Arnon

l'Arnon
Image illustrative de l’article Arnon
L'Arnon à Chârost vue du vieux pont, en 2009.
l'Arnon sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 150,72 km [1]
Bassin 2 274 km2
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen 14,4 m3/s (Méreau)
Nombre de Strahler 5
Régime Pluvial
Cours
Source le Grand Jurigny
· Localisation Saint-Marien
· Altitude 459 m
· Coordonnées 46° 25′ 09″ N, 2° 14′ 36″ E
Confluence le Cher
· Localisation Vierzon
· Altitude 93 m
· Coordonnées 47° 13′ 01″ N, 2° 00′ 42″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Théols
Sinaise
Joyeuse
· Rive droite Fausse
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Creuse
Allier
Indre
Cher
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Centre-Val de Loire
Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Chârost
Lignières
Méreau
Vierzon

Sources : « Sandre », Géoportail et BanqueHYdro

L'Arnon est un cours d'eau français, qui coule dans les départements de l'Allier, du Cher, de la Creuse et de l'Indre, en régions Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine.

C'est un affluent du Cher, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie

Cours

Le cours d'eau à une longueur de 150,72 km[1].

Il prend sa source dans le département de la Creuse, à 459 m d'altitude, prés du lieu-dit « le Grand Jurigny », sur le territoire de la commune de Saint-Marien[2], puis s'écoule vers le nord[1].

Son confluent avec le Cher, se situe dans le département du Cher, à 93 m d'altitude, sur le territoire de la commune de Vierzon[3],[1].

Départements et communes traversés

La rivière traverse quarante communes situés dans les départements de la Creuse, de l'Allier, de l'Indre et du Cher[1],[Note 1].

Creuse (23)

Allier (03)

Indre (36)

Cher (18)

Bassin versant

Les bassins hydrographiques sont découpés dans le référentiel national BD Carthage en éléments de plus en plus fins, emboîtés selon quatre niveaux : régions hydrographiques, secteurs, sous-secteurs et zones hydrographiques[4].

L'Arnon traverse les treizes[1] zones hydrographiques suivantes :

  • l'Arnon de l'Herbon au Cher & le Cher entre les bras de l'Arnon ;
  • l'Arnon du Portefeuille à la Sinaise ;
  • la Joyeuse & ses affluents ;
  • l'Arnon de la Théols à l'Herbon ;
  • rau de l'Étang de Villiers & ses affluents ;
  • l'Arnon du rau du Pontet à la Théols ;
  • l'Arnon de la Sinaise au rau de l'Étang de Villiers ;
  • le Cher de l'Yevre à l'Arnon ;
  • le Portefeuille & ses affluents ;
  • l'Arnon de sa source à la Joyeuse ;
  • l'Arnon du rau de l'Étang de Villiers au rau du Pontet ;
  • l'Arnon de la Joyeuse au Portefeuille ;
  • la Sinaise du rau de Charasse à l'Arnon.

Le bassin versant de l'Arnon s'insère dans les zones hydrographiques « l'Arnon de l'Herbon au Cher & le Cher entre les bras de l'Arnon, l'Arnon du Portefeuille à la Sinaise, l'Arnon de la Théols à l'Herbon, l'Arnon du rau du Pontet à la Théols, l'Arnon de la Sinaise au rau de l'Étang de Villiers, l'Arnon de sa source à la Joyeuse, l'Arnon du rau de l'Étang de Villiers au rau du Pontet et l'Arnon de la Joyeuse au Portefeuille », au sein du bassin DCE plus large « La Loire, les cours d'eau côtiers vendéens et bretons »[1].

Échelle du bassin

En France, la gestion de l’eau, soumise à une législation nationale et à des directives européennes, se décline par bassin hydrographique, au nombre de sept en France métropolitaine, échelle cohérente écologiquement et adaptée à une gestion des ressources en eau. L'Arnon est sur le territoire du bassin Loire-Bretagne et l'organisme de gestion à l'échelle du bassin est l'agence de l'eau Loire-Bretagne[5].

Organisme gestionnaire

Affluents

L'Arnon possède soixante seize[1] affluents.

Les affluents en rive gauche
Noms km Noms km Noms km
La Théols 42 K6104020 4 K6026400 2
La Sinaise 31 Ruisseau de Fontair 4 Ruisseau du Moulin 2
Le Portefeuille 30 K6074100 4 K6004650 2
La Joyeuse 16 Le riau Chenu 3 Ruisseau des Bardées 2
Le Nouzet 15 K6005000 3 K6026500 2
Ruisseau du Praslin 8 K6025700 3 K6114100 1
Ruisseau des Caves 7 K6194300 3 K6027100 1
Le Sanglier 7 K6079000 3 K6024100 1
Le Chagnon 6 K6104000 3 K6027600 1
Le riau d'œil 6 K6074300 3 K6104100 1
K6104700 5 K6075100 3 K6024600 1
Le Magnon 5 Le riau Baril 3 K6006000 1
K6044300 5 K6024000 2 K6005900 1
Les affluents en rive droite
Noms km Noms km Noms km
Le Pontet 21 K6004700 4 K6044080 2
L'Étang Villiers 19 K6004300 4 K6003950 1
L'Étang de la Charnaie 13 K6004100 3 K6005550 1
La Dionne 10 Ruisseau des Biards 3 K6104800 1
Ruisseau du Plaix 9 K6044020 3 K6004050 1
L'Auzon 8 K6184000 3 K6006050 1
K6184700 6 L’Étang du Lac 3 K6024300 1
K6004400 5 K6004000 3 K6025600 1
Le Rifoulet 5 K6004200 2 K6024200 1
K6027200 5 K6184200 2 K6194050 1
K6006100 4 K6184100 2 K6004850 1
Le Chaillot 4 K6005500 2
K6004600 4 K6004900 2

Rang de Strahler

Son rang de Strahler est de cinq.

Hydrologie

Stations de mesures

Loye-sur-Arnon

Établie à 204 m d'altitude, la station[Note 2] de mesure est située dans la commune de Loye-sur-Arnon (Cher). Elle fut mis en service le à 00h00. C'est une station de type « station à une échelle » et son statut est « station avec signification hydrologique ». Son bassin-versant topographique représente 267,7 km2. Cette station mesure les hauteurs et les débit du cours d'eau[6].

Lignières

Établie à 156 m d'altitude, la station[Note 2] de mesure est située dans la commune de Lignières (Cher). Elle fut mis en service le à 16h00. C'est une station de type « station à une échelle » et son statut est « station sans signification hydrologique ». Son bassin-versant topographique représente 633 km2. Cette station mesure les hauteurs du cours d'eau uniquement[7].

Mareuil-sur-Arnon

Établie à 134 m d'altitude, la station[Note 2] de mesure est située dans la commune de Mareuil-sur-Arnon (Cher). Elle fut mis en service le à 00h00. C'est une station de type « station à une échelle » et son statut est « station avec signification hydrologique ». Son bassin-versant topographique représente 884 km2. Cette station mesure les hauteurs et les débit du cours d'eau[8].

Chârost

Établie à 120 m d'altitude, la station de mesure est située dans la commune de Chârost (Cher). Elle fut mis en service le à 8h00. C'est une station de type « station à une échelle » et son statut est « station sans signification hydrologique ». Son bassin-versant topographique représente 1 080 km2. Cette station mesure les hauteurs du cours d'eau uniquement[9].

Méreau - Alnay

Établie à 100 m d'altitude, la station de mesure est située dans la commune de Méreau (Cher), à proximité du quartier d'Alnay. Elle fut mis en service le à 00h00. C'est une station de type « station à une échelle » et son statut est « station sans signification hydrologique ». Son bassin-versant topographique représente 2 164 km2. Cette station mesure les hauteurs et les débit du cours d'eau[10].

Son débit a été observé sur une période de 35 ans (1960-2002).

Le module de la rivière est de 14,4 m3/s.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : K6192420 - L'Arnon à Méreau pour un bassin versant de 2 164 km2
(1960-2002 - données calculées sur 35 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

L'Arnon présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 20,1 et 33,3 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été-automne, de juillet à octobre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 5,59 m3/s au mois d'août.

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 1,5 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 1 500 litres par seconde.

Crues

Les crues peuvent être assez importantes, caractéristique partagée par la plupart des affluents de la Loire, mais sans commune mesure avec les crues des affluents de la Loire situés à l'ouest du bassin (Creuse, Gartempe, Mayenne, Sèvre nantaise ou encore Oudon et Anglin).

Ainsi les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 100 et 160 m3/s. Le QIX 10 est de 190 m3/s, le QIX 20 de 230 m3/s, tandis que le QIX 50 n'a pas été calculé.

Le débit instantané maximal enregistré à Méreau durant la période d'observation a été de 242 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 223 m3/s le 29 mai de la même année. En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, on constate que cette crue était seulement d'ordre vicennal, et donc destinée à se reproduire assez fréquemment.

Lame d'eau et débit spécifique

La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 200 millimètres annuellement, ce qui est nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et aussi à la moyenne des bassins du Cher (223 millimètres par an à Tours), et de la Loire (244 millimètres par an). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint 6,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

État des masses d'eau et objectifs

Pour les cours d’eau, la délimitation des masses d’eau est basée principalement sur la taille du cours d’eau et la notion d’hydro-écorégion. Ces masses d’eau servent ainsi d’unité d’évaluation de l’état des eaux dans le cadre de la directive européenne[11].

L'Arnon fait partie des masses d'eaux codifiée : FRGR333a, FRGR333c, FRGR334a, FRGR0334b et dénommée « L'Arnon et ses affluents depuis la source jusqu'a la retenue de Sidailles, L'Arnon et ses affluents depuis la retenue de Sidailles jusqu'a la confluence avec la Sinaise, L'Arnon depuis la confluence de la Sinaise jusqu'a la confluence avec la Théols et L'Arnon depuis la confluence de la Théols jusqu'a la confluence avec le Cher »[Note 3].

Le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) Loire-Bretagne est un document de planification dans le domaine de l’eau. Il définit, pour une période de six ans les grandes orientations pour une gestion équilibrée de la ressource en eau ainsi que les objectifs de qualité et de quantité des eaux à atteindre dans le bassin Loire-Bretagne. L'état des lieux 2013 défini dans la SDAGE 2016 – 2021 et les objectifs à atteindre pour cette masse d'eau sont les suivants[12],[13],[14] :

Code et libélé
Code masse d'eau Libellé masse d'eau
FRGR0333a L'Arnon et ses affluents depuis la source jusqu'a la retenue de Sidailles
FRGR0333c L'Arnon et ses affluents depuis la retenue de Sidailles jusqu'a la confluence avec la Sinaise
FRGR0334a L'Arnon depuis la confluence de la Sinaise jusqu'a la confluence avec la Théols
FRGR0334b L'Arnon depuis la confluence de la Théols jusqu'a la confluence avec le Cher
État écologique 2013 des cours d'eau
Écologique Biologique Physico-chimie générale Polluants spécifiques
FRGR0333a Moyen Moyen Bon état X
FRGR0333c Bon état Moyen Bon état X
FRGR0334a Bon état Bon état Bon état Bon état
FRGR0334b Bon état Bon état Bon état Bon état
Objectifs 2021
Écologique Chimique Global
FRGR0333a Bon état Bon état Bon état
FRGR0333c Bon état Bon état Bon état
FRGR0334a Bon état Bon état Bon état
FRGR0334b Bon état Bon état Bon état

Histoire

La rivière a donné son hydronyme aux quatre communes de Loye-sur-Arnon, Lury-sur-Arnon, Mareuil-sur-Arnon et Saint-Georges-sur-Arnon.

Aménagements et écologie

Activités économiques

Milieu naturel

L'Arnon de l'aval du barrage de Sidiailles jusqu'à la confluence avec le Cher et ses cours d'eau affluents de la source jusqu'à la retenue de Sidiailles. sont classés dans la liste 1[Note 4] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Du fait de ce classement, aucune autorisation ou concession ne peut être accordée pour la construction de nouveaux ouvrages s'ils constituent un obstacle à la continuité écologique et le renouvellement de la concession ou de l'autorisation des ouvrages existants est subordonné à des prescriptions permettant de maintenir le très bon état écologique des eaux[15].

Le cours d'eau est de première catégorie[16] de sa source au confluent avec le Portefeuille. Il est de deuxième catégorie[16] sur le reste de son parcours.

Réserve biologique

Un cours d’eau est considéré comme réserve biologique lorsqu'il comprend une ou plusieurs zones de reproduction ou d’habitat des espèces de phytoplanctons, de macrophytes et de phytobenthos, de faune benthique invertébrée et l’ichtyofaune, et permet leur répartition dans un ou plusieurs cours d’eau du bassin versant[17]. Les réservoirs biologiques, nécessaires au maintien ou à l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau, correspondent donc[18] :

  • à un tronçon de cours d’eau ou annexe hydraulique qui va jouer le rôle de pépinière, de « fournisseur » d’espèces susceptibles de coloniser une zone naturellement ou artificiellement appauvrie (réensemencement du milieu) ;
  • à des aires où les espèces peuvent accéder à l’ensemble des habitats naturels nécessaires à l’accomplissement des principales phases de leur cycle biologique (reproduction, abri-repos, croissance, alimentation).

Dans le cadre des travaux préparatoires à l'élaboration de ce classement au sein du SDAGE Loire-Bretagne 2016-2021, L'Arnon depuis la confluence de la Sinaise jusqu'a la confluence avec la Théols, est répertorié comme réserve biologique, sous l'identifiant RESBIO_269. Les espèces présentes sont : la mulette perlière et la truite fario[19].

Liens externes

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Ressource relative à la géographie :


Notes et références

Notes

  1. Les départements sont classés par ordre de la source du cours d'eau au confluent, les communes quant à elles sont classées par ordre alphabétiques.
  2. a b et c Station « Vigicrues » - Territoire Loire-Cher-Indre.
  3. Issu de la Directive cadre européenne sur l’eau (DCE) du , le découpage en masses d’eau permet d'utiliser un référentiel élémentaire unique employé par tous les pays membres de l'Union européenne. Une masse d'eau de surface est une partie distincte et significative des eaux de surface, telles qu'un lac, un réservoir, une rivière, un fleuve ou un canal, une partie de rivière, de fleuve ou de canal, une eau de transition ou une portion d’eaux côtières.
  4. Le classement en liste 1 au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement est réservé aux cours d'eau qui sont en très bon état écologique, ou identifiés par les SDAGE des eaux comme jouant le rôle de réservoir biologique nécessaire au maintien ou à l'atteinte du bon état écologique des cours d'eau d'un bassin versant, ou dans lesquels une protection complète des poissons migrateurs est nécessaire.

Références

  1. a b c d e f g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Arnon (K6--0240) » (consulté le 4 mai 2020).
  2. « L'Arnon à Saint-Marien » sur Géoportail (consulté le 4 mai 2020).
  3. « L'Arnon à Vierzon » sur Géoportail (consulté le 4 mai 2020).
  4. « Référentiel Sandre - définition zone hydrographique », sur le site du Sandre (consulté le 11 mai 2020).
  5. « Agence de l'eau Loire-Bretagne », sur le site de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (consulté le 11 mai 2020).
  6. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arnon à Loye-sur-Arnon (K6022420) » (consulté le 13 janvier 2020).
  7. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arnon à Lignières (K6072400) » (consulté le 13 janvier 2020).
  8. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arnon à Mareuil-sur-Arnon (K6102430) » (consulté le 13 janvier 2020).
  9. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arnon à Chârost (K6112400) » (consulté le 13 janvier 2020).
  10. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arnon à Méreau [Alnay] (K6192420) » (consulté le 13 janvier 2020).
  11. « La Directive-cadre européenne sur l'eau » [PDF], sur le site de la Commission européenne (consulté le 11 mai 2020).
  12. « État 2013 publié en 2015 des masses d’eau du bassin Loire-Bretagne établi en application de la Directive Cadre sur l’Eau : Synthèse » [PDF], sur le site de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (consulté le 11 mai 2020).
  13. « État 2013 publié en 2015 des masses d’eau du bassin Loire-Bretagne établi en application de la Directive Cadre sur l’Eau : Rapport complet » [PDF], sur le site de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (consulté le 11 mai 2020).
  14. « Etat 2013 des cours d'eau : Tableaux », sur le site de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (consulté le 11 mai 2020).
  15. Arrêté du 10 juillet 2012, portant sur la liste 1 des cours d'eau, tronçons de cours d'eau ou canaux classés au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement du bassin Loire-Bretagne.
  16. a et b Décret n°58-873 du 16 septembre 1958, déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories.
  17. Code de l'environnement - Article R214-108.
  18. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, « Plan d'actions pour la restauration de la continuité écologique des cours d'eau (Parce) » [PDF], sur le site de Vie publique, (consulté le 14 avril 2020).
  19. « Liste des réserves biologiques dans le bassin Loire-Bretagne », sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire (consulté le 14 avril 2020).