Grand Prix automobile de Belgique 2021

Grand Prix de Belgique 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 1 (sur 44 prévus)
Longueur du circuit 7,004 km
Distance de course L'offset étant de 124 m, la distance de course est de 6,880 km
Conditions de course
Météo fortes chutes de pluie
Affluence 7 000 spectateurs[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 27 s 071
(vitesse moyenne : 119,611 km/h)
Pole position Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 59 s 765
(vitesse moyenne : 210,532 km/h)
Record du tour en course Non attribué,
,

Le Grand Prix automobile de Belgique 2021 (Formula 1 Rolex Belgian Grand Prix 2021) disputé le 29 août 2021 sur le Circuit de Spa-Francorchamps, est la 1047e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 76e édition du Grand Prix de Belgique, la soixante-cinquième comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la douzième manche du championnat 2021.

Ce Grand Prix marque l'entrée dans la deuxième partie du championnat 2021 après onze courses déjà disputées et une trêve estivale de vingt-neuf jours consécutive au Grand Prix de Hongrie.

Des conditions météorologiques épouvantables conduisent à un report d'un quart d'heure de la séance de qualification. Après qu'un véritable déluge s'abat entre la Q2 et la Q3, Sebastian Vettel, lors de son tour de lancement, demande le déploiement du drapeau rouge, la piste étant détrempée ; il faut toutefois attendre que Lando Norris détruise totalement sa McLaren MCL35M en haut du Raidillon de l'Eau Rouge pour que la direction de course interrompe enfin la dernière phase des qualifications. La session, relancée à 16 h 45, voit Max Verstappen, seul pilote en deçà des deux minutes au tour, obtenir sa neuvième pole position, la sixième de la saison. Pour autant, George Russell lui vole la vedette : en effet, en se classant deuxième à trois dixièmes de seconde, il permet à Williams de prendre son premier départ en première ligne depuis le Grand Prix d'Italie 2017 quand Lance Stroll avait profité des déclassements de Max Verstappen et Daniel Ricciardo ; il s'agit du meilleur résultat de Williams en qualification depuis la deuxième place de Valtteri Bottas au Grand Prix d'Allemagne 2014. Lewis Hamilton, troisième des deux séances d'essais précédentes, part en deuxième ligne, juste devant Daniel Ricciardo qui prend son 200e départ dans la discipline ; ils précèdent Sebastian Vettel et Pierre Gasly. Esteban Ocon occupe seul la quatrième ligne car Sergio Pérez, auteur du septième temps, est victime d'un accident dans son tour de reconnaissance et s'élance de la voie des stands. Charles Leclerc et Nicholas Latifi, qui permet à Williams de placer ses deux voitures dans le Top 10, occupent la cinquième ligne. Dixième des qualifications, Lando Norris, autorisé à courir par les médecins malgré la violence de son accident, est pénalisé d'un recul de cinq places pour le changement de sa boîte de vitesses. Valtteri Bottas, huitième mais pénalisé pour avoir provoqué un carambolage lors du Grand Prix précédent, s'élance de la sixième ligne.

En raison de conditions météorologiques dantesques le dimanche, le départ est d'abord retardé de 25 minutes. Dans son tour de mise en grille, Sergio Pérez perd l'adhérence au freinage des Combes et fracasse sa Red Bull dans le mur. À 15 h 25, les dix-neuf monoplaces s'élancent derrière la voiture de sécurité pour les tours de formations avant un potentiel départ arrêté ou lancé. Mais la procédure de départ est interrompue après deux tours, la visibilité étant nulle. Commence alors une interminable attente : dans un premier temps, le délai réglementaire de trois heures pour un Grand Prix est censé être respecté, ce qui fait que la course ne peut pas aller au delà de 18 h. Mais, compte-tenu du véritable déluge, le chronomètre général de l'événement est stoppé. La voiture médicale effectue plusieurs tours de circuit pour juger de sa praticabilité, qui s'avère extrêmement précaire. Le chronomètre est relancé à 18 h pour une durée d'une heure maximum et le départ donné à 18 h 17, sur la foi d'une légère amélioration des conditions. L'averse redouble quand le peloton s'élance à nouveau derrière la voiture de sécurité qui n'effectue que trois tours, le minimum permettant la distribution de la moitié des points, avant que le drapeau rouge ne soit une nouvelle fois brandi. À 18 h 40, la direction de course indique la fin de l'épreuve. Conformément au règlement sportif, le classement est arrêté à l'avant-dernier tour, après une seule boucle ; il s'agit du Grand Prix le plus court de l'histoire de la Formule 1. Les pilotes ayant interdiction de dépasser sous voiture de sécurité, le classement de l'épreuve est le même que celui de la grille de départ, Verstappen remportant la « course » en un peu plus de trois minutes. Le Néerlandais obtient sa seizième victoire, la sixième de la saison, George Russell monte sur le premier podium de sa carrière et Lewis Hamilton sur son 174e.

Lewis Hamilton conserve, avec 202,5 points, la tête du championnat devant Max Verstappen (199,5 points) et Lando Norris (113 points). Valtteri Bottas et Sergio Pérez qui n'ont pas marqué, restent quatrième et cinquième avec 108 points et 104 points. Suivent Carlos Sainz Jr. (83,5 points), Charles Leclerc (82 points), Daniel Ricciardo (56 points) et Pierre Gasly (54 points). Chez les constructeurs, Mercedes Grand Prix (310,5 points) possède sept longueurs d'avance sur Red Bull Racing (303,5 points) tandis que McLaren Racing, troisième avec 169 points, reste talonné par Ferrari (165,5 points). Alpine est cinquième (80 points), suivi par AlphaTauri (72 points) et Aston Martin (53 points). Williams (20 points) devance Alfa Romeo (3 points) et Haas qui n'a toujours pas marqué.

Pneus disponibles

Pneus disponibles à Spa-Francorchamps[2]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Première séance, le vendredi de 11 h 30 à 12 h 30

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 45 s 199
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 45 s 363 + 0 s 164
3 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 45 s 699 + 0 s 500
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 45 s 818 + 0 s 619
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 45 s 935 + 0 s 736
6 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 46 s 127 + 0 s 928
  • Une averse s'abattant sur le circuit juste avant le début des premiers essais libres, les pilotes prennent la piste en pneus intermédiaires durant les premières minutes de la séance, avant de rapidement se rabattre sur les gommes slicks. Le ciel devient plus menaçant au fil de la séance et la pluie fait son retour, à cinq minutes du terme, dans les secteurs de la Source et aux Combes[4] ;
  • Kimi Räikkönen fait un tête-à-queue dans l'épingle de la Source puis, en milieu de séance, percute le mur des stands en rentrant dans la pitlane ; Yuki Tsunoda a également été victime d'un tête-à-queue à la Source[4].

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 44 s 472
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 44 s 513 + 0 s 041
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 44 s 544 + 0 s 072
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 44 s 953 + 0 s 481
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 44 s 965 + 0 s 493
6 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 45 s 180 + 0 s 708
  • Dans les derniers instants de la séance, Max Verstappen, auteur du meilleur temps de cette session d'essais, part en tête-à-queue à la sortie du virage de Malmédy et percute le muret à l'arrière droit, ce qui entraîne l'interruption définitive de la séance. Peu avant Charles Leclerc a perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie des Combes et heurté les protections à l'avant gauche. Pierre Gasly, après un tout-droit, a dû emprunter l'échappatoire de l'entrée des Combes tandis qu'Esteban Ocon a effectué un sévère tête-à-queue à la sortie des Fagnes[6].

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[7]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 56 s 924
2 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 57 s 871 + 0 s 947
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 57 s 996 + 1 s 072
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 58 s 509 + 1 s 585
5 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 58 s 913 + 1 s 989
6 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 59 s 205 + 2 s 281
  • La séance débute sur une piste humide mais sans pluie. Une averse se produit vers 12 h 30 et empêche les pilotes d'améliorer leurs performances réalisées en debut de session. Lando Norris chausse ses pneus pour le sec dans les dernières minutes mais rentre au stand après un tour d'exploration au ralenti. George Russell, Nikita Mazepin, Valtteri Bottas, Sebastian Vettel, Fernando Alonso, Lewis Hamilton et Carlos Sainz Jr. sont tous partis à la faute, sans gravité, dans les différentes échappatoires, notamment aux Combes. Pierre Gasly a fait un tête-à-queue après avoir mis deux roues sur un vibreur humide à Stavelot tandis que Kimi Räikkönen, victime d'une défaillance de ses freins, n'a effectué que trois tours[8].

Séance de qualification

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[9]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 58 s 717 1 min 56 s 559 1 min 59 s 765
2 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 59 s 864 1 min 56 s 950 2 min 00 s 086
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 59 s 218 1 min 56 s 229 2 min 00 s 099
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 2 min 01 s 583 1 min 56 s 950 2 min 00 s 864
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 2 min 00 s 175 1 min 56 s 814 2 min 00 s 935
6 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 2 min 00 s 387 1 min 56 s 440 2 min 01 s 164
7 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 59 s 334 1 min 56 s 886 2 min 02 s 112
8 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 59 s 870 1 min 56 s 295 2 min 02 s 502
9 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 2 min 01 s 824 1 min 57 s 354 2 min 03 s 513
10 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 58 s 301 1 min 56 s 025 Pas de temps
11 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 2 min 00 s 728 1 min 57 s 721
12 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 2 min 00 s 966 1 min 58 s 056
13 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 2 min 01 s 184 1 min 58 s 137
14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 2 min 01 s 653 1 min 58 s 205
15 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 2 min 01 s 597 1 min 58 s 231
16 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 2 min 02 s 306
17 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 2 min 02 s 413
18 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 2 min 03 s 973
19 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 2 min 04 s 452
20 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 2 min 04 s 939
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 2 min 06 s 582 (107 % de 1 min 58 s 301)
  • Les conditions météorologiques sont telles à quelques minutes du départ prévu des qualifications que la séance est reportée d'un quart d'heure, la piste étant impraticable. Un véritable déluge s'abat ensuite sur le circuit, entre la Q2 et la Q3. La Q3 est lancée à 16 h 00. A la fin de son tour de sortie, Sebastian Vettel estime que le drapeau rouge doit être déployé, la piste étant selon lui impraticable. Il faut attendre à peine 40 secondes pour que Lando Norris détruise sa McLaren MCL35M en haut du Raidillon de l'Eau Rouge et que la direction de course interrompe la dernière phase des qualifications pour permettre, sous une pluie battante, le retrait de l'épave et le nettoyage des débris. L'Allemand critique ouvertement les commissaires à la radio : « Qu'est-ce que j’ai dit ? Il fallait un drapeau rouge ! Ce n’est absolument pas nécessaire. » Vettel, premier sur les lieux de l'accident, s'arrête pour porter assistance au Britannique, puis laisse la place à la voiture médicale. La session est relancée à 16 h 45[10].

Grille de départ

  • Lando Norris, dixième des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses, conséquence de son accident lors de la dernière phase des qualifications ; il s'élance de la quinzième place[11] ;
  • Valtteri Bottas, responsable d'un carambolage dans le premier tour du Grand Prix de Hongrie 2021, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ ; auteur du huitième temps des qualifications, il s'élance de la douzième place après la pénalisation de Norris[12] ;
  • Kimi Räikkönen, dix-neuvième des qualifications, doit prendre le départ depuis la voie des stands, sa monoplace ayant été dotée, sous le régime du parc fermé, d'un aileron arrière différent de celui utilisé en début de weekend[13] ;
  • Sergio Pérez, septième des qualifications, déclare dans un premier temps forfait pour le Grand Prix après s'être écrasé dans un mur de pneus lors de son tour de reconnaissance ; dans des conditions météorologiques très précaires, Pérez, entré trop rapidement dans de virage des Combes est parti en survirage, bien que chaussé de pneumatiques « pleine pluie », et a tapé les protections. L'impact a causé des dommages importants au niveau du demi-train avant. La course étant reportée à plusieurs reprises, les mécaniciens parviennent à réparer la monoplace avant le départ et le Mexicain est autorisé, à 16 h 17, à prendre part à la course en s'élançant depuis voie des stands[14] ;
  • Lance Stroll, auteur du quinzième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ pour avoir percuté Charles Leclerc dans le premier tour du Grand Prix de Hongrie ; à la suite de la pénalité de Räikkönen, il peut s'élancer de la dix-neuvième place. Il est ensuite contraint à s'élancer depuis la voie des stands car, comme Räikkönen, son aileron arrière a été remplacé par un modèle d'une autre spécification durant l'interruption de la course. Finalement, tous les pilotes s'élançant de la voie des stands derrière la voiture de sécurité, sa sanction est transformée en dix secondes de pénalité ajoutées à son temps de course[15],[16].

Course

Classement de la course

À 15 h, heure initialement prévue du départ de la course, il pleut à verse dans l'Ardenne belge et la direction de course décide d'un report de 25 minutes. Dans son tour de mise en grille, Sergio Pérez fracasse sa Red Bull dans le mur au freinage des Combes. Le peloton des dix-neuf voitures restantes est lancé à 15 h 25 pour une procédure de départ, derrière la voiture de sécurité, interrompue au drapeau rouge au bout de seulement deux tours car les pilotes n'ont aucune visibilité. Tous regagnent, derrière la voiture de sécurité, la voie des stands pour attendre une éventuelle amélioration des conditions climatiques.

À 16 h 15, la FIA confirme que la limite des trois heures s'applique pour ce Grand Prix : quoi qu'il arrive, la course, ramenée à 39 tours, devra se terminer à 18 heures.

À 17 h, après avoir pris connaissance des informations de l'Institut royal météorologique de Belgique qui annoncent une réduction de l'intensité de la pluie dans le quart d'heure à venir, les commissaires de course reviennent sur leur décision et suspendent la limite de temps de trois heures : le Grand Prix, d'une durée d'une heure, pourrait ainsi se terminer après 18 heures.

À 17 h 35, l'Institut royal météorologique de Belgique prévoit l'arrêt de la pluie vers 18 heures. À 17 h 55, Alan van der Merwe teste la piste, « nettoyée » par une balayeuse de voirie, au volant de la voiture médicale.

À 18 h 07, la direction de course annonce un départ à 18 h 17 alors que la pluie redouble. Après trois tours derrière la voiture de sécurité, ce qui permet l'attribution de la moitié des points (article 6.5 du règlement sportif de la Formule 1 de la FIA), la course est interrompue au drapeau rouge. Les résultats sont calculés conformément à l'article 51.14 du règlement sportif, à savoir à la fin du premier tour qui est l'avant-dernier tour avant le tour au cours duquel le signal de suspension de la course a été donné.

Classement de la course[17],[18]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 3 min 27 s 071 (119,611 km/h) 1 12,5
2 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 + 1 s 995 2 9
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 + 2 s 601 3 7,5
4 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 + 4 s 496 4 6
5 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 + 7 s 479 5 5
6 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 + 10 s 177 6 4
7 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 + 11 s 579 8 3
8 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 + 12 s 608 9 2
9 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 + 15 s 485 10 1
10 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 + 16 s 166 11 0,5
11 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 + 20 s 590 12
12 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 + 22 s 414 13
13 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 + 24 s 163 14
14 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 + 27 s 110 15
15 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 + 28 s 329 16
16 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 + 29 s 507 17
17 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 + 31 s 993 18
18 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 + 36 s 054 Pitlane
19 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 + 38 s 205 Pitlane
20 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 + 44 s 108 (dont 10 s de pénalité) Pitlane
  • Lance Stroll est pénalisé de 10 secondes (ajoutées à son temps à l'arrivée) pour un changement d'aileron arrière lors de l'interruption de course[19].

Pole position et record du tour

  • Pole position : Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen (Red Bull-Honda) en 1 min 59 s 765 (210,532 km/h)[20].
  • Meilleur tour en course : Le classement ayant été déterminé par l'avant-dernier tour avant l'interruption de la course (soit le premier tour), le meilleur tour en course n'est pas attribué. Nikita Mazepin a tourné en 3 min 18 s 016 lors du deuxième tour, sous le régime de la voiture de sécurité ; ayant fini dix-septième, il n'aurait pas obtenu le point bonus[21].

Tours en tête

Réactions à l'issue du weekend de Grand Prix

En raison de conditions météorologiques ne permettant pas d'avoir des conditions de sécurité adéquates, seuls trois tours, derrière la voiture de sécurité, ont été effectués durant ce Grand Prix afin de pouvoir attribuer la moitié des points, le classement étant arrêté à la fin de l'avant-dernier tour. L'attribution de points à l'issue d'un seul tour de course a été critiqué par plusieurs pilotes. Fernando Alonso déclare : « C'est très triste qu'ils aient donné des points aujourd'hui parce que nous avons été empêchés de rouler par la pluie[23]. » Sebastian Vettel est plus laconique : « C'est n'importe quoi[24] ! » tandis que Lewis Hamilton estime que « La discipline a fait un mauvais choix aujourd'hui. L'argent est roi, c'était littéralement deux tours pour commencer la course, c'est le scénario de l'argent[25]. »

Lando Norris regrette également que des points aient été attribués : « Je ne pense pas que des points devraient être distribués aujourd’hui. Je pense que pour le peu que nous avons fait aujourd'hui, il ne faut pas donner de point. Il faut normalement faire un certain nombre de tours ou de pourcentage de la distance, mais nous avons juste roulé derrière la voiture de sécurité. Peut-être que je dirais l'inverse si j'étais premier et que j'avais marqué une grosse quantité de points, je ne sais pas. Je n'ai pas l'impression que nous méritons des points, même si ça nous a bénéficié aujourd'hui car Daniel [Ricciardo] a pris de bons points par rapport à Ferrari, car ce n'était pas une course, au bout du compte[26]. »

Pour Valtteri Bottas, cette décision est également critiquable : « De mon côté, j'étais hors des points donc je n'ai pas eu l'opportunité de me battre. Je ne pense pas que c'était une course. C'est comme ça, et c'était clairement difficile pour la F1 de savoir quoi faire[26]. »

Carlos Sainz Jr. juge qu'il était logique de ne pas courir compte-tenu des conditions catastrophiques et regrette que la direction de course ait décidé de distribuer des points plutôt que d'annuler la course : « Donner des points pour cette course qui n'a pas eu lieu est une mauvaise chose pour moi. Si vous n'avez pas roulé, pourquoi distribuer les points pour une course qui n'a pas existé[27] ? »

Pierre Gasly estime qu'il ne méritait pas les points de sa sixième place : « Je n'ai pas l’impression de mériter des points pour ce que j'ai fait. J'ai suivi la voiture de sécurité. Je n'ai pas fait d’erreur dans les tours de mise en grille mais c'est la seule chose que j'ai dû bien faire ! Je ne sais pas si nous méritions de marquer des points. Pour être honnête, donner la moitié des points est une hérésie – je pense que tout l'intérêt d'obtenir des points est basé sur la course. Je suis un peu surpris parce que j'ai l'impression qu'ils nous ont juste mis en piste dans les pires conditions à la fin pour avoir ces trois tours derrière la voiture de sécurité, alors qu’en fait c'était pire qu'avant, juste pour permettre à ces points d'être validés[28]. »

Andreas Seidl, directeur de McLaren Racing, a tenu à rappeler que le sport automobile restait dépendant des conditions météorologiques, et que les bonnes décisions ont été prises par la FIA lors du Grand Prix de Belgique. Concernant la demi-attribution des points, Seidl rappelle que le règlement a été appliqué : « Bien sûr, personne ne veut qu'une course se termine comme ça mais il y a un règlement en place et il a été appliqué. Il est également clair que nous en avons bénéficié car nous avions une voiture en quatrième position qui a profité du bon résultat que nous avons signé avec Daniel en qualifications. Et il est clair que toutes les équipes qui n'en ont pas bénéficié, en fonction de leur position au championnat, se lamentent et se plaignent maintenant. Ça fait partie de la nature de la Formule 1[29]. »

Stefano Domenicali, président de la Formule 1, dément que des pressions commerciales ont été prises en compte pour entériner les résultats du Grand Prix : « Lorsque j'entends dire qu'il y avait une question commerciale derrière cela, c'est totalement faux, parce que lorsque nous parlons de course, il y a une responsabilité, un processus clair, et ces choses ne sont pas du tout liées. » Il soutient les décisions prises par son directeur de course Michael Masi et encourage le promoteur du Grand Prix à faire un geste commercial pour les fans ayant assisté à l'événement : « C'est quelque chose dont nous pouvons discuter avec l'organisateur. Ce n'est pas nous qui gérons les billets. Une attention pourrait être faite, c'est donc quelque chose comme un geste commercial, il faut voir quel sera le bon geste à faire pour ces conditions[30],[31]. »

Michael Masi indique que la FIA et les écuries vont probablement se réunir pour revoir la réglementation : « Je pense qu'après ce weekend, et lors de notre prochaine réunion pour l'an prochain, nous étudierons énormément de choses que nous savons pouvoir étudier, pour voir ce que veut tout le monde. Comme vous le savez bien tous autant que vous êtes, nous sommes à un stade où la FIA travaille avec les dix écuries et la Formule 1 pour développer la réglementation. Nous allons donc évaluer tous ces divers scénarios et voir ce que tout le monde pense[32]. »

Quelques jours plus tard, Jean Todt, président de la FIA reconnaît le problème posé par le déroulement du weekend : « Les commissaires de la FIA, se basant sur le Code Sportif International, ont arrêté la compétition pour gagner davantage de temps et avoir plus de chances d'offrir aux fans une course de Formule 1. En dépit de ces efforts, la course n'a pas pu démarrer après les tours derrière la voiture de sécurité et les règles existantes se sont appliquées correctement. J'aimerais remercier et féliciter l'équipe de la FIA, l'ASN et les bénévoles pour la qualité de leur travail. La FIA, la F1 et les équipes passeront attentivement en revue le règlement pour voir ce que l’on peut apprendre et améliorer dans le futur. Ce qu’on trouvera, dont le problème de la distribution des points, sera ajouté à l'agenda de la prochaine réunion de la Commission F1 le 5 octobre[33]. »

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[34]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 202,5
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 199,5
3 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 113
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 108
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 104
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 83,5
7 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 82
8 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 56
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 54
10 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 42
11 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 38
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 35
13 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 18
14 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 18
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 13
16 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 7
17 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 2
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[35]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 310,5
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 303,5
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 169
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 165,5
5 Drapeau de la France Alpine-Renault 80
6 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 72
7 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 53
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 20
9 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 3

Statistiques

Le Grand Prix de Belgique 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références

  1. « GRAND PRIX DE BELGIQUE 2021 », sur zonef1.com, (consulté le )
  2. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  4. a et b Emmanuel Touzot, « Belgique, EL1 : Bottas devance Verstappen avant la pluie. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  6. Benjamin Vinel, « EL2 - Verstappen en tête... et dans le mur ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  8. Benjamin Vinel, « EL3 - Verstappen leader sous la pluie. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  9. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  10. Emmanuel Touzot, « Verstappen fait la pole en Belgique, Russell en 1ère ligne ! Le pilote Williams F1 signe l'exploit du jour devant Hamilton. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  11. Benjamin Vinel, « Norris change de boîte et perd cinq places après son accident. Lando Norris écope d'une pénalité de cinq places sur la grille après son accident en qualifications à Spa-Francorchamps. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  12. Fabien Gaillard, « Bottas sanctionné pour le carambolage du départ. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « Raikkonen set to start from pit lane at Spa after rear wing change. », sur formula1.com, (consulté le )
  14. Olivier Ferret, « Pérez forfait pour le GP de Belgique après son crash lors des tours de reconnaissance. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  15. Emmanuel Touzot, « Officiel : Stroll aura 5 places de pénalité sur la grille en Belgique pour avoir harponné Leclerc au départ. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  16. (en) Jo Bauer, « Document 38 - FIA Document Management System », sur fia.com, (consulté le )
  17. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  18. « Belgique 2021 - Classement », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. Emmanuel Touzot, « Pénalisé après la course, Stroll comprend que la F1 n’ait pas roulé à Spa », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  20. « Belgique 2021 - Qualifications Sprint », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. Alexandre Combralier, « Haas F1 repart de Spa sans rien... pas même le meilleur tour pour Mazepin. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  22. « Belgique 2021 - Tour en tête », sur statsf1.com (consulté le )
  23. Fabien Gaillard, « Alonso : "Choquant" que les points ont été donnés gratuitement. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  24. Basile Davoine, « Vettel et l'attribution des points : "C'est n'importe quoi". », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  25. Fabien Gaillard, « Hamilton : Un "mauvais choix" de faire 2 tours mais "l'argent est roi" », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  26. a et b Emmanuel Touzot, « Norris et Bottas critiquent eux aussi l’attribution de points », sur https://motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  27. Emmanuel Touzot, « Sainz évoque le risque d'un accident similaire à Anthoine Hubert mais regrette toujours que les points aient été donnés. », sur https://motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  28. Olivier Ferret, « Gasly : Je ne méritais pas de points pour avoir suivi la voiture de sécurité. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  29. Basile Davoine, « McLaren rappelle que "le règlement a été appliqué". », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  30. Fabien Gaillard, « Aucune pression commerciale pour débuter le GP de Belgique, selon la F1. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  31. Olivier Ferret, « La F1 encourage le promoteur à faire un geste commercial pour les fans. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  32. Jonathan Noble, « La F1 va discuter pour changer le règlement après la "farce" de Spa. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  33. Emmanuel Touzot, « La F1 et la FIA vont étudier le fiasco de Spa début octobre. La Commission F1 va chercher des solutions. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  34. « Belgique 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  35. « Belgique 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  36. « Max Verstappen pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  37. « Max Verstappen - Victoire », sur statsf1.com, (consulté le )
  38. « Lando Norris - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  39. « George Russell - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  40. « Daniel Ricciardo - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  41. a b c d e et f Benjamin Vinel, « Stats Belgique 2021 - Le GP le plus court de l'Histoire. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  42. « George Russell - Podium », sur statsf1.com, (consulté le )
  43. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  44. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  45. « Statistiques Grand Prix- le moins de temps », sur statsf1.com, (consulté le )
  46. « Statistiques Grand Prix- le moins de tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  47. « Statistiques Grand Prix- le moins de km », sur statsf1.com, (consulté le )
  48. « Williams - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le )
  49. Fabien Gaillard, « Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  50. « Williams - Podium », sur statsf1.com, (consulté le )
  51. Benjamin Vinel, « Mick Schumacher avec un casque spécial en hommage à son père. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  52. a et b (en) Formula One Management, « Belgium Grand Prix facts & stats: Spa marathon produces shortest race in F1 history. », sur formula1.com, (consulté le )
  53. (en) « 2021 Belgian Grand Prix doc.10 » [PDF], sur fia.com, (consulté le )

Lien externe