Jaignes

Jaignes
Jaignes
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton La Ferté-sous-Jouarre
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Ourcq
Maire
Mandat
Achille Hourdé
2014-2020
Code postal 77440
Code commune 77235
Démographie
Gentilé Jaignaciens
Population
municipale
292 hab. (2016 en augmentation de 0,34 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 33″ nord, 3° 03′ 07″ est
Superficie 10,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Jaignes

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Jaignes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jaignes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jaignes

Jaignes est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Jaignacien(ne)s.

Géographie

Localisation

La commune est située le long de la rive droite de la Marne à 3,5 km au sud-est de Mary-sur-Marne

Communes limitrophes

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de quatre cours d'eau référencés :

  • la rivière la Marne, longue de 514 km[1], principal affluent de la Seine, ainsi que :
    • un bras de 0,9 km[2] ;
    • deux de ses affluents :
      • le ru de Chivres (ou ru de Rutel), long de 8,9 km[3] ;
      • le ru de Courtablond (ou Courtablon), long de 9,9 km[4].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 7,4 km[5].

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 34 lieux-dits administratifs répertoriés[6] dont le plus important est Torchamps.

Occupation des sols

En 2018[7], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 81,1 % de terres arables, 13,8 % de forêts, 2,5 % de zones urbanisées, 1,4 % de zones agricoles hétérogènes[Note 2], 0,9 % d’eaux continentales[Note 3] et < 0,5 % de mines, décharges et chantiers[5].

Logement

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 147 dont 98,1 % de maisons et 1,9 % d’appartements.

Parmi ces logements, 81 % étaient des résidences principales, 5,1 % des résidences secondaires et 13,8 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 84,1 % contre 13,5 % de locataires et 2,4 % logés gratuitement [8].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Gehel villa en 1005[9] ; Altare de Gehenniis en 1107[10] ; Gehennes et Apud Gehennias en 1148[11] ; Jehagues en 1165[11] ; Gehainnae vers 1180[12] ; Jehennois au XIIe siècle[13] ; Gehaignins[14], Gehaignies[15] ; Jehaignae[16] et Gehaignnae en 1208[17] ; Glaigne en 1228[18] ; Jehangnes en 1230[19] ; Le bois de Jehaingnois en 1268[20] ; Gehannes, Jehagnes au XIIIe siècle[21] ; Ecclesia de Gehangniis en 1268[22] ; Jaignes au XIVe siècle[23] ; Th. de Jehangnis au XVe siècle[24] ; Jagne en 1669[25] ; Jouaignes en 1733[26] ; Joigne en 1783[26].

Gehennes en 1148 : Géhenne au singulier, dans la religion biblique, c'est « l’enfer » , (par extension) « endroit où l’on a beaucoup à souffrir ».

Histoire

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 2009 En cours Achille Hourdé[27]   Dirigeant d'entreprise

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[29].

En 2016, la commune comptait 292 habitants[Note 4], en augmentation de 0,34 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
356389374363358434434419365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
362346343351357318265301289
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315311304238254262261273256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
197161165234289310327329276
2016 - - - - - - - -
292--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

Économie

  • Exploitations agricoles.

Revenus de la population et fiscalité

Le nombre de ménages fiscaux en 2016 était de 123 représentant 298 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 23 586 €[8].

Culture locale et patrimoine

Église Sainte-Geneviève.

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Sandre, « La Marne »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6267201) »
  3. Sandre, « Ru de Chivres »
  4. Sandre, « Ru deCourtablond »
  5. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 18 octobre 2018
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 15 octobre 2018 sous le code commune 77235
  7. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  8. a et b Statistiques officielles de l‘INSEE.
  9. Du Plessis, II, p. 7.
  10. Du Plessis, II, p. 19.
  11. a et b L. Benoist et Adrien, Notice historique et statistique sur Jaignes, canton de Lizy-sur-Ourcq, , p.8.
  12. Du Plessis, II, p. 66.
  13. Bibl. nat., ms. nouv. acquis. lat. 2368, n° 6.
  14. Arch. nat., LL 1351, fol. 68.
  15. Archives nationales, S 1413, n° 3.
  16. Archives nationales, S 1413, p. 36.
  17. Archives nationales, S 1413, n° 47.
  18. Archives nationales, S 1559, n° 15.
  19. Arch. hosp. Meaux, II B 15.
  20. L. Benoist et Adrien, Notice historique et statistique sur Jaignes, canton de Lizy-sur-Ourcq, , p.66.
  21. Cartulaire Saint-Lazare de Meaux, fol. 2 v°.
  22. Du Plessis, II, p. 170.
  23. Obit. prov. Sens, IV, p. 94.
  24. Obit. prov. Sens, IV, p. 93.
  25. Archives nationales, S 1166.
  26. a et b Archives nationales, S 1168.
  27. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en février 2019).
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  32. « Polissoir », notice no PA00087033, base Mérimée, ministère français de la Culture