est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Saint-Rémois.

Géographie

Localisation

La commune de Saint-Rémy se situe dans la Brie dite laitière ou des Morins, à environ 12,5 kilomètres à l’est de Coulommiers[1].

Communes limitrophes

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de sept cours d'eau référencés :

  • la rivière le Grand Morin, longue de 118,2 km[2], affluent en rive gauche de la Marne, ainsi que :
    • un bras de 0,2 km[3] ;
    • un bras de 0,3 km[4] ;
    • le ru de Réveillon , 2,8 km[5], affluent du Grand Morin ;
    • le ru du Couru , 4,4 km[6], affluent du Grand Morin ;
      • un bras de 0,1 km[7] ;
      • le fossé 01 du Bois de Broyer, 2 km[8], qui conflue avec le ru du Couru.

À proximité du Grand Morin, se trouve un plan d'eau aménagé en base de loisirs. La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 10,25 km[9].

Voies de communication et transports

Transports

La commune est desservie par la ligne d’autocars N° 10 (Coulommiers - Meilleray) ) du réseau Transdev-IdF[10].

La commune est traversée par l'ancienne ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne et était desservie par une gare.

Urbanisme

L’habitat est largement dispersé. On trouve un centre comprenant les bâtiments officiel (mairie, école, église), appelé le Bourg et une vingtaine de hameaux et fermes isolées, les plus importants sont : Montmogis, Barlonge, la Cornée (aujourd’hui plus ou moins relié au Bourg par l’expansion de l’habitat), le Moulin du Pont, etc.

Occupation des sols

En 2018[11], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 60 % de terres arables, 24,5 % de forêts, 6,7 % de zones agricoles hétérogènes[Note 2], 4,7 % de zones urbanisées et 4,1 % de prairies[9].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Sanctus Remigius de Venna en 1135[12] ; Ecclesia Sancti Remigii de Vana en 1175[13] ; Saint Remy a la Vene en 1265[14] ; Sanctus Remigius de Vanna en 1278[15] ; Saint-Remy-de-la-Vanne en 1841[16].

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom de Vaux-de-la-Vanne[16] en l'an II (1789).

L'appellation locale de la commune est « Saint-Rémy-de-la-Vanne ». L'ajout de ce de est probablement lié au nom latin de la commune qui était Sanctus Remigius de Venna vers les années 1150 ou, de façon plus récente, au nom révolutionnaire.

Du saint éponyme.

Le mot Vanne vient du mot gaulois Veen ou Vehen qui signifie « tourbière »[17].

Histoire

Politique et administration

Mairie de Saint-Rémy-la-Vanne.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
26 septembre 2009 en cours James Dubois    
1997 août 2009 Marc Pavaux    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2016, la commune comptait 978 habitants[Note 3], en diminution de 1,31 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600704625734780795797858927
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
862866834886901916899860811
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
779756693583630574533604625
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
622565610619699807881977986
2016 - - - - - - - -
978--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Événements

Divers événements animent la commune. Il y a deux brocantes (du plan d’eau et du Bourg), les Foulées du Morin (cf. Sport). Une grande fête est organisée chaque année pour l’ouverture de la base de loisir du plan d’eau. En outre, divers animations (lotos, repas…) sont organisées à l’initiative des associations du village, parmi lesquelles la plus active est La Récrée.

Enseignement

Il existe deux écoles à Saint-Rémy, l'une au Bourg pour les primaires, à l'exception des CE2 et une à Montmogis pour les CE2. Les écoles de Saint-Rémy sont regroupées, dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal, avec celle du village voisin de Saint-Siméon.

Culture

Le village possède une bibliothèque animée par des bénévoles. Des animations de type expositions d’art sont parfois organisées. Cette commune est l'une des dernières de Seine-et-Marne à posséder un "corps de première intervention et d'appui" ou CPIA, c’est-à-dire un corps communal de sapeurs-pompiers volontaires. Ce CPIA recrute de nouveaux sapeurs-pompiers afin de compléter son effectif. adressez-vous à la mairie.

Sports

La principale activité sportive du village est le canoë-kayak, pratiqué sur le Morin dans le secteur de la base de loisir du plan d’eau.

Une association sportive de paintball est installé à côté de la base de loisirs et organise des parties tous les weekends.

En outre, une course à pied appelée Foulées du Morin est organisée chaque année pour les enfants et scolaires.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Localisation de Saint-Rémy-la-Vanne » sur Géoportail (consulté le 17 septembre 2019).
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Grand Morin (F65-0400) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras du Grand Morin (F6533501) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras du Grand Morin (F6533601) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Réveillon (F6536000) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru du Couru (F6535000) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras du Couru (F6533001) »
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 du Bois de Broyer (F6535100) »
  9. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 21 décembre 2018
  10. Site Trandev-IDF
  11. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  12. Du Plessis, II, p. 30.
  13. Du Plessis, II, p. 60.
  14. Longnon, II, p. 229.
  15. Archives nationales, S 5176a.
  16. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Th. Boutiot, t. I, p. 52.
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.