Télécom physique Strasbourg

Télécom physique Strasbourg
Logo Télécom Physique Strasbourg.svg
Histoire et statut
Fondation
Type
Régime linguistique
Fondateur
Gilbert Sutter
Directeur
Christophe Collet
Membre de
Site web
Localisation
Campus
Ville
Pays
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg

Télécom physique Strasbourg (TPS), auparavant École nationale supérieure de physique de Strasbourg (ENSPS), est l'une des 204 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1].

Composante de l'université de Strasbourg, elle délivre cinq diplômes d'ingénieur dont deux par la voie de l'alternance en partenariat avec l'ITII Alsace. Elle est également affiliée à l'Institut Mines-Télécom.

L'école a pour vocation de former des ingénieurs dans les domaines des Sciences et technologies de l'information et de la communication, des Sciences pour la santé, de l'électronique, de la robotique, des objets connectés, de la photonique et de la physique, mais propose aussi la formation au Master IRIV.

Histoire

Depuis 2015

Le Professeur Christophe Collet, développe la démarche Qualité au sein de l'École et restructure l'offre de formation autour de 4 départements. Le Fablab monte en puissance, la proximité avec l'Entreprise est réaffirmée, les partenariats internationaux sont étoffés et de nouvelles collaborations développées avec les Ecoles du Grand-Est (création en 2018 de l'IMT Grand Est, partenariat signé avec l'UTT en 2017). Une nouvelle filière en Sciences des données et IA est ouverte en 2018. Elle bénéficiera du soutien d'une chaire industrielle en Science des Données et Intelligence Artificielle financée par des partenaires industriels.

2005-2015

Sous la direction d'Eric Fogarassy, l'ENSPS devient École Associée de l'Institut Mines-Télécom en 2008. TPS devient la première école de France à proposer un diplôme d'ingénieur TI-Santé[2] (Technologies de l'Information pour la Santé) en 2011. L'admission dans cette formation se fait sur le Concours Mines-Télécom. En 2012, l'École devient Télécom physique Strasbourg [2],[3]. Un diplôme d'ingénieur "Réseaux et télécommunications - Infrastructures Numériques et Objets Communicants » est créé en 2014.

1995-2005

Dirigée par le Professeur Jean-Louis Balladore, l'École assoit sa notoriété au niveau national et améliore son classement de recrutement sur les concours communs polytechniques (CCP).

1989-1995

Le Professeur François Becker accompagne le transfert de l'ENSPS du campus historique de Strasbourg vers le Parc d'innovation d'Illkirch, technopole de Strasbourg Sud, en lien direct avec une recherche de pointe. Les partenariats industriels se développent, la formation d'ingénieurs en alternance (FIP) voit le jour en 1992.

1970-1989

Créée en 1970 sous l'impulsion de l'ancien Département de Physique de l'Université Louis Pasteur (ULP)[4] de Strasbourg, l'École d'Ingénieurs Physiciens de Strasbourg (EIPS) diplômera une 1re promotion de 6 étudiants. La jeune école se donne pour ambition de former des ingénieurs en proposant un enseignement mettant en lien la physique et les sciences appliquées. L'école se situe alors rue de l'Université à proximité du Campus central de Strasbourg. Sous l'impulsion de son premier directeur, le Professeur Gilbert Sutter (1971/1989), le diplôme délivré est reconnu en 1981 par la Commission des Titres d'Ingénieur. L'école forme dès lors des ingénieurs généralistes reconnus, possédant une base de connaissance solide en physique et technologies de l'information et de la communication. Cette même année, l'EIPS devient l'École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg (ENSPS)[4].. Les promotions atteignant 50 étudiants, les locaux de la rue de l'Université deviennent exigus. Un vaste projet financé par la Région Alsace, le Département du Bas-Rhin, la CUS et la ville d'Illkirch-Graffenstaden[5],[6], se donne pour objectif la création d'un pôle universitaire pour accueillir l'école, ainsi que l'ESBS, dans le Parc d'innovation de la ville d'Illkirch-Graffenstaden.

Formations

Diplômes d'ingénieur

Télécom physique Strasbourg recrute pour 4 formations d'ingénieurs[7].

Trois formations d'ingénieurs sous statut d'étudiant, accessibles après une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) ou sur titre :

  • ingénieur généraliste, admission sur concours CCINP ou sur titre (formation "historique" de l'école, c'est également celle qui regroupe le plus d'étudiants au sein de l'école)
  • ingénieur spécialisé Technologies de l'Information pour la Santé (TI Santé), admission sur concours Mines-Télécom ou sur titre (2 options sont proposées : Parcours Diagnostics et Traitements Médicaux Innovants / Parcours Thérapeutiques Innovantes)
  • ingénieur spécialisé Informatique et Réseaux, admission sur concours Mines-Télécom ou sur titre (2 orientations : RIO Réseaux et Internet des Objets / SDIA Science des Données et Intelligence Artificielle)

Deux formations d'ingénieurs en alternance, formations d'ingénieurs en partenariat (FIP) avec l'ITII Alsace, par la voie de l'apprentissage ou en formation continue, accessibles après un BTS ou un DUT industriel

  • ingénieur spécialisé Electronique et Informatique Industrielle (EII)
  • ingénieur spécialisé Technologies de l'Information pour la Santé (TI Santé). La formation TI Santé en alternance est fermée au recrutement à la rentrée 2019, mais reste accessible par le Concours Mines Télécom.

Master IRIV

L'école offre également la possibilité de suivre le Master IRIV (Imagerie, Robotique, Ingénierie pour le Vivant), aux étudiants sortant d'une Licence en Physique ou en EEA, d'une École d'Ingénieurs, ainsi que de la Faculté de Médecine.

Recherche

Les différentes formations dispensées par Télécom physique Strasbourg sont marquées par une importante coloration en recherche appliquée. Cette orientation peut s'appuyer sur la collaboration avec des instituts et laboratoires d'excellence de l'Université de Strasbourg et du CNRS, parmi lesquels ICube, SERTIT, IPCMS et IREPA LASER.

Partenaires et réseaux de l'école

Télécom physique Strasbourg intègre différents réseaux afin de communiquer avec les entreprises, les institutions, les étudiants ou à l'international.

  • Le réseau Alsace Tech regroupe quatorze grandes écoles d'ingénieurs, d'architecture et de management d'Alsace. Il a pour vocation de mutualiser les moyens des différentes écoles ainsi que d'accroître leur visibilité au niveau régional, national et international.
  • L'Institut Mines-Télécom dont TPS est école affiliée et plus particulièrement le réseau IMT-Grand Est regroupant 6 grandes écoles : Mines Nancy, Télécom Nancy, Géologie Nancy, le GIP InSIC, Télécom physique Strasbourg et l'École et Observatoire des Sciences de la Terre.
  • Le réseau Ampère regroupe 7 grandes écoles d'ingénieurs françaises qui mutualise leurs partenariats à l'international en Amérique du Sud : ARFITEC, BRAFITEC, CHILFITEC, MEXFITEC et en Chine : doubles-diplômes d'ingénieurs franco-chinois avec les universités chinoises de Wuhan : WUT et HUST.

Admission

TPS recrute à Bac + 2

  • sur concours accessibles post classes prépa (CPGE) : Concours commun INP, concours Mines-Télécom, Concours Pass'Ingénieur
  • sur titre (diplôme équivalent à 240 ECTS) après une filière universitaire, prépa ATS, BTS, DUT, diplômes étrangers...
  • et sur dossier

Notes et références

Notes

Références

  1. Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.
  2. a et b Geneviève Daune-Anglard, « L'École de physique de Strasbourg devient Télécom », L'Alsace,‎ (lire en ligne)
  3. Bulletin officiel du 12 janvier 2012
  4. a et b Historique de Télécom PS
  5. Chantale Grandgeorge, « Recherche et formation au service des entreprises », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  6. Détail du projet par la SERS « Pôle API à Illkirch-Graffenstaden »
  7. « Formations d'ingénieurs à Télécom physique Strasbourg »

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes