Encyclopédie Wikimonde

2 626 439 articles

Missak Manouchian

Missak Manouchian (arménien : Միսաք Մանուշեան), ou Michel Manouchian, né le à Adıyaman (Empire ottoman) et mort fusillé le à la forteresse du Mont-Valérien (France), est un ouvrier, poète et militant communiste arménien immigré en France. Il est surtout connu comme l'adjoint de Joseph Epstein à la tête des FTP-MOI de la région parisienne de la Résistance intérieure française à partir d' et plus haut gradé du « groupe Manouchian-Boczov-Rayman » de 23 résistants, jugés expéditivement, fusillés et stigmatisés par la campagne antisémite de l'affiche rouge en .

Survivant du génocide arménien de 1915 et formé au métier de menuisier, il se réfugie en en France, devenant « Français de préférence ». Ouvrier tourneur, autodidacte, il s'engage à la suite de la crise du 6 février 1934 dans le mouvement antifasciste qu'anime le Parti communiste français. En , il devient cadre de l'Internationale communiste et accède à la direction du journal Zangou, publié par la Section française du Comité de secours pour l'Arménie, puis de l'Union populaire franco-arménienne, relais de l'organisation Main-d'œuvre immigrée (MOI) de la CGTU auprès des ouvriers arméniens.

Militant communiste clandestin à partir de en raison de l'interdiction du Parti communiste français qui soutient le Pacte germano-soviétique, il est arrêté au lendemain de l'attaque allemande contre l'URSS. Rapidement libéré, il est ensuite versé en dans les FTP-MOI de la région parisienne, qui ont pris la succession de l'Organisation spéciale. Alors que les arrestations s'enchaînent, il est choisi en pour en être commissaire militaire et est arrêté trois mois plus tard par les Brigades spéciales après une longue filature. Un tribunal allemand le condamne à mort avec 22 de ses camarades. Figure de la résistance armée, il meurt, comme il l'écrit à son épouse Mélinée juste avant son exécution, « en soldat régulier de l’Armée française de la Libération ».

Missak et Mélinée Manouchian font leur entrée au Panthéon le , 80 ans jour pour jour après leur exécution.

Alexeï Navalny

Alexeï Anatolievitch Navalny (en russe : Алексей Анатольевич Навальный, ), né le à Boutyne dans l'oblast de Moscou et mort le au centre pénitentiaire de Kharp en Iamalie, est un avocat, militant anti-corruption, homme politique et prisonnier politique russe. Il organise des manifestations anti-gouvernementales et plaide en faveur de réformes contre la corruption en Russie et le régime de Vladimir Poutine.

En 2000, il adhère au parti démocrate Iabloko, puis se rapproche des milieux nationalistes et xénophobes en 2007 avant de s'en distancer en 2011. Membre du Conseil de coordination de l’opposition russe, il est le dirigeant du Parti du progrès, devenu Russie du futur, et fondateur de la Fondation anticorruption (FBK).

Ayant ouvert un blog anti-corruption, il publie avec son équipe sur les réseaux sociaux des documentaires sur la corruption en Russie, organise des manifestations et promeut ses campagnes politiques. Dans un entretien en 2011, il décrit le parti au pouvoir, Russie unie, comme le « parti des escrocs et des voleurs », qui devient une épithète populaire. Il publie des enquêtes détaillant les allégations de corruption de la part de hauts responsables russes et de leurs associés. En 2021, son compte a plus de six millions d'abonnés sur YouTube. Il gagne en popularité lors de la contestation des élections législatives de 2011.

Autorisé à se présenter aux élections municipales de Moscou en 2013, il termine en deuxième position avec 27 % des voix, dépassant les attentes mais perdant face au maire sortant, Sergueï Sobianine, nommé et soutenu par Vladimir Poutine. Plus tôt en 2013, Alexeï Navalny a été condamné avec sursis pour détournement de fonds. L'année suivante, il reçoit une autre peine avec sursis pour détournement de fonds. Ses deux affaires pénales sont largement considérées comme étant politiquement motivées et destinées à l'empêcher de se présenter aux élections futures. La Cour européenne des droits de l'homme statue ultérieurement que ces affaires violaient le droit de Navalny à un procès équitable, mais les peines ne sont pas annulées.

En 2016, il lance sa campagne pour l'élection présidentielle de 2018, mais il est exclu par la Commission électorale centrale en raison de sa condamnation pénale antérieure ; la Cour suprême russe rejette son appel par la suite. En 2017, il publie le documentaire Ne l'appelez pas Dimon, accusant le président du gouvernement Dmitri Medvedev de corruption et provoquant des manifestations de masse. En 2018, Navalny lance le « vote intelligent », une stratégie de vote tactique qui consiste à consolider les voix de ceux qui se présentent contre le parti Russie unie pour que celui-ci perde des sièges aux élections.

Alexeï Navalny est hospitalisé en 2020 dans un état grave après avoir été empoisonné au Novitchok. Évacué à Berlin et resté hospitalisé un mois, il accuse le président Poutine d'être responsable de son empoisonnement et une enquête menée par Bellingcat et The Insider incrimine des agents du FSB. Rentré en Russie en janvier 2021, il est immédiatement arrêté pour violation de son contrôle judiciaire imposé à la suite de sa condamnation en 2014, alors qu'il était hospitalisé en Allemagne. Après son arrestation, son équipe publie le documentaire Un palais pour Poutine : L'Histoire du plus gros pot-de-vin, accusant Vladimir Poutine de corruption et conduisant à d'importantes manifestations. Il est condamné plusieurs fois à partir de février 2021, notamment à 19 ans d'emprisonnement pour « extrémisme », tandis que ses organisations sont liquidées. Il est reconnu par Amnesty International comme prisonnier d'opinion et reçoit le prix Sakharov pour son activité en faveur des droits de l'homme. Il disparaît pendant près de trois semaines en décembre 2023, puis réapparaît dans une nouvelle prison du cercle arctique et meurt peu après, à l'âge de 47 ans.

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé (prononcé ), né le à Paris, est un footballeur international français qui joue au poste d'attaquant au Paris Saint-Germain. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde, il est reconnu pour ses qualités de dribbles, son efficacité et sa vitesse exceptionnelle.

Ayant grandi à Bondy en banlieue parisienne, Mbappé commence sa carrière professionnelle en 2015 à l’AS Monaco où il démontre sa précocité et remporte la Ligue 1 2016-2017. À l’issue de cette saison, il signe au Paris Saint-Germain pour un transfert de 180 millions d’euros, le deuxième montant le plus élevé de l’histoire derrière Neymar. Avec le PSG, l’attaquant remporte de nombreux trophées nationaux dont cinq championnats, atteint la finale de la Ligue des Champions en 2020 et devient le meilleur buteur du club. Meilleur scoreur du championnat de France à cinq reprises, il est le footballeur le plus récompensé aux trophées UNFP, en étant sacré quatre fois meilleur joueur de Ligue 1, et trois fois meilleur espoir.

Au niveau international, Mbappé fait ses débuts en équipe de France A en 2017 à l’âge de 18 ans. Lors de la Coupe du Monde 2018, il devient le deuxième plus jeune joueur après Pelé à inscrire un doublé en phase finale (en huitième face à l'Argentine) et à marquer lors de la finale, remportée 4-2 face à la Croatie. Buteur à quatre reprises, il est désigné meilleur jeune joueur de la compétition. Il dispute ensuite l’Euro 2021 puis remporte la Ligue des Nations la même année. Lors du Mondial 2022, la France se hisse à nouveau en finale où Mbappé inscrit un triplé (le premier depuis l'Anglais Geoff Hurst en 1966) devenant le meilleur marqueur de l’histoire à ce stade de la compétition. Malgré la défaite aux tirs au but contre l’Argentine, il termine meilleur buteur de l’édition avec 8 buts. Après la compétition, le sélectionneur Didier Deschamps le désigne capitaine de l'équipe de France.

Très populaire, Mbappé fait partie des sportifs les plus médiatiques et les plus suivis en France sur les réseaux sociaux. Il est également l'un des joueurs les mieux rémunérés au monde, apparaît dans de nombreux contenus publicitaires et contribue à plusieurs actions de charité.

En juin 2023, il annonce au PSG sa décision de ne pas activer l'option d'un an supplémentaire et d'honorer son contrat jusqu'en juin 2024.

Affiche rouge

L’Affiche rouge est le nom donné à une affiche de propagande antisémite allemande tirée à 15 000 exemplaires à partir de mi-février 1944 et placardée dans des villes et villages de France, lors d'une vaste campagne de propagande antisémite baptisée « L'armée du crime », présentant les Juifs comme globalement responsables d'une série d'attentats terroristes.

Cette campagne de propagande, lancée du 18 au 24 février 1944, sous l'occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale, visait à prouver la responsabilité des Juifs dans la délinquance et le terrorisme, pour valoriser la condamnation à mort le 17 février 1944 de 23 résistants, en majorité juifs, fusillés par les Allemands quatre jours après et appelés Groupe Manouchian-Boczov-Rayman puis dix ans plus tard « Groupe Manouchian », du nom de Missak Manouchian.

Un film est diffusé la même semaine aux actualités cinématographique, alors qu'on recense 330 cinémas pour la seule ville de Paris, la campagne de propagande comportant aussi des tracts, brochures et interventions à la radio et dans la presse écrite, notamment un reportage du journal d'actualités Signal. Cependant, selon Adam Rayski, l'allégation selon laquelle les accusés auraient comparu dans une salle d'audience dans un grand hôtel parisien est un « énorme mensonge de la propagande allemande et vichyssoise ». Les historiens doutent que les journalistes « français » et « étrangers » prétendant y avoir assisté aient été là.

Parmi les 23 victimes, plusieurs appartenaient aux FTP de la Résistance. Le tiers étaient des résistants polonais. Une dizaine, dont sept juifs, ont leur photo sur cette affiche qui a donné son nom à la première chanson de l'album de 1961 de Léo Ferré, mais ne sera appelée « affiche rouge » qu'à partir de cette chanson. Entre-temps, selon les historiens Annette Wieviorka et Stéphane Courtois, « le Parti communiste a effacé ses résistants juifs » au début des années 1950. La presse communiste et 10 000 manifestants avaient cependant, salué les « 23 héros du procès Manouchian-Boczov » le 21 février 1945, premier anniversaire de leur exécution sommaire. Le 80e voit en 2024 Missak Manouchian, accusé à tort de 56 attentats par l'affiche, entrer au Panthéon, avec son épouse Mélinée, où une plaque doit honorer les 22 autres du Groupe Manouchian-Boczov-Rayman, rebaptisé dans les années 1950 « groupe Manouchian » sous la pression du Parti communiste français alors sous l'influence de l'antisémite URSS.

Championnats du monde de biathlon 2024

Les Championnats du monde de biathlon 2024, cinquante-neuvième édition des Championnats du monde de biathlon, ont lieu à Nové Město na Moravě, en Tchéquie, du 6 au .

La France termine première nation de ces Mondiaux en battant son record de médailles avec six titres et treize podiums. Elle le doit essentiellement à son équipe féminine, avec en tête de liste Julia Simon, l'athlète la plus décorée de la compétition (quatre médailles d'or, une en bronze), Justine Braisaz-Bouchet (également cinq médailles, dont trois titres) et aussi Lou Jeanmonnot (quatre médailles, deux titres). Une seule épreuve leur échappe, l'Individuelle remportée par Lisa Vittozzi, mais les Françaises sont présentes sur la totalité des podiums, réalisent un quadruplé historique en sprint, remportent pour la première fois le titre du relais féminin, et règnent avec leurs coéquipiers masculins sur les épreuves mixtes. Chez les hommes, Johannes Thingnes Bø est au premier plan de la domination presque totale de la Norvège - avec notamment un triplé en sprint et un quintuplé en poursuite - en étant médaillé dans les sept épreuves auxquelles il participe, avec trois titres individuels. Il égale ainsi en carrière le record de son prestigieux compatriote Ole Einar Bjørndalen avec vingt titres mondiaux.

La Vysočina Arena de Nové Město ne désemplit pas durant les douze jours de compétition qui se déroulent sur une bande de neige préparée dans un environnement qui en est totalement dépourvu.

Jean-Louis Gasset

Jean-Louis Gasset, né le à Montpellier, est un footballeur français reconverti en entraîneur. Il est entraineur de l'Olympique de Marseille depuis le 20 février 2024.

Gennaro Gattuso

Gennaro Ivan Gattuso, né le à Corigliano Calabro en Italie, est un footballeur international italien, reconverti entraîneur.

En tant que joueur, il est connu pour son fort caractère et sa ténacité sur le terrain, qui lui a donné en italien son surnom de Ringhio (qui se traduit par « grognement » en français).

Justine Braisaz-Bouchet

Justine Braisaz-Bouchet, (née Braisaz, à Albertville), est une biathlète française, championne olympique et du monde de la mass start, aux Jeux de Pékin 2022 puis deux ans jour pour jour plus tard aux Mondiaux de Nové Město 2024

Justine Braisaz-Bouchet est issue du club des sports des Saisies, station olympique de 1992. Elle est membre de l'équipe de France de biathlon et membre de l'équipe de France Douane depuis 2015. Elle obtient sa première victoire en Coupe du monde le à l'arrivée de la mass start du Grand Bornand. Elle remporte la médaille de bronze en relais féminin avec Marie Dorin-Habert, Anaïs Chevalier et Anaïs Bescond lors des Jeux olympiques de PyeongChang. Au cours d'une saison 2018-2019 où elle ne connaît pas la réussite, elle parvient le à s'adjuger sa première médaille mondiale individuelle en prenant le bronze de l'individuel 15 kilomètres.

Le , Justine Braisaz-Bouchet remporte la dernière épreuve féminine des Jeux olympiques de Pékin, le départ groupé (mass start), grâce à une bonne vitesse à skis et surtout un tir rapide qui lui permettent, malgré quatre tours de pénalité, de finir détachée devant les Norvégiennes multimédaillées Tiril Eckhoff et Marte Olsbu Røiseland. Elle est la seconde Française à décrocher une médaille d'or dans une épreuve individuelle en biathlon, seize ans après Florence Baverel-Robert, titrée sur le sprint aux Jeux olympiques de Turin en 2006. Elle termine la Coupe du monde 2021-2022 sur une victoire qui lui permet de s'adjuger le petit globe de cristal de la mass start. Elle ne participe pas à la saison 2022-2023 au cours de laquelle elle donne naissance à une fille. Reprenant la compétition lors de la saison 2023-2024, son retour est victorieux et ponctué notamment à Lenzerheide par un triplé sprint, poursuite, mass start que seules sept biathlètes avaient réalisé avant elle. Lors des championnats du monde 2024, Justine Braisaz-Bouchet remporte cinq médailles dont trois en or : en relais mixte, en relais dames et pour finir dans la mass start.

Gérard Barray

Gérard Barray est un acteur français né le à Toulouse (Haute-Garonne) et mort le à Marbella (Espagne).

Vedette populaire du cinéma de cape et d’épée des années 1960, Gérard Barray est notamment connu pour ses rôles de d'Artagnan dans Les Trois Mousquetaires, Pardaillan dans Le Chevalier de Pardaillan et Hardi ! Pardaillan ou Surcouf dans Surcouf, le tigre des sept mers et Tonnerre sur l'océan Indien, avant de se tourner vers le genre policier, avec des films comme Sale temps pour les mouches et Béru et ces dames, et les thrillers tels Tendres Requins ou Le Témoin.

Il a également joué au théâtre dans L'Aigle à deux têtes de Jean Cocteau et plusieurs de l'émission Au théâtre ce soir au cours des années 1970.

Robert Badinter

Robert Badinter, né le à Paris et mort le dans la même ville, est un homme politique, juriste et essayiste français.

Professeur de droit privé et avocat au barreau de Paris, il se fait connaître du grand public pour son combat contre la peine de mort dont il soutient l'abolition devant le Parlement en alors qu'il est garde des Sceaux et ministre de la justice.

Proche de François Mitterrand et membre du Parti socialiste, il est successivement garde des Sceaux de à , président du Conseil constitutionnel de à et sénateur des Hauts-de-Seine de à .

Tout au long de son engagement politique, il prend position pour la réinsertion des détenus, pour une série d'évolutions du Code pénal ainsi que pour la lutte contre l'antisémitisme et l'homophobie. Il est également l'instigateur d'une loi portant son nom sur l'indemnisation des victimes des accidents de la route.

Philippe Grumbach

Philippe Grumbach est un journaliste français, né le à Paris et mort le dans la même ville.

Entré à L'Express en 1954, il en deviendra directeur après le départ de Claude Imbert en 1971. Il a aussi travaillé au Crapouillot et a fondé Pariscope, un guide culturel parisien. Il est directeur adjoint de la rédaction du Figaro durant les années 1980. Il a été membre du Haut Conseil de l'audiovisuel et administrateur de l’Institut français de l'éducation. Il a produit des films dont celui de Claude Chabrol, Les Fantômes du chapelier.

En 2024, le grand public apprend qu'il était, depuis 1946, un espion au profit de l'Union soviétique.

Anatomie d'une chute

Anatomie d'une chute est un drame français co-écrit et réalisé par Justine Triet, sorti en 2023.

Le film est présenté pour la première fois dans le cadre de la compétition officielle du Festival de Cannes 2023, et obtient la Palme d'or — Justine Triet devenant la troisième femme à remporter cette prestigieuse récompense.

Le film obtient par la suite de nombreuses récompenses et nominations. En janvier 2024, il devient le premier film français à remporter le Golden Globe du meilleur scénario et décroche aussi celui du meilleur film en langue étrangère. Le film est nommé à cinq reprises aux Oscars 2024, notamment comme meilleur film (ce qui en fait le dixième long métrage français de l'histoire en lice pour ce prix) et meilleur réalisateur. En France, le film est notamment nommé 11 fois pour les César 2024, entre autres dans les catégories meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario original.

Fabrice Leggeri

Fabrice Leggeri, né le à Mulhouse, est un haut fonctionnaire français qui fait une grande partie de sa carrière au sein du ministère de l'Intérieur, notamment à des postes de sous-préfet. Il est directeur de l'agence Frontex de l'Union européenne entre 2015 et 2022. Il démissionne de ce poste au moment où l'Office européen de lutte antifraude recommande l'ouverture contre lui d'une procédure disciplinaire.

En février 2024, il s'engage en politique pour le Rassemblement national à l'occasion des élections européennes.

Élections européennes de 2024 en France

Les élections européennes de 2024 en France se tiennent le 9 juin 2024 afin d'élire les 81 eurodéputés représentant la France au Parlement européen.

Mélinée Manouchian

Mélinée Manouchian (en arménien : Մելինէ Մանուշեան), née le 13 novembre 1913 à Constantinople (Empire ottoman) et morte le à Fleury-Mérogis (France), est une immigrée résistante d'origine arménienne, devenue française à la Libération. Veuve du héros de l'Affiche rouge Missak Manouchian, elle en est la première et principale biographe.

N'oubliez pas les paroles !

N'oubliez pas les paroles !, parfois abrégé NOPLP, est un jeu télévisé français, diffusé en France, de façon bi-quotidienne, sur France 2, depuis le et en Belgique, sur La Deux, depuis le puis sur Tipik à partir du . Il est présenté par Nagui depuis son lancement — hormis quelques exceptions — et est produit par la société Air Productions.

Le jeu est adapté de la version américaine Don't Forget the Lyrics!, créé par Jeff Apploff en 2007.

Pour les émissions quotidiennes, il s'agit d'un grand karaoké, où des candidats chantent une chanson interprétée en direct par un orchestre, le but étant de continuer à chanter lorsque les paroles ne sont plus affichées à l'écran et retrouver les mots manquants. En version classique (jusqu'en 2013) le candidat était seul et devait grimper dans l'échelle des gains pour espérer obtenir jusqu'à 100 000 . Depuis 2013 et la version maestro, deux candidats s'affrontent chaque soir : pour le challenger, le but est de détrôner le maestro, qui accumule les victoires et reste en place à chaque émission, tentant de remporter jusqu'à 20 000 à l'issue de chacune.

Des émissions spéciales sont aussi diffusées, le principe étant relativement le même que pour les émissions quotidiennes. Certaines en première partie de soirée, où des enfants s'affrontent ; ou alors des anciens candidats ; voire des personnalités qui jouent pour des associations. Certaines en access prime-time (dans la case habituelle) où des anciens candidats se font face.

Audrey Lamy

Audrey Lamy, née le à Alès (Gard), est une actrice et humoriste française . Elle est la sœur d'Alexandra Lamy.

Jordan Bardella

Jordan Bardella, né le à Drancy (Seine-Saint-Denis), est un homme politique français, président du Rassemblement national (RN) depuis 2021, principal parti d'extrême droite en France.

Membre à partir de 2012 du Front national (devenu par la suite Rassemblement national), il devient assistant parlementaire en 2015. Il est porte-parole du parti de 2017 à 2019, membre de son bureau national depuis 2018, ainsi que directeur national de Génération nation (branche jeune du RN). Il est conseiller régional d'Île-de-France depuis 2015.

Aux élections européennes de 2019 en France, âgé de 23 ans, il conduit la liste du RN, qui arrive de peu en tête du scrutin. Élu député européen, il devient dans la foulée deuxième vice-président du parti. Il est sans succès tête de liste aux élections régionales de 2021 en Île-de-France.

Il est ensuite nommé premier vice-président du RN par Marine Le Pen, assurant ainsi la fonction de président du parti par intérim durant la campagne présidentielle de celle-ci en 2022. Lors du congrès du RN de la même année, il est élu président du parti face à Louis Aliot.

Judith Godrèche

Judith Godrèche, née le à Paris 17e, est une actrice, scénariste, réalisatrice et écrivaine française.

Elle est révélée par le drame La Désenchantée (1990) de Benoît Jacquot, qui lui vaut une nomination au César du meilleur espoir féminin, puis par la comédie d'époque Ridicule (1996) réalisée par Patrice Leconte.

Par la suite, elle se distingue dans les comédies dramatiques L'Auberge espagnole (2002) de Cédric Klapisch, France Boutique (2002) de Tonie Marshall et Potiche (2010) de François Ozon. Les deux premiers films lui valent des nominations au César de la meilleure actrice dans un second rôle.

À la suite des résultats décevants de son premier film en tant que scénariste et réalisatrice, Toutes les filles pleurent (2010), elle se voit proposer d'écrire et de jouer dans une série HBO, qui ne sera finalement pas réalisée, et s'expatrie alors aux États-Unis. Elle y poursuit aujourd'hui sa carrière d'actrice.

Ilia Topuria

Ilia Topuria, né le à Halle (Allemagne), est un pratiquant hispano-géorgien d'arts martiaux mixtes (MMA). Il combat actuellement dans la catégorie des poids plumes de l'Ultimate Fighting Championship.

En , il bat Alexander Volkanovski et devient champion des poids plumes de l'UFC. Il devient par la même occasion le premier champion géorgien et espagnol de l'histoire de l'UFC.

Justine Triet

Justine Triet, née le à Fécamp (Seine-Maritime), est une réalisatrice, scénariste et actrice française.

Aux côtés d'artistes féminines comme Céline Sciamma, Maïwenn, Rebecca Zlotowski, Greta Gerwig ou Julia Ducournau, elle fait partie d'une toute nouvelle génération de réalisatrices apparue et reconnue dans une époque post-MeToo. Elle marque l'histoire du cinéma en devenant la première réalisatrice française nommée à l'Oscar de la meilleure réalisation.

Elle débute en réalisant plusieurs documentaires et le court-métrage Vilaine Fille, mauvais garçon primé à la Berlinale 2012. Deux ans plus tard, son premier long métrage La Bataille de Solférino présenté lors du Festival de Cannes 2014 connaît un succès critique important qui l'impose dans le paysage audiovisuel francophone et lui vaut une nomination aux César du meilleur premier film. Elle confirmera cette reconnaissance avec la comédie Victoria qui lui vaudra à nouveau deux autres nominations aux Césars ainsi que Sibyl en 2019.

Quatre ans plus tard, elle acquiert un succès mondial grâce à son film de procès Anatomie d'une chute qui obtient la Palme d'or au Festival de Cannes 2023. Elle devient alors la troisième femme de l'histoire du festival à remporter ce prix après la réalisatrice néozélandaise Jane Campion et sa consœur Julia Ducournau. Pour ce film, elle est aussi récompensée par deux Goldens Globes, un Lumière, trois Prix du cinéma européen et à titre personnel pour deux nominations aux Oscars, et deux nominations aux Césars et deux nominations aux BAFTAs. Son film est également le plus gros succès français de 2023 sur le marché nord-américain dès la fin , ainsi que le dixième long métrage de l'histoire du cinéma français en lice pour le trophée suprême à Hollywood, après La Grande Illusion de Jean Renoir, Z de Costa-Gavras, Tess de Roman Polanski, Atlantic City de Louis Malle, Le Pianiste de Roman Polanski, The Artist de Michel Hazanavicius, Amour de Michael Haneke, The Father de Florian Zeller et Coda de Sian Heder.

Julia Simon

Julia Simon, née le à Albertville, est une biathlète française issue du Club des Sports des Saisies (Savoie).

Elle obtient son premier podium en Coupe du monde le en terminant troisième de l'individuel 15 km d'Östersund, puis décroche sa première victoire individuelle le 14 mars 2020 en remportant la poursuite de Kontiolahti en Finlande. Elle est championne du monde du relais mixte simple avec Antonin Guigonnat le 18 février 2021 à Pokljuka, médaillée d'argent du relais mixte aux Jeux olympiques de Pékin en 2022.

Sa véritable percée au plus haut niveau international s'opère lors de la saison 2022-2023 avec le port durable du dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde. En point d'orgue, elle décroche le 12 février 2023 à Oberhof le titre de championne du monde de la poursuite, devenant ainsi la septième biathlète française à remporter un titre mondial individuel. En mars, elle s'adjuge le classement général de la Coupe du monde 2022-2023, 18 ans après le sacre de Sandrine Bailly, qui était la dernière Française à avoir gagné le gros globe de cristal.

Elle est l'athlète la plus décorée des Championnats du monde 2024 à Nové Město, où elle conduit en dernière relayeuse le relais mixte français au sacre, puis enchaîne sur un doublé victorieux sprint-poursuite, avant de gagner avec ses coéquipières le relais féminin pour un total de quatre médailles d'or. Avec six titres en tout, Julia Simon devient ainsi la biathlète française comptant le plus d'or aux championnats du monde.

Madame Web (film)

Madame Web est un film américain réalisé par S. J. Clarkson et sorti en 2024.

Quatrième production de l'univers Sony's Spider-Man Universe, il s'agit d'un film centré sur le personnage de Madame Web créé par le scénariste Dennis O'Neil et le dessinateur John Romita Jr. pour Marvel Comics.

Saison 13 de Danse avec les stars

La treizième saison de l'émission française de divertissement Danse avec les stars est diffusée à partir du vendredi sur TF1. Elle est animée par Camille Combal.

La Zone d'intérêt

La Zone d'intérêt (The Zone of Interest) est un drame de guerre britannico-polono-américain écrit et réalisé par Jonathan Glazer, sorti en 2023.

Il s'agit de l'adaptation du roman portant le même titre de Martin Amis.

Présenté en « compétition officielle » au Festival de Cannes 2023, il remporte le Grand prix et le prix FIPRESCI. Johnnie Burn, sound designer et chef monteur son du film, remporte le prix CST de l'artiste technicien.

Taylor Swift

Taylor Alison Swift, née le à Reading, en Pennsylvanie, est une auteure-compositrice-interprète et actrice américaine.

La sortie de son premier album intitulé Taylor Swift (2006) lance sa carrière dans le genre country alors qu'elle n'a que seize ans. En 2008, son deuxième album, intitulé Fearless devient l'album le plus vendu des États-Unis en 2009 et l'artiste lance sa première tournée internationale, le Fearless Tour. L'album remporte quatre Grammy Awards, dont celui de l'Album de l'année, ce qui fait de Taylor Swift la plus jeune artiste à avoir remporté ce prix. Son troisième album, Speak Now (2010), est également un succès et le prélude d'une tournée mondiale de plus de cent concerts.

En 2012, son quatrième album, intitulé Red s'écoule à 1,2 million d'exemplaires, dès sa sortie. Il s'éloigne des sonorités country pour plaire à un public plus large et international. En 2015 son cinquième album 1989 se place à la tête des ventes dans 78 pays et devient même dans son pays l'album le plus vendu en une semaine depuis celui d'Eminem en juin 2002, The Eminem Show. Son sixième album, Reputation, fait de Taylor Swift la seule artiste de l'histoire à vendre consécutivement quatre albums à plus d'un million de copies, la semaine de leur sortie, dans son pays. En 2019, Taylor Swift publie son septième album, Lover, qui se hisse lui aussi en tête des classements américains et lui permet de devenir l'artiste la plus récompensée de l'histoire des American Music Awards, battant le record de Michael Jackson.

Après avoir sorti en 2020 avec succès deux albums de style folk, Folklore et Evermore, Taylor Swift commence en 2021 à réenregistrer ses premiers albums pour en récupérer les droits. Elle commence par Fearless puis Red en 2021, suivis de Speak Now et 1989 en 2023. En , elle sort son dixième album, Midnights, qui bat de nombreux records d'écoute sur Spotify et signe son grand retour dans l'univers pop. Elle est alors la première artiste de l'histoire à occuper les dix premières places du Billboard Hot 100. En 2023, elle entame une tournée des stades mondiale, The Eras Tour, qui rencontre un immense succès et relance la vente de ses anciens albums grâce notamment au streaming mais aussi en terme de ventes réelles (physiques et numériques). Elle est la seule artiste vivante à voir cinq de ses albums figurer dans le top 10 du Billboard 200 cette année-là. Cruel Summer, de l'album Lover, devient un hit plusieurs années après sa sortie et sa chanson la plus écoutée sur Spotify. En février 2024, elle obtient pour la quatrième fois le Grammy de l'album de l'année pour son album Midnights, ce qui constitue un autre record.

Son impact culturel, mais également économique et politique, est reconnu et commenté par les médias, au point qu'elle devient la première artiste à être désignée « personnalité de l'année » par le magazine américain Time en 2023. En plus de sa carrière musicale, Taylor Swift mène une carrière d'actrice dans diverses productions pour le cinéma et la télévision.

AlRawabi School for Girls

AlRawabi School for Girls ou AlRawabi : Écoles pour filles au Québec (en arabe : مدرسة الروابي للبنات, Madrasat al-Rawabi al-Banat) est une série télévisée dramatique jordanienne réalisée par Tima Shomali et diffusée sur Netflix depuis le .

La première saison en six épisodes est diffusée en 32 langues et 190 pays. Elle est doublée dans plus de 9 langues, dont l'anglais, l'espagnol, l'italien, le français, l'allemand et le turc. C'est la deuxième série originale jordanienne de Netflix après Jinn. À l'origine produite comme une mini-série, elle est finalement renouvelée en mai 2022 pour une deuxième saison diffusée le 15 février 2024 sur la plateforme.

Panthéon (Paris)

Le Panthéon est un mausolée de style néo-classique situé dans le 5e arrondissement de Paris. Au cœur du Quartier latin, au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, il est au centre de la place du Panthéon et entouré notamment de la mairie du 5e arrondissement, du lycée Henri-IV, de l'église Saint-Étienne-du-Mont, de la bibliothèque Sainte-Geneviève et de la faculté de droit. La rue Soufflot lui dessine une perspective vers l’ouest jusqu'au jardin du Luxembourg.

Prévu à l'origine, au XVIIIe siècle, pour être une église qui abriterait la châsse de sainte Geneviève, ce monument a depuis la Révolution française vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l'Histoire de France, hormis pour les carrières militaires normalement consacrées au Panthéon militaire des Invalides. Y sont notamment inhumés Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Louis Braille, Sadi Carnot, Émile Zola, Jean Jaurès, Félix Éboué, Jean Moulin, Jean Monnet, Pierre et Marie Curie, André Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y fait son entrée en 2002. Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette y font leur entrée le . Simone Veil, accompagnée de son époux Antoine Veil, y est inhumée depuis le . Maurice Genevoix y entre le . Joséphine Baker rejoint le temple républicain le 30 novembre 2021.

L'architecture reprend notamment la façade du Panthéon de Rome, construit au Ier siècle av. J.-C., surmontée d'un dôme qui s'inspire du Tempietto de l'église San Pietro in Montorio. Les différents dessins de sa construction, sa décoration, les inscriptions et les symboles qui y figurent permettent de parcourir la construction — lente et contrastée — de la nation française. Ce monument, considéré comme un lieu de mémoire, est ouvert au public et géré par le Centre des monuments nationaux.

Jannik Sinner

Jannik Sinner, né le à San Candido dans les Alpes italiennes, est un joueur de tennis italien, professionnel depuis 2018.

En novembre 2020, il remporte le tournoi de Sofia à 19 ans et devient le premier joueur né au XXIe siècle à remporter un titre ATP et le plus jeune Italien titré dans l'ère Open. Par ailleurs, il a atteint la finale du Masters 1000 de Miami en 2021 et 2023 et atteint les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem.

En novembre 2023, il devient le premier joueur italien à se qualifier pour la finale du Masters qu'il perd face au numéro 1 mondial Novak Djokovic. Dans le courant du même mois, il remporte la Coupe Davis avec l'Italie, en étant le principal acteur de ce succès, victorieux notamment face à la Serbie et du match contre Djokovic en demi-finale.

En janvier 2024, il remporte l'Open d'Australie pour sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem. À cette occasion, il s'impose face à Daniil Medvedev en 5 sets après avoir été mené 2 sets à 0. Il devient alors le premier Italien à remporter l'Open d'Australie et le second Italien de l'ère Open à remporter un tournoi du Grand Chelem après Adriano Panatta en 1976.

Bob Marley

Robert Nesta Marley dit Bob Marley, né le à Nine Miles (Jamaïque) et mort à 36 ans le à Miami (États-Unis) d'un cancer (mélanome), est un auteur-compositeur-interprète et guitariste jamaïcain.

Il rencontre de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Il a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde.

Bob Marley commence sa carrière musicale en 1962. En 1963, il forme avec Bunny « Wailer » Livingston et Peter McIntosh un trio vocal, The Wailing Wailers. Avec Simmer Down, en 1964, qui appelle à la cessation des luttes entre les ghettos et à l'union contre la pauvreté, The Wailers rencontre leur premier vrai succès local en Jamaïque. Beaucoup d'autres suivent jusqu'à 1968. Entre-temps, Bob Marley est devenu rasta à partir de 1966, sous l'influence de personnages importants (comme Mortimer Planno) du mouvement rastafari, alors en plein essor en Jamaïque.

Entre 1968 et 1971, les Wailers entament avec le producteur Lee « Scratch » Perry une collaboration très fructueuse qui génère quatre albums synthétisés en 1972 par le label Trojan sur l'album African Herbsman. Tout début 1973, sort sous le nom de groupe The Wailers Catch A Fire, puis Burnin' en avril 1973, tous deux chez Island Record, le label fondé par Chris Blackwell. C'est à l'issue de la tournée anglaise Burnin' Tour 1973 que Bunny Livingston, puis Peter McIntosh quittent le groupe fin 1973.

Bob Marley, désormais en solo, s'appuie sur la remarquable section rythmique composée par Aston « Family » Man Barrett (basse) et Carlton « Carly » Barrett (batterie) pour s'affirmer sous le nom de Bob Marley & the Wailers. À ce noyau dur, s'ajoutent le claviériste Touter (remplacé dès Rastaman Vibration par Tyrone Downie et Earl « Wya » Lindo), le guitariste américain Al Anderson et le trio vocal The I-Threes composé de Rita Marley (sa femme), Judy Mowatt et Marcia Griffiths. En 1974, sort l'album Natty Dread qui marquera le début du succès mondial de Bob Marley, notamment sous l'impulsion de la reprise du titre I Shot the Sheriff par Eric Clapton. L'album est un succès à travers le monde.

S’ensuit l'album Rastaman Vibration (1976) qui fait définitivement de Bob Marley une star mondiale et le plus grand porte-parole du reggae. Quelques mois après la sortie de cet album, Bob Marley survit en décembre 1976 à une tentative d'assassinat chez lui, à Kingston, en Jamaïque durant la campagne électorale, qui le pousse à s'installer à Londres. Il relate cet épisode dans la chanson Ambush in the Night sur l'album Survival. C'est durant cet exil qui durera jusqu'à mi-1978 et le One Love Peace Concert à Kingston, que sort l'album Exodus (1977) ; œuvre considérée par Time Magazine comme le meilleur album du XXe siècle.

En 1978 sort l'album Kaya, puis Survival en 1979, qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti. Avant et après Survival, Bob Marley fait plusieurs voyages en Afrique et y donne quelques concerts, dont un au Zimbabwe, en 1980, pendant les festivités célébrant l'accession de ce pays à l'indépendance.

Atteint d'un mélanome diagnostiqué en 1977 qui devient un cancer généralisé, Bob Marley sort son dernier album, Uprising, en 1980 et donne son dernier concert à Pittsburgh le . Il meurt le 11 mai 1981 à Miami, aux États-Unis, à l'âge de trente-six ans. Il est enterré le 21 mai à Saint Ann, en Jamaïque. Ses funérailles nationales à Kingston réunissent des milliers de personnes.

Au cours de sa carrière, Bob Marley devient le plus grand musicien de reggae à travers le monde et une icône du mouvement rastafari. Il est également considéré comme un symbole mondial de la culture et de l'identité jamaïcaine, tout en plaidant également pour le panafricanisme, le tiers monde et la réduction des inégalités et de la misère. Bob Marley figure également parmi les artistes musicaux les plus vendus de tous les temps, tandis que son style a influencé des artistes de différents genres. La Jamaïque l'a honoré à titre posthume peu de temps après sa mort, puisqu'il a été nommé à l'ordre du Mérite jamaïcain. Il reste au XXIe siècle le Jamaïcain le plus connu dans le monde aux côtés d'Usain Bolt.

Kharp

Kharp (en russe : Харп) est une commune urbaine russe située dans l'okroug urbain de Labytnangui , dans le district autonome de Iamalo-Nénétsie, dans l'Oural polaire. Sa population s'élevait à 5 031 habitants au recensement de 2021.

Coupe du monde de biathlon 2023-2024

La 47e édition de la Coupe du monde de biathlon se déroule entre le et le . La compétition se compose de neuf étapes, la première à Östersund en Suède, la dernière à Canmore au Canada, et est ponctuée en février par les championnats du monde 2024 à Nové Město.

En raison de l'Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, les athlètes russes et biélorusses sont de nouveau interdits de compétition pour toute la saison.

Simon Adingra

Simon Adingra est un footballeur international ivoirien, né le à Yamoussoukro (Côte d'Ivoire), qui joue au poste d'ailier gauche au Brighton & Hove Albion. Il remporte la CAN le 11 février 2024 avec la Côte d'Ivoire à domicile au stade Alassane Ouattara à Ébimpé lors de la 34e édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2023). Il est élu meilleur joueur de la finale et meilleur jeune joueur de la compétition .

Sans jamais nous connaître

Sans jamais nous connaître (All of Us Strangers) est un film britannique écrit et réalisé par Andrew Haigh, sorti en 2023.

Le film est basé sur le roman Strangers de Taichi Yamada, paru en 1987. Il s'agit de la deuxième adaptation du roman, après le film japonais Les Désincarnés en 1988.

Le film est présenté en avant-première au 50e Telluride Film Festival.

Salué par la critique, il est nommé comme l'un des dix meilleurs films indépendants de 2023 par le National Board of Review.

Invasion de l'Ukraine par la Russie

L'invasion de l'Ukraine par la Russie est un conflit déclenché le par ordre du président russe Vladimir Poutine, à partir de la Russie, de la Biélorussie et des territoires ukrainiens occupés par les Russes depuis la guerre russo-ukrainienne de 2014, à savoir la Crimée et les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

L'invasion intervient huit ans après le déclenchement de la guerre russo-ukrainienne qui suit l'annexion de la Crimée par la Russie, ainsi que le début de la guerre du Donbass à partir du printemps 2014 ; ces actions sont nées de l'opposition russe au mouvement Euromaïdan de 2013-2014. En 2021, les tensions s'intensifient, d'abord par le renforcement du dispositif militaire russe à la frontière ukrainienne avec la Russie et la Biélorussie ainsi qu'en Crimée sous occupation russe, puis, le , par la reconnaissance russe de l'indépendance des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, deux zones séparatistes de la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine. Après une incursion des forces armées russes dans le Donbass, une offensive générale aérienne, maritime et terrestre est déclenchée sur l'ensemble du territoire ukrainien le .

Malgré la chute de Kherson dans les premiers jours de l'invasion, les Ukrainiens repoussent les offensives russes contre Kiev, contre Kharkiv et contre le nord. Ils retardent l'avancée des Russes avec les défenses prolongées de Marioupol et de Sievierodonetsk, contrecarrant les projets russes d'une victoire rapide.

À la fin de l'été 2022, les Russes occupent des parties de cinq oblasts d'Ukraine. Cherchant à couper l'Ukraine de son accès à la mer, les Russes prennent le contrôle de la côte de l'Ukraine continentale sur la mer d'Azov ; cependant leur avancée vers Odessa et le Danube, le long de la côte de la mer Noire, est entravée par leur incapacité à s'emparer rapidement de Mykolaïv ou à tenir l'île des Serpents.

À son déclenchement, cette invasion est considérée comme la plus importante opération militaire qu'ait connue l'Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cette invasion est qualifiée par les observateurs de guerre d'agression contre l'Ukraine, et la Russie est dénoncée par la plupart des pays occidentaux ainsi que par le G7, et par la grande majorité de la communauté internationale. Une série sans précédent de sanctions est progressivement mise en place contre la fédération de Russie, tandis que plusieurs pays, parmi lesquels des États membres de l'OTAN et des États membres de l'Union européenne, apportent leur aide à l'Ukraine attaquée en fournissant notamment du matériel militaire, de la nourriture, du matériel médical et d'importantes aides financières. La solidarité européenne s'exprime également par l'accueil d'une partie des plus de 5 millions de réfugiés ukrainiens, l'autre partie allant en Russie. En préalable aux discussions ou négociations, le régime de Poutine exige le renversement du régime ukrainien, ce qu'il appelle la « dénazification » de l'Ukraine, la dissolution de son armée, la neutralité du pays, la reconnaissance de l'appartenance de la Crimée à la Russie et l'indépendance des deux « républiques populaires » du Donbass dont les séparatistes ne contrôlaient qu'une partie depuis 2014.

De nombreux crimes de guerre pendant le conflit commis par les forces russes sont constatés, notamment des frappes visant délibérément les populations civiles dans les villes encerclées, ainsi que de massacres de civils (comme dans les environs de Kiev) découverts après qu'elles se sont retirées pour se repositionner à l'est et au sud. Ce repositionnement russe est destiné à conquérir l'intégralité du Donbass et créer une continuité territoriale le long de la côte de la Mer d'Azov, jusqu'à la péninsule de Crimée annexée par la Russie en 2014, voire jusqu'à Odessa et au-delà, pour rejoindre la république séparatiste russophone autoproclamée de Transnistrie.

En Russie, l'invasion est officiellement appelée « opération militaire spéciale » et, dans le cadre de la propagande d'État et du strict contrôle du récit imposé à la population, l'utilisation de plusieurs mots est réprimée par la loi et passible de prison, tandis que les réseaux sociaux sont censurés, tout comme l'ensemble des médias, dont plusieurs qui ne sont pas dans la ligne du régime ont dû fermer. La Russie qualifie en outre cette invasion de guerre préventive visant à freiner l'extension de l'OTAN à ses frontières, et ce afin de préserver son intégrité et l'équilibre des forces internationales.

L'invasion a des répercussions internationales, aussi bien dans la crise énergétique mondiale de 2021-2022 que dans la crise alimentaire de 2022. En septembre 2022, après une contre-offensive de l'armée ukrainienne qui lui a permis de reconquérir plusieurs milliers de kilomètres carrés dans la région de Kharkiv, Vladimir Poutine décrète la « mobilisation partielle » de la population masculine russe, tandis que des référendums sont organisés à la hâte dans quatre régions occupées de l'est et du sud ukrainiens. Ceux-ci, jugés fictifs et illégaux par la communauté internationale, débouchent sur un processus d'annexion au territoire russe, et à des menaces de le défendre comme tel, en n'excluant pas l'usage de l'arme nucléaire. La seule capitale régionale occupée (puis annexée) par la Russie, Kherson, est reprise en novembre par les forces ukrainiennes. Le même mois et le suivant, la Russie mène une intense campagne de bombardements sur toutes les infrastructures civiles (électricité, eau) du pays.

En 2023, une contre-offensive ukrainienne commencée en juin est un échec en novembre malgré l'arrivée d'équipements militaires occidentaux dont des chars, les Russes ayant construit d'importantes infrastructures défensives. L'armée russe reprend localement l'offensive sur Avdiïvka dont elle s'empare en février 2024 après le retrait des troupes ukrainiennes. Début 2024, le conflit est considéré être dans une impasse.

Autres articles

Articles de Wikimonde Plus