Flagy (Seine-et-Marne)

Flagy
Flagy (Seine-et-Marne)
Lavoir sur l'Orvanne à Flagy.
Blason de Flagy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Moret Seine et Loing
Maire
Mandat
Jacques Drouhin
2014-2020
Code postal 77940
Code commune 77184
Démographie
Gentilé Flagiens
Population
municipale
643 hab. (2016 en diminution de 0,31 % par rapport à 2011)
Densité 89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 47″ nord, 2° 55′ 20″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 151 m
Superficie 7,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Flagy

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Flagy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flagy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flagy
Liens
Site web flagy.fr

Flagy est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Flagiens.

Géographie

Localisation

Le village est situé à 10 km au sud de Montereau-Fault-Yonne.

Communes limitrophes

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de cinq cours d'eau référencés :

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 3,01 km[6].

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 41 lieux-dits administratifs répertoriés[7] dont les plus importants sont Bellefontaine, Guémery, Mâche-Moulin.

Occupation des sols

En 2018[8], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 64 % de terres arables, 31,6 % de forêts et 4,4 % de zones urbanisées[6].

Toponymie

  • D'origine gallo-romaine, il désigne le domaine de Flavius.
  • Capelle de Flagioco - Flagicum - Flagy-en-Gâtinois - Flagey - Flagi[9].

Histoire

Flagy est un ancien lieu fortifié. Le village a été construit au XIIe siècle sur l'ordre de Louis VII[10] en 1130. En bordure d'un domaine royal, il est bâti selon un plan rectangulaire, comme le montrent les sept rues parallèles conduisant à la rivière franchie par sept ponts ou passerelles. Le cours de l'Orvanne a été détourné et aménagé pour approvisionner le village en eau. Le moulin, construit au XIIIe siècle, existe encore en 2010 et représente bien la traditionnelle architecture régionale de l'époque.

Outre la rivière, sept puits, un dans chacune des rues parallèles, fournissaient l'eau potable. Il en existe encore plusieurs, qui ont été utilisés jusqu'en 1960.

Lors de la journée du patrimoine, on peut visiter deux entrées de souterrain. Un réseau de souterrains reliait les caves à vivres qui servaient aussi de refuges lors d'invasions du village par des ennemis. On peut voir dans l'un des souterrains quelques restes d'objets anciens.

Curiosité sur le toit de l'église, la girouette comporte deux symboles : un coq, symbole habituel, et une tête de cochon, autre symbole, souvenir durable d'une légende locale, transmise oralement. Pendant la guerre de Cent Ans, la terrible peste noire atteignit de nombreux villages de l'Île-de-France. Touchés par l'épidémie, des habitants d'un village voisin vinrent demander secours à Flagy, où se trouvait un hôpital (Hôtel-Dieu). Mais les Flagiens refusèrent énergiquement l'entrée du village aux malades. Les pauvres gens durent chercher ailleurs un meilleur accueil. On dit que l'évêque, indigné par cette attitude de refus, ce manque de compassion, infligea une punition aux Flagiens. Depuis lors une girouette en forme de tête de cochon tourne selon les vents sur le toit de l'église.

En 1832, les communes de Flagy et de Noisy-le-Sec ont changé leurs limites territoriales : le hameau de Rudignon a été détaché de Flagy pour être réuni à Noisy-le-Sec. Il faudra attendre 1910 pour que cette dernière prenne le nom de Noisy-Rudignon.

Politique et administration

La mairie.

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 1882   Pierre Toussaint Gauvin    
mars 2001   Claude Desvignes    
mars 2008 En cours Jacques Drouhin    

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2016, la commune comptait 643 habitants[Note 2], en diminution de 0,31 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
449423386433448425474445448
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
454479458452413395409385348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
345362331290297314269351339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
363328377374415534621636644
2016 - - - - - - - -
643--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

Économie

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine

L'église Notre-Dame de Pitié.

Lieux et monuments

Du clocher-tour il ne reste que la façade sud et une tourelle qui abrite l'escalier.
  • Le moulin de Flagy, vraisemblablement achevé à la fin du XIIIe siècle. Il appartint peut-être à Blanche de Castille, car Flagy faisait alors partie du domaine royal.
La roue à aubes du moulin était mue par l'eau de la rivière l'Orvanne. Le moulin fabriquait la farine nécessaire aux habitants. Au commencement du XIXe siècle, une turbine remplaça la roue à aubes. Elle actionnait une dynamo qui produisait de l'électricité de force inégale. Cependant, en 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale, le moulin fonctionna à nouveau pour faire de la farine, à l'insu des occupants allemands.
En 1965, le moulin fut restauré, et il retrouva son premier aspect, c'est-à-dire, les colombages d'origine, les tuileaux noyés dans le torchis, les pierres apparentes et le pignon avec sa belle voûte.
Il devint alors un hôtel-auberge sous le nom de Moulin de Flagy.

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason de la ville de Flagy (Seine-et-Marne).svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

De gueules à la bande d'argent chargée d'une roue de moulin de sable mouvant d'une burelle ondée de sinople, accompagnée de six fleurs de lis d'or rangées en bande, trois de chaque côté; au lambel antique à cinq pendants d'azur.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Sandre, « L’Orvanne »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de l'Orvanne (F4395501) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de l'Orvanne (F4395201) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de l'Orvanne (4395301) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de Champmerle (F4397002) »
  6. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 12 octobre 2018
  7. Site territoires-fr.fr consulté le 15 octobre 2018 sous le code commune 77184
  8. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  9. « Flagy », sur http://www.genea77-shage.info (consulté en janvier 2017)
  10. Loisirs en Gatinais
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « L'église », notice no PA00086963, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Objets mobiliers de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture