Bouzanne

la Bouzanne
Illustration
La Bouzanne au Pont-Chrétien-Chabenet, en 2014.
Bouzanne sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 84,2 km [1]
Bassin 529 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 3,23 m3/s (Velles) [2]
Nombre de Strahler 4
Régime Pluvial
Cours
Source source
· Localisation Aigurande
· Altitude 392 m
· Coordonnées 46° 27′ 08″ N, 1° 48′ 32″ E
Confluence la Creuse
· Localisation entre Le Pont-Chrétien-Chabenet et Chasseneuil
· Altitude 95 m
· Coordonnées 46° 37′ 33″ N, 1° 27′ 51″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Auzon et Creusancais
· Rive droite Gourdon
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Indre
Arrondissements La Châtre, Châteauroux
Cantons Neuvy-Saint-Sépulchre, Ardentes, Argenton-sur-Creuse
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Aigurande, Cluis et Neuvy-Saint-Sépulchre

Sources : SANDRE:« L46-0300 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

La Bouzanne est une rivière française, qui coule dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire. C'est un affluent de la Creuse, donc un sous-affluent de la Loire par la Vienne.

Géographie

La rivière naît[1] près d'Aigurande, et se dirige dès lors vers le nord-nord-est[3], en direction de Châteauroux. Arrivée aux abords de la forêt de Châteauroux, elle entame une large boucle, vers l'ouest d'abord, puis vers le sud-ouest et rejoint son confluent[1] avec la Creuse sur le territoire des communes du Pont-Chrétien-Chabenet et Chasseneuil un peu en amont de Saint-Gaultier et en face de Thenay, à 95 m d'altitude.

Communes et cantons traversés

Le pont de bois couvert, au Pont-Chrétien-Chabenet, en 2008.
Le pont de bois couvert, au Pont-Chrétien-Chabenet, en 2008.

Dans le seul département de l'Indre, la Bouzanne traverse les dix-sept communes[1], de l'amont vers l'aval, d'Aigurande (source), Montchevrier, La Buxerette, Cluis, Mouhers, Neuvy-Saint-Sépulchre, Tranzault, Lys-Saint-Georges, Buxières-d'Aillac, Jeu-les-Bois, Arthon, Velles, Mosnay, Tendu, Saint-Marcel, Le Pont-Chrétien-Chabenet, Chasseneuil (confluence).

Soit en termes de cantons, la Bouzanne prend source dans le canton de Neuvy-Saint-Sépulchre, traverse le canton d'Ardentes, conflue dans le canton d'Argenton-sur-Creuse, dans les arrondissement de la Châtre et arrondissement de Châteauroux.

Bassin versant

La Bouzanne traverse les six zones hydrographiques L460, L461, L462, L463, L464, L465 pour une superficie de 529 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 84,76 % de « territoires agricoles », à 13,89 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,13 % de « territoires artificialisés », à 0,35 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire

Affluents

La Bouzanne a dix tronçons ou affluents référencés[1] dont :

  • le Couvent (rd[note 1]), 8,3 km sur quatre communes de rang de Strahler trois, avec un affluent :
    • le Damay 3,6 km sur les deux communes de Mouhers et Neuvy-Saint-Sépulchre avec un affluent
      • sans nom de 0,6 km sur la commune de Mouhers.
  • l'Auzon (rg), 27,5 km sur quatre communes avec un seul affluent donc de rang de Strahler deux.
  • le Gourdon, 27,4 km sur six communes, de rang de Strahler deux, avec trois tronçons ou affluents référencés dont :
    • l'Aubord 11 km sur quatre communes
  • le Creuzançais (rg), 28,2 km sur cinq communes avec un bras donc de rang de Strahler un.
  • le ruisseau de Saint-Eloi (rd), 8,5 km sur les quatre communes de Tendu, Mosnay, Bouesse et Maillet, avec deux affluents :

Rang de Strahler

Donc son rang de Strahler est de quatre par le Couvent et le Damay.

Hydrologie

La Bouzanne à Velles

Le module de la Bouzanne a été observé sur une période de 39 ans à Velles (1969-2007), est de 3,23 m3/s pour une surface de bassin de 424 km2[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : L4653010 - La Bouzanne à Velles[2] 
(1969-2007 - données calculées sur 39 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

La rivière présente des fluctuations saisonnières de débit, avec des crues hivernales portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 5,00 et 7,25 m3/s de décembre à avril-mai inclus, et des basses-eaux d'été-automne, de juillet à octobre, caractérisés par une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,61 m3/s au mois d'août[2]. Mais ces moyennes mensuelles cachent des variations sur de courtes périodes, bien plus importantes.

La Bouzanne en direction de son confluent, au Pont-Chrétien-Chabenet, en 2014.
La Bouzanne en direction de son confluent, au Pont-Chrétien-Chabenet, en 2014.

Étiage ou basses eaux

En période d'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,18 m3/s, en cas de période quinquennale sèche[2].

Crues

Les crues de la Bouzanne peuvent être très importantes. Les QIX 2 et le QIX 5 valent respectivement 63 et 100 m3/s. Le QIX 10 est de 130 m3/s. Quant aux QIX 20 et QIX 50, ils valent respectivement 150 et 180 m3/s[2].

Toujours à Velles, le débit instantané maximal enregistré a été de 180 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 111 m3/s le [2]. En comparant ces valeurs aux différents QIX de la rivière, on déduit que la crue de 1977 était d'ordre cinquantennal.

Lame d'eau et débit spécifique

La lame d'eau écoulée dans le bassin est de 235 millimètres annuellement, ce qui est nettement inférieur à la moyenne française tous bassins confondus. Le débit spécifique (Qsp) se monte à 7,4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie

Le sanctuaire de la source, en 2011.
Le sanctuaire de la source, en 2011.

Pêche et poissons

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références

  1. a b c d e f g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - La Bouzanne (L46-0300) » (consulté le 22 décembre 2011)
  2. a b c d e f g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - la Bouzanne à Velles (L4653010) » (consulté le 8 juillet 2018)
  3. Site du Géoportail, consulté le 22 décembre 2011.
Ressource relative à la géographie :