Grand Prix automobile d'Émilie-Romagne 2021

Grand Prix automobile d'Émilie-Romagne 2021
Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 63
Longueur du circuit 4,909 km
Distance de course 309,049 km
Conditions de course
Affluence huis clos
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull,
h 2 min 34 s 598
(vitesse moyenne : 151,276 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 14 s 411
(vitesse moyenne : 237,497 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 16 s 702
(vitesse moyenne : 230,403 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Émilie-Romagne 2021 (Formula 1 Pirelli Gran Premio Del Made In Italy E Dell'emilia Romagna 2021) disputé le sur l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari d'Imola est la 1037e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la seconde édition du Grand Prix d'Émilie-Romagne comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la deuxième manche du championnat 2021.

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 le circuit d'Imola a accueilli en un premier Grand Prix d'Émilie-Romagne. Le nom du Grand Prix vient de la région (commanditaire principal de l'épreuve) où est situé le circuit d'Imola qui n'avait plus été utilisé dans le championnat depuis 2006 où il était depuis 1981 l’hôte du Grand Prix de Saint-Marin[1].

Lewis Hamilton s'étonne lui-même d'avoir réalisé, sur la piste Enzo e Dino Ferrari, la 99e pole position de sa carrière, qu'il obtient sur un trentième circuit différent depuis 2007. Il devance, avec des écarts minimes, les deux pilotes Red Bull, Sergio Pérez l'accompagnant sur la première ligne ; le pilote mexicain n'avait jamais encore obtenu une position si avantageuse sur la grille de départ. Il prend le meilleur sur son coéquipier Max Verstappen qui s'élance devant Charles Leclerc, le pilote Ferrari se hissant en deuxième ligne avec le quatrième temps comme trois semaines plus tôt à Bahreïn ; son coéquipier Carlos Sainz Jr., éliminé en Q2, part onzième. Comme à Sakhir également, Pierre Gasly réalise le cinquième temps avec son AlphaTauri et part sur la troisième ligne, juste devant Daniel Ricciardo. Lando Norris, dont le temps le plus rapide en Q3 a été annulé après qu'il a roulé au delà des vibreurs, part finalement septième devant Valtteri Bottas qui, curieusement, a roulé moins vite en Q3 qu'en Q1. Les huit premiers des qualifications se tiennent en moins d'une demi-seconde. La cinquième ligne est occupée par Esteban Ocon et Lance Stroll.

À l'issue d'une course démarrée sur piste détrempée et achevée sur le sec, Max Verstappen remporte la onzième victoire de sa carrière. Il prend le meilleur départ et dépasse Hamilton de façon musclée dans la chicane de Tamburello, avant de s'échapper en tête. Le septuple champion du monde est sur le point de tout perdre quand, au trente-et-unième passage, il commet une de ses très rares erreurs en prenant un tour à George Russell à Tosa. Il sort de la piste, traverse le bac à gravier et tape le mur en tentant de se dégager ; il est alors obligé de s'en sortir en enclenchant la marche arrière pour reprendre la piste, le tout lui coûtant environ une minute. Dans la foulée, un énorme accident impliquant George Russell et Valtteri Bottas se produit, lorsque le pilote britannique perd le contrôle de sa Williams à plus de 300 km/h, aileron arrière mobile ouvert, à l'abord de Tamburello après avoir mis deux roues dans l'herbe dans une tentative de dépassement sur la Mercedes pour le gain de la neuvième place. Des débris sont projetés partout et l'épreuve est interrompue au drapeau rouge pour permettre le nettoyage de la piste et la vérification des barrières de sécurité, ce qui sauve la course de Hamilton qui peut ainsi changer son museau sans perte de temps, avant de repartir en neuvième position et en file indienne avec tout le peloton.

À la relance derrière la voiture de sécurité, après vingt-cinq minutes d'interruption, tous les pilotes sont désormais en pneus pour piste sèche après avoir démarré l'épreuve en gommes intermédiaires. Au moment d'accélérer, Verstappen amorce un tête-à-queue sous le nez de Charles Leclerc, deuxième, mais se rétablit de justesse et conserve sa position. En raison du déficit de puissance de son moteur dans la grande ligne droite, Leclerc ne peut résister à l'attaque de Lando Norris. Sergio Pérez, en quatrième position, part en tête-à-queue au trente-huitième tour, se retrouve dernier et finit la course hors des points. Hamilton remonte, profite d'une sortie de piste de Raïkkönen, dépasse Stroll, Ricciardo, Sainz et Leclerc, puis bute durant quelques tours sur Norris qui se défend chèrement, avant d'avoir raison de lui à trois tours de l'arrivée en réalisant le meilleur tour en course, ce qui lui permet de se classer deuxième et de conserver la tête du championnat du monde, pour un point. Lando Norris obtient le deuxième podium de sa carrière devant les deux pilotes Ferrari, Leclerc et Sainz, alors que Ricciardo (qui a dû sur ordre de son écurie laisser passer Norris au bout de 17 tours) se classe sixième. Pierre Gasly qui, en raison d'un mauvais choix de pneumatiques (maxi-pluie), n'était plus que dix-huitième après quinze tours, remonte, passe la ligne d'arrivée huitième, et gagne un rang devant Lance Stroll, pénalisé de cinq secondes pour l'avoir dépassé hors des limites de la piste. Kimi Räikkönen, neuvième sous le drapeau à damier, est réprimandé de trente secondes, pour ne pas avoir repris sa position après être parti dans les graviers derrière la voiture de sécurité. Il recule en treizième position, ce qui permet aux deux pilotes Alpine de marquer pour la première fois, Ocon terminant neuvième devant Fernando Alonso qui prend le dernier point en jeu.

S'échappant à coups de record du tour après la relance, Max Verstappen est virtuellement en tête du championnat (position qu'il n'a jamais occupée) jusqu'à trois tours de l'arrivée lorsque, en réalisant le meilleur tour en course grâce au DRS, lors de son dépassement de Norris, Lewis Hamilton s'adjuge le point bonus qui lui permet de rester en tête (44 points), suivi par Verstappen (43 points) : une victoire et une deuxième place chacun. Grâce à son bon début de saison, Lando Norris est sur le podium (27 points), suivi par Charles Leclerc (20 points), Valtteri Bottas qui n'a pas marqué (16 points), Carlos Sainz, Daniel Ricciardo (14 points chacun) et Sergio Pérez, huitième avec 10 points. Chez les constructeurs, Mercedes Grand Prix conserve les commandes (60 points), sept unités devant Red Bull Racing (53 points). McLaren et Ferrari (dont leurs deux pilotes sont à nouveau dans les points) suivent avec 41 et 34 points. AlphaTauri est cinquième (8 points), Aston Martin (5 points) et Alpine (3 points) ferment la marche. Alfa Romeo, Haas et Williams n'ont pas encore marqué.

Pneus disponibles

Pneus disponibles à Imola[2]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Contrairement à l'édition précédente, le Grand Prix automobile d'Émilie-Romagne 2021 se déroule classiquement, avec trois séances d'essais libres et une séance de qualifications avant la course[3].

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 16 s 564
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 605 + 0 s 041
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 16 s 622 + 0 s 058
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 796 + 0 s 232
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 16 s 888 + 0 s 324
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 16 s 888 + 0 s 324
  • Cette séance est interrompue à deux reprises par un drapeau rouge. À une vingtaine de minutes de la fin, un accrochage entre Sergio Pérez, dans une tentative chronométrée, et Esteban Ocon, dans un tour lent, se produit à la chicane Villeneuve ; l'Alpine est endommagée à l'avant-droit et la Red Bull à l'arrière-gauche. Juste après que le chronomètre a marqué le terme de la session, alors que les pilotes étaient censés rejoindre la grille pour procéder à des tests de départ, Nikita Mazepin tape le mur avec sa Haas, la monoplace se retrouvant à l'envers à l'entrée la voie des stands. Les six premiers se tiennent en trois dixièmes de seconde, Gasly et Sainz Jr. réalisent le même temps[5],[6].

Deuxième séance, le vendredi de 14 h 30 à 15 h 30

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[7]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 15 s 551
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 561 + 0 s 010
3 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 15 s 629 + 0 s 078
4 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 15 s 834 + 0 s 283
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 371 + 0 s 820
6 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 16 s 411 + 0 s 860
  • Max Verstappen, victime d'une panne mécanique après seulement dix minutes, est contraint de laisser sa RB16B au bord de la piste et ne peut reprendre le volant par la suite[8]. La session est une nouvelle fois interrompue par un drapeau rouge, cette fois après une sortie de piste de Charles Leclerc qui tape le mur à la sortie de Rivazza à trois minutes de la fin ; la séance n'est pas relancée et les pilotes n'auront donc pas été en mesure de faire des tests de départ durant cette journée d'essais. L'écart entre les trois premiers est inférieur à huit centièmes de seconde[8],[9].

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 h

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[10]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 14 s 958
2 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 15 s 414 + 0 s 456
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 515 + 0 s 557
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 15 s 551 + 0 s 593
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 15 s 738 + 0 s 780
6 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 15 s 890 + 0 s 932
  • Parmi les six premiers, seul Pierre Gasly réalise son meilleur temps en pneus medium, les autres roulant en pneus tendres[11].

Séance de qualifications

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[12]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 14 s 823 1 min 14 s 817 1 min 14 s 411
2 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 15 s 395 1 min 14 s 716 1 min 14 s 446
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 15 s 109 1 min 14 s 884 1 min 14 s 498
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 15 s 413 1 min 14 s 808 1 min 14 s 740
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 15 s 548 1 min 14 s 927 1 min 14 s 790
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 15 s 669 1 min 15 s 003 1 min 14 s 826
7 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 15 s 009 1 min 14 s 718 1 min 14 s 875
8 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 14 s 672 1 min 14 s 905 1 min 14 s 898
9 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 15 s 385 1 min 15 s 117 1 min 15 s 210
10 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 15 s 522 1 min 15 s 138 Pas de temps
11 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 15 s 406 1 min 15 s 199
12 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 15 s 826 1 min 15 s 261
13 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 15 s 459 1 min 15 s 394
14 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 15 s 653 1 min 15 s 593
15 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 15 s 832 1 min 15 s 593
16 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 15 s 974
17 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 16 s 122
18 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 16 s 279
19 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 16 s 797
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 19 s 899 (107 % de 1 min 14 s 672)
Nq. Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda Pas de temps

Grille de départ

  • Yuki Tsunoda ayant crashé son AlphaTauri dans la variante alta après trois minutes lors de la première phase qualificative, provoquant une interruption au drapeau rouge, n'a enregistré aucun temps. Non-qualifié, il est repêché par les commissaires et autorisé à prendre le départ depuis la vingtième et dernière place de la grille[13].
  • Après avoir atteint la Q3, Lance Stroll a vu ses deux tours rapides annulés pour avoir roulé hors des limites de la piste ; il s'élance donc de la dixième place sans avoir enregistré de temps[14].
  • Auteur du treizième temps, Sebastian Vettel prend le départ depuis la voie des stands, victime d'un problème de programme électronique qui gère le système de freinage ABS[15].

Course

Classement de la course

Classement de la course[16]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 63 2 h 02 min 34 s 598 (151,276 km/h) 3 25
2 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 63 + 22 s 000 1 18 + 1
3 4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 63 + 23 s 702 7 15
4 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 63 + 25 s 579 4 12
5 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 63 + 27 s 063 11 10
6 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 63 + 51 s 220 6 8
7 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 63 + 52 s 818 5 6
8 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 63 + 56 s 909 (dont 5 s de pénalité) 10 4
9 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 63 + 1 min 05 s 704 9 2
10 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 63 + 1 min 06 s 561 15 1
11 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 63 + 1 min 07 s 151 2
12 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 63 + 1 min 13 s 184 (dont 5 s de pénalité) 20
13 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 63 + 1 min 34 s 773 (dont 30 s de pénalité) 16
14 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 62 + 1 tour 17
15 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 61 Retrait volontaire Pitlane
16 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 61 + 2 tours 18
17 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 61 + 2 tours 19
Abd. 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 30 Accrochage 8
Abd. 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 30 Accrochage 12
Abd. 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 0 Accident 14
  • Septième sous le drapeau à damier, Lance Stroll, pénalisé de cinq secondes pour avoir dépassé Pierre Gasly au delà des limites de la piste, recule d'une place au profit de ce dernier[17] ;
  • Après avoir passé la ligne d'arrivée en neuvième position, Kimi Räikkönen se retrouve hors des points, pénalisé de trente secondes pour n'avoir pas repris sa position derrière la voiture de sécurité après être avoir fait un tout-droit dans le bac à graviers. Cette sanction permet à Esteban Ocon de marquer deux points et à Fernando Alonso de prendre le point de la dixième place[17].

Pole position et record du tour

Tours en tête

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[21]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 44
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 43
3 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 27
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 20
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 16
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 14
7 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 14
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 10
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 6
10 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 5
11 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 2
12 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 2
13 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1
Constructeurs[22]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 60
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 53
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 41
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 34
5 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 8
6 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 5
7 Drapeau de la France Alpine-Renault 3

Statistiques

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références

  1. (en) Keith Collantine, « Why F1’s return to Imola hasn’t been called the ‘San Marino Grand Prix’ », sur racefans.net, (consulté le ).
  2. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  3. (en) Formula One Management, « Emilia Romagna Grand Prix 2021 - Italian F1 Race, Imola », sur formula1.com (consulté le )
  4. (en) Formula One Management, « Formula 1 Pirelli Gran Premio Del Made In Italy E Dell'emilia Romagna 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  5. Emmanuel Touzot, « Imola, EL1 : Bottas et Mercedes F1 en tête après une séance animée. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  6. Benjamin Vinel, « EL1 - Mercedes en tête, multitude d'incidents à Imola. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « Formula 1 Pirelli Gran Premio Del Made In Italy E Dell'emilia Romagna 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  8. a et b Emmanuel Touzot, « Imola, EL2 : Bottas et Mercedes F1 confirment, Gasly troisième. Leclerc dans le mur, Verstappen en panne. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  9. Benjamin Vinel, « EL2 - Gasly en embuscade derrière les Mercedes. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  10. (en) Formula One Management, « Formula 1 Pirelli Gran Premio Del Made In Italy E Dell'emilia Romagna 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  11. « F1 - GP d'Emilie-Romagne (EL3) : Max Verstappen prend les commandes », sur sports.orange.fr, (consulté le )
  12. (en) Formula One Management, « Formula 1 Pirelli Gran Premio Del Made In Italy E Dell'emilia Romagna 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  13. « Émilie-Romagne 2021 Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  14. Alexandre Combralier, « Chez Aston, Stroll passe en Q3, Vettel demande de la patience après une nouvelle déception. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  15. Benjamin Vinel, « LIVE - Le GP d'Émilie-Romagne en direct. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  16. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 PIRELLI GRAN PREMIO DEL MADE IN ITALY E DELL'EMILIA ROMAGNA 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  17. a et b Rémy Georges, « Deux pilotes du top 10 pénalisés, le classement chamboulé ! », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le )
  18. « Émilie-Romagne 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Émilie-Romagne 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Émilie-Romagne 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Émilie-Romagne 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Émilie-Romagne 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Lewis Hamilton Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Lewis Hamilton Pole positions par circuit différent », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  28. « Sergio Pérez Grands prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  29. « Alpine - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  30. « Pole positions - Années consécutives », sur statsf1.com, (consulté le )
  31. Benjamin Vinel, « Lando Norris élu "Pilote du Jour" du GP d'Émilie-Romagne 2021. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  32. « Fernando Alonso points », sur statsf1.com, (consulté le )
  33. « Max Verstappen points », sur statsf1.com, (consulté le )
  34. « Pierre Gasly points », sur statsf1.com, (consulté le )
  35. « Esteban Ocon points », sur statsf1.com, (consulté le )
  36. (en) « DOC 8 - 2021 Emilia Romagna Grand Prix - Summons - Car 11 - Incident with car 31 in turn 5 », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe