Beton-Bazoches

Beton-Bazoches
Beton-Bazoches
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Alain Boullot
2014-2020
Code postal 77320
Code commune 77032
Démographie
Gentilé Bétonais
Population
municipale
894 hab. (2016 en augmentation de 10,1 % par rapport à 2011)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 06″ nord, 3° 14′ 42″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 183 m
Superficie 18,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Beton-Bazoches

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Beton-Bazoches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beton-Bazoches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beton-Bazoches
Liens
Site web beton-bazoches.fr

Beton-Bazoches est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bétonais.

Géographie

Localisation

Beton-Bazoches est situé dans la Brie à 19 km au sud-est de Coulommiers et à 18 km au nord de Provins.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Beton-Bazoches
Chevru Leudon-en-Brie
Frétoy Beton-Bazoches Courtacon
Boisdon Bezalles Champcenest

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de six cours d'eau référencés :

et de quatre affluents de l'Aubetin :

  • le ru de Chevru, 7,7 km[2] ;
  • le ruisseau des Rieux, 3,1 km[3] ;
  • le ruisseau des Prés Bazoches, 2 km[4] ;
  • le fossé 01 de la Groue, 1,9 km[5].

ainsi que

  • le ru de Faujus, long de 3,7 km[6], qui conflue dans le ru de Chevru.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 10,05 km[7].

Voies de communication et transports

Urbanisme

Occupation des sols

En 2018[9], le territoire de la commune se répartit en 92,8 % de terres arables, 3,8 % de forêts, 3,4 % de zones urbanisées et < 0,5 % de zones agricoles hétérogènes[7].

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 91 lieux-dits administratifs répertoriés[10] dont les plus importanst sont La Groue, la Clottée, Fontaine-du-Mont, les Hayottes, Fortail, la Hante (partagé avec Leudon-en-Brie).

Logement

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 461 dont 82 % de maisons et 12,9 % d’appartements.

Parmi ces logements, 77,8 % étaient des résidences principales, 10,5 % des résidences secondaires et 11,7 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 78 % contre 20,4 % de locataires[11], dont 2,2 % de logements HLM loués vides (logements sociaux)[Note 1] et 1,6 % logés gratuitement.

Toponymie

Beton-Bazoches a été mentionnée vers 876 en Bezzono Basilica[12], et en langue romane Betunbasoches en 1290[12].

Le nom de « Bazoches » vient de l'ancien français, issu du latin, basilica (désigne en latin ecclésiastique un monument érigé à la mémoire d'un martyr et généralement dépositaire de reliques)[12].

En français, le terme basoche désignait par évolution sémantique une association de clercs de procureurs du parlement de grandes villes.

Histoire

Église en dépendance de l'archevêque de Sens[13].

Politique et administration

La mairie-école.

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Brigitte Maury DVD Agricultrice
mars 2014 En cours Alain Boullot   Entrepreneur

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2016, la commune comptait 894 habitants[Note 2], en augmentation de 10,1 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
574566633587630641665750747
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
730762733671658678635631648
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
674656683681674638649629569
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
632549557538633700747755762
2013 2016 - - - - - - -
874894-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Événements

Fête du cidre et brocante le 2e dimanche du mois d'octobre[8].

Économie

L'ancienne halle.

Entreprises et commerces

En 2015, le nombre d’établissements actifs était de 96 dont 10 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 4 dans l’industrie, 20 dans la construction, 54 dans le commerce-transports-services divers et 8 étaient relatifs au secteur administratif[11].

Ces établissements ont pourvu 107 postes salariés.

  • Commerces (épicerie, boulangerie, boucherie, pharmacie, café-bar, salon de coiffure, garage pour réparation automobile...) ainsi qu'en services publics et de première nécessité (écoles, bureau de Poste, caserne des sapeurs-pompiers, médecin...)[8].
  • La commune offre aussi des artisans pour les métiers du bâtiment : maçonnerie, plomberie et chauffage, menuiserie, et peinture y exercent leur savoir-faire et d'autres tels les taxis ou paysagiste complètent et rythment la vie du village. Le notaire, le médecin et la pharmacie répondent non seulement aux besoins des habitants de Beton-Bazoches mais aussi des alentours, notamment des six autres villages qui ont créé la première communauté de communes d'île de France en 1999 : Bannost-Villegagnon, Bezalles, Boisdon, Cerneux, Champcenest, Courtacon, qui s'appelait alors le C.E.D.R.E. Briard. Cette intercommunalité a tout naturellement évolué dès sa création en 2001, vers la communauté de communes du Provinois[8].

Revenus de la population et fiscalité

Le nombre de ménages fiscaux en 2016 était de 338 représentant 889 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 20 560 €[11].

Emploi

En 2016 , le nombre total d’emploi dans la zone était de 163, occupant 396 actifs résidants.

Le taux d’activité de la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 69,6 % contre un taux de chômage de 7,1 %. Les inactifs se répartissent de la façon suivante : 8,1 % d’étudiants et stagiaires non rémunérés, 6,7 % de retraités ou préretraités et 8,5 % pour les autres inactifs[11] .

Culture locale et patrimoine

L'église Saint-Denis.
Le lavoir.
La locomotive à voie métrique no 3714 ex Seine-et-Marne baptisée « Beton-Bazoches » en gare de Noyelles.

Beton-Bazoches est un village briard aux nombreuses richesses culturelles et touristiques (des visites guidées sont possibles notamment de son pressoir à pommes , unique en Île-de-France, qui replonge le visiteur dans les années 1850-1950 à l'aide d'un vidéo-guide).

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Patrimoine culturel

Article détaillé : Réseau de Seine-et-Marne.

Beton-Bazoches possédait une gare sur l'ancien réseau départemental de chemins de fer secondaires de Seine-et-Marne. Le bâtiment voyageurs, identique à celui de la gare de Rozoy, lequel existe encore reconverti en habitation, reprend les plans du type A de 1902 de la Compagnie des chemins de fer de l'Est[20], comme la gare de Montry - Condé, mais en y accolant une halle à marchandises.

Une locomotive à vapeur de ce réseau ferroviaire à voie étroite porte le nom de la ville. Elle a été restaurée par le Chemin de fer de la baie de Somme et circule sur les rails de ce réseau touristique picard.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Beton-Bazoches sur le site de la CC du Provinois

Notes et références

Notes

  1. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - L’ Aubetin (F65-0410) »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Chevru (F6569000) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau des Rieux (F6565000) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau des Prés Bazoches (F6567000) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 de la Groue (F6566000) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Faujus (F6569200) »
  7. a et b Site SIGES - Seine-Normandie consulté le 11 août 2018
  8. a b c et d « Site officiel » (consulté le 21 août 2012)
  9. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  10. Site territoires-fr.fr consulté le 11 août 2018 sous le code commune 77032
  11. a b c et d Statistiques officielles de l‘INSEE.
  12. a b et c Marianne Mulon, Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  13. « Fiche signalétique de Beton Bazoches », sur Atome77 (consulté le 21 août 2012)
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  18. « L'église Saint-Denis », notice no PA00086816, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Les objets de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture
  20. « Beton-Bazoches : 77 - Seine-et-Marne | Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 18 janvier 2019)