Sichon

le Sichon
Illustration
Le Sichon à Cusset
Caractéristiques
Longueur 41,1 km
Bassin 159 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 2,33 m3/s (Cusset)
Régime pluvial
Cours
Source Montagne bourbonnaise
· Localisation Lavoine
· Altitude 980 m
· Coordonnées 45° 57′ 34″ N, 3° 41′ 07″ E
Confluence l'Allier
· Localisation Vichy
· Altitude 254 m
· Coordonnées 46° 07′ 57″ N, 3° 24′ 54″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Allier
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Ferrières-sur-Sichon, Arronnes, Cusset, Vichy

Sources : SANDRE:« K30-0310 », Géoportail, Banque Hydro

Le Sichon est un cours d’eau du centre de la France qui coule dans le département de l'Allier, en ancienne région Auvergne, donc en nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est un affluent de l’Allier en rive droite, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie

De 41,1 km de longueur[1], le Sichon prend sa source à Lavoine, sur les pentes du puy de Montoncel dans les Bois Noirs, en Montagne bourbonnaise et se jette dans l'Allier à Vichy.

Il coule le long de la RD 995 (ancienne route nationale RN 495 déclassée) sur une grande partie de son cours entre Lavoine et Cusset.

Il marque sur un peu moins de 2 km, la limite entre les départements de l'Allier (Ferrières-sur-Sichon en rive droite) et du Puy-de-Dôme (commune de Lachaux en rive gauche).

Communes traversées ou bordées

Lavoine, Ferrières-sur-Sichon (seule commune qui reprend le nom de la rivière), Lachaux (seule commune du Puy-de-Dôme, marque sa limite nord-est), Arronnes, La Chapelle (marque sa limite sud-ouest), Molles (marque sa limite sud-ouest), Busset (marque sa limite nord-est), Le Vernet (marque sa limite nord-est), Cusset et Vichy (où son cours est canalisé). Il marque la limite entre ces deux dernières communes sur une centaine de mètres (entre les ponts franchis par le boulevard des Graves et l'avenue de la Liberté).

Bassin versant

Le Sichon traverse six zones hydrographiques K304, K305, K306, K307, K308, K309 pour une superficie totale de 9 295 km2[1].

Organisme gestionnaire

Affluents

Cette rivière a plusieurs affluents dont d'amont en aval[2] :

  • La Goutte Pouzerattes (rive gauche)
  • Le Theux (rive droite)
  • Le Terrasson (rive droite)
  • Le Vareille (rive droite)
  • le Jolan (rive droite), dont il reçoit les eaux à Cusset.
  • un affluent souterrain à Vichy.

Hydrologie

le Sichon à Ferrières-sur-Sichon

Bassin versant de 27 km2

  • Module ou débit moyen interannuel : 0,614 m3/s
  • Débit de crue biennal : 4,80 m3/s
  • Débit de crue quinquennal : 5,80 m3/s
  • Débit de crue décennal : 6,50 m3/s

Le débit moyen journalier est généralement inférieur à 1 m3/s[3]

Le Sichon à Cusset

Le débit du Sichon a été observé durant 10 ans (entre 1997 et 2008), à Cusset, ville du département de l'Allier située à peu de distance de son confluent avec l'Allier[4]. La surface ainsi étudiée est de 159 km2, soit la quasi-totalité du bassin versant du cours d'eau.

Le module de la rivière à Cusset est de 2,33 m3/s[4].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : K3060310 - le Sichon à Cusset[4] 
(Données calculées sur 10 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Le Sichon est une rivière assez abondante, mais peu régulière. Elle présente des fluctuations saisonnières de débit bien marquées. Les hautes eaux se déroulent en hiver et au début du printemps, et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 2,95 à 3,63 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un premier maximum en janvier-février, puis un second en avril). À partir du mois de mai, le débit diminue rapidement jusqu'aux basses eaux qui ont lieu de juillet à octobre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen avec un plancher de 0,79 m3/s au mois d'août[4], ce qui reste assez consistant.

Étiage ou basses eaux

Crues

Les crues peuvent être assez importantes. La série des QIX n'a jamais été calculée étant donnée la trop faible durée d'observation des débits de la rivière.

Le débit instantané maximal enregistré à Cusset a été de 48 m3/s le , tandis que le débit journalier maximal était de 36,7 m3/s le [4].

Lame d'eau et débit spécifique

Le Sichon est une rivière abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 462 millimètres annuellement, ce qui est nettement supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (320 millimètres/an). C'est aussi largement supérieur à la moyenne des bassins de la Loire (plus ou moins 245 millimètres/an) et de l'Allier (326 millimètres/an). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint de ce fait le chiffre robuste de 14,65 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[4].

Histoire

La rivière servait à faire tourner près de 80 moulins à eau[5]dont plusieurs lieux-dits près de son cours ont conservé les noms, avec, d'amont en aval : Le Moulin-Greffier, Le Moulin-Pommerie Le Moulin-Neuf, Le Moulin-Ferrier, Moulin-Chavan, Moulin-de-Capitan, Moulin-Vidot[2]. Le dernier moulin a cessé de fonctionner dans les années 1980[5].

Aménagement et écologie

Voir aussi

Notes et références

Notes

Références

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - le Sichon (K30-0310) » (consulté le 30 juin 2018)
  2. a et b Données et noms sur la carte Open Street Map.
  3. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Sichon à Ferrières-sur-Sichon (K3053100) » (consulté le 30 juin 2018)
  4. a b c d e et f Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Sichon à Cusset (K3060310) » (consulté le 30 juin 2018)
  5. a et b « Le Sichon » sur le site de l'ancienne Communauté de communes de la montagne bourbonnaise.
Ressources relatives à la géographie :

Liens externes