Villiers-Saint-Georges

Villiers-Saint-Georges
Villiers-Saint-Georges
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Tony Pita
2014-2020
Code postal 77560
Code commune 77519
Démographie
Gentilé Villersois
Population
municipale
1 223 hab. (2016 en augmentation de 1,49 % par rapport à 2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 03″ nord, 3° 24′ 21″ est
Altitude Min. 140 m
Max. 191 m
Superficie 33,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Villiers-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Villiers-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villiers-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villiers-Saint-Georges

Villiers-Saint-Georges est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Géographie

Localisation

Villiers-Saint-Georges est située à 14 km au nord-est de Provins.

Communes limitrophes

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de cinq cours d'eau référencés :

  • la rivière l’Aubetin, longue de 61,15 km[1], affluent du Grand Morin ;
    • le cours d'Eau 03 du Gravier, 0,58 km[2], y prend sa source et conflue avec un bras de l'Aubetin.
    • le fossé 01 des Paraclins, 1,25 km[3], et ;
    • le fossé 01 du Bois Letrée, 2,17 km[4], affluents de l'Aubetin.
      • le fossé 01 des Terres des Carreaux, 1,89 km[5], qui conflue avec le fossé 01 du Bois Letrée.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 11,35 km[6].

Voies de communication et transports

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 122 lieux-dits administratifs répertoriés[7] dont Brantilly, Champcouelle, les Granges, Brasseaux, Champfay, Verse.

Occupation des sols

En 2018[8], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 91 % de terres arables, 6,7 % de forêts et 2,4 % de zones urbanisées[6].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes de Villers en 1194 ; de Villaribus en 1264[9].

Villiers-Saint-Georges : vient de villare, dérivé de villa (domaine), villare (partie du domaine, écart, ferme) a ici une valeur religieuse[10]. Vers la fin du VIe siècle, Hagnéric, aïeul de Saint Valbert, fit construire sur cette terre une chapelle dédiée à Saint Georges; alors le hameau prit le nom de Villiers-Saint-Georges.

Histoire

Le 6 septembre 1914, les Allemands furent repoussés à Villiers-Saint-Georges. Le général Maud'huy installa son P.C. dans le château de Flaix situé sur le territoire de la commune[11].

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014 Georges-Michel Grespier UMP  
mars 2014 En cours Tony Pita LR  

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2016, la commune comptait 1 223 habitants[Note 2], en augmentation de 1,49 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
426411456461437551838881905
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9401 023998945959951959991953
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0811 0891 1261 0291 0751 1121 0391 1111 074
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 1681 1271 0369449261 0301 1301 2131 214
2016 - - - - - - - -
1 223--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Manifestations culturelles et festivités

Sports

  • Le collège de la ville Les Tournelles dispose d'une association sportive pour les élèves.
  • Le stade, situé à côté du collège, dispose de plusieurs installations sportives extérieures ainsi que d'un gymnase accueillant divers clubs sportifs.

Des rencontres de football on également lieu le mercredi et le samedi sur la pelouse du stade.

Villiers-Saint-Georges possède une association sportive de football.

Historique des match u17:

-VSG 3-2 Longueville

-VSG 8-7 Melun

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

L'église Saint-Georges - Cloche de l'église à 15h :
  • La nécropole nationale de Villiers-Saint-Georges est un cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale rassemblant 61 corps dont 52 en tombes individuelles et 9 en ossuaire.
  • L'église Saint-Georges et sa tour-clocher, rénovée au XIXe siècle puis en 1962 (nouveau clocher)[16].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Villiers-Saint-Georges sur le site de la CC du Provinois

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - L’ Aubetin (F65-0410) »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 03 du Gravier (F6561500) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 des Paraclins (F6561800) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 du Bois Letrée (F6561700) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 des Terres des Carreaux (F6561750) »
  6. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 1 juillet 2019
  7. Site territoires-fr.fr consulté le 3 juillet 2019 sous le code commune 77519.
  8. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  9. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 372.
  10. Seine et Marne - Editions Bonneton -1989 - Page 222.
  11. Georges Blond, La Marne, Presses de la cité, 1962, p. 177.
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  16. « Le mobilier de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture