Circuit de Silverstone

Circuit de Silverstone

Circuit de Silverstone
Circuit Grand Prix
Image illustrative de l’article Circuit de Silverstone
Circuit de Silverstone
Caractéristiques générales
Lieu Silverstone
Northamptonshire
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Coordonnées 52° 04′ 14″ nord, 1° 00′ 51″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Circuit de Silverstone
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
Circuit de Silverstone
Géolocalisation sur la carte : Northamptonshire
(Voir situation sur carte : Northamptonshire)
Circuit de Silverstone
Construction 1943 (Base RAF)
Ouverture 1948
Propriétaire British Racing Driver's Club
Exploitant British Racing Driver's Club
Homologation FIA Grade 1
Sens Horaire
Capacité + de 150 000 spectateurs
Événements
Formule 1
Grand Prix de Grande-Bretagne
(1950–1954, 1956, 1958, 1960, 1963, 1965, 1967, 1969, 1971, 1973, 1975, 1977, 1979, 1981, 1983, 1985, 1987–présent)
Grand Prix du 70e anniversaire
(2020)
Moto GP
Grand Prix moto de Grande-Bretagne
(1977–1986, 2010–2019)
Championnat du monde d'endurance FIA
6 Heures de Silverstone
(2012–2018)
4 Heures de Silverstone
(2019)
Championnat du monde de rallycross FIA
World RX of Great Britain
(2018–2019)
Formule 2
Formule 3
European Le Mans Series
(2013–2019)
GT World Challenge Europe Endurance Cup
Championnat britannique des voitures de tourisme
British GT 
British Superbike Championship
Dimensions
Nombre de virages 18
Longueur 5,891 km
Meilleur tour (2020)
Temps 1 min 27 s 097
Pilote Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen
Écurie Red Bull Racing Limited
Modèle Red Bull RB16B

Le circuit de Silverstone est un circuit automobile situé à Silverstone, Angleterre. Une moitié du circuit se trouve dans le Northamptonshire, l'autre moitié dans le Buckinghamshire. Il se trouve entre les villes de Milton Keynes, Northampton et Oxford. Le circuit de Silverstone a été le théâtre de la première course de Formule 1 comptant pour le championnat du monde, le , puis a accueilli en alternance avec d'autres circuits le Grand Prix automobile de Grande-Bretagne de Formule 1, jusqu'en 1987 où il est devenu l'hôte permanent de cette épreuve.

Historique

Le circuit de Silverstone est situé sur une ancienne base aérienne de la Royal Air Force. Mise en service à partir de 1943 pour les besoins de la Seconde Guerre mondiale, la RAF Silverstone a perdu de son utilité à l'issue des hostilités. Le Royal Automobile Club a alors obtenu des autorités militaires l'autorisation de s'en servir pour organiser des courses automobiles, le Royaume-Uni étant à cette période particulièrement pauvre en infrastructures susceptibles d'accueillir de tels événements.

En 1948, Silverstone accueille sa première course, le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 (remporté par l'Italien Luigi Villoresi sur Maserati). Aménagé à la va-vite sur les pistes de l'aérodrome ainsi que sur les routes bordant la base, le tracé présente un important problème de sécurité dans la mesure où les concurrents sont amenées à se croiser sur la piste, divisée en deux par des bottes de paille. Aussi, à partir de 1949, il est décidé d'abandonner les pistes d'aviation pour se concentrer sur la portion extérieure du circuit.

Le tracé de Silverstone ainsi remanié accueille le GP de Grande-Bretagne en 1949 (victoire du Suisse Emmanuel de Graffenried), puis en 1950, en tant que manche inaugurale du tout nouveau championnat du monde de F1.

À partir de 1955, Silverstone perd l'exclusivité de l'accueil du Grand Prix de Grande-Bretagne, qu'il doit partager avec le tracé d'Aintree près de Liverpool jusqu'en 1962, puis avec celui de Brands Hatch jusqu'en 1986. Depuis le fiasco de Grand Prix de Grande-Bretagne 1986 à Brands Hatch (grave accident de Jacques Laffite, et mise en cause de la vétusté du circuit), Silverstone redevient le siège exclusif du British Grand Prix. Très apprécié des pilotes et du public pour ses enchaînements rapides et sélectifs (le tracé est l'un des rares qui a gagné en caractère en étant modernisé), Silverstone a néanmoins régulièrement attiré le mécontentement des autorités de la Formule 1 en raison de la vétusté de ses infrastructures.

Le contrat liant le circuit (propriété du British Racing Drivers Club) au championnat du monde de F1 a été renouvelé le pour sept ans après que les responsables du circuit de Donington Park, circuit pressenti pour accueillir l'édition 2010, eurent renoncé[1].

Évolutions du tracé

Le circuit de 1948, empruntant les pistes d'envol, mesurait 5,907 km. Il fut complètement remanié l'année suivante. De 1949 à 1974, le tracé de Silverstone n'a quasiment pas évolué, exception faite de l'emplacement de la ligne des stands, déplacée après le virage de Woodcote.

Le premier changement d'importance a eu lieu en 1975, avec la transformation du virage rapide de Woodcote en une chicane. La raison de ce changement est à chercher dans les premiers tours du GP de Grande-Bretagne 1973, où le débutant Jody Scheckter, en perdant le contrôle de sa McLaren dans Woodcote, avait provoqué l'un des plus importants carambolages de l'histoire de la Formule 1. Cette modification n'a pas altéré le caractère du circuit, considéré comme un circuit de très haute vitesse, le plus rapide du calendrier du championnat du monde de F1 avec Monza. En 1985, à l'apogée des moteurs turbo, le pilote finlandais Keke Rosberg y signera d'ailleurs sur sa Williams-Honda une pole position à la vitesse moyenne de 258,984 km/h. Il faudra attendre la saison 2002 pour que Juan Pablo Montoya batte ce record de vitesse (à Monza).

En 1987, l'adjonction d'une nouvelle chicane est venue ralentir la vitesse moyenne, mais ce sont surtout les profondes modifications de 1991 qui ont modifié la physionomie du circuit. Traditionnellement, lorsque le tracé d'un circuit est modifié en profondeur, cela se fait au détriment du spectacle, mais tel n'a pas été le cas pour Silverstone, qui a certes perdu son caractère de tracé « haute vitesse », mais est devenu plus varié et plus intéressant en ce qui concerne le pilotage. Le nouvel enchaînement rapide Maggots-Becketts-Chapel est d'ailleurs considéré comme l'un des passages les plus sélectifs du championnat.

Une nouvelle portion entre les virages Abbey et Brooklands[2] est créée pour l'arrivée des Moto GP en 2010 et a été homologuée par la FIA[3]. Le développement passe de 5,141 km à 5,900 km et les virages Bridge et Priory sont abandonnés tandis que Abbey et Brooklands sont reconfigurés. L'épreuve de Formule 1 se déroulera en 52 tours, pour une distance totale de 306,8 km[4]. En 2011, la ligne de départ entre les virages Club et Abbey est décalée vers Abbey.

Silverstone en 1948.
Silverstone de 1950 à 1951 (en 1949, tracé similaire avec chicane à Club Corner).
Silverstone de 1952 à 1973 : les stands ont été déplacés après le virage de Woodcote.
Silverstone de 1975 à 1986 : le virage rapide de Woodcote a été transformé en chicane.
Silverstone de 1987 à 1990 : le virage de Woodcote a retrouvé son caractère d'origine, mais une chicane (Bridge) a été placée en amont afin d'y limiter la vitesse de passage.
Silverstone de 1991 à 1993 : profonde modification de l'enchaînement rapide Maggots-Becketts-Chapel, du virage de Stowe, de celui de Club, et ajout d'un enchaînement sinueux entre Bridge et Woodcote.
Silverstone en 1994 et 1995: le virage d'Abbey est transformé en chicane.
Silverstone en 1996.
Silverstone de 1997 à 1999.
Silverstone de 2000 à 2009.
Silverstone de 2010 à 2010.
Silverstone depuis 2011.

Autres configurations actuelles

En 2010, le circuit Grand Prix est modifié sur certains virages, puis en 2011, la ligne des stands est déplacée au sud du tracé, entre les virages de Club et Abbey à la suite de la construction du nouveau bâtiment des stands appelé Silverstone Wing. Le circuit possède donc deux lignes des stands : la nouvelle et l'ancienne, qui est conservée pour accueillir les courses de supports des GP.

Circuit National

Circuit de Silverstone
Circuit National
Circuit de Silverstone
Caractéristiques générales
Lieu Northamptonshire
Événements
ToCA Tour Silverstone (BTCC)
Walter Hayes Trophy
Dimensions
Nombre de virages 6
Longueur 2,638 km
Meilleur tour (?)
Temps 47 s 404
Pilote Drapeau du Royaume-Uni Scott Mansell
Modèle Formule 1 Benetton B197

Le circuit national (Silverstone National circuit) est le tracé le plus court du circuit de Silverstone. Il comprend une partie du tracé Grand Prix plus un raccourci entre les virages de Maggots et Wellington.

Cette variante accueille le Championnat britannique des voitures de tourisme. Ce tracé court correspond parfaitement au courses du BTCC, à savoir des courses rapides ou les voitures repassent très souvent devant les tribunes.

Le tracé national accueille également des rendez-vous et des rassemblements automobiles en tout genre, comme le Walter Hayes Trophy (compétitions de véhicules historiques).

Circuit international

Circuit de Silverstone
Circuit International/Circuit sud
Circuit de Silverstone
Caractéristiques générales
Lieu Buckinghamshire
Événements
Ferrari Track days
Dimensions
Nombre de virages 10
Longueur 2.97889 km

Le circuit international (International circuit) ou Circuit sud (Southern circuit) est situé dans la partie sud du tracé. Il comprend une partie du tracé Grand Prix plus un raccourci entre les virages Arena et Chapel.

Il a déjà accueilli plusieurs courses de Formule 3 Britannique avant les dernières modifications en 2010.

Circuit de Stowe

Circuit de Silverstone
Circuit de Stowe
Circuit de Silverstone
Caractéristiques générales
Lieu Buckinghamshire
Événements
écoles de pilotages
Dimensions
Nombre de virages 5
Longueur 1.73809 km

Le Circuit de Stowe (Stowe Circuit) est un tracé à part, il n'est pas relié au circuit GP. Il est situé au centre, à l’intérieur du circuit sud sur des pistes de l'aérodrome de Silverstone. Il accueille des écoles de pilotages.

Palmarès des Grand Prix de Formule 1

Par année

Les événements qui ne faisaient pas partie du championnat du monde de Formule 1 sont indiqués en rose.

Palmarès des Grands Prix disputés à Silverstone
Année Vainqueur Voiture Résultats
1948 Luigi Villoresi Maserati Résumé
1949 Emmanuel de Graffenried Maserati Résumé
1950 Giuseppe Farina Alfa Romeo Résumé
1951 José Froilán González Ferrari Résumé
1952 Alberto Ascari Ferrari Résumé
1953 Alberto Ascari Ferrari Résumé
1954 José Froilán González Ferrari Résumé
1956 Juan Manuel Fangio Ferrari Résumé
1958 Peter Collins Ferrari Résumé
1960 Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
1963 Jim Clark Lotus-Climax Résumé
1965 Jim Clark Lotus-Climax Résumé
1967 Jim Clark Lotus-Ford Résumé
1969 Jackie Stewart Matra-Ford Résumé
1971 Jackie Stewart Tyrrell-Ford Résumé
1973 Peter Revson McLaren-Ford Résumé
1975 Emerson Fittipaldi McLaren-Ford Résumé
1977 James Hunt McLaren-Ford Résumé
1979 Clay Regazzoni Williams-Ford Résumé
1981 John Watson McLaren-Ford Résumé
1983 Alain Prost Renault Résumé
1985 Alain Prost McLaren-TAG Résumé
1987 Nigel Mansell Williams-Honda Résumé
1988 Ayrton Senna McLaren-Honda Résumé
1989 Alain Prost McLaren-Honda Résumé
1990 Alain Prost Ferrari Résumé
1991 Nigel Mansell Williams-Renault Résumé
1992 Nigel Mansell Williams-Renault Résumé
1993 Alain Prost Williams-Renault Résumé
1994 Damon Hill Williams-Renault Résumé
1995 Johnny Herbert Benetton-Renault Résumé
1996 Jacques Villeneuve Williams-Renault Résumé
1997 Jacques Villeneuve Williams-Renault Résumé
1998 Michael Schumacher Ferrari Résumé
1999 David Coulthard McLaren-Mercedes Résumé
2000 David Coulthard McLaren-Mercedes Résumé
2001 Mika Häkkinen McLaren-Mercedes Résumé
2002 Michael Schumacher Ferrari Résumé
2003 Rubens Barrichello Ferrari Résumé
2004 Michael Schumacher Ferrari Résumé
2005 Juan Pablo Montoya McLaren-Mercedes Résumé
2006 Fernando Alonso Renault Résumé
2007 Kimi Räikkönen Ferrari Résumé
2008 Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Résumé
2009 Sebastian Vettel Red Bull-Renault Résumé
2010 Mark Webber Red Bull-Renault Résumé
2011 Fernando Alonso Ferrari Résumé
2012 Mark Webber Red Bull-Renault Résumé
2013 Nico Rosberg Mercedes Résumé
2014 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2015 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2016 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2017 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2018 Sebastian Vettel Ferrari Résumé
2019 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2020 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
70e anniversaire Max Verstappen Red Bull-Honda Résumé
2021 Lewis Hamilton Mercedes Résumé
2022 Carlos Sainz Jr. Ferrari Résumé

Classement des pilotes par nombre de victoires

Tableau récapitulatif des pilotes victorieux
Victoires Pilotes Années
8 Lewis Hamilton 2008  · 2014  · 2015  · 2016  · 2017  · 2019  · 2020  · 2021
5 Alain Prost 1983  · 1985  · 1989  · 1990  · 1993
3 Jim Clark 1963  · 1965  · 1967
Nigel Mansell 1987  · 1991  · 1992
Michael Schumacher 1998  · 2002  · 2004
2 José Froilán González 1951  · 1954
Alberto Ascari 1952  · 1953
Jackie Stewart 1969  · 1971
Jacques Villeneuve 1996  · 1997
David Coulthard 1999  · 2000
Fernando Alonso 2006  · 2011
Mark Webber 2010  · 2012
Sebastian Vettel 2009  · 2018
1 Luigi Villoresi 1948
Emmanuel de Graffenried 1949
Giuseppe Farina 1950
Juan Manuel Fangio 1956
Tony Brooks 1957
Peter Collins 1958
Jack Brabham 1960
Peter Revson 1973
Emerson Fittipaldi 1975
James Hunt 1977
Clay Regazzoni 1979
John Watson 1981
Ayrton Senna 1988
Damon Hill 1994
Johnny Herbert 1995
Mika Häkkinen 2001
Rubens Barrichello 2003
Juan Pablo Montoya 2005
Kimi Räikkönen 2007
Nico Rosberg 2013
Max Verstappen 70e anniversaire
Carlos Sainz Jr. 2022
mis à jour après le Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 2022
Bilan par nation
Pos. Nation Victoires
1er Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 24
2e Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6
3e Drapeau de la France France 5
4e Drapeau de l'Italie Italie 4
5e Drapeau de l'Australie Australie 3
Drapeau de l'Argentine Argentine 3
Drapeau du Brésil Brésil 3
Drapeau de l'Espagne Espagne 3
9e Drapeau de la Suisse Suisse 2
Drapeau du Canada Canada 2
Drapeau de la Finlande Finlande 2
12e Drapeau des États-Unis États-Unis 1
Drapeau de la Colombie Colombie 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1


Classement des constructeurs par nombre de victoires

Nombre de victoires Écurie Années
15 Drapeau de l'Italie Ferrari 1951, 1952, 1953, 1954, 1956, 1958, 1990, 1998, 2002, 2003, 2004, 2007, 2011, 2018, 2022
12 Drapeau du Royaume-Uni McLaren 1973, 1975, 1977, 1981, 1985, 1988, 1989, 1999, 2000, 2001, 2005, 2008
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams 1979, 1987, 1991, 1992, 1993, 1994, 1996, 1997
Drapeau de l'Allemagne Mercedes 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2019, 2020, 2021
4 Drapeau de l'Autriche Red Bull 2009, 2010, 2012, 70e anniversaire
3 Drapeau du Royaume-Uni Lotus 1963, 1965, 1967
2 Drapeau de l'Italie Maserati 1948, 1949
Drapeau de la France Renault 1983, 2006
Bilan par nation
Pos. Nation Victoires
1er Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 26
2e Drapeau de l'Italie Italie 17
3e Drapeau de l'Allemagne Allemagne 8
4e Drapeau de l'Autriche Autriche 4
5e Drapeau de la France France 3

Jeux vidéo

Le circuit est disponible dans les jeux vidéo suivants : (Classement par ordre alphabétique)

Liste des accidents mortels

Accidents mortels[5]
Nom Date Qualité Championnat Compétition/Monture
Drapeau du Royaume-Uni Mark Lund Pilote Essais privés Aston Martin DB3S
Drapeau des États-Unis Willy Atwood Pilote 9th Annual International Daily Express Trophy Meeting - Sports Cars Race
Drapeau des États-Unis Harry Schell Pilote Course hors-championnat de Formule 1 BRDC International Trophy (Cooper T51)
Geoffrey Denevers
J. A. Hunt
Commissaires de piste
Blake Osborne Pilote Hutchinson 100
Drapeau du Royaume-Uni Mark Fielden Pilote British Sportscar Championship Martini International Trophy (Lotus 11)
Drapeau du Royaume-Uni John Dunn Pilote ARC / Express & Star Championship Aston Martin Owners Club Trophy 1963, Martini Trophy, BARC / Express & Star Championship (Brabham BT6)
Drapeau du Royaume-Uni H. A. E. Cree Officiel British Sportscar Championship Course support du Grand Prix automobile de Grande-Bretagne
Drapeau du Royaume-Uni Bob Anderson Pilote Essais privés Brabham BT11
Drapeau du Royaume-Uni Chris Williams Pilote Essais privés Merlyn Mk12
Drapeau du Royaume-Uni Martin Brain Pilote Clubman Race Series Nottingham Sports Car Club Meeting (Cooper T86B)
Drapeau du Royaume-Uni Graham Coaker Pilote Essais privés March 712M
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Kim Newcombe Pilote Prix Fédération Internationale de Motocyclisme 750
Drapeau du Royaume-Uni Philip Dowell Pilote Essais privés March 722
Drapeau du Royaume-Uni Phil Scragg Pilote (Jaguar Type E)
Drapeau de l'Argentine Janito Campos Pilote Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 (Argo JM1)
Drapeau du Royaume-Uni Malcolm White Copilote de sidecar Championnat du monde de sidecar Grand Prix sidecar de Grande-Bretagne
Drapeau de la France Patrick Pons Pilote Championnat du monde de vitesse moto - 500 cm3 Grand Prix moto de Grande-Bretagne
Drapeau du Royaume-Uni Wayne Mills Pilote Auto Cycle Union 125 Clubmans Championship
Drapeau du Royaume-Uni Norman Brown
Drapeau de la Suisse Peter Huber
Pilotes Championnat du monde de vitesse moto - 500 cm3 Grand Prix moto de Grande-Bretagne (Suzuki RGB)
Drapeau du Royaume-Uni Ron Riley Pilote Formule Ford Calypso Trophy Formula Ford (Merlyn Mk11)
Drapeau du Royaume-Uni Dick Parsons Pilote Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 (Reynard 853)

Notes et références

  1. Formule 1: le Grand Prix de Grande-Bretagne reste à Silverstone - Libération (AFP), 7 décembre 2009
  2. Plan du nouveau tracé 2010 - Grandprix.com
  3. Le tracé de Silverstone change - ToileF1.com, 8 décembre 2009
  4. « Nouveau tracé du circuit de Silverstone », Auto Hebdo no 1740, février 2010, p. 92
  5. (en) « Motorsport Memorial - Car and truck fatalities by circuit », sur www.motorsportmemorial.org (consulté le )

Liens externes