Marcerin

Marcerin est une ancienne commune française du département des Pyrénées-Atlantiques. Le , la commune fusionne avec Argagnon pour former la nouvelle commune d'Argagnon-Marcerin[1].

De nos jours, Marcerin fait partie de la commune d'Argagnon.

Géographie

Marcerin est situé entre Orthez et Arthez-de-Béarn, dans l'ancienne province française du Béarn, sur la rive droite du gave de Pau.

Toponymie

Marcerin est cité sous les formes Marcerii (1345[1], notaires de Pardies[2]), Marsserü (1385[1], censier de Béarn[3]) et Marcery (1793[4] ou an II).

Histoire

En 1385, Marcerin dépendait du bailliage de Pau[1] et comptait douze feux.

D’après Hubert Dutech[5], les habitants de Marcerin étaient appelés perautucs, ce qui signifie ’benêts’. Il cite également le dicton A Marcerin, n'i a glèisa ni mouli, mes que i a ua houratèra, oun lou diable apèra[6], ce qui signifie « À Marcerin, il n'y a ni église, ni moulin, mais il y a une petite grotte d'où le diable appelle ».

Démographie

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836
146152-149152155
(Sources : projet Cassini de l'EHESS[4].)

Notes et références

  1. a b c et d Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  2. Notaires de Pardies - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  3. Censier de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, manuscrit de 1385.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Marcerin », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 25 juin 2021).
  5. Hubert Dutech, Lo Noste Béarn, Monhélios, , 511 p. (ISBN 978-2-914709-18-7)
  6. Vastin LESPY, Les Sorcières dans le Béarn : 1393-1672, Pau, Léon Ribaut, , 72 p. (lire en ligne), p. 13

Pour approfondir

Article connexe