Grand Prix automobile de France 2021

Grand Prix automobile de France 2021
Grand Prix de France 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,861 km
Distance de course 310,633 km
Conditions de course
Affluence 15 000[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
h 27 min 25 s 700
(vitesse moyenne : 212,530 km/h)
Pole position Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 29 s 990
(vitesse moyenne : 233,706 km/h)
Record du tour en course Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 36 s 404
(vitesse moyenne : 218,156 km/h)

Le Grand Prix automobile de France 2021 (Formula 1 Emirates Grand Prix de France 2021) disputé le 20 juin 2021 sur le circuit Paul-Ricard, est la 1042e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-et-unième édition du Grand Prix de France comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la septième manche du championnat 2021.

Le Grand Prix de France a fait son retour au Castellet après dix ans d'absence, en 2018. Le circuit varois avait déjà accueilli l'épreuve quatorze fois entre 1971 et 1983 et de 1985 à 1990, avant de laisser la place à Magny-Cours, pour dix-huit éditions, de 1991 à 2008. Lewis Hamilton est invaincu dans la configuration moderne du circuit, puisqu'il a obtenu pole position et victoire en 2018 et en 2019 menant 105 des 106 tours disputés, alors que ce Grand Prix n'a pas eu lieu en 2020, faisant partie des treize courses annulées dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Initialement prévue le 27 juin, la course est avancée au 20 juin après les annulations successives des Grands Prix du Canada et de Turquie et l'arrivée au calendrier d'une nouvelle édition du Grand Prix de Styrie à Spielberg suivi une semaine plus tard du Grand Prix d'Autriche sur le même circuit, lesquelles courses suivent la manche française à une semaine d'écart[2].

Alors que, depuis le retour du Grand Prix de France au calendrier en 2018, les Mercedes ont toujours monopolisé la première ligne (Hamilton devant Bottas), Max Verstappen, avec sa RB16B, domine les voitures allemandes et obtient la cinquième pole position de sa carrière, sa deuxième de la saison. En tête de la troisième phase des qualifications dès sa première tentative, il enfonce le clou dans son dernier tour rapide en étant le seul pilote sous les min 30 s, pour devancer Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, respectivement battus de 258 et 386 millièmes de seconde. En deuxième ligne, Bottas est accompagné par Sergio Pérez. Carlos Sainz Jr., le plus rapide des pilotes Ferrari avec le cinquième temps, part devant Pierre Gasly sur la troisième ligne. Charles Leclerc s'élance derrière eux avec Lando Norris. Fernando Alonso et Daniel Ricciardo sont en cinquième ligne.

Après les qualifications, Christian Horner déclare : « Si on peut battre les Mercedes sur ce circuit, on peut les battre n'importe où. » Max Verstappen et Sergio Pérez lui donnent des raisons d'y croire pour la suite de la saison, le premier en prenant le meilleur sur Lewis Hamilton à un tour de l'arrivée pour égaler ses trois victoires en 2021, le second en dépassant Valtteri Bottas pour offrir un double podium à Red Bull Racing. Sur une piste où elles ont écrasé la concurrence en 2018 et 2019, les Flèches d'Argent ont manqué à la fois de vitesse dans les grandes lignes droites (avec le choix d'avoir plus de charge aérodynamique sur l'aileron arrière que les voitures autrichiennes) et de sens stratégique, pour rivaliser avec les RB16B à moteur Honda.

Pourtant parti au large au premier virage et laissant d'emblée les commandes de la course à Hamilton, Max Verstappen construit la treizième victoire de sa carrière sur deux coups stratégiques. Il réussit tout d'abord un undercut sur son rival au vingtième tour, une boucle avant l'arrêt contraint de son rival. Dans une course où les pilotes sont, plus ou moins gravement, confrontés à une usure excessive de leurs pneumatiques perdant de l'adhérence, Sergio Pérez, de son côté, démontre sa science de leur gestion en restant en piste jusqu'au vingt-quatrième tour, ce qui va s'avérer payant pour lui dans son combat avec Valtteri Bottas.

En tête et suivi de près par Hamilton, Verstappen annonce à son stand qu'il ne croit pas que ses pneus tiendront jusqu'à la fin de la course ; ils tentent alors le pari d'un second arrêt surprise pour passer des gommes medium, à la fin de la trente-deuxième boucle, piégeant ainsi le septuple champion du monde, contraint de rester en piste avec ses pneus durs. Le Néerlandais repart quatrième, à dix-neuf secondes du leader Hamilton, derrière son coéquipier qui le laisse passer. Il fond sur Bottas puis profite d'un écart du Finlandais à la chicane nord à dix tours de l'arrivée pour le doubler et partir à la chasse de son rival. Au gré du trafic, il met neuf boucles à revenir à portée d'utilisation de son aileron arrière mobile et, dans l'avant-dernier passage, il dépasse facilement la Mercedes no 44, encore à la chicane nord, sous les hurlements de la foule massée dans la tribune qui lui fait face. Quelques tours plus tôt, Pérez a doublé Bottas qui s'énerve à la radio : « Pourquoi personne ne m'a écouté quand je vous ai dit que c'était une course à deux arrêts ? » Le Mexicain rejoint ainsi son coéquipier sur le podium où Hamilton figure pour la 170e fois. Auteur du meilleur tour en course au trente-cinquième passage lors de sa remontée, Verstappen réalise le premier hat trick de sa carrière, marque 26 points et est élu « pilote du jour ».

Derrière les pilotes des deux écuries de pointe, les McLaren tirent leur épingle du jeu. Lando Norris, dixième à la fin du premier tour après un mauvais départ, remonte jusqu'au cinquième rang, devant son coéquipier Daniel Ricciardo. Bien que battu par les monoplaces oranges, Pierre Gasly effectue une course solide qui lui permet de marquer les six points de la septième place. Fernando Alonso émerge des bagarres dans le peloton au huitième rang et les pilotes Aston Martin, très mal qualifiés, sont à nouveau ceux qui effectuent le plus long premier relais pour finir dans les points : grâce à leurs overcuts réussis, Sebastian Vettel se classe neuvième et Lance Stroll, dernier sur la grille de départ, termine dixième après de nombreux dépassements en piste. Les Ferrari SF21 martyrisant leurs pneus, Carlos Sainz Jr. et Charles Leclerc (seul pilote avec Verstappen à observer deux arrêts) vivent un Grand Prix pénible et terminent hors des points dans une course sans aucun abandon. George Russell, douzième, obtient le meilleur résultat de Williams depuis le début de la saison.

Verstappen (131 points) possède désormais douze points d'avance sur Hamilton (119 points) au championnat du monde. Pérez, le troisième homme du classement (84 points), augmente son avance sur Norris (76 points). Bottas (59 points) remonte au cinquième rang et devance Leclerc (52 points), Sainz (42 points), Gasly (37 points), Ricciardo (34 points) et Vettel, dixième avec 30 points. Chez les constructeurs, Red Bull Racing (215 points) prend le large sur Mercedes Grand Prix (178 points) après une série de trois victoires consécutives, une première depuis 2013. McLaren Racing (110 points), reprend la troisième place à Ferrari (94 points) ; suivent AlphaTauri (45 points), Aston Martin (40 points), Alpine (29 points) et Alfa Romeo, huitième avec 2 points. Williams et Haas n'ont toujours pas marqué.

Pneus disponibles

Pneus disponibles au Castellet[3]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Première séance, le vendredi de 11 h 30 à 12 h 30

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 448
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 783 + 0 s 335
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 880 + 0 s 432
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 34 s 193 + 0 s 745
5 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 34 s 329 + 0 s 881
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 34 s 644 + 1 s 196

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 32 s 872
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 32 s 880 + 0 s 008
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 125 + 0 s 253
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 33 s 340 + 0 s 468
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 550 + 0 s 678
6 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 33 s 685 + 0 s 813

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[7]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 31 s 300
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 32 s 047 + 0 s 747
3 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 195 + 0 s 895
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 32 s 239 + 0 s 938
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 266 + 0 s 966
6 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 32 s 336 + 1 s 036

Séance de qualifications

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 31 s 001 1 min 31 s 080 1 min 29 s 990
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 31 s 237 1 min 30 s 788 1 min 30 s 248
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 669 1 min 30 s 735 1 min 30 s 376
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 31 s 560 1 min 30 s 971 1 min 30 s 445
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 079 1 min 31 s 146 1 min 30 s 840
6 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 31 s 898 1 min 31 s 353 1 min 30 s 868
7 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 32 s 209 1 min 31 s 567 1 min 30 s 987
8 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 31 s 733 1 min 31 s 542 1 min 31 s 252
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 32 s 158 1 min 31 s 549 1 min 31 s 340
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 32 s 181 1 min 31 s 615 1 min 31 s 382
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 32 s 139 1 min 31 s 736
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 32 s 132 1 min 31 s 767
13 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 32 s 722 1 min 31 s 813
14 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 33 s 060 1 min 32 s 065
15 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 32 s 942 Pas de temps
16 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 33 s 062
17 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 33 s 354
18 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 33 s 554
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 37 s 371 (107 % de 1 min 31 s 001)
Nq. Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 2 min 12 s 584
Nq. Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda Pas de temps

Grille de départ

  • Lance Stroll, dont le meilleur temps a été annulé pour avoir dépassé les limites de la piste, n'a pas pu se qualifier à cause de l'interruption de séance provoquée par l'accident de Mick Schumacher ; repêché par les commissaires, il est autorisé à prendre le départ depuis la dix-neuvième place de la grille[9],[10] ;
  • Initialement non-qualifié après son accident lors des premières minutes de la première séance de la qualification, Yuki Tsunoda est repêché par les commissaires de course et autorisé à prendre le départ depuis la dernière place de la grille[11]. À la suite du changement de sa boîte de vitesses et de l'installation d'une nouvelle spécification du fond plat et des suspensions de sa monoplace durant la procédure du parc fermé, il est contraint de s'élancer depuis la voie des stands[12].

Course

Classement de la course

Classement de la course[13]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 53 1 h 27 min 25 s 770 (212,530 km/h) 1 25 + 1
2 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 53 + 2 s 904 2 18
3 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 53 + 8 s 811 4 15
4 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 53 + 14 s 618 3 12
5 4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 53 + 1 min 04 s 032 8 10
6 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 53 + 1 min 15 s 857 10 8
7 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 53 + 1 min 16 s 596 6 6
8 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 53 + 1 min 17 s 695 9 4
9 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 53 + 1 min 19 s 666 12 2
10 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 53 + 1 min 31 s 946 19 1
11 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 53 + 1 min 39 s 337 5
12 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 52 + 1 tour 14
13 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 52 + 1 tour Pitlane
14 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 52 + 1 tour 11
15 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 52 + 1 tour 13
16 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 52 + 1 tour 7
17 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 52 + 1 tour 17
18 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 52 + 1 tour 16
19 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 52 + 1 tour 15
20 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 52 + 1 tour 18

Pole position et record du tour

Tours en tête

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[17]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 131
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 119
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 84
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 76
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 59
6 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 52
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 42
8 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 37
9 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 34
10 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 30
11 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 17
12 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 12
13 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 10
14 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 8
15 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1
16 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[18]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 215
2 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 178
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 110
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 94
5 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 45
6 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 40
7 Drapeau de la France Alpine-Renault 29
8 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 2

Statistiques

Le Grand Prix de France 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références

  1. (en) Giles Richards, « Max Verstappen triumphs in pulsating duel with Lewis Hamilton at French GP », sur theguardian.com, (consulté le )
  2. Fabien Gaillard, « Le GP de Styrie remplace la Turquie, le GP de France change de date », sur https://fr.motorsport.com, (consulté le )
  3. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  4. a et b (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAND PRIX DE FRANCE 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  5. Alexandre Combralier, « Nissany prendra place dans la F1 de Russell ce vendredi matin au Paul Ricard. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAND PRIX DE FRANCE 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAND PRIX DE FRANCE 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAND PRIX DE FRANCE 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  9. « France 2021 Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  10. « France 2021 Document 24 - FIA Document Management System », sur fia.com, (consulté le )
  11. « France 2021 Document 25 - FIA Document Management System », sur fia.com, (consulté le )
  12. Basile Davoine, « Yuki Tsunoda partira des stands. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAND PRIX DE FRANCE 2021 - RACE », sur formula1.com, (consulté le )
  14. « France 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  15. « France 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. « France 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  17. « France 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. « France 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Max Verstappen pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Max Verstappen Hat trick », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. ref>« Podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. Morgan Parmentier, « Les pilotes rendent hommage à Mansour Ojjeh. », sur motorsinside.com, (consulté le )
  26. Cesare Ingrassia, « McLaren va courir en l'honneur de Mansour Ojjeh au GP de France. », sur f1only.fr, (consulté le )
  27. « Statistique victoires consécutives Red Bull. », sur twitter.com, (consulté le )
  28. « Statistique Lewis Hamilton », sur twitter.com, (consulté le )
  29. (en) Lawrence Barretto, « 6 Winners and 5 Losers from the French GP – Who brought their A-game to Paul Ricard? », sur formula1.com, (consulté le )
  30. Benjamin Vinel, « Stats France 2021 - Pas un abandon à signaler ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  31. Benjamin Vinel, « Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de France 2021 », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  32. (en) « F1 - FRENCH GP PREVIEW - Race Stewards Biographies », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe