Benaize

la Benaize
Illustration
La Benaize à la Trimouille, en 2008.
Benaize sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 79 km [1]
Bassin 581 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin de la Loire
Débit moyen m3/s (Saint-Hilaire-sur-Benaize)
Régime Pluvial
Cours
Source source
· Localisation La Souterraine
· Altitude 257 m
· Coordonnées 46° 14′ 15″ N, 1° 26′ 50″ E
Confluence Anglin
· Localisation Saint-Hilaire-sur-Benaize, Mauvières
· Altitude 119 m
· Coordonnées 46° 34′ 27″ N, 1° 04′ 06″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Asse
· Rive droite Vivet
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Creuse, Haute-Vienne, Vienne, Indre
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire
Principales localités Cromac, Jouac et La Trimouille

Sources : SANDRE:« L56-0300 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

La Benaize est une rivière française, qui coule dans les départements de la Creuse, de la Haute-Vienne, de la Vienne et de l'Indre, en régions Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire. C'est un affluent de l'Anglin donc un sous-affluent de la Loire par la Gartempe, la Creuse et la Vienne.

Géographie

Elle naît[1] au niveau de la limite entre la Creuse et la Haute-Vienne à peu de distance au nord-ouest de La Souterraine. Elle se dirige globalement vers le nord-ouest puis le nord, traversant ainsi la partie nord-est du département de la Haute-Vienne, puis les régions sud-est du département de la Vienne. Son confluent[1] avec l'Anglin, se trouve entre les localités de Saint-Hilaire-sur-Benaize et Mauvières, dans le département de l'Indre.

La Benaize au nord de la Haute-Vienne.
La Benaize au nord de la Haute-Vienne.

Topnonymes

La Benaize a donné son hydronyme aux deux communes suivantes de Mailhac-sur-Benaize et Saint-Hilaire-sur-Benaize.

Communes traversées

Dans les quatre départements de la Creuse, de l'Indre, de la Vienne et de la Haute-Vienne, la Benaize traverse dix-sept communes[1].

Bassin versant

La Benaize traverse sept zones hydrographiques pour une superficie totale de 581 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 91,23 % de « territoires agricoles », à 7,82 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 0,79 % de « territoires artificialisés », à 0,21 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire

Affluents

La Benaize a vingt tronçons affluents référencés[1] dont :

  • la Garde ;
  • la Chaume ;
  • le Glevert ;
  • le Vivet ;
  • le Bonnet ;
  • la Mazère ;
  • le Cros ;
  • la Font chaude ;
  • la Brosse ;
  • le Monsandeau ;
  • l'Asse, 44,4 km sur huit communes avec huit tronçons affluents référencés[3] ;
  • le Narablon, 21,7 km sur quatre communes avec trois tronçons affluents de rang de Strahler deux[4] ;
  • le Corcheron.

Hydrologie

La Benaize à la Trimouille

La Benaize fait l'objet d'une nouvelle station depuis le 6 octobre 2014 à la Trimouille : L5673010 à 97 m d'altitude et pour un bassin versant de 507 km2.

La Benaize à Jouac

La Benaize a été observée depuis le 1er janvier 1979 à la station L5623010 La Benaize à Jouac, à 181 m d'altitude pour un bassin versant de 190 km2[5].

Le module y est de 1,94 m3/s[5].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : L5623010 - La Benaize à Jouac pour un bassin versant de 190 km2 et à 181 m d'altitude[5] 
(le 08-11-2015 - données calculées sur 37 ans de 1979 à 2015)

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,031 m3/s, ce qui reste est faible[note 1],[5].

Crues

Le débit journalier maximal a été observé le pour 79,40 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 2] avec 79,40 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 375 cm soit 3,75 m[5].

Le QIX 10 est de 68 m3/s, le QIX 20 est de 80 m3/s, et le QIX 50 est de 96 m3/s[5]. Le QIX 2 est de 36 m3/s, et le QIX 5 est de 55 m3/s[5].

Lame d'eau et débit spécifique

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 323 millimètres annuellement, ce qui est dans la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 10,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[5].

Loisirs

Pêche et poissons

Le cours d'eau est de deuxième catégorie ; les poissons susceptibles d’être péchés sont : ablette, barbeau commun, black-bass à grande bouche, brème, brochet, carassin, gardon, goujon, perche, poisson-chat, rotengle, sandre, silure et tanche.

La Benaize à Cromac.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. un peu moins de 1,6 % du module à 1,94 m3/s
  2. à 17h26

Références

  1. a b c d e f g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - La Benaize (L56-0300) » (consulté le 22 décembre 2011).
  2. Site du Géoportail, consulté le 22 décembre 2011.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Asse (L56-0310) » (consulté le 24 novembre 2015)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Narablon (L5664200) » (consulté le 24 novembre 2015)
  5. a b c d e f g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Benaize à Jouac (L5623010) » (consulté le 18 novembre 2015)

Ressources relatives à la géographie : GeoNames • OpenStreetMap • Sandre