Aixette

Aixette
Illustration
L'Aixette au Pont de Malassert à Aixe-sur-Vienne.
Caractéristiques
Longueur 27,1 km [1]
Bassin 152 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 1,68 m3/s (Aixe-sur-Vienne) [2]
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Bussière-Galant
· Coordonnées 45° 38′ 45″ N, 1° 06′ 01″ E
Confluence la Vienne
· Localisation Aixe-sur-Vienne
· Coordonnées 45° 47′ 51″ N, 1° 08′ 34″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Vienne
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE:L0624000, Géoportail, Banque Hydro

L'Aixette est une rivière française qui coule dans le département de la Haute-Vienne. C'est un affluent de la Vienne en rive gauche, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie

D'une longueur de 27,1 kilomètres[1], l'Aixette naît sur le territoire de la commune de Bussière-Galant en Haute-Vienne. La première partie de son parcours se déroule en direction du nord-est. Puis elle s'oriente directement vers le nord tout en effectuant de nombreux méandres. Elle finit par se jeter dans la Vienne au niveau d'Aixe-sur-Vienne.

Communes traversées

L'Aixette baigne les sept communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Bussière-Galant (source), Rilhac-Lastours, Nexon, Meilhac, Lavignac, Saint-Martin-le-Vieux et Aixe-sur-Vienne (confluence).

Toponymes

L'Aixette a donné son hydronyme à la commune d'Aixe-sur-Vienne.

Bassin versant

Organisme gestionnaire

Affluents

  • l'Arthonnet
  • ruisseau l'allemand
  • ruisseau du breuil
  • ruisseau de la judie

Hydrologie

L'Aixette est une rivière assez abondante, comme la plupart des cours d'eau de la Haute-Vienne et du Limousin en général.

l'Aixette à Aixe-sur-Vienne

Son débit a été observé sur une période de 33 ans (1968-2000), à Aixe-sur-Vienne, localité du département de la Haute-Vienne située au niveau de son confluent avec la Vienne[2]. Le bassin versant de la rivière est de 152 km2.

Le module de la rivière à Aixe-sur-Vienne est de 1,68 m3/s[2].

L'Aixette présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 2,28 et 3,53 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum très net en janvier et surtout février), et des basses eaux d'été, de juillet à septembre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,25 m3/s au mois d'août.

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,031 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 31 litres par seconde, ce qui peut être considéré comme sévère.

Crues

Les crues peuvent être assez importantes, caractéristique partagée par la plupart des affluents de la Vienne. Ainsi les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 38 et 56 m3/s}. Le QIX 10 est de 68 m3/s, le QIX 20 de 79 m3/s, et le QIX 50 de 93 m3/s. Ces valeurs représentent plus des deux tiers des débits de crue calculés pour l'Eure à Louviers, alors que le bassin versant de cette dernière est près de quarante fois plus étendu et son débit moyen plus de quinze fois plus élevé.

Le débit instantané maximal enregistré à Aixe-sur-Vienne durant la période d'observation, a été de 82,2 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 43,7 m3/s le . En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, on constate que cette crue était d'ordre vicennal, et donc destinée à se reproduire assez fréquemment.

Lame d'eau et débit spécifique

L'Aixette est une rivière bien fournie et abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 351 millimètres annuellement, ce qui est supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et aussi à la moyenne de la Loire (244 millimètres par an), et de la Vienne (319 millimètres par an). Le débit spécifique (ou Qsp) de la rivière affiche un chiffre assez robuste : 11,1 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références