Céroux

Céroux
(Ceroux)
Illustration
Le Céroux à Saint-Just-près-Brioude un jour d'orage.
Caractéristiques
Longueur 33,5 km [1]
Bassin 82 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 0,509 m3/s (Saint-Just-près-Brioude) [2]
Nombre de Strahler 3
Cours
Source source
· Localisation Soulages
· Altitude 1 053 m
· Coordonnées 45° 05′ 46″ N, 3° 14′ 32″ E
Confluence Allier
· Localisation Vieille-Brioude
· Altitude 453 m
· Coordonnées 45° 15′ 33″ N, 3° 24′ 31″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Cantal, Haute-Loire
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Le Céroux ou le Ceroux est un ruisseau français qui coule dans les départements du Cantal et de la Haute-Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent de l'Allier en rive gauche, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie

Le Céroux naît au nord de la Montagne de la Margeride, sur le territoire de la commune de Lastic dans le Cantal.

De 33,5 km de longueur[1], son orientation générale va du sud vers le nord est. Il sert de limite un certain temps entre les départementents du Cantal et de la Haute-Loire.

Il se jette dans l'Allier en rive gauche sur le territoire de Vieille-Brioude.

Communes traversées

Dans les deux départements du Cantal et de la Haute-Loire, le Ceroux traverse neuf communes[1] :

Affluents

Le Ceroux a douze tronçons affluents référencés[1] dont :

  • Ruisseau de Souliac
  • Ruisseau de la Noire, avec un affluent :
    •  ?,
  • Ruisseau de Costaroux (rg)
  • Ruisseau de Fouanchanay
  • Ruisseau de Cenioucet ou Ceniocelle (rd), avec un affluent :
    • le Par du Bois (rd)
  • Ruisseau de Gazelle (rd),
  • Ruisseau de Chilone (rd),
  • Raza de la Pénide (rd),

Donc le rang de Strahler est de trois.

Hydrologie

Le Ceroux à Saint-Just-près-Brioude

Le Ceroux a été observé à la station de Saint-Just-près-Brioude de 1997 à 2014, pour un bassin versant de 82 km2, et à 539 m d'altitude[2]

Le module ou moyenne annuelle de son débit est à Saint-Just-près-Brioude de 0,509 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : K2335510 - Le Ceroux à Saint-Just-près-Brioude [Le Mas] pour un bassin versant de 82 km2 et à 539 m d'altitude[2] 
(le 08-05-2013 - données calculées sur 12 ans de 2002 à 2013)

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 1,600 l/s, ce qui est très faible[note 1],[2].

Crues

Sur cette courte période d'observation, le débit journalier maximal a été observé le pour 15 300 l/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 2] avec 14 400 l/s, et la hauteur maximale instantanée de 209 cm soit 2,09 m, le [2].

Le QIX 10 est de 11 000 l/s et le QIX 20 est de 13 000 m3/s, alors que le QIX 2 est de 5 600 m3/s, et QIX 5 de 8 900 m3/s[2].

Lame d'eau et débit spécifique

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 196 millimètres annuellement, ce qui est seulement aux deux-tiers de la moyenne en France. Le débit spécifique (Qsp) atteint 6,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. un peu moins d'un deux-centième du module à 0,509 l/s
  2. à 05h02

Références