Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux

Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
La mairie.
Blason de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Laurence Miffre-Peretti
2020-2026
Code postal 77660
Code commune 77415
Démographie
Gentilé Saint-Jeannais
Population
municipale
1 272 hab. (2017 en augmentation de 15,01 % par rapport à 2012)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 04″ nord, 3° 01′ 06″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 173 m
Superficie 13,36 km2
Élections
Départementales Canton de La Ferté-sous-Jouarre
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux

Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Saint-Jeannais(es).

Géographie

Localisation

Le village est situé à 8,5 km à l'ouest de La Ferté-sous-Jouarre sur la rive gauche de la Marne face à la commune de Changis-sur-Marne.

Communes limitrophes

Géologie et relief

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[1]. L'altitude varie de 48 mètres à 173 mètres pour le point le plus haut , le centre du bourg se situant à environ 54 mètres d'altitude (mairie)[2].

Le territoire communal a un aspect essentiellement rural, les exploitations de grande culture couvrent la majeure partie du territoire où se succèdent du sud au nord trois types de paysages : les doux vallonnements du plateau ponctués de bois et de bosquets, le coteau souvent abrupt, échancré par les rus d'Arpentigny et des Ambroises, enfin, la plaine alluviale que limite la Marne.

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de huit cours d'eau référencés :

  • la rivière la Marne, longue de 514,25 km[3], principal affluent de la Seine, marque la limite nord de la commune, ainsi que :
    • un bras de 0,48 km[4] ;
    • un bras de 0,69 km[5] ;
      • le fossé 01 de Ma Terre Forte, 1,77 km[6], qui conflue avec un bras de la Marne ;
    • le cours d'eau 01 des Ambroises, 1,46 km[7], et ;
    • le cours d'Eau 01 du Bois Verdelot, 1,70 km[8], et ;
    • le ru d'Arpentigny, 2,73 km[9] et ;
    • le ru des Signets ou de la Bécotte, 6,23 km[10], affluents de la Marne.

Par ailleurs, son territoire est également traversé par l’aqueduc de la Dhuis.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 15,61 km[11].

Climat

Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Voies de communication et transports

Voies de communication

L'autoroute A4 traverse la commune du nord au sud.

Transports

La commune est desservie par :

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 64 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[14] dont Les-deux-Jumeaux, Arpentigny, Montretout, Barussel, la Choquette.

Occupation des sols

En 2018[15], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 65,1 % de terres arables, 28,6 % de forêts, 4,3 % de zones urbanisées, 1,9 % de zones agricoles hétérogènes[Note 3], < 0,5 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 4],[11],[16].

Logement

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 549 dont 89,1 % de maisons et 9 % d'appartements.

Parmi ces logements, 86,2 % étaient des résidences principales, 2,9 % des résidences secondaires et 10,9 % des logements vacants[Note 5].

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait t à 78,8 % contre 18,2 % de locataires[17] dont, 2,4 % de logements HLM loués vides (logements sociaux)[Note 6] et, 3 % logés gratuitement.

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Sanctus Johannes de Gemellis vers 1172[18] ; A. de Sancto Johanne en 1233[19] ; Sanctus Johannes de Deux Gemes vers 1240[20] ; Johannes de Duobus Gemellis en 1249[21] ; Villa Sancti Johannis de Duobus Gemellis en 1258[22] ; Saint Jehan des deux Jammiaus en 1265[23] ; Saint Jehan les deux Jumiaux en 1276[24] ; Saint Johan de Deus Jumeiaus en 1328[25] ; Saint Jehan de Deux Jumeaux en Brie en 1346[26] ; Villa de Duobus Jumellis en 1381[27] ; Locus dictus les Courtilz des Deux Jumeaux en 1381[27] ; Le terroir de Deux Jumeaulx en 1548[27] ; Saint Jehan lez Deux Jumeaulx en 1585[27].

L'église paroissiale est dédiée à Saint Jean-Baptiste (Sanctus Johannes de Gemellis).

Les Deux-Jumeaux : hameau à Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, duo Gemelli en 1249[28]. « Deux jumeaux », peut-être pour désigner les propriétaires, des frères jumeaux[29].

Histoire

Le poste de commandement du général d'armée aérienne Joseph Vuillemin, commandant en chef des forces aériennes de à l'armistice de , s'installe dans cette commune, PC d'où il dirige, avec son état-major, les opérations aériennes contre l'Allemagne et l'Italie.

Le roi Louis XIV y effectue un passage en 1683, d'après le Journal de Jean Baptiste Raveneau.

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 avril 2017[30] M. Claude Specque   Agriculteur
Démissionnaire
2017 En cours
(au 28 juillet 2020)
Laurence Miffre-Peretti   Vice-présidente de la CA Coulommiers Pays de Brie (2020 → )
Réélue pour le mandat 2020-2026[31]


Politique de développement durable

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[32]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[33].

En 2017, la commune comptait 1 272 habitants[Note 7], en augmentation de 15,01 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
715716699781818791802847737
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
684678663570565545562557603
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
686657712716753803845891732
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6456727739181 1521 2271 1931 1071 255
2017 - - - - - - - -
1 272--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[34] puis Insee à partir de 2006[35].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux dispose de :

  • l’école primaire située rue des Vallées. Cet établissement public, inscrit sous le code UAI (Unité administrative immatriculée ) : 0770325K, comprend 70 élèves (chiffre du Ministère de l'Éducation nationale)[36]. Il dispose d’un restaurant scolaire.
  • l’école primaire “Notre-Dame des Lys” située 1 rue du Maréchal Joffre. Cet établissement privé, inscrit sous le code UAI : 0771299U, comprend 209 élèves[37]. Il dispose d’un restaurant scolaire.

La commune dépend de l'Académie de Créteil ; pour le calendrier des vacances scolaires, JSaint-Jean-les-Deux-Jumeaux est en zone C.

Manifestations culturelles et festivités

  • Week-end Musical en mars. Vendredi, concert musique actuelle école de musique du pays fertois. Samedi, concert chanson française et dimanche, brocante musicale.
  • Les Estivales de Saint-Jean en juin. Expositions - concert - spectacle.
  • Festival du cheval se déroule dans la commune tous les ans (octobre).
  • Les Grognard de la Marne : les batailles de Saint-jean-les-deux-jumeaux et de Trilport. Reconstitution en . Bal des officiers en tenue d'époque - marché paysan - concerts, etc.

(site officiel http://www.lesgrognardsdelamarne.com/)

  • Brocante : généralement en juillet.
  • Festival des Belles Histoires.
  • Concert classique église.

Santé

L'ancien séminaire construit en 1927 par le père Paul Mary, un temps maison de retraite est devenu depuis 2012 un Foyer d’accueil médicalisé géré par l'association AEDE[38].

Vie associative

  • Chant chorale : Les Dames de Chœur.
  • Théâtre : Les Choutes.
  • Atelier art plastique : Crazy Art.

Sports

Les sports pratiqués : judo, football, tennis, tennis de table, gymnastique enfants, danse rythme/modern'jazz.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2017, le nombre de ménages fiscaux de la commune était de 470, représentant 1 202 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 23 720 euros[39].

Emploi

En 2017 , le nombre total d’emplois dans la zone était de 279, occupant 601 actifs résidants.

Le taux d'activité de la population (actifs ayant un emploi) âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 71,4 % contre un taux de chômage de 8,1 %.

Les 20,6 % d’inactifs se répartissent de la façon suivante : 7,3 % d’étudiants et stagiaires non rémunérés, 6,8 % de retraités ou préretraités et 6,5 % pour les autres inactifs[40].

Entreprises et commerces

En 2015, le nombre d'établissements actifs était de 105 dont 8 dans l'agriculture-sylviculture-pêche, 5 dans l’industrie, 12 dans la construction, 65 dans le commerce-transports-services divers et 15 étaient relatifs au secteur administratif[41].

Ces établissements ont pourvu 170 postes salariés.

  • Petite zone industrielle.

Culture locale et patrimoine

L'église Saint-Jean-Baptiste.
Chapelle de l'ancien séminaire.

Lieux et monuments

  • Église Saint-Jean-Baptiste (XIIIe siècle-XXe siècle) comportant une statue de la vierge allaitante du XVIe siècle ;
  • Chapelle de l'ancien séminaire construite par l'architecte Henry Faucheur et commanditée par le père Paul Mary. Elle a été inaugurée en 1926 et comporte des vitraux signés Louis Barillet ;
  • Pavé romain vers Montceaux lès Meaux ;
  • Boucliers pour canons antichar de 25 mm de la ligne Chauvineau ;
  • Relais de la poste aux chevaux.

Personnalités liées à la commune

  • Le père Paul Mary (1863-1949), curé de campagne.
  • Georges, Joseph, Victor de Saint-Jullien Desnoeux, régent de la Banque de France, qui acheta le château de la Noue en .
  • Paul, Victor Tripier, son petit-fils, préfet aux commencements de la IIIe République, démissionnaire après les lois de 1875. Il fut maire de la commune.

Héraldique

Blason de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux Blason
De gueules à trois pal de vair, au chef ondé d’or chargé à dextre d’une merlette de sable et à senestre d’une croix aux pieds pattés du champ, chargée, en abîme d’un carreau en losange aussi d’or surchargé d’une croix aux pieds pattés aussi de sable, à la divise ondée d’azur brochant sur le trois du chef[42].
Ornements extérieurs
Timbré d'une couronne murale d'or et accolé d'épis de blé du même liés en sautoir en pointe.
Détails
Le blasonnement officiel donne la divise d'azur alors qu'elle la représente d'argent[43]. On peut soupçonner des impératifs d'impression sur le blason représenté sur le site. Les armes sont inspirées de celles de Jean II de Châtillon, seigneur des lieux au XIVe siècle.
Figure sur le site internet de la commune[44].

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  4. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  5. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  6. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Plan séisme consulté le 24 octobre 2020 »
  2. « Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux » sur Géoportail. Carte IGN classique.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Marne (F---0100) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6266001) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6265701) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 de Ma Terre Forte (F6264500) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 des Ambroises (F6265500) »
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 du Bois Verdelot (F6266000) »
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru d'Arpentigny (F6265000) »
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru des Signets (F6263000) »
  11. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 12 octobre 2019
  12. Transdev, ligne 56
  13. Transdev, ligne 56S
  14. Site territoires-fr.fr consulté le 12 octobre 2019 sous le code commune 77415.
  15. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  16. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  17. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 17 mai 2020
  18. Longnon, I, p. 43.
  19. Cartulaire Saint-Lazare de Meaux, fol. 19 v°.
  20. Longnon, I, p. 187.
  21. Rôles des fiefs, 535.
  22. Cartulaire du chapitre Meaux, t. III, p. 130.
  23. Cartulaire du chapitre Meaux, t. I, 236.
  24. Longnon, II, p. 97.
  25. Archives nationales, S 88, n° 91.
  26. Archives nationales,, S 88, n° 82.
  27. a b c et d Archives nationales, S 94b, n° 33.
  28. Paul Bailly, 1989, Toponymie en Seine-et-Marne, page 11.
  29. Ernest Nègre - 1998 -Toponymie générale de la France: Tome 3 - Page 1709.
  30. Gérard Roger, « Claude Specque, maire depuis 1995, démissionne : Claude Specque, maire, a adressé sa démission. Il affirme vouloir continuer comme simple élu », Le Pays briard,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2020) « Aujourd’hui, et après tant de chantiers clos, c’est avec beaucoup d’émotion que je veux porter à votre connaissance ma décision, après avoir été élu pendant quarante ans et maire pendant vingt-deux ans, de quitter ma fonction de maire de notre commune afin de passer le relais comme prévu à ma première adjointe, Madame Laurence Miffre-Peretti, qui, j’en suis certain, sera à la hauteur de vos attentes ».
  31. « Liste des maires 2020 » [PDF], Élections municipales 2020, Préfecture de Seine-et-Marne, (consulté le 8 août 2020).
  32. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  33. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  35. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  36. Site écoles primaires consulté le 24 octobre 2020
  37. Site écoles primaires consulté le 24 octobre 2020
  38. AEDE - Domaine Saint-Jean
  39. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Revenus et pauvreté des ménages », consulté le 24 octobre 2020
  40. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Population active, emploi et chômage au sens du recensement en 2017 », consulté le 25 octobre 2020
  41. Statistiques officielles de l‘INSEE, section « Caractéristiques des établissements en 2015 », consulté le 25 octobre 2020
  42. https://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=14297
  43. Document sur le blason jeannais (PDF consulté le )
  44. Site internet officiel de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux