Rumont (Seine-et-Marne)

Rumont
Rumont (Seine-et-Marne)
La mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nemours
Maire
Mandat
Patrice Barbaud
2020-2026
Code postal 77760
Code commune 77395
Démographie
Gentilé Rumontois
Population
municipale
123 hab. (2017 en stagnation par rapport à 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 56″ nord, 2° 29′ 56″ est
Altitude Min. 106 m
Max. 142 m
Superficie 6,61 km2
Élections
Départementales Canton de Fontainebleau
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Rumont
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Rumont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rumont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rumont

Rumont est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Rumontois(es).

Géographie

Localisation

Le village est situé sur une colline à 8 km au sud-est de Buthiers et à 1 km au nord de Fromont. La commune fait partie du parc naturel régional du Gâtinais français.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Rumont
Buthiers Amponville
Boulancourt Rumont
Fromont

Hydrographie

La commune n’est traversée par aucun cours d'eau[1].

Urbanisme

Occupation des sols

Le territoire de la commune se compose de 93,4 % de terres arables, 6,5 % de zones agricoles hétérogènes et 0,5 % de forêts[1],[2].

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 46 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[3] dont La Pierre Larmoire, le Moulin à Vent, le Pas Saint-Martin.

Logement

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 77 dont 100 % de maisons[Note 2].

Parmi ces logements, 70,2 % étaient des résidences principales, 24,6 % des résidences secondaires et 5,2 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 94,5 % contre 5,5 % de locataires[4].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Ruemunt en 1134[5] ; Villa que vocatur Rubis Mons en 1164[6] ; Ruemont en 1180[7] ; Parrochia de Ruemont en 1279[8] ; Remont en 1367[9] ; Roymont en 1518.

Histoire

Les seigneurs de Rumont était de la famille de Montliart:

- Dimanche (vers 1500), Page du Roi, puis enseigne d'une compagnie d'ordonance en 1495.

- Antoine (vers 1550), Capitaine d'une compagnie d'homme d'arme, puis inspecteur des troupes.

- Ulysse (vers 1600), Lieutenant des gens d'armes du Prince de Condé.

- Rumont fut érigé en Marquisat par Lettres-Patentes de 1657, sous la faveur de Charles de Montliart, Seigneur de Beaumoulin, de Rumont, de La Madeleine-sur-Loing, de Maisoncelles-en-Gâtinais[10].

- Suivi de Pierre de Montliard, Marquis de Rumont, Lieutenant des Gardes-du-corps de Monsieur.

- Puis Jean-Pierre de Montliard, Marquis de Rumont, Capitaine de Cavalerie au Régiment de Cayeux.

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981 ? Claude Hardy    
2001 En cours Patrick Prud'Homme [11]   Agriculteur

Liste des instituteurs

Liste des instituteurs successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1850 Martin Lours    
1850 1855 Sénéchal    
1855 1857 Leroy    
1857 1858 Paris    
1858 1864 Wiard    
1864 1865 Boucrant    
1865 1868 Gondard    
1868 1871 Bardelet    
1871 1874 Pruneau    
1874 1882 Blin    
1882 1883 Herbelin    
1883 1889 J. Meignan    
         
         

Jumelages

Plaque des communes d'Europe

Les communes d'Amponville, Burcy, Fromont, Guercheville et Rumont se sont associées pour réaliser un jumelage avec deux communes tchèques, Holubice et Tursko, situées près de Prague.

L'accord a été signé avec Tursko en et avec Holubice dans le courant de l'année 2012.

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2017, la commune comptait 123 habitants[Note 3], en stagnation par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
276273265240265262253246262
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
255267276278250248246251231
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
229222204184190172166141158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
12495103105110124126125125
2017 - - - - - - - -
123--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

Économie

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. a et b Site SIGES - Seine-Normandie consulté le 14 juin 2018
  2. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  3. Site territoires-fr.fr consulté le 14 juin 2018 sous le code commune 77395
  4. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 12 juillet 2020
  5. Cartulaire de Montmartre, p. 64.
  6. Annales Gâtinais, XXIII, 1905, p. 90.
  7. Archives de l'Yonne, G 1483.
  8. Archives nationales, S 5168.
  9. Annales Gâtinais, XXI, 1903, p. 310.
  10. Dictionnaire de la Noblesse, tome X page 397.
  11. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en mars 2014).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. « Dolmen », notice no PA00087262, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « L'église Saint-Denis », notice no PA00087263, base Mérimée, ministère français de la Culture