Thieux (Seine-et-Marne)

Thieux
Thieux (Seine-et-Marne)
Ferme à Thieux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Roissy Pays de France
Maire
Mandat
Fabrice Cuypers
2020-2026
Code postal 77230
Code commune 77462
Démographie
Gentilé Théodosiens
Population
municipale
913 hab. (2017 en augmentation de 12,58 % par rapport à 2012)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 36″ nord, 2° 39′ 59″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 107 m
Superficie 12,02 km2
Élections
Départementales Canton de Mitry-Mory
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Thieux
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Thieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thieux

Thieux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Théodosiens.

Géographie

Localisation

Thieux est située à 8 km au sud de Dammartin-en-Goële et à 5,5 km au nord-est de Mitry-Mory (chef-lieu de canton).

Communes limitrophes

Géologie et relief

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[1]. L'altitude varie de 60 mètres à 107 mètres pour le point le plus haut , le centre du bourg se situant à environ 83 mètres d'altitude (mairie)[2].

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de cinq cours d'eau référencés :

  • la rivière Beuvronne, longue de 23,90 km[3], affluent en rive droite de la Marne ;
  • la rivière Biberonne, longue de 12,23 km[4], affluent de la Beuvronne ;
    • un bras de la Biberonne, 1,61 km[5] ;
    • le ru de Thieux, 3,78 km[6], affluent de la Biberonne ;
    • le fossé 01 des Noues de Compans, 1,34 km[7], qui conflue avec la Biberonne.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 7,05 km[8].

Climat

Thieux, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Transports en commun

La commune est desservie par la gare de Thieux - Nantouillet, située sur la ligne de La Plaine à Hirson et Anor (frontière) et desservie par les trains de la ligne K du Transilien (Paris-Nord - Crépy-en-Valois).

Vue de sud-est ; dans l'arrière-plan (à la fin de la forêt) Villeneuve-sous-Dammartin.

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 50 lieux-dits administratifs [Note 1] répertoriés[9].

Occupation des sols

En 2018[10], le territoire de la commune se répartit en 87 % de terres arables, 5,7 % de forêts, 4,3 % de zones urbanisées, 1,8 % de zones agricoles hétérogènes et 0,6 % de zones industrielles commercialisées et réseaux de communication[8],[11].

Logement

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 365 (dont 51,5 % de maisons et 42,5 % d’appartements).

Parmi ces logements, 87,9 % étaient des résidences principales et 12,1 % des logements vacants (pas de résidence secondaire).

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 56,7 % contre 41,1 % de locataires[12].

La part de logements HLM loués vides (logements sociaux) était de 3,1 %[Note 2].

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Tieuz en 1255[13] ; Thyues en 1327[14] ; Tielx et Tyeulz en 1333[15] ; Thuiz souz Dampmartin en 1338[16] ; Curatus de Tiliis, Meldensis diocesis en 1340[17] ; Thyeux lez Dampmartin en 1358[18] ; Thiex en 1369[19] ; La ville de Thieux soubz Dampmartin en 1385 528[20] ; Thyus soubz Dampmartin au XIVe siècle[21] ; Thieux en 1415[22] ; Thiex en 1442[23] ; Thieulx en 1474[24] ; Estyaiz en 1483[25] ; Tillie et Parochia de Thillis en 1513[26] ; Estiaiz en 1527[27] ; Thieux en France en 1565[13] et en 1610[28] ; Tieux en 1801[29].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale qui consiste en un nom d'arbre pris absolument, à savoir l'ancien français til (ou teil) « tilleul » au pluriel d'où le sens de « tilleuls »[30].

Histoire

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Élections nationales

Liste des maires

Le mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
maire en 1835 ? M. Garnier   Propriétaire
Conseiller d'arrondissement
         
avant 1981 ? Jean-Marie Beaufort PS  
juin 1995 janvier 2018 Bruno Bahin   agriculteur
mars 2018 En cours Fabrice Cuypers [32]    

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[33]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[34].

En 2017, la commune comptait 913 habitants[Note 3], en augmentation de 12,58 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
452482471406423379375417436
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
416421431388385392389345307
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
294334358372407420411475498
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
464425366469581683742812812
2017 - - - - - - - -
913--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006[35].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

Enseignement

Thieux dispose d’une école élémentaire, située 39 Grande Rue. Cet établissement public, inscrit sous le code UAI (Unité administrative immatriculée ) : 0770275F, comprend 99 élèves (chiffre du Ministère de l'Éducation nationale)[36]. Il dispose d’un restaurant scolaire.

La commune dépend de l'Académie de Créteil ; pour le calendrier des vacances scolaires, Thieux est en zone C.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2017, le nombre de ménages fiscaux de la commune était de 289, représentant 718 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 22 280 euros[37].

Emploi

En 2017 , le nombre total d’emplois dans la zone était de 190, occupant 432 actifs résidants.

Le taux d'activité de la population (actifs ayant un emploi) âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 66,5 % contre un taux de chômage de 10,4 %.

Les 23,1 % d’inactifs se répartissent de la façon suivante : 9,1 % d’étudiants et stagiaires non rémunérés, 2 % de retraités ou préretraités et 12 % pour les autres inactifs[38].

Entreprises et commerces

En 2015, le nombre d'établissements actifs était de 71 dont 6 dans l'agriculture-sylviculture-pêche, 5 dans l’industrie, 14 dans la construction, 41 dans le commerce-transports-services divers et 5 étaient relatifs au secteur administratif[39].

Ces établissements ont pourvu 171 postes salariés.

Culture locale et patrimoine

L'église Saint-Médard.

Lieux et monuments

  • L'église placée sous le vocable de Saint-Médard contient plusieurs éléments classés au titre d'objet dont le retable du maître-autel et un tableau du peintre Jean-Jacques Lagrenée[40].
  • Le grand Moulin Dongé, ancien moulin sur la rivière Biberonne transformé en maison d'habitation.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Plan séisme consulté le 15 octobre 2020 »
  2. « Thieux » sur Géoportail. Carte IGN classique.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Beuvronne (F6610600) » (consulté le 3 juillet 2020)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Biberonne (F6612000) » (consulté le 3 juillet 2020)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Biberonne (F6612101) » (consulté le 3 juillet 2020)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Thieux (F6612400) » (consulté le 3 juillet 2020)
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 des Noues de Compans (F6612500) » (consulté le 3 juillet 2020)
  8. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 25 août 2018
  9. Site territoires-fr.fr consulté le 15 octobre 2020 sous le code commune 77462.
  10. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  11. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  12. Statistiques officielles de l’INSEE.
  13. a et b Archives nationales, S 205.
  14. Archives nationales, S 2305.
  15. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 248.
  16. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 249.
  17. Archives nationales, L 561, n° 38.
  18. Archives nationales, LL 1595, fol. 78.
  19. Archives nationales, S 2300, n° 1.
  20. Archives nationales, JJ 127, fol. 88.
  21. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 256.
  22. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 250.
  23. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 255.
  24. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 274.
  25. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 291.
  26. Longnon, Pouillés de Sens, p. 483.
  27. Bibl. Ville Paris, nouv. acq. 86, fol. 298.
  28. Archives de la Seine-et-Marne, E 1897.
  29. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 671b
  31. Résultats de l’élection présidentielle 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur
  32. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en janvier 2019).
  33. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  34. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  35. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  36. Site écoles primaires consulté le 15 octobre 2020
  37. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Revenus et pauvreté des ménages », consulté le 15 octobre 2020
  38. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Population active, emploi et chômage au sens du recensement en 2017 », consulté le 15 octobre 2020
  39. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Caractéristiques des établissements en 2015 », consulté le 15 octobre 2020
  40. « Les objets classés de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture