Fleury-en-Bière

Fleury-en-Bière
Fleury-en-Bière
La mairie de Fleury-en-Bière.
Blason de Fleury-en-Bière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Melun
(Melun)
Canton Fontainebleau
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Fontainebleau
Maire
Mandat
Chantal Le Bret
2014-2020
Code postal 77930
Code commune 77185
Démographie
Gentilé Fleurysiens
Population
municipale
661 hab. (2016 en augmentation de 3,44 % par rapport à 2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 04″ nord, 2° 32′ 57″ est
Superficie 13,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte administrative de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Fleury-en-Bière

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Fleury-en-Bière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fleury-en-Bière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fleury-en-Bière

Fleury-en-Bière[1] est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Fleurysiens[2].

Géographie

Localisation

Fleury-en-Bière est située dans la région Île-de-France, au sud-ouest du département de Seine-et-Marne et au nord-est de la région naturelle le Gâtinais.

La commune est située à 48 kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame[3], à 13 kilomètres au sud-ouest de Melun[4], à 22 kilomètres au sud-est d'Évry[5], à 8 kilomètres au nord-est de Milly-la-Forêt[6] et à 12 kilomètres au nord-ouest de Fontainebleau[7].

Communes limitrophes

Relief et géologie

La plaine de la Bière.

Le territoire de la commune se situe dans la partie ouest de la plaine de la Bière qui constitue la partie nord-est de la région naturelle du Gâtinais et qui est délimitée au nord et à l'ouest par la rivière École ; à l'est, par la Seine et au sud par la forêt de Fontainebleau.

Hydrographie

Le ru de Rebais à Fleury-en-Bière.

Le système hydrographique de la commune se compose de huit cours d'eau référencés :

  • Le ru de Rebais ou ru de la grande prairie, [8], affluent droit de la rivière École, d’une longueur de 9,27 km, prend sa source dans les marais d'Arbonne-la-Forêt, au sud de Fleury-en-Bière et se déverse dans la rivière École au niveau du hameau du Petit-Moulin dans la commune de Perthes au nord[9] ;
    • le ru du Buet, 0,48 km[10], et ;
    • le ru du Marais, 1,52 km[11], affluents du ru de Rebais ;
    • le canal 01 de Baudelut, 1,93 km[12], et ;
    • le canal 03 de la Ferme de Champs, 0,16 km[13], et ;
    • le canal 04 de la Ferme de Champs, 1,64 km[14], qui confluent avec le ru de Rebais
  • le canal 01 de la Ferme de Champs, 0,35 km[15] ;
  • le canal 02 de la Ferme de Champs, 0,27 km[16].

Une rivière souterraine (cavité voûtée à hauteur d'homme) traverse le village du château au lavoir du Loricard[réf. nécessaire].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 8,8 km[17].

Climat

Fleury-en-Bière, située au sud-ouest du département de Seine-et-Marne, bénéficie d'un climat semi-océanique tempéré dit aussi « océanique dégradé » ou « de transition »[18], c'est-à-dire influencé tout à la fois par l'océan Atlantique et les masses d'air continentales venues d'Europe de l'Est. Les hivers sont en général relativement doux et humides et les étés modérément chauds. Les températures varient de 0,4 °C en hiver (moyenne du mois de janvier) à 24,3 °C en été (moyenne du mois de juillet). La pluviosité est assez faible, les précipitations, bien réparties tout au long de l'année, ne dépassant pas 700 mm par an[19].

Le tableau ci-dessous indique les valeurs normales de l'ensoleillement, des températures et des précipitations, observées par Météo-France à Melun, où se trouve la station météorologique de référence pour le département.

Données climatiques à Fleury-en-Bière.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,4 0,9 2,4 4,6 8 11 12,6 12,3 10,2 7,2 3,2 1,2 6,2
Température moyenne (°C) 3 4,2 6,7 9,6 13,3 16,4 18,5 18,2 15,6 11,7 6,6 3,8 10,6
Température maximale moyenne (°C) 5,7 7,5 10,9 14,6 18,5 21,9 24,3 24 21,1 16,1 9,9 6,4 15,1
Ensoleillement (h) 56,3 81,7 134,4 172,2 200,7 219,8 241,3 216,5 175,9 125,8 74,5 49,6 1 748,8
Précipitations (mm) 56,8 47,3 58,7 48,7 62,8 55,4 53,9 46,4 56,5 57,3 60,1 55,8 659,7
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Melun de 1948 à 2002[19].


Voies de communication et transports

Deux routes départementales relient Fleury-en-Bière aux communes voisines : la D11 donne accès à Cély (au nord-ouest) et à Saint-Martin-en-Bière (au sud-est), et la D.50 relie le bourg à Perthes (au nord-est).

L’autoroute A6 traverse de part en part, du nord au sud, le territoire de la commune. C'est à Fleury-en-Bière que se situe la barrière de péage nord de l'autoroute au PK 50 (le PK 0 étant l'échangeur Porte-Orléans entre le boulevard périphérique de Paris et l'A6). L'autoroute est accessible par l'échangeur 13 situé à 3 km au nord de la commune.

La barrière de péage de Fleury-en-Bière.

.

Urbanisme

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 63 lieux-dits administratifs répertoriés[20].

Occupation des sols

Le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 56,2 % de terres arables, 34,5 % de forêts, 5,8 % de zones urbanisées, 2,3 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée, 1,1 % de zones industrielles commercialisées et réseaux de communication et < 0,5 % de zones agricoles hétérogènes[17].

Logements

L'habitat de Fleury-en-Bière est essentiellement constitué de maisons individuelles. Les murs des maisons sont en grès ou en pierres meulières.

Toponymie

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Flori vers 1217[21] ; Flouriacum in Bieria en 1257[22] ; Floriacum in Byeria en 1258[22] ; Flory vers 1265[23] ; Floury en Byere en 1294[24] ; Flory in Byeria en 1301[25] ; Le fort de Flory en Brie en 1367[26] ; Floury vers 1380[27] ; Flouri en 1384[28] ; Flory en Biere en 1385[29] ; Fleury d'Argouges en 1773[30] ; Fleury en l'an IX[31].

Sens du toponyme : domaine gallo-romain appartenant à un certain Flor(i)us avec adjonction du suffixe -acum, floriacum.

Fleury est dans le Pays de Bière.

Histoire

Politique et administration

Vie politique locale

La mairie de Fleury-en-Bière.

Le maire actuel, Chantal Le Bret, préside le conseil municipal. Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de quinze[32].

La commune de Fleury-en-Bière est rattachée administrativement à l’arrondissement de Melun et politiquement au canton de Perthes représenté par le conseiller général Lionel Walker (PS) et à la Première circonscription de Seine-et-Marne représentée par le député Jean-Claude Mignon (UMP).

L’Insee attribue à la commune le code 77 2 32 185[1]. La commune de Fleury-en-Bière est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 217 701 853. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[33].

La commune de Fleury-en-Bière est membre de la communauté de communes du pays de Bière qui regroupe dix communes et du parc naturel régional du Gâtinais français qui regroupe 69 communes[34]. En outre, Fleury-en-Bière fait partie de trois syndicats intercommunaux (SI) de rivières : le SI d'adduction d'eau potable de Fleury-en-Bière, le SI d'aménagement du ru de Rebais et de ses affluents et le SI d'assainissement du confluent Rebais et École ; ainsi que des syndicats intercommunaux du collège Christine-Pisan à Perthes et d'électrification du secteur de Melun[35]. En tant que membre de la communauté de communes du Pays de Bière, Fleury-en-Bière adhère au syndicat mixte intercommunal de traitement des ordures ménagères (SMITOM) du centre-ouest Seine-et-Marnais[36].

Maires de Fleury-en-Bière

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1897 1902 Henri Rémy   Boulanger
1902 1907 Louis-Adrien-Léon Bizord   Cultivateur
janvier 1908 janvier 1908 Louis-Philéas Jullemier   par intérim
30 janvier 1908 1919 Henri Rémy   Boulanger
1919 1937 Henri Décosses   Entrepreneur
1947 1967 Raymond Jullemier   Cultivateur
juin 1995 En cours Chantal le Bret[37] Droite Retraitée

Tendances et résultats politiques

Comptes de la commune

Services publics

Jumelages

Au 1er janvier 2013, Fleury-en-Bière n'est jumelée avec aucune commune.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[38]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[39].

En 2016, la commune comptait 661 habitants[Note 2], en augmentation de 3,44 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
493527445487511540544540548
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
545549553517510503490498548
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
489442465427406422419345372
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
327361329449456546606640660
2016 - - - - - - - -
661--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[40] puis Insee à partir de 2006[41].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

L'école élémentaire de Fleury-en-Bière.

Fleury-en-Bière est située dans l'académie de Créteil. La ville administre une école élémentaire[42]. Le collège de secteur est situé à Perthes (collège Christine-de-Pizan). Les lycéens de la commune ont accès au lycée polyvalent Frédéric-Joliot-Curie de Dammarie-les-Lys, au lycée professionnel Benjamin-Franklin de La Rochette et au lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration Antonin-Carême de Savigny-le-Temple.

Manifestations culturelles et festivités

Santé

Sports

Médias

Le quotidien régional Le Parisien, dans son édition locale Seine-et-Marne, ainsi que l’hebdomadaire La République de Seine-et-Marne, relatent les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d’émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France et d'IDF1. L’information institutionnelle est assurée par plusieurs publications périodiques : Pays de Bière, magazine d’information de la communauté de communes du pays de Bière[43] ; l’Abeille du Parc, magazine d’information du parc naturel régional du Gâtinais français[44] ; Seine-et-Marne Magazine, mensuel diffusé par le conseil général de Seine-et-Marne[45] et le Journal du Conseil régional, bimensuel diffusé par le conseil régional d'Île-de-France[46].

Cultes

Église Notre-Dame-de-l'Assomption.

La commune de Fleury-en-Bière fait partie de la paroisse catholique « Pôle missionnaire de Fontainebleau » au sein du diocèse de Meaux. Elle dispose de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption[47].

Économie

Emplois, revenus et niveau de vie

Entreprises et agriculture

Culture locale et patrimoine

Patrimoine environnemental

Patrimoine architectural

Extérieur du château de Fleury-en-Bière.
  • Château de Fleury-en-Bière, demeure privée, classé à l'inventaire des monuments historiques pour le parc, les communs et la toiture[48]. Les époques de construction vont des XIIe et XVIe siècles au XVIIIe (années 1770-1782). C'est dans ce château que fut créée en 1857 l'Œuvre des campagnes. Le château a été transformé en hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale. Le château et le parc qui l'entoure ont reçu un classement par arrêté du 17 décembre 1947 ; les façades et toitures des communs par arrêté du 5 octobre 1951. Le parc comporte un grand canal de près de 800 mètres de long, d'inspiration vénitienne, prototype du genre en France au XVIe siècle. Le parc a été réaménagé par Jean-Baptiste Chaussard en 1769.
  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, d'architecture romane, date du XIIe siècle. Elle est en 1926 inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel de la France[49]. Elle comporte des pierres tombales des XIIIe et XIVe siècles, un tableau attribué au peintre espagnol Francisco de Zurbarán (1598-1664), un autel privilégié dédié au prince de Talmont (la relique du cœur de ce chef chouan se trouve dans la chapelle sous le clocher) et des fresques du peintre Dagnan Bouveret (XIXe siècle). À la suite de l'effondrement d'une partie du toit, de magnifiques peintures ont été révélées sous le plâtre. Une restauration est en cours.

Personnalités liées à la commune

Héraldique


Blason de Fleury-en-Bière

Fleury-en-Bière pour sa communication (plan de la ville, plaques de rues, bulletins municipaux) utilise un blason se lisant :

D'argent à la bande ondée d'azur chargée d'une tête de léopard d'or muselée d'un anneau du même et de deux quintefeuilles d'or, accompagnée de deux faucons contournés de gueules et chaperonnés de sable, chacun posé sur un gantelet de gueules mis en pal..

Fleury-en-Bière dans les arts et la culture

  • Le nom de la commune est utilisé pour la dénomination de la barrière de péage nord de l'autoroute A6 qui traverse son territoire du nord au sud[50] ;
  • Plusieurs scènes des films Les Trois Mousquetaires : « Les Ferrets de la reine » et « La Vengeance de Milady », ont été tournés au château de Fleury-en-Bière[51] ;
  • Tournage devant et dans la mairie du film Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet avec Audrey Tautou[réf. nécessaire] ;
  • Richelieu aurait échappé à un attentat, complot ourdi par la duchesse de Chevreuse, et fuit sur son cheval en galopant jusqu'à Fontainebleau « la barbe sur l'épaule » [réf. nécessaire].

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. a et b  « Fiche communale », sur le site l'Insee (consulté le 17 mars 2013).
  2. David Malescourt, « Seine-et-Marne > Fleury-en-Bière (77690) », sur le site habitants.fr (consulté le 17 mars 2013).
  3. « Orthodromie entre Pertes et Paris », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 17 mars 2013).
  4. « Orthodromie entre Pertes et Melun », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 17 mars 2013).
  5. « Orthodromie entre Pertes et Evry », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 17 mars 2013).
  6. « Orthodromie entre Pertes et Milly-la-Forêt », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 17 mars 2013).
  7. « Orthodromie entre Pertes et Fontainebleau », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 17 mars 2013).
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Rebais (F6262000) »
  9. Le rû de Rebais, in Bulletin municipal d’informations de Perthes-en-Gâtinais, no 20, octobre 2008, p. 5, [lire en ligne].
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru du Buet (F4483200) »
  11. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru du Marais (F4483500) »
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de Baudelut (F4486802) »
  13. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 03 de la Ferme de Champs (F4487102) »
  14. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 04 de la Ferme de Champs (F4487002) »
  15. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Ferme de Champs (F4487302) »
  16. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 02 de la Ferme de Champs (F4487202) »
  17. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 9 avril 2019
  18. « Les types de climat en France, une construction spatiale », sur le site de la revue européenne de géographie (consulté le 22 novembre 2012).
  19. a et b  « Climatologie mensuelle à Melun », sur le site de l'association InfoClimat (consulté le 18 août 2009).
  20. Site territoires-fr.fr consulté le 10 septembre 2018 sous le code commune 77185
  21. Archives nationales, L 901, n° 31 bis.
  22. a et b Archives nationales, S 2110.
  23. Longnon, I, p. 221.
  24. Richemond, Nemours, I, p. LXXI.
  25. Olim, IV, fol. 45 v°.
  26. Annales du Gâtinais, XXI, 1903, p. 309.
  27. Archives nationales, P 130, fol. 2.
  28. Archives nationales, P 131, fol. 99 v°.
  29. Archives nationales, P 131, fol. 35 v°.
  30. Archives de la Seine-et-Marne, E 273.
  31. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 212.
  32. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  33. Fiche entreprise de la commune de Fleury-en-Bière sur le site verif.com Consulté le 17/03/2013.
  34. Présentation du Parc naturel régional du Gâtinais français, sur son site internet. Consulté le 09/11/2012.
  35. Présentation de la commune de Fleury-en-Bière sur le site internet de l'Union des Maires de Seine-et-Marne. Consulté le 17/03/2013.
  36. Site internet du SMITOM du centre-ouest Seine-et-Marnais.
  37. « FLEURY EN BIERE », sur le site de l'Union des Maires de Seine-et-Marne (consulté le 22 novembre 2012).
  38. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  39. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  40. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  41. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  42. « Annuaire de l'éducation nationale », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 1er avril 2013).
  43. Pays de Bière Magazine, le journal d’informations de la Communauté de communes du pays de Bière sur son site internet.
  44. l'Abeille du Parc, le journal d’informations du parc naturel régional du Gâtinais français sur son site internet.
  45. Le Magazine de Seine-et-Marne sur le site du conseil général de Seine-et-Marne.
  46. Le Journal du Conseil régional sur le site du conseil régional de l’Île-de-France.
  47. « Annuaires des lieux de cultes », sur le site EgliseInfo de la conférence des évêques de France (consulté le 1er avril 2013).
  48. Notice no PA00086964, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. Notice no PA00086965, base Mérimée, ministère français de la Culture
  50. Carte des aires d’autoroute APRR sur le site officiel du concessionnaire. Consulté le 17/03/2013.
  51. Liste des films tournés à Fleury-en-Bière sur le site L2TC.com Consulté le17/03/2013.