Uzos

Uzos
Uzos
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Intercommunalité Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées
Maire
Mandat
Jean Othax
2020-2026
Code postal 64110
Code commune 64550
Démographie
Gentilé Uzossien
Population
municipale
759 hab. (2018 en augmentation de 6,3 % par rapport à 2013)
Densité 216 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 16′ 12″ nord, 0° 20′ 33″ ouest
Altitude Min. 182 m
Max. 342 m
Superficie 3,52 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Pau
(banlieue)
Aire d'attraction Pau
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Ouzom, Gave et Rives du Neez
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Uzos
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques
Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Atlantiques
City locator 14.svg
Uzos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uzos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uzos

Uzos (prononcer [yzɔs]; en béarnais Usos) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Uzossien[1].

Géographie

Localisation

La commune d'Uzos se trouve dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine[2].

Elle se situe à 5,6 km par la route[Note 1] de Pau[3], préfecture du département, et à 13 km de Nay[4], bureau centralisateur du canton d'Ouzom, Gave et Rives du Neez dont dépend la commune depuis 2015 pour les élections départementales[2]. La commune fait en outre partie du bassin de vie de Pau[2].

Les communes les plus proches[Note 2] sont[5] : Mazères-Lezons (1,1 km), Rontignon (1,4 km), Aressy (1,8 km), Bizanos (2,1 km), Meillon (2,5 km), Gelos (2,7 km), Narcastet (2,8 km), Idron (3,4 km).

Sur le plan historique et culturel, Uzos fait partie de la province du Béarn, qui fut également un État et qui présente une unité historique et culturelle à laquelle s’oppose une diversité frappante de paysages au relief tourmenté[6].

Carte de la commune de Uzos et de ses proches communes.
Communes limitrophes d’Uzos[7]
Mazères-Lezons Aressy
Uzos
Gelos Rontignon

Géologie et relief

La superficie de la commune est de 352 hectares ; son altitude varie de 182 à 342 mètres[8].

Hydrographie

Carte en couleur présentant les réseau hydrographique de la commune
Réseaux hydrographique et routier d'Uzos.

La commune est drainée par le Soust, le canal des Moulins, le ruisseau des Bouries et par divers petits cours d'eau, constituant un réseau hydrographique de 4 km de longueur totale[9],[10].

Le Soust, d'une longueur totale de 24,4 km, prend sa source dans la commune de Sévignacq-Meyracq et s'écoule du sud vers le nord. Il traverse la commune et se jette dans le gave de Pau à Pau, après avoir traversé 7 communes[11].

Climat

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat des marges montargnardes », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[12]. En 2020, la commune ressort du type « climat de montagne » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Pour ce type de climat, la température décroît rapidement en fonction de l'altitude. On observe une nébulosité minimale en hiver et maximale en été. Les vents et les précipitations varient notablement selon le lieu[13].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[14]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[12]

  • Moyenne annuelle de température : 13,3 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 1,1 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 6,4 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 3] : 14,1 °C
  • Cumuls annuels de précipitation : 1 345 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 11,8 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 8,4 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[15] complétée par des études régionales[16] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Asson », sur la commune d'Asson, mise en service en 1970[17]et qui se trouve à 16 km à vol d'oiseau[18],[Note 4], où la température moyenne annuelle est de 13 °C et la hauteur de précipitations de 1 304,6 mm pour la période 1981-2010[19]. Sur la station météorologique historique la plus proche, « Pau-Uzein », sur la commune d'Uzein, mise en service en 1921 et à 16 km[20], la température moyenne annuelle évolue de 13,2 °C pour la période 1971-2000[21], à 13,4 °C pour 1981-2010[22], puis à 13,8 °C pour 1991-2020[23].

Milieux naturels et biodiversité

Uzos fait partie du site Natura 2000 du gave de Pau (FR 7200781), zone spéciale de conservation[24] en raison de l'intérêt de son vaste réseau hydrographique couplé avec un système de saligues[25] encore vivace.

La commune est concernée par un site inscrit en tant que monument naturel. Il s'agit du parc du château de Chazal, l'un des 17 sites qui composent le panorama vu depuis le Boulevard des Pyrénées à Pau et dénommé Horizons palois. L'édifice serait un don de Napoléon III au général Chazal.

Toponymie

Le toponyme Uzos apparaît sous les formes Uzoss (1286[26], titres de Béarn[27]), Usos (XIIIe siècle[26], fors de Béarn[28]), Ussos et Usoos (respectivement 1536[26] et 1675[26], réformation de Béarn[29]).

Histoire

Paul Raymond[26] note qu'en 1385, Uzos comptait douze feux et dépendait du bailliage de Pau.

Le nom d'Uzos tire ses origines d'Usius, le propriétaire gallo-romain de la ville. Uzoos est mentionné pour la première fois dans le courant du XIIIe siècle, et obtient son nom actuel d'Uzos en 1385.[réf. nécessaire] Le château d'Uzos, entre coteaux et canal fut construit en 1268. Il était le siège du seigneur d'Uzos à l'époque féodale.

Politique et administration

Administration municipale

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[30],[31].

Rattachements administratifs et électoraux

La commune d'Uzos fait partie de l'arrondissement de Pau et du canton d'Ouzom, Gaves et Rives du Neez.

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 En cours Jean Othax UMP  

Intercommunalité

Uzos fait partie de huit structures intercommunales[32] :

  • la communauté d'agglomération de Pau Béarn Pyrénées ;
  • le syndicat à vocation unique de régulation des cours d'eau ;
  • le syndicat AEP de la région de Jurançon ;
  • le syndicat d'énergie des Pyrénées-Atlantiques ;
  • le syndicat intercommunal centre de loisirs de Narcastet ;
  • le syndicat intercommunal d'assainissement de Narcastet, Rontignon, Uzos ;
  • le syndicat intercommunal d'études et de travaux d'aménagement du Soust et de ses affluents ;
  • le syndicat intercommunal de défense contre les inondations du gave de Pau.

La commune accueille le siège du syndicat intercommunal d'assainissement de Narcastet, Rontignon, Uzos.

Urbanisme

Typologie

Uzos est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 5],[33],[34],[35]. Elle appartient à l'unité urbaine de Pau, une agglomération intra-départementale regroupant 55 communes[36] et 200 666 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[37],[38].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Pau dont elle est une commune de la couronne[Note 6]. Cette aire, qui regroupe 228 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[39],[40].

Occupation des sols

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (44,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (47,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (36,5 %), zones agricoles hétérogènes (21,1 %), prairies (18,9 %), zones urbanisées (14,1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (4,8 %), terres arables (4,6 %)[41].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Planification de l'urbanisme

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme (PLU) mais à l'instar des autres communes de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées, Uzos participe à l'élaboration d'un PLU intercommunal qui devrait voir le jour en 2019.

Plus largement, la commune s'inscrit dans le schéma de cohérence territoriale du Grand Pau. A ce titre, Uzos doit notamment :

  • veiller à préserver le grand paysage des « Versants remarquables » qui marquent une rupture importante depuis la plaine de Pau[42].
  • s'impliquer dans les « démarches d'élaboration, de définition et de mise en œuvre » des objectifs des sites Natura 2000 et plus précisément du site du gave de Pau[42] ;
  • s'impliquer dans le « projet global pour la Saligue du gave de Pau », espace spécifique remarquable[42].

Politique environnementale

Dans son palmarès 2020, le Conseil national de villes et villages fleuris de France a attribué une fleur à la commune[43].

Voies de communication et transports

La commune est desservie par la route départementale D 37.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[44]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[45].

En 2018, la commune comptait 759 habitants[Note 7], en augmentation de 6,3 % par rapport à 2013 (Pyrénées-Atlantiques : +2,37 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
231249263271221292299306282
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
271261270280285275250217242
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
272258269233230232232234258
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
269361524560664709732735739
2013 2018 - - - - - - -
714759-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[46] puis Insee à partir de 2006[47].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[48] 1975[48] 1982[48] 1990[48] 1999[48] 2006[49] 2009[50] 2013[51]
Rang de la commune dans le département 192 150 145 131 121 135 139 145
Nombre de communes du département 560 536 539 543 545 547 547 547

Économie

Selon les chiffres de l'INSEE publiés le , le taux de chômage dans la commune était de 7,1% fin 2015.

La commune fait partie des zones AOC du vignoble du Jurançon et du Béarn et de celle de l'ossau-iraty. Elle comptait fin 2015 sept exploitations agricoles.

Elle accueille sur son territoire le siège de la Maison Francis Miot et son musée des arts sucrés.

Le long de la route de Nay se trouvent divers services et commerces de proximité pour la population locale.

Santé

Depuis 2007, les habitants disposent d'un centre commerçant qui regroupe plusieurs professionnels de la santé.

Par ailleurs se trouve implantée à Uzos une maison de retraite médicalisée, Le beau manoir, établissement privé non conventionné qui a une capacité d'accueil de 65 lits.

Enseignement

Uzos dispose d'un groupe scolaire Christian et Marie-José Lanouguère, composé de trois classes (cycles 1, 2 et 3) qui accueille 72 élèves à la rentrée 2018/2019. Un service municipal de garderie est assuré matin et soir les jours d'école. Les élèves peuvent en outre bénéficier d'une cantine dont les repas sont confectionnés sur place[52].

Culture et festivité

Uzos connait une vie associative et culturelle dynamique relativement à de la taille du village : association ADIHU, association des parents d'élève, ASCUR, ASMUR, comité des fêtes, association 1,2,3, Pestacles !, Rencontres et Loisirs.

Un festival de spectacles vivants pour Jeune Public, le Festival 1,2,3, Pestacles!, parrainé par Tony Estanguet, a vu le jour en 2014 et a lieu chaque année en mai, sur trois jours.

Sports

Chasse.

Depuis 2005, la Boucle d'Uzos permet la randonnée pédestre, VTT ou équestre.

Un centre équestre privé, labellisé Ecole française d'équitation, se trouve implanté à Uzos depuis 2011 : Les Ecuries de la Vallée heureuse. Il propose une écurie de 16 box, deux carrières, deux manèges, un club-house et des aires de travail en herbe.

ASMUR

L'Association sportive Mazères-Uzos-Rontignon ou ASMUR est le club de football représentatif d'Uzos, créé en 1987. Il est né de la fusion de deux clubs, l'Association sportive et culturelle d'Uzos et Rontignon (ASCUR) et l’Association sportive Mazères (créé en 1945) et des 3 communes béarnaises de Mazères-Lezons, Uzos et Rontignon.

L'Association sportive et culturelle Uzos-Rontignon résultait d'une fusion entre le Groupe sportif Uzos (créé en 1966) et Groupe sportif Rontignon qui avait vu le jour en 1964[53].

Équipements sportifs

La commune dispose d'une salle polyvalente près de laquelle se trouvent un terrain découvert de basket-ball et un terrain de pétanque - boulodrome. Elle offre aussi à ses administrés un terrain d'entrainement pour le football, rue du Stade.

Écologie et recyclage

En matière d'occupation des sols, la commune d'Uzos comporte 11,3% de territoires artificialisés, 41,8% de terres agricoles et 41,4% de forêts et milieux semi-naturels.

La commune appartient au territoire de l'agence de l'eau Adour-Garonne et se situe dans le bassin versant du gave de Pau du confluent du Béez au confluent de l'Adour.

En matière de risques, Uzos est concerné par le risque technologique de transport de matières dangereuses et les risques naturels d'inondations (crue rapide), de tempête et sismiques (sécurité 4, niveau moyen).

La commune est traversée par un cours d'eau, le Soust, qui bénéficie d'un classement afin de protéger sa continuité écologique.

La commune ne comporte ni déchetterie ni installation de traitement des ordures ménagères[54].

Culture locale et patrimoine

Patrimoine civil

À Uzos, siège de la Maison Francis Miot, confiturier du Sud-ouest de la France, ont été inventées les coucougnettes, confiserie couronnée du prix du Meilleur bonbon de France au Salon Intersuc à Paris en 2000[55].

À Uzos sont organisées chaque année les olympiades de l'omelette, un concours local de la meilleure omelette courant avril.

Un festival de spectacles vivants pour Jeune Public, Festival 1,2,3,Pestacles!, parrainé par Tony Estanguet, a vu le jour en 2014 et a lieu chaque année en mai, sur 3 jours.

Patrimoine religieux

L'église Saint Jacques-le-Majeur[56] fut construite vers 1850. La grande peinture de l'abside a été exécutée par Alfred Van de Gejuchte en 1944.

Personnalités liées à la commune

Nées au XVIIe siècle
Nées au XIXe siècle
Nées au XXe siècle
  • Francis Miot, né le et mort le à Pau, meilleur confiturier de France, membre de l'académie culinaire de France, triple champion du monde dans sa spécialité, qui a remporté la coupe de France de la confiserie et dix Cordons Bleus InterSuc. Créateur des Coucougnettes du Vert-Galant élues meilleur bonbon de France en 2000 au 45e salon international de la confiserie à Paris, de la confiture aux couilles du pape et des Tétons de la Reine Margot[58].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes et cartes

  • Notes
  1. Les distances sont mesurées entre chefs-lieux de communes par la voie routière et évaluées à l'aide d'un calculateur d'itinéraires.
  2. Les distances sont mesurées entre chefs-lieux de communes à vol d'oiseau.
  3. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  4. La distance est calculée à vol d'oiseau entre la station météorologique proprement dite et le chef-lieu de commune.
  5. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  6. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. a b et c « Métadonnées de la commune d'Uzos », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  3. Stephan Georg, « Distance entre Uzos et Pau », sur https://fr.distance.to (consulté le ).
  4. Stephan Georg, « Distance entre Uzos et Nay », sur https://fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Communes les plus proches d'Uzos », sur www.villorama.com (consulté le ).
  6. Frédéric Zégierman, Le guide des pays de France - Sud, Paris, Fayard, (ISBN 2-213-59961-0), p. 30.
  7. Carte IGN sous Géoportail
  8. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  9. « Fiche communale d'Uzos », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines en région Aquitaine (consulté le ).
  10. « Carte hydrographique d'Uzos » sur Géoportail (consulté le 11 août 2021)..
  11. Sandre, « le Soust ».
  12. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le ).
  13. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le ).
  14. « Définition d’une normale climatologique », sur http://www.meteofrance.fr/ (consulté le ).
  15. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  16. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (oracle) Nouvelle-Aquitaine », sur nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr, (consulté le ).
  17. « Station Météo-France Asson - métadonnées », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  18. « Orthodromie entre Uzos et Asson », sur fr.distance.to (consulté le ).
  19. « Station Météo-France Asson - fiche climatologique - statistiques 1981-2010 et records », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  20. « Orthodromie entre Uzos et Uzein », sur fr.distance.to (consulté le ).
  21. « Station météorologique de Pau-Uzein - Normales pour la période 1971-2000 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le ).
  22. « Station météorologique de Pau-Uzein - Normales pour la période 1981-2010 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le ).
  23. « Station météorologique de Pau-Uzein - Normales pour la période 1991-2020 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le ).
  24. par arrêté du 14 avril 2014
  25. terme local (béarnais) désignant la zone de divagation du gave de Pau avec bancs de gravier, ses chenaux et bras secondaires, ses fourrés et ses bois.
  26. a b c d et e Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  27. Titres de la vicomté de Béarn - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  28. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  29. Réformation de Béarn, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, coll. « manuscrits du XVIe au XVIIIe siècle »..
  30. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  31. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014 (consulté le ).
  32. Cellule informatique préfecture 64, « Base communale des Pyrénées-Atlantiques - Intercommunalité » (consulté le ).
  33. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  34. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  35. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  36. « Unité urbaine 2020 de Pau », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  37. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  38. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  39. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Pau », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  40. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  41. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  42. a b et c Document d'orientation et d'objectifs du SCoT du Grand Pau, approuvé le 29 juin 2015, p. 11 : 18 ; 25..
  43. Site des villes et villages fleuris, consulté le 28 janvier 2021.
  44. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  45. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  46. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  47. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  48. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le ).
  49. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  50. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  51. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le ).
  52. « Mairie-uzos Vie scolaire », sur Uzos.fr (consulté le ).
  53. Archives de la Ligue d'Aquitaine de Football, « Pyrénées-Atlantiques », (consulté le ).
  54. http://macommune.biodiversite-nouvelle-aquitaine.fr/commune/Uzos-64110
  55. http://www.homejardin-loisirs.com/coucougnette-du-vert-galant-pau-petite-histoire-gourmande-de-cette-confiserie.html
  56. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Jacques
  57. https://www.francis-miot.com/notre-histoire