Voisenon (Seine-et-Marne)

Voisenon
Voisenon (Seine-et-Marne)
L’hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Melun
Canton Melun
Intercommunalité Melun Val de Seine
Maire
Mandat
Marc Savino (UDI)
2014-2020
Code postal 77950
Code commune 77528
Démographie
Gentilé Voisenonais
Population
municipale
1 121 hab. (2016 en augmentation de 9,15 % par rapport à 2011)
Densité 334 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 16″ nord, 2° 39′ 53″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 96 m
Superficie 3,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Voisenon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Voisenon

Voisenon (prononcé [vwazənɔ̃] Écouter) est une commune française située à trente-neuf kilomètres au sud-est de Paris dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Petit village francilien en proche banlieue melunaise, Voisenon fut longtemps connu pour son abbaye royale du Jard fondée au XIIe siècle puis pour l’illustre personnage local, Claude-Henri de Fusée de Voisenon, abbé et académicien. Aujourd’hui encore majoritairement consacré à la grande culture céréalière, situé aux portes de Melun, le village bénéficie des commodités de l’agglomération en préservant un cadre champêtre.

Ses habitants sont appelés les Voisenonais[1].

Géographie

Situation

Occupation des sols en 2008.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 11,0 % 37,73
Espace urbain non construit 4,8 % 16,46
Espace rural 84,1 % 287,28
Source : Iaurif[2]

Voisenon est située au sud du département de Seine-et-Marne, dans la région naturelle de Brie et l’agglomération parisienne. La commune occupe un territoire de trois cent trente-six hectares étagé de soixante-neuf à quatre-vingt-seize mètres d’altitude, traversé d’ouest en est par le rû du Jard. Seulement 11 % du territoire est effectivement construit et 84 % conservent un caractère rural composé de champs au nord, à l’est et au sud et de bois à l’ouest dans le parc des châteaux. L’Institut national de l'information géographique et forestière donne les coordonnées géographiques 48°34'07" N et 02°39'54" E au point central de ce territoire[3]. Traversée par la route départementale 82, la commune est desservie par trois lignes du réseau de bus TRAM de l’agglomération melunaise.

Voisenon est située à trente-neuf kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France, à seulement trois kilomètres au nord de Melun, dix-neuf kilomètres au nord de Fontainebleau, trente-et-un kilomètres au sud de Torcy, quarante-six kilomètres au sud-ouest de Meaux, quarante-sept kilomètres à l’ouest de Provins.

Communes limitrophes

Le territoire de Voisenon est relativement peu étendu, le sud de la commune est limitrophe de la préfecture Melun, séparée par un chemin rural, du sud-est au nord-est, la commune de Rubelles entoure le village, le nord est séparé dans les champs de Montereau-sur-le-Jard. Au nord-ouest se trouve le hameau de Pouilly-le-Fort, dépendant de Vert-Saint-Denis à l’ouest.

Lieux-dits, quartiers et écarts

Le village est peu étendu et concentré autour de la mairie à l’intersection de la route de Melun et la route départementale 82. Un écart au sud-est intègre les anciens moulins et une ferme, complété aujourd’hui par le cimetière.

La commune compte 41 voies[Note 1] dont 18 lieux-dits administratifs répertoriés[4].

Géologie et relief

Le territoire de Voisenon est relativement plat, il s’étage entre soixante-neuf mètres au sud-est vers le confluent du Jard et de l’Almont et quatre-vingt-seize mètres au nord-est à proximité du hameau de Pouilly-le-Fort. Le rû du Jard marque un creuset entre deux mottes, au nord cultivée et au sud couverte par le bois du château.

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[5].

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de deux cours d'eau référencés :

  • Le ru du Jard ou Cours d'Eau 01 des Trois Moulins, 4,2 km[6], d’ouest en est, qui prend sa source dans la commune voisine de Vert-Saint-Denis, traverse le nord du parc du château de Voisenon, alimente un ancien moulin à eau avant d’entrer sur le territoire de Rubelles où il se jette dans l’Almont ;
    • le Fossé 01 de la Plaine du Jard, 1,4 km [7], qui se jette à Voisenon dans le ru du Jard.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 2,7 km[8].

Climat

Voisenon est située en Île-de-France et bénéficie d’un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, avec des précipitations régulières sur l’ensemble de l’année. En moyenne annuelle, la température s’établit à 10,6 degrés celsius, avec une moyenne maximale annuelle de 15,1 °C et une moyenne minimale de 6,2 °C. Le record de température la plus basse fût établi le avec −19,8 °C. La moindre densité urbaine explique une différence négative de deux à trois degrés relevée entre Voisenon et Paris. L’ensoleillement totalisant 1 749 heures est comparable à l’ensemble des régions au nord de la Loire mais moindre qu’au nord du département par la présence fréquente de nappe de brume à proximité du Jard et des champs. Enfin, les précipitations s’établissent à 659 millimètres annuels, avec une moyenne mensuelle proche de cinquante millimètres et une pointe à soixante-trois millimètres en mai.

Données climatiques à Voisenon.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,4 0,9 2,4 4,6 8 11 12,6 12,3 10,2 7,2 3,2 1,2 6,2
Température moyenne (°C) 3 4,2 6,7 9,6 13,3 16,4 18,5 18,2 15,6 11,7 6,6 3,8 10,6
Température maximale moyenne (°C) 5,7 7,5 10,9 14,6 18,5 21,9 24,3 24 21,1 16,1 9,9 6,4 15,1
Ensoleillement (h) 56,3 81,7 134,4 172,2 200,7 219,8 241,3 216,5 175,9 125,8 74,5 49,6 1 748,8
Précipitations (mm) 56,8 47,3 58,7 48,7 62,8 55,4 53,9 46,4 56,5 57,3 60,1 55,8 659,7
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Melun de 1948 à 2002[9].


Voies de communication et transports

La commune est traversée d’est en ouest par la route départementale 82 qui démarre à l’est à l’intersection avec la route départementale 471 qui marque en partie la frontière avec Rubelles. À proximité du village, se trouve l’échangeur de Vert-Saint-Denis sur la route nationale 105, au nord passent l’autoroute A5 avec la gare de péage des Éprunes et la LGV Sud-Est. La gare la plus proche est cependant la gare de Melun desservie par la ligne D du RER, la ligne R du Transilien, le TER Bourgogne et la ligne Paris-Nevers du Intercités. La commune est située à vingt-sept kilomètres de l’aéroport Paris-Orly et cinquante de Paris-Charles-de-Gaulle mais seulement quatre kilomètres des pistes de la base aérienne de Melun-Villaroche, appelée à évoluer vers l’aviation d'affaires et légère[10]. La ligne A du réseau de bus TRAM dispose de quatre stations en centre-village[11], communs à la ligne G[12] et la ligne O qui a pour terminus l’institut Nazareth[13]. S’ajoute la ligne 47 du réseau de bus Seine et Marne express qui s’arrête au centre-village.

Urbanisme

Logement

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 434 (dont 94,9 % de maisons et 4,3 % d’appartements).

Parmi ces logements, 94,6 % étaient des résidences principales, 1,5 % des résidences secondaires et 3,9 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 89,3 % contre 8,6 % de locataires[14].

Toponymie

La première mention du nom de Voisenon remonte au XIIe siècle alors qu’était fondé l’abbaye du Jard en 1194 sur la commune voisine de Vert-Saint-Denis. Le mot est formé à partir de l’appellation « Voye de Senon », devenu Voysenon. Voye de Senon désignait la voie romaine allant de Sens (capitale des Sénons) à Boulogne-sur-Mer[15].

Histoire

Les origines

L’étymologie du lieu indique probablement une présence gauloise sur le site du village sans qu’il n’en reste de traces certifiées.

Fief et comté

Carte de Voisenon selon Cassini.

La première mention du lieu intervint au XIIe siècle[16]. Au Moyen Âge, Voisenon était le fief de la famille Fusée de Voisenon qui portait le titre de comte, attaché au domaine royal.

À la fin du XIe siècle, Louis VI le Gros implanta au lieu-dit Montaigu une léproserie dotée d’une chapelle dédiée à Saint-Lazare. Au XIIe siècle, son successeur Louis VII le Jeune y fit bâtir un palais pour son épouse Adèle de Champagne qui elle-même avait implanté entre 1199 et 1204, dans la commune voisine de Vert-Saint-Denis, l’abbaye du Jard-la-Reine-lez-Melun. L’abbatiale consacrée à Saint-Jean-Baptiste passait alors pour être le « Saint-Denis des comtes de Melun ». En 1203, la reine invita les religieux de l’abbaye de l'Annonciation de Pacy à s’installer dans l’abbaye du Jard.

Au XVIIe siècle fut construit dans le style Louis XIII le château de Voisenon par les seigneurs du lieu qui étaient alors des gentilshommes à la cour. Au XVIIIe siècle, Claude-Henri de Fusée de Voisenon, abbé du Jard, s’illustra par ses écrits et fut élu le au fauteuil numéro 13 de l’Académie française.

La chute

Les Fusée de Voisenon perdirent le domaine en 1790 et 1791 lors de la vente des châteaux et de l’abbaye le comme bien national. C’est un certain Jacques Duverger qui acquit le domaine du Jard le et entama la destruction de l’abbaye, de l’église et du cimetière et ce jusqu’en 1794, sans que Jeanne-Geneviève-Henriette de Champion-Cicé, nièce du député constituant Jérôme Champion de Cicé, puisse les sauver. La paroisse fut alors rattachée à celle de Saint-Barthélemy de Melun puis en 1801 à celle de Rubelles[17].

De 1815 à 1830, le château de Voisenon fut reconstruit dans un style néoclassique. En 1887, la marquise des Ligneris, propriétaire du château de Voisenon y installa une institution de jeunes filles[18].

Histoire contemporaine

Le , Madame Jomini vendit le domaine du Jard à Henri Williams Jurgen, homme d'affaires président de la jeune société Unilever.

En 1930, les religieuses de Nazareth s’installèrent au château de Voisenon jusqu’en 1940 où il fut occupé par l’occupant allemand. Le collège repris son activité en 1944.

En 1949, ce fut au tour du château du Jard d’être cédé à l’association des paralysés de France qui y installa un lycée technique de réadaptation pour handicapés moteur[19].

Politique et administration

Politique locale

Voisenon est rattachée administrativement au canton de Melun-Nord représenté par le conseiller général Jacky Laplace (MDC) et à la première circonscription de Seine-et-Marne représentée par la députée Aude Luquet (MoDem). Le maire actuel est Marc Savino (UDI-NC), il est assisté par quatre adjoints, dix conseillers complètent le conseil municipal[20] élu au scrutin de liste majoritaire, la commune ayant plus de mille habitants. L’Insee lui attribue le code 77 2 18 528[21]. Un conseil municipal des enfants participent à la vie de la communauté. La commune adhère en outre avec treize autres voisines à la communauté d'agglomération Melun Val de Seine[22] à laquelle sont déléguées les compétences de développement économique, aménagement du territoire, infrastructures et environnement. Le SMiTOM est chargé de la collecte et du traitement des ordures ménagères.

En 2008, la commune disposait d’un budget de 799 000 euros dont 633 000 euros de fonctionnement et 166 000 euros d’investissement[23], financés pour 44,08 % par les impôts locaux[24], la même année la dette municipale s’élevait à 224 000 euros[25]. En 2008, les taux d’imposition communaux s’élevaient à 15,66 % pour la taxe d'habitation, 15,71 % et 50,50 % pour la taxe foncière (bâti et non bâti) et 14,27 % pour la taxe professionnelle fixée par l’intercommunalité[26]. L’organisation juridictionnelle rattache les justiciables de Voisenon aux tribunaux d’instance, de grande instance, de commerce et conseil de prud’hommes de Melun, tous liés à la cour d'appel de Paris[27]. L’administration postale applique le code postal 77950, commun avec cinq autres municipalités alentour. En 2007, sur les trois cent quarante-huit habitations[28], la commune ne disposait d’aucun logement social sur son territoire[29], elle échappe cependant aux directives et sanctions de la loi SRU, puisque comptant moins de mille cinq cents habitants.

Liste des maires

Liste des maires successifs[30]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1995 Jean Guillou RPR Journaliste
1995 mars 2008 Bernard Fournier App. UMP Agriculteur
mars 2008 mars 2014 Jacques Leloup DVD Entrepreneur
mars 2014 En cours Marc Savino UDI Retraité
Conseil municipal de Voisenon (mandature 2014-2020)[31],[32],[33]
Liste Tendance Président Effectif Statut
« Bien Vivre à Voisenon » DVD Marc Savino 11 Majorité
« Agir à Voisenon » UDI Julien Aguin 1 Opposition
« Ensemble pour Voisenon » DVD Jacques Leloup 3 Opposition

Tendances et résultats politiques

Au vu des derniers résultats politiques, les électeurs voisenonais sont marqués par une tendance au vote centre droit ou droite avec une prédominance à suivre les choix nationaux. En 2002, la vague bleue intervint aussi à Voisenon avec l’élection du député Yves Jégo mais un vote plus important pour le candidat Jean-Marie Le Pen qu’au niveau national (18,01 % contre 17,79 %[34]). Les élections régionales et européennes de 2004 ont vu la victoire des têtes de liste socialistes suivies de peu par l’UMP pour la région et l’UDF au scrutin européen. En 2007, lors de l’élection présidentielle, la candidate Ségolène Royal obtint dix points de moins qu’au plan national (46,94 %[35]) et sept qu’au plan départemental (43,74 %[36]) tandis que le député fut largement réélu avec 68,20 % des voix sur la commune. En 2008, le candidat socialiste Jacky Laplace, élu au premier tour sur le canton[37] n’obtint pas la majorité dans la commune mais devançait cependant nettement le candidat de la majorité gouvernementale. Le vote traditionaliste récurrent dans les villages se retrouve néanmoins lors des référendums d’intérêt européen, les Voisenonais ayant largement rejeté le Traité de Rome tandis qu’ils avaient en 1992 approuvés le Traité de Maastricht à 57,52 %[38].

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours 
Élections législatives, résultats des deuxièmes tours 
Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores 
Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores 
Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours 
Élections municipales, résultats des deuxièmes tours 
Élections référendaires 

Services publics

La commune ne dispose pas de représentation du service public sur son territoire. Sa sécurité est assurée par les effectifs de police de la circonscription de sécurité publique Melun-Val de Seine et le Centre de secours des sapeurs-pompiers de Melun.

Jumelages

La commune n’a pas développé d’association de jumelage.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[53]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[54].

En 2016, la commune comptait 1 121 habitants[Note 2], en augmentation de 9,15 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330387364339389360380351375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
365369345325340361375368335
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
320279267351303344366381601
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4244335928169481 0271 1111 1081 008
2016 - - - - - - - -
1 121--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[55] puis Insee à partir de 2006[56].)
Histogramme de l'évolution démographique

Bien qu’intégré à l’agglomération parisienne et à l’agglomération melunaise, Voisenon est aujourd’hui encore un village. Lors du premier recensement des personnes en 1793, il ne comptait que trois cent trente habitants, évoluant peu pendant un siècle, avec quelques pics en 1831 à trois cent quatre-vingt-neuf résidents avant une chute puis une remontée dans les dix années qui suivirent. Comptant trois cent soixante neuf Voisenonais en 1861, le village souffrit comme la province de l’attrait de la capitale et perdit régulièrement des habitants pour tomber à trois cent vingt-cinq en 1872, chute accentuée par les pertes de la guerre de 1870. Repartie à la hausse jusqu’en 1886, la courbe démographique s’infléchit à nouveau pour atteindre le point le plus bas à deux cent soixante sept résidents en 1911, suivant une évolution cahoteuse jusqu’à 1931 où elle repartit à la hausse pour atteindre six cent une âmes en 1954. Une forte chute intervint, ne restant en 1962 que quatre-cent vingt-quatre habitants. La construction successive de lotissements pavillonnaire en périphérie de Melun permit enfin à la commune de gagner en importance, totalisant mille vingt-sept habitants en 1999 et mille cent onze lors du recensement de 2006. En 1999, 4,9 % des résidents étaient étrangers[57].

Pyramide des âges

Village de la grande agglomération parisienne, Voisenon est surtout situé en proche banlieue de la préfecture Melun. Cette situation lui permet d’éviter le fort vieillissement rencontré habituellement dans les petites communes. Ainsi, un déficit de jeunes habitants est réel mais en comparaison avec les taux départementaux, on note une présence importante de jeunes adultes et une présence forte de jeunes seniors. Deux catégories sont alors sous-représentées, les moins de quinze ans en 2006 avec une nette différence entre sexes. En 1999, les moins de vingt-cinq ans représentaient cependant 34,8 %, chiffre néanmoins inférieur à la moyenne départementale fixée à 39,6 %.

Pyramide des âges à Voisenon en 2007 en pourcentage[58].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,6 
3,7 
75 à 89 ans
4,4 
12,3 
60 à 74 ans
12,9 
24,5 
45 à 59 ans
26,8 
16,9 
30 à 44 ans
20,7 
24,3 
15 à 29 ans
19,8 
17,8 
0 à 14 ans
14,8 
Pyramide des âges en Seine-et-Marne en 2007 en pourcentage[59].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
3,7 
75 à 89 ans
6,0 
9,9 
60 à 74 ans
10,2 
20,7 
45 à 59 ans
20,3 
22,4 
30 à 44 ans
22,4 
20,8 
15 à 29 ans
19,8 
22,2 
0 à 14 ans
20,5 

Enseignement

En 1971, la commune s’est associé à sa voisine de Montereau-sur-le-Jard dans un regroupement pédagogique intercommunal, l’école Constant Duport de Voisenon accueille les élèves de la petite section maternelle au CE1, les enfants vont ensuite à Montereau jusqu’au CM2[60]. Ces deux écoles sont rattachées à l’académie de Créteil. Les élèves sont ensuite dirigés vers les collèges et lycées de Melun[61],[62]. Deux établissements scolaires sont en outre installés sur la commune : le collège privé sous contrat catholique de Nazareth et le centre de réadaptation du Jard, propriété de l’association des paralysés de France.

Santé

Aucun établissement de santé ou praticien n’est installé sur la commune. Le centre hospitalier Marc Jacquet de Melun est le plus proche, il traite les pathologies et urgences[64].

Sports

Deux associations sportives organisent la pratique sur la commune. Une plaine de jeux fait office de stade pour les habitants.

Lieux de culte

Voisenon est rattachée au diocèse de Meaux. Elle ne dispose pas d’église sur son territoire mais une association met à disposition l’orangerie du château qui prend l’appellation de chapelle Saint Jean-Baptiste.

Économie

L’Insee intègre le village de Voisenon au bassin d'emploi de Melun qui rassemble quatre-vingt-trois communes du département et 237 525 habitants[65], les Voisenonais représentant 0,43 % du total en 1999. Le principal employeur de la commune est le collège privé Nazareth suivi du centre de réadaptation du château du Jard. En 1999, la population active municipale comptait cinq cent cinq personnes, dont dix-huit étaient en recherche d’emploi, soit un taux de chômage faible fixé à 5,0 %. En 2006, trente-deux entreprises étaient implantées sur la commune dont 65,6 % exerçaient dans le secteur des services et en 2000, trois exploitations agricoles subsistaient sur le territoire pour la grande culture céréalière employant dix personnes au total. En 2005, le revenu net imposable moyen des foyers fiscaux voisenonais s’établissait à 25 435 euros, et seulement 19 % des foyers n’étaient pas imposables[66].

Culture locale et patrimoine

Patrimoine environnemental

Bien que situé en périphérie directe de Melun, huit dixièmes du territoire communal ont conservé leur caractère rural, dont deux cent vingt-et-un hectares consacrés à l’agriculture et soixante trois hectares boisés dans les parcs des châteaux de Voisenon et du Jard au sud-ouest.

Patrimoine architectural

Le patrimoine architectural de Voisenon est principalement composé de deux châteaux. Le plus ancien, le château du Jard fut construit sur l’ancien domaine de l’abbaye du Jard du XIIe et XIIIe siècle, il en a conservé les façades de style Louis XIII[67]. Son parc inventorié en 1991[68] est agrémenté d’une ancienne crypte[69], d’un pont de pierre[70], une glacière souterraine[71] et de deux Sphinx[72]. Le second édifice, le château de Voisenon remonte lui au XVIIIe siècle et fut remanié dans un style néoclassique sous la Restauration[73]. Son parc fut lui aussi inventorié en 1995[74], l’ancienne orangerie est aujourd’hui devenue la chapelle du village[75].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Équipements culturels

La bibliothèque.

La commune dispose sur son territoire d’une bibliothèque. Cinq associations dont Familles rurales[76] organisent l’animation culturelle de la commune.

Personnalités liées à la commune

Claude-Henri de Fusée de Voisenon.

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Voisenon :

Héraldique

Blason de Voisenon

Les armes de Voisenon se blasonnent : De gueules aux trois fusées d’or accolées en fasce, chaussé arrondi parti, au un d’azur à une fleur de lys d’or, au deux aussi d’azur semé de fleurs de lys aussi d’or, aux trois fasces ondées d’argent brochantes sur le semé, qui est du département de Seine-et-Marne.[77]

Le V central est l’initiale de la commune, les trois fusées sont reprises du blason des comtes de Voisenon, la fleur de lys à gauche rappelle la naissance du roi Philippe Auguste dans l’abbaye Royale du Jard-la-Reine-lez-Melun à proximité du territoire de la commune et la partie droite est reprise du blason du département de Seine-et-Marne.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Une annulation en 1997.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 13/12/2008.
  2. Occupation territoriale en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 01/11/2010.
  3. Coordonnées géographiques sur le site lion1906.com Consulté le 14/12/2008.
  4. Annuaire des communes françaises
  5. « Plan séisme consulté le 12 novembre 2017 »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 des Trois Moulins (F4469000) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 de la Plaine du Jard (F4469100) »
  8. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 5 décembre 2018
  9. « Climatologie mensuelle à Melun », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  10. « Évolution de la base de Melun-Villaroche sur le site d’information en ligne La République de Seine-et-Marne. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 13/12/2008.
  11. Horaires et stations de la ligne A du TRAM de Melun sur le site de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine. Consulté le 13/12/2008.
  12. Horaires et stations de la ligne G du TRAM de Melun sur le site de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine. Consulté le 13/12/2008.
  13. Horaires et stations de la ligne O du TRAM de Melun sur le site de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine. Consulté le 13/12/2008.
  14. Statistiques officielles de l’INSEE.
  15. Jean Comoy - 1935 - L'Abbaye Royale du Jard-la-Reine-lez-Melun: 1171-1794. (ISBN 2402267801).
  16. « Fiche de Voisenon sur le site du Quid. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 29/12/2008.
  17. Histoire de la commune sur le site topic-topos.com Consulté le 29/12/2008.
  18. Histoire du village sur le site 3moulins.net Consulté le 29/12/2008.
  19. Histoire du village sur le site officiel de la commune. Consulté le 29/12/2008.
  20. Présentation des élus sur le site de la commune. Consulté le 22/12/2008.
  21. Voisenon sur le site de l’Insee. Consulté le 19/09/2009.
  22. Liste des communes de la CAMVS sur son site officiel. Consulté le 22/12/2008.
  23. Comptes municipaux sur la base Alize du ministère des Finances. Consulté le 29/04/2009.
  24. Analyse détaillée des comptes municipaux sur la base Alize du ministère des Finances. Consulté le 29/04/2009.
  25. Endettement municipal sur la base Alize du ministère des Finances. Consulté le 29/04/2009.
  26. Taux d’imposition sur le site taxe.com Consulté le 29/04/2009.
  27. Annuaire de la justice sur le site du ministère de la justice. Consulté le 22/12/2008.
  28. Résumé statistique sur le site de l’Insee. Consulté le 29/12/2008.
  29. Répartition par commune et bailleur des logements sociaux en Seine-et-Marne sur le site de l’Aorif. Consulté le 22/12/2008.
  30. Liste des maires sur le site francegenweb.org Consulté le 22/12/2008.
  31. [1]
  32. [2]
  33. [3]
  34. Résultats de l’élection présidentielle 2002 en France sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/12/2008.
  35. Résultats de l’élection présidentielle 2007 en France sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/12/2008.
  36. Résultats de l’élection présidentielle 2007 en Seine-et-Marne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/12/2008.
  37. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le canton Melun-Nord sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/12/2008.
  38. Résultats du référendum de 1992 à Voisenon sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/12/2008.
  39. Résultats de l’élection présidentielle 2002 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  40. Résultats de l’élection présidentielle 2007 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  41. Résultats de l’élection présidentielle 2012 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 07/05/2012.
  42. Résultats de l’élection législative 2002 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  43. Résultats de l’élection législative 2007 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  44. Résultats de l’élection législative 2012 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 28/06/2012.
  45. Résultats de l’élection européenne 2004 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  46. Résultats de l’élection européenne 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12/06/2009.
  47. Résultats de l’élection régionale 2004 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  48. Résultats de l’élection régionale 2010 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 22/03/2010.
  49. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  50. Résultats de l’élection municipale 2008 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  51. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 09/05/2009.
  52. Résultats du référendum 2005 sur le site du Ministère de l’Intérieur. Consulté le 10/12/2008.
  53. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  54. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  55. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  56. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  57. Fiche de Voisenon sur le site de la mission interministérielle à la ville. Consulté le 14/12/2008.
  58. Pyramide des âges à Voisenon en 2007 sur le site de l’Insee. Consulté le 04/07/2010.
  59. « Pyramide des âges de Seine-et-Marne en 2007 sur le site de l’Insee. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 04/07/2010.
  60. Liste des écoles primaires en Seine-et-Marne sur le site de l’inspection académique. Consulté le 22/12/2008.
  61. Liste des collèges de Seine-et-Marne sur le site de l’inspection académique. Consulté le 22/12/2008.
  62. Liste des lycées de Seine-et-Marne sur le site de l’inspection académique. Consulté le 22/12/2008.
  63. Site officiel du centre hospitalier. Consulté le 22/12/2008.
  64. Présentation de la zone d’emploi de Melun sur le site de l’Insee. Consulté le 29/12/2008.
  65. Données économiques sur le site de l’Insee. Consulté le 29/12/2008.
  66. Le château du Jard sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  67. Fiche du parc du Jard sur la base en ligne Mérimée du ministère de la Culture. Consulté le 27/12/2008.
  68. Fiche de la crypte du Jard sur le site topic-tops.com Consulté le 27/12/2008.
  69. Fiche du Ponceau de Voisenon sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  70. Glacière du Jard sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  71. Sphinx du Jard sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  72. Fiche du château de Voisenon sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  73. Fiche du parc du château de Voisenon sur la base en ligne Mérimée du ministère de la Culture. Consulté le 27/12/2008.
  74. Fiche de la chapelle Saint-Jean-Baptiste de Voisenon sur le site topic-topos.com Consulté le 27/12/2008.
  75. Site officiel de l’association Familles rurales de Voisenon. Consulté le 31/12/2008.
  76. Explication du blason sur le site de la commune. Consulté le 09/12/2008.