Ville-Saint-Jacques

Ville-Saint-Jacques
Ville-Saint-Jacques
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Montereau-Fault-Yonne
Intercommunalité Communauté de communes Moret Seine et Loing
Maire
Mandat
Francis Duchâteau
2014-2020
Code postal 77130
Code commune 77516
Démographie
Gentilé Saint-Jacquevillois ou Ville-Saint-Jacquois
Population
municipale
793 hab. (2016 en augmentation de 10,45 % par rapport à 2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 38″ nord, 2° 53′ 57″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 118 m
Superficie 10,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ville-Saint-Jacques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ville-Saint-Jacques

Ville-Saint-Jacques est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Les habitants sont appelés les Saint-Jacques-Villois[1] et les Saint-Jacques-Villoises,[2]

Géographie

Localisation

La commune est située à environ 7 kilomètres au sud-ouest de Montereau-Fault-Yonne et 18 kilomètres au nord-est de Nemours[3].

Lieux-dits et écarts

  • La Brosse
  • La Joie
  • La Panerée
  • La Vallée aux Pigeons
  • L'Épinoy
  • Le Belvédère
  • Le Bois d'Échalas
  • Le Cormier
  • Le Grand Leu
  • Le Liébeau
  • Le Tilloy
  • Les Bondons
  • Les Bruyères
  • Les Martinets
  • Les Rôtis
  • Les Travers
  • Les Vallées
  • L'Orgenoy
  • L'Orme des Plantes
  • L'Orme Nochet
  • Moraille
  • La Fosse aux Loups

Communes limitrophes

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de l'aqueduc de la Vanne. Sa longueur linéaire globale sur la commune est de 3,92 km[4].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Villaen 1171 ; Decima de la vile en 1173[5].

La ville a été dénommée ainsi car c'était une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Histoire

Le village de Ville-Saint-Jacques se situe dans le sud de la Seine-et-Marne (région d'Ile-de-France) sur un territoire de 1 075 ha, sur une crête surplombant la vallée de la Seine et à quelques kilomètres de l’Yonne (Bourgogne) et du Loiret (Centre), en bordure du futur parc naturel régional du Bocage-Gâtinais. La superficie est de 10,6 km2. Ville-Saint-Jacques porte le code Insee 77516 et est associée au code postal 77130. Il se situe géographiquement à une altitude de 100 mètres environ. Il fait partie du canton de Moret-sur-Loing, dépend administrativement de la sous-préfecture de Fontainebleau, et a intégré en 2001, la communauté de communes de Moret Seine et Loing, comptant 21 autres communes avoisinantes pour élargir l’offre des services à la population. Les habitants de Ville-Saint-Jacques s'appellent les Saint-Jacques-Villois et Saint-Jacques-Villoises.

Le village, outre de posséder une très belle église du XIIe et XVIe siècle en plein cœur du village, est contourné par le sud par l’aqueduc de la Vanne construit à la fin du XIXe siècle, lequel alimente Paris en eau potable.

La seigneurie et les terres attenantes furent vendues en 1284 au templiers de la maison du Temple de Dormelles puis dévolues aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem[6].

On y faisait du brie dit de Ville-Saint-Jacques. Le village possédait jusqu’en 1959 une gare située sur la route de Noisy-Rudignon sur la ligne de Montereau à Château-Landon.

La vigne était très répandue au XIXe siècle, et l’église recèle un autel de Saint-Vincent, patron des vignerons qu’une confrérie locale, vénère encore. Ville-Saint-Jacques a conservé son âme de petit village doté d’un caractère rural certain, entretenu volontairement par les équipes municipales successives.

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Qualité
1860 Comte de Froidefond de Florian ?????
1865 Comte de Froidefond de Florian ?????
1871 Louis Buffeteau ?????
1874 Louis Buffeteau ?????
1876 Louis Buffeteau ?????
1881 Louis Buffeteau ?????
1884 Louis Buffeteau ?????
1888 Louis Buffeteau ?????
1900 Louis Buffeteau ?????
1904 Louis Buffeteau ?????
1908 Louis Buffeteau ?????
1912 Louis Buffeteau ?????
1913 Aristide Cretté ?????
1919 Adolphe Forget ?????
1925 Adolphe Forget ?????
1929 Louis Buffeteau ?????
1930 Louis Buffeteau ?????
1934 Alexis Coulon ?????
1941 Henri Péradon ?????
1945 Henri Péradon ?????
1947 Henri Péradon ?????
1953 Maurice Maury ?????
1959 Maurice Maury ?????
1965 René Paupardin ?????
1971 Jean Burdillat ?????
1977 Jean-Claude Valette ?????
1983 Jean-Claude Valette ?????
1989 Jean-Claude Valette ?????
1995 Jean-Claude Valette ?????
2001 Jean-Claude Valette ?????
2008 Francis Duchâteau ?????

Jumelages

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 793 habitants[Note 1], en augmentation de 10,45 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
497478481515596568563620633
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
622627674642639622614581533
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
549544525481448440391442419
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
435393449501580673708718793
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Ville-Saint-Jacques était renommé pour son fromage, le brie de Ville-Saint-Jacques, qui était un petit brie cendré au charbon de bois, créé au XIXe siècle pour les ouvriers agricoles. De taille modeste (1 kg), il était affiné pendant plus de huit semaines. Séché grâce à la cendre, il ne coulait pas et était protégé des souillures des insectes, ce qui permettait aux ouvriers de l'emporter comme casse-croûte dans les champs. On le laissait souvent à l'ombre d'un arbre, au bord d'un ruisseau, recouvert d'un linge humide. Chaque ferme en fabriquait aux environs de Ville-Saint-Jacques. Il s'agit donc d'un brie de ménage appelé aussi brie de moisson. Disparu dans les années 1970, il a été remis au goût du jour par un maître-fromager bellifontain, qui l'affine dix semaines durant après l'avoir cendré.

Le brie est donc désormais fabriqué ailleurs, mais on fait maintenant à Ville-Saint-Jacques un fromage de chèvre, très apprécié dans la région.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Le Maire de la ville de Saint-Jacques », sur Annuaire des Mairies (consulté le 18 avril 2010)
  2. « Ville-Saint-Jacques (Ville-Saint-Jacquois, Ville-Saint-Jacquoises) », sur Habitants.fr (consulté le 18 avril 2010)
  3. « Localisation de Ville-Saint-Jacques » sur Géoportail (consulté le 27 mai 2018).
  4. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 9 décembre 2018
  5. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1423.
  6. Eugène Mannier, Ordre de Malte : Les commanderies du grand-prieuré de France d'après les documents inédits conservés aux Archives nationales à Paris, Aubry & Dumoulin, (lire en ligne), p. 100
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.