Nikita Mazepin

Nikita Mazepin
Description de cette image, également commentée ci-après
Crédit image :
licence CC BY 3.0 🛈
Nikita Mazepin en 2019.
Biographie
Nom complet Nikita Dmitryevich Mazepin
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Moscou (Russie)
Nationalité Russe
Nationalité sportive Neutre[a].
Site web nikitamazepin.com
Carrière
Années d'activité

Depuis 2014 (monoplace)

Depuis 2021 (Formule 1)
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2021 Haas F1 Team21 (0)
Statistiques
Numéro permanent 9
Nombre de courses 21
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0
Podiums 0
Victoires 0

Nikita Mazepin, (en russe : Ники́та Дми́триевич Мазе́пин), né le à Moscou, en Russie, est un pilote automobile russe. Vice-champion du championnat de GP3 Series 2018, il participe à 21 Grands Prix de Formule 1 en 2021, au sein de l'écurie Haas F1 Team. Alors qu'il devait poursuivre avec la même écurie en 2022, son contrat est rompu en mars, dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Biographie

2014-2015 : débuts en monoplace

Fils de l'oligarque russe Dmitry Mazepin , Nikita Mazepin commence sa carrière en monoplace en fin d'année 2014, en MRF Challenge. Il dispute les quatre courses de Losail, au Qatar, et inscrit 36 points.

En 2015, il rejoint Josef Kaufmann Racing en Formula Renault 2.0 NEC et obtient un podium au Red Bull Ring ; il termine douzième du championnat et participe également aux Toyota Racing Series, avec une huitième place comme meilleur résultat.

2016-2017 : passage médiocre en Formule 3

En 2016, alors qu'il n'a pas encore dix-sept ans, Mazepin met un pied en Formule 1 en devenant le pilote de développement de l'écurie Force India[2]. Il teste alors la Force India VJM09 à plusieurs reprises[3]. En parallèle, il passe en championnat d'Europe de Formule 3 avec Hitech GP. Avec seulement dix points, il se classe vingtième et participe aussi à son premier Grand Prix de Macao mais ne voit pas l'arrivée.

La saison suivante, le Russe rempile pour une année supplémentaire avec Hitech GP. Il monte trois fois sur le podium, une fois à Spa-Francorchamps et deux autres fois à Spielberg ; il poursuit également dans son rôle de pilote de développement chez Force India.

2018-2020 : vice-champion de GP3 Series et passage en Formule 2

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Nikita Mazepin sur le Red Bull Ring en GP3 Series en 2018.

Nikita Mazepin gravit un nouvel échelon en 2018 en signant chez ART Grand Prix en GP3 Series[4]. Il se montre rapidement à l'aise en remportant la première course de l'année à Barcelone, puis en brillant de nouveau en Autriche, où il décroche la deuxième place. Il remporte trois autres courses, au Hungaroring, à Spa-Francorchamps, puis à Yas Marina. Il termine vice-champion avec 198 points, avec seize points de retard sur le champion Anthoine Hubert[5].

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Nikita Mazepin sur le Red Bull Ring en Formule 2 en 2019.

Nikita Mazepin est logiquement promu par ART Grand Prix en Formule 2[6] ; il connaît une saison difficile avec seulement onze points, notamment en comparaison avec son équipier Nyck de Vries, sacré champion. Cette même année, il prend le volant de la Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+[7], lors d'une journée d'essais privés à Barcelone.

Il rebondit en 2020 en retrouvant son ancienne écurie Hitech GP, nouvelle dans le championnat, aligné aux côtés de l'expérimenté Luca Ghiotto[8]. Il obtient la première victoire de sa carrière lors de la course principale à Silverstone[9] et remporte son deuxième succès au Mugello. À l'issue de la saison, il se classe cinquième du championnat avec 164 points.

2021 : débuts en Formule 1 compliqués avec Haas

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Mazepin au volant de la Haas VF-21 en Autriche.

Le , Haas F1 Team annonce la titularisation de Nikita Mazepin pour la saison 2021 de Formule 1[10]. Une semaine plus tard, une vidéo du pilote touchant la poitrine d'une femme assise à l’arrière d’une voiture alors qu'il est installé sur le siège passager est publiée sur les réseaux sociaux[11]. Bien que supprimée rapidement d'Instagram, la vidéo devient virale. Si la jeune femme prend la défense du pilote dans une publication Instagram en expliquant que le geste de Mazepin ne se voulait pas humiliant ou blessant, Mazepin et elle étant amis, le pilote ne peut faire autrement que de présenter ses excuses. Un temps menacé, le Russe est finalement officiellement confirmé par Haas F1 Team le [12].

Le , lors de la première séance de qualifications du Grand Prix de Bahreïn, Mazepin dépasse plusieurs pilotes dans l'avant-dernière ligne droite du circuit alors que ceux-ci préparent leur dernière tentative. À cette occasion, il enfreint l'accord informel entre pilotes de ne pas perturber leurs tours de préparation. Partant en tête à queue dans le premier virage à cause d'un problème avec ses freins électroniques, il prive ces pilotes de leur tentative[13]. Le jour de la course, il perd le contrôle de sa monoplace à la ré-accélération du deuxième virage et achève sa course dans le mur de pneus[14].

Il se distingue de nouveau malheureusement sur le Grand Prix d'Émilie-Romagne lors de la première séance d'essais libres, partant en tête à queue dans le dernier virage du circuit à l'issue de son premier tour puis en fin de séance, déclenchant un drapeau rouge et privant les pilotes de test de départ[15].

Lors de la cinquième épreuve de la saison à Monaco, il devance pour la première fois son équipier Mick Schumacher. Pour sa première saison en Formule 1, il finit dernier du classement des pilotes en n'ayant marqué aucun point.

2022 : contrat rompu par Haas

Les premiers essais pour la saison 2022 se déroulent sur le circuit de Catalunya à Barcelone, au moment même où les forces armées russes envahissent l'Ukraine le 24 février. Cette invasion met l'écurie Haas dans une position difficile, car son principal sponsor, Uralkali, appartient au milliardaire russe Dmitry Mazepin, le père de Nikita. Lors de la troisième journée d'essais, la Haas VF-22 roule donc sans les couleurs rappelant le drapeau russe et sans le nom de l'entreprise qui la parraine[16].

Nikita Mazepin, comme tous les pilotes russes et biélorusses, a fait l'objet d'une réunion du conseil mondial de l'automobile, le 1er mars, celui-ci devant statuer sur son devenir dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et de l'exclusion de sportifs et équipes russes et biélorusses dans de nombreux sports. Ces pilotes pourront courir par principe dans les différents championnats disputés sous l'égide de la FIA « sous statut neutre et sous le drapeau de la FIA, sous réserve d'un engagement spécifique et du respect des principes de paix et de neutralité politique de la FIA ». Ceci ne préjuge pas de son maintien au sein de l'équipe Haas[17]. Toutefois, le lendemain de la décision de la FIA autorisant les pilotes russes et biélorusses à participer à ses compétitions sous une bannière neutre, la fédération anglaise choisit de s'en tenir aux recommandations du Comité international olympique ce qui, de fait, empêchera Nikita Mazepin de participer au Grand Prix de Grande-Bretagne[18].

Le , Haas F1 Team annonce simultanément la rupture du contrat avec le pilote russe ainsi que celui avec son sponsor-titre Uralkali[19],[20]. Réagissant à cette annonce, Nikita Mazepin explique que cette décision a été prise « de manière unilatérale et sans procédure » alors même qu'il souhaitait se conformer aux exigences de la FIA : « Je suis très déçu d'apprendre qu'il a été mis fin à mon contrat en Formule 1. Même si je comprends les difficultés, la décision de la FIA ainsi que ma volonté continue d'accepter les conditions proposées afin de pouvoir poursuivre ont été totalement ignorées et aucune procédure n'a été suivie dans cette mesure unilatérale. À ceux qui ont essayé de comprendre, mes remerciements sont éternels. J'ai énormément apprécié mon passage en Formule 1 et j'espère vraiment que nous pourrons tous nous retrouver dans de meilleurs moments[21]. »

Le , Haas annonce son remplacement par Kevin Magnussen, qui fait son retour dans l'écurie américaine après un an loin de la Formule 1[22]. En 2022 il retourne dérriere un volant pour la Rally Raid de Moscou qu'il va remporter

Carrière

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats synthétiques de Nikita Mazepin en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Podiums Meilleurs tours Abandons Points inscrits Classement
2021 Uralkali Haas F1 Team VF-21 Ferrari V6 turbo Pirelli 21 0 0 0 0 5 0 21e
Résultats détaillés de Nikita Mazepin en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 Points inscrits Classement
2021 Uralkali Haas F1 Team Haas VF-21 Ferrari V6 turbo hybride BAH
Abd.
EMI
17
POR
19
ESP
19
MON
17
AZE
14
FRA
20
STY
18
AUT
19
GBR
17
HON
Abd.
BEL
17
P-B
Abd.
ITA
Abd.
RUS
18
TUR
20
USA
17
MEX
18
BRE
17
QAT
18
ARA
Abd.
ABU
Forf.
0 21e
Légende : ici

Carrière avant la Formule 1

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2014-2015 MRF Challenge Formula 2000 MRF Racing 4 0 0 0 1 36 10e
2015 Formule Renault 2.0 NEC Josef Kaufmann Racing 16 0 0 0 1 125.5 12e
Eurocup Formula Renault 2.0 7 0 0 0 0 N/A† n.c
Toyota Racing Series ETEC Motorsport 16 0 0 0 0 304 18e
2016 Championnat d'Europe de Formule 3 Hitech GP 30 0 0 0 0 10 20e
Eurocup Formula Renault 2.0 AVF by Adrián Vallés 4 0 0 0 0 11 16e
Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 Carlin Motorsport 3 1 0 0 1 51 23e
Formule 1 Force India Pilote d'essais
2017 Championnat d'Europe de Formule 3 Hitech GP 30 0 0 1 3 108 10e
2018 GP3 Series ART Grand Prix 18 4 1 5 8 198 2e
Formule 1 Force India Pilote d'essais
2019 Formule 2 ART Grand Prix 22 0 0 0 0 11 18e
2019-2020 Championnat d'Asie de Formule 3 Hitech GP 15 1 0 0 4 186 3e
2020 Formule 2 24 2 0 2 6 164 5e

Mazepin est un pilote invité inéligible pour les points.

Notes et références

Notes

  1. Nikita Mazepin, de nationalité russe, ne peut courir sous cette nationalité la Fédération Internationale de l'Automobile ayant banni les emblèmes russes à la suite de l'invasion de l'Ukraine ; il court sous licence neutre et sous représentation de la FIA[1].

Références

  1. FIA, « FIA ANNOUNCES WORLD MOTOR SPORT COUNCIL DECISIONS IN RELATION TO THE SITUATION IN UKRAINE », sur fia.com, (consulté le )
  2. « Nikita Mazepin pilote de développement de Force India », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  3. Mickaël Guilmeau, « FIA F3, Nikita Mazepin dans la Force India F1 », sur franceracing.fr, (consulté le )
  4. Pierre Tassel, « Nikita Mazepin promu par ART Grand Prix », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  5. Mickaël Guilmeau, « Pulcini et Mazepin s'imposent, Hubert titré en GP3 ! », sur franceracing.fr, (consulté le )
  6. Benjamin Vinel, « Mazepin débarque en F2 pour 2019 », sur motorsport.com, (consulté le )
  7. Pierre Tassel, « Nikita Mazepin va piloter la Mercedes W10 aux essais de Barcelone », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  8. Emmanuel Touzot, « Hitech GP engage Ghiotto et Mazepin en F2 », sur nextgen-auto.com, (consulté le )
  9. Camille Komaël, « Silverstone, Course 1 : Mazepin remporte sa première course », sur nextgen-auto.com, (consulté le )
  10. Haas officialise l'arrivée de Nikita Mazepin pour 2021, www.motorsport.com, 1er décembre 2020
  11. « https://twitter.com/mediavenir/status/1336604774922399744 », sur Twitter (consulté le )
  12. « Nikita Mazepin confirmé par Haas pour 2021 », sur lequipe.fr, (consulté le )
  13. « Grand Prix de Bahreïn : Mazepin joue les toupies », sur Motorsinside.com (consulté le )
  14. « Mazepin 'très en colère' contre lui-même après son accident », sur fr.motorsport.com (consulté le )
  15. « F1: Deux sorties de pistes en une séance d'essai! Nikita Mazepin fait de nouveau parler de lui », sur RMC SPORT (consulté le )
  16. Romain Mathon, « Haas roule désormais sans les couleurs russes ni son sponsor Uralkali », sur motorinside.com, (consulté le )
  17. Jérôme Bourret, « La FIA donne son feu vert pour les pilotes russes en sport automobile. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  18. Emmanuel Touzot, « Mazepin ne pourra pas courir au Grand Prix de Grande-Bretagne si toutefois il garde son baquet chez Haas F1. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  19. Fabien Gaillard, « Haas se sépare de Nikita Mazepin et d'Uralkali. », sur https://fr.motorsport.com, (consulté le )
  20. Emmanuel Touzot, « Officiel : Haas F1 se sépare de Mazepin et Uralkali. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  21. Fabien Gaillard, « Mazepin évincé de façon "unilatérale" et sans "procédure" par Haas. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  22. Cesare Ingrassia, « Officiel : Magnussen de retour en F1 avec Haas », sur autohebdo.fr, (consulté le )

Liens externes