Grand Prix automobile de Bahreïn 2021

Grand Prix automobile de Bahreïn 2021
Grand Prix de Bahreïn 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56 (sur 57 prévus)
Longueur du circuit 5,412 km
Distance de course 302,826 km
Conditions de course
Affluence public réduit vacciné contre le Covid-19[1],[2]
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 32 min 3 s 897
(vitesse moyenne : 200,883 km/h)
Pole position Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 28 s 997
(vitesse moyenne : 218,920 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 32 s 090
(vitesse moyenne : 211,567 km/h)

Le Grand Prix automobile de Bahreïn 2021 (2021 Formula 1 Gulf Air Bahrain Grand Prix), disputé le , sur le circuit international de Sakhir à Sakhir est la 1036e du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 18e édition du Grand Prix de Bahreïn comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la première manche du championnat 2021. L'épreuve disputée à Sakhir devient la première manche des 23 Grands Prix prévus cette année après que le traditionnel Grand Prix d'ouverture à Melbourne a été reportée au mois de dans le contexte de la Pandémie de Covid-19.

Contrairement à 2020, où les deux courses à Sakhir ont été disputées à huis clos, cette édition accueille du public, de façon réduite et sous réserve que les spectateurs admis dans les tribunes soient « complètement vaccinés » contre le Covid-19 ou qu'il apportent la preuve de leur immunisation ; le port du masque est par ailleurs obligatoire.

Les bonnes dispositions affichées par la Red Bull RB16B lors des essais hivernaux, deux semaines plus tôt sur la même piste, se confirment : Max Verstappen domine les trois séances d'essais libres puis réalise les meilleurs temps des trois secteurs lors de sa dernière tentative dans la troisième phase des qualifications pour obtenir la quatrième pole position de sa carrière. Sur la première ligne, il repousse Lewis Hamilton à près de quatre dixièmes de seconde. Le pilote néerlandais obtient sa deuxième pole position consécutive, puisqu'il était parti en tête en conclusion de la saison 2020 à Abou Dabi. Depuis le début de l'ère des moteurs hybrides, en 2014, les Mercedes n'avaient jamais été battues dans cet exercice lors du Grand Prix d'ouverture ; la nouvelle réglementation technique, avec rabotage du fond plat au niveau des roues arrière, semble poser des problèmes de stabilité à la Mercedes W12. En deuxième ligne, derrière Valtteri Bottas, Charles Leclerc au volant de sa Ferrari SF21, se hisse en quatrième position. Pierre Gasly confirme les promesses de l'AlphaTauri AT02 en se qualifiant cinquième, devant la McLaren MCL35M de Daniel Ricciardo dont le coéquipier Lando Norris occupe la quatrième ligne avec Carlos Sainz. Pour son retour en Formule 1, Fernando Alonso accède à la Q3 et réalise le neuvième temps, emmenant son Alpine A521 en cinquième ligne devant Lance Stroll au volant de l'Aston Martin AMR21 British Racing Green. Pour sa première course avec Red Bull, Sergio Pérez se classe onzième sur la grille de départ.

Lewis Hamilton commence la saison 2021 comme il a achevé les quatre précédentes : en tête du championnat pilotes. Il remporte la quatre-vingt-seizième victoire de sa carrière au terme d'un combat mené tout du long face à Max Verstappen, grâce à une stratégie décalée (le septuple champion du monde et son stand réussissant deux fois l'undercut) et malgré un dépassement du pilote néerlandais à trois tours de l'arrivée, terminé hors piste. Verstappen, qui roule ainsi en tête jusqu'au dix-septième tour, s'arrête trois boucles après son rival et lui laisse les commandes. S'il repasse devant au vingt-huitième tour, quand Hamilton procède à son second arrêt, il repart huit secondes derrière quand il ressort des stands au quarantième tour après avoir changé ses pneus pour la deuxième fois. Avec ces pneus plus frais, il lui faut dix boucles pour revenir sur la Mercedes et il peut utiliser son aileron arrière mobile à partir du cinquante-et-unième passage. Deux tours plus tard, il attaque Hamilton dans le virage no 4, le dépasse par l'extérieur mais met ses quatre roues au-delà du vibreur. Immédiatement, la direction de course intime l'ordre de rendre la position, message relayé par son écurie ; Verstappen s'exécute dans la foulée. Alors qu'il lui reste trois tours pour tenter de s'imposer, ses pneus perdent de l'efficacité ; glissant de l'arrière, il ne peut empêcher Hamilton de remporter l'épreuve pour 7 dixièmes de seconde et d'établir le nouveau record du nombre total de tours en tête détenu depuis 2007 par Michael Schumacher avec qui il partage désormais le record de 15 années consécutives avec au moins une victoire. Helmut Marko revèle par la suite que Max Verstappen a souffert d'un problème de différentiel qui lui aurait coûté trois dixièmes de seconde au tour, ce qui l'aurait empêché de creuser suffisamment d'écart pour ne pas subir les undercuts de Hamilton et de son écurie.

Bien loin de ce « combat des chefs », Valtteri Bottas monte sur la troisième marche du podium ; sa position assurée, il chausse des pneus neufs et réalise le meilleur tour en course dans la dernière boucle. Pour la quatorzième fois, les mêmes pilotes sont dans le trio de tête. Lando Norris dépasse Charles Leclerc dans le neuvième tour et conserve cette quatrième place jusqu'au bout. Repoussé en queue de peloton après s'être élancé de la voie des stands (son moteur ayant coupé dans le tour de formation), Sergio Pérez remonte jusqu'à la cinquième place en dépassant Leclerc à quatre tours de l'arrivée ; il est élu pilote du jour. La bagarre pour les points est intense au sein du peloton, avec de nombreuses passes d'armes impliquant notamment trois champions du monde, Fernando Alonso, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen. La course de Pierre Gasly est ruinée dès le troisième tour quand il percute Daniel Ricciardo et détruit son aileron avant ; il termine dix-septième. Le pilote australien résiste à Carlos Sainz pour le gain de la septième place, Yuki Tsunoda marque deux points dès sa première course et laisse l'unité restante à Lance Stroll en le dépassant dans le dernier tour. Alonso ne finit pas la course à cause d'un problème de surchauffe de ses freins.

Le premier classement du championnat pilotes est celui de la course. Pérez, Sainz et Ricciardo marquent leurs premiers points avec leurs nouvelles écuries respectives. Mercedes, Red Bull, McLaren et Ferrari se placent dans cet ordre au classement constructeurs avec leurs deux pilotes dans les points. Aston Martin marque le premier point de son histoire en Formule 1, puisque sa participation sous ce nom en 1959 et 1960 ne s'était pas traduite par un résultat primé.

Pneus disponibles

Pneus disponibles à Sakhir[3]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Première séance, le vendredi de 14 h 30 à 15 h 30

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 31 s 394
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 692 + 0 s 298
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 31 s 897 + 0 s 503
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 31 s 921 + 0 s 527
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 31 s 993 + 0 s 599
6 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 32 s 071 + 0 s 677

Deuxième séance, le vendredi de 18 h à 19 h

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 30 s 847
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 30 s 942 + 0 s 095
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 31 s 082 + 0 s 235
4 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 31 s 127 + 0 s 280
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 218 + 0 s 371
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 31 s 230 + 0 s 383

Troisième séance, le samedi de 15 h à 16 h

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 30 s 577
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 31 s 316 + 0 s 739
3 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 31 s 583 + 1 s 006
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 855 + 1 s 278
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 31 s 908 + 1 s 331
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 108 + 1 s 531

Séance de qualifications

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[7]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 30 s 499 1 min 30 s 318 1 min 28 s 997
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 30 s 617 1 min 30 s 085 1 min 29 s 385
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 200 1 min 30 s 186 1 min 29 s 586
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 30 s 691 1 min 30 s 010 1 min 29 s 678
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 30 s 848 1 min 30 s 513 1 min 29 s 809
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 30 s 795 1 min 30 s 222 1 min 29 s 927
7 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 30 s 902 1 min 30 s 099 1 min 29 s 974
8 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 31 s 653 1 min 30 s 009 1 min 30 s 215
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 30 s 863 1 min 30 s 595 1 min 30 s 249
10 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 31 s 261 1 min 30 s 624 1 min 30 s 601
11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 31 s 165 1 min 30 s 659
12 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 30 s 998 1 min 30 s 708
13 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 30 s 607 1 min 31 s 203
14 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 31 s 547 1 min 31 s 238
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 31 s 316 1 min 33 s 430
16 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 31 s 724
17 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 31 s 936
18 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 32 s 056
19 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 32 s 449
20 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 33 s 273
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 36 s 833 (107 % de 1 min 30 s 499)

Grille de départ

  • Sebastian Vettel, auteur du dix-huitième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille pour non-respect des drapeaux jaunes lors de la première séance de qualification ; il s'élance de la vingtième et dernière place[8].

Course

Controverse sur les limites de la piste

Une note de la direction de course publiée le vendredi indique « Les limites de piste à la sortie du virage no 4 ne seront pas surveillées »[9]. Dans les premiers temps du Grand Prix, la direction de course laisse donc Lewis Hamilton, en particulier, rouler au large dans ce virage, ce dont il ne se prive pas. L'écurie Red Bull proteste, estimant que cela lui confère un avantage d'environ deux dixièmes de seconde au tour. Vers la mi-course, son stand, pour forcer la main à la direction de course dit à Verstappen qu'il peut en faire de même. La « tour de contrôle » ne peut faire autrement que d'expliquer à Mercedes que ses pilotes seront avertis au drapeau noir et blanc (conduite antisportive) s'ils continuent à rouler au-delà des limites du virage[10]. Finalement, Max Verstappen perd l'occasion de gagner quand il dépasse Hamilton au cinquante-troisième tour en terminant sa manœuvre au-delà du vibreur dans cette même courbe. L'ordre lui est immédiatement intimé de rendre la position et il s'exécute[11], laissant Hamilton s'imposer, d'où un début de polémique, vite éteinte.

Toutefois, Toto Wolff remarque « Au début de la course, il a été dit que les limites de piste dans le virage no 4 ne seraient pas sanctionnées puis, dans la course, nous avons soudainement entendu que si vous continuiez à courir large, cela serait perçu comme un avantage et pourrait entraîner une pénalité potentielle. Et puis à la fin, cette décision nous a fait gagner la course. Max est parti au large dans la définition du directeur de course, gagnant un avantage, il a dû rendre la position et cela a sauvé notre victoire. Nous devons donc être cohérents dans la manière dont les messages sont transmis. Ils doivent être clairs, ils doivent être sacrés et non un roman de Shakespeare qui laisse place à l'interprétation. Je pense que l'apprentissage de cela doit être simple afin que tout le monde puisse le comprendre et que les pilotes n'aient pas besoin de transporter le document dans la voiture pour le lire et se rappeler ce qui est réellement autorisé et ce qui ne l'est pas[12]. »

Christian Horner va dans le même sens : « Ça a été frustrant. Nous voyions bien que dès qu'elles commençaient à pousser fort, les Mercedes sortaient au large dans cette partie de la piste. Nous avons questionné le contrôle de la course en leur disant : si c'est le cas, est-ce qu'on peut le faire nous aussi ? C'était une bataille serrée, il y a un avantage de deux dixièmes de seconde en utilisant cette partie de la piste, donc Mercedes l'a fait tour après tour. La direction de la course leur a ensuite demandé de respecter les limites sinon ils auraient un drapeau noir et blanc. Il est clair que Max est passé au large à cet endroit. Avec cette histoire de limites en piste, il y aura toujours des contentieux. Il nous faut une situation constante. Vous ne pouvez pas dire, c'est OK en course mais vous ne pouvez pas le faire pour dépasser. Cela devrait être noir ou blanc, et pas dans les nuances de gris[10]. »

Emanuele Pirro, commissaire-pilote de la FIA durant le weekend estime que Max Verstappen aurait pu prendre la décision de ne pas rendre sa place et gagner avec cinq secondes de pénalité : « Un directeur de course n'obligera jamais rien - il ne peut que le suggérer. Verstappen a rendu la place et nous n'avons plus eu à nous occuper de l'affaire. Si Verstappen n'avait pas rendu la position, il aurait reçu un maximum de cinq secondes de pénalité. » L'Italien précise ses propos ainsi : « Michael Masi avait averti les équipes : toutes les excursions hors du virage no 4 seront rapportées aux commissaires si elles apportent un avantage répété ou durable. Les mots "répété" et "durable" sont intéressants et expliquent pourquoi Hamilton a été averti en premier lieu. Hamilton a commencé à rouler hors piste à cet endroit trop souvent, gagnant à plusieurs reprises un avantage au chronomètre. C'est ce qu'il cherchait. Michael Masi, la seule personne autorisée à parler aux équipes, a appelé Mercedes et les a prévenus : si ça continue comme ça, ils auront un drapeau noir et blanc, un avertissement qui précède une éventuelle sanction. Bien sûr, Hamilton s’est arrêté immédiatement et c'était la fin de cette histoire[13]. »

Max Verstappen, pendant le tour d'honneur, demande à son stand d'expliquer leur décision de rendre sa position à Hamilton : « J'aurais préféré perdre la victoire comme ça plutôt que finir deuxième de cette façon. » Son stand répond qu'il s'agissait d'une « instruction » de la direction de course[14].

Ce problème est dû à la nature de la piste qui, à Sakhir, est asphaltée au-delà des limites fixées par les vibreurs. Ce n'est pas le cas pour tous les circuits ; par exemple, à Imola où se tient la deuxième manche du championnat 2021, la présence de gazon au-delà des limites rend impossible leur franchissement[15]

Enfin, ce n'est pas que cet épisode qui a coûté la victoire à Max Verstappen. En effet, Helmut Marko révèle après coup que les deux RB16B ont souffert d'un problème de différentiel. « Dans le secteur 1, nous avons perdu jusqu'à trois dixièmes par tour. C'était la même chose pour Sergio Pérez, d'ailleurs », explique-t-il, le problème entraînant un phénomène de patinage des roues arrière et une surchauffe des pneumatiques[16]. C'est surtout lors du premier relais que cette défaillance mécanique n'a pas permis à Verstappen de creuser un écart suffisant pour éviter l'undercut réussi par Hamilton et son stand lors du premier changement de pneus[16].

Classement de la course

Classement de la course[17]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 56 1 h 32 min 03 s 897 (200,883 km/h) 2 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 56 + 0 s 745 1 18
3 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 56 + 37 s 383 3 15 + 1
4 4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 56 + 46 s 466 7 12
5 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 56 + 52 s 047 Pitlane 10
6 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 56 + 59 s 090 4 8
7 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 56 + 1 min 06 s 004 6 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 56 + 1 min 07 s 100 8 4
9 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 56 + 1 min 25 s 692 13 2
10 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 56 + 1 min 26 s 713 10 1
11 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 56 + 1 min 28 s 864 14
12 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 55 + 1 tour 12
13 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 55 + 1 tour 16
14 63 Drapeau de la Grande-Bretagne George Russell Williams-Mercedes 55 + 1 tour 15
15 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 55 + 1 tour (dont 10 s de pénalité) 20
16 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 55 + 1 tour 18
17 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 52 Dégâts 5
18 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 51 Turbocompresseur 17
Abd. 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 32 Freins 9
Abd. 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 0 Accident 19

Pole position et record du tour

Tours en tête

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[21]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 25
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 18
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 16
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 12
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 10
6 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 8
7 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 6
8 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 4
9 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 2
10 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1
Constructeurs[22]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 41
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 28
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 18
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 12
5 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 2
6 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 1

Statistiques

Le Grand Prix de Bahreïn 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références

  1. Sabrina Beaudoin, « A vos vaccins ! Bahreïn limite l’entrée au circuit. », sur tout-f1.com, (consulté le )
  2. AFP, « Des spectateurs vaccinés ou guéris du Covid-19 au GP de Bahreïn », sur lequipe.fr, (consulté le )
  3. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  8. Basile Davoine, « Vettel pénalisé sur la grille de départ à Bahreïn. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  9. Cesare Ingrassia, « La FIA estime que ses consignes étaient très claires au sujet des limites de la piste », sur f1only.fr, (consulté le )
  10. a et b (en) Formula One Management, « ‘We need a consistent situation’ – Horner frustrated by track limits ‘grey area’ in Bahrain GP », sur formula1.com, (consulté le )
  11. Formula One Administration, « Say What? 2021 Bahrain Grand Prix: The best team radio », sur formula1.com, (consulté le )
  12. Basile Davoine, « Wolff et les règles écrites "comme une pièce de Shakespeare". », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  13. Olivier Ferret, « Pirro : Hamilton cherchait un avantage durable, Verstappen aurait pu gagner ! », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  14. (en) Formula One Administration, « Hamilton and Verstappen's epic battle in Bahrain », sur formula1.com, (consulté le )
  15. Frédéric Ferret, « À Bahreïn, Lewis Hamilton avait le règlement pour lui pour dépasser les limites », sur lequipe.fr, (consulté le )
  16. a et b Aurélien Attard, « Verstappen a perdu "jusqu'à 3 dixièmes au tour" à cause du différentiel », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  17. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  18. « Bahreïn 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Bahreïn 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Bahreïn 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Bahreïn 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Bahreïn 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Max Verstappen pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. Michael Delaney, « Les chiffres de Bahreïn », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le )
  28. « Moteur Honda Podiums », sur statsf1.com, (consulté le )
  29. Olivier Ferret, « Pirelli est prêt pour son 400e Grand Prix de Formule 1. Ce sera ce week-end à Bahreïn. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  30. « Yuki Tsunoda Grands Prix », sur statsf1.com, (consulté le )
  31. « Mick Schumacher Grands Prix », sur statsf1.com, (consulté le )
  32. « Nikita Mazepin Grands Prix », sur statsf1.com, (consulté le )
  33. « Alpine Grands Prix », sur statsf1.com, (consulté le )
  34. « Yuki Tsunoda - Points », sur statsf1.com, (consulté le )
  35. « Aston Martin - Points », sur statsf1.com, (consulté le )
  36. « Statistiques pilotes - En tête par nombre de tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  37. « Lewis Hamilton - En tête par nombre de tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  38. « Michael Schumacher - En tête par nombre de tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  39. « Statistiques pilotes - Victoires années consécutives », sur statsf1.com (consulté le )
  40. « Podiums - Trio le plus souvent ensemble », sur statsf1.com (consulté le )
  41. Emmanuel Touzot, « Verstappen bat Hamilton et Bottas pour la pole à Bahreïn. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  42. (en) Formula One Management, « Driver of the Day 2021 - Formula 1 Gulf Air Bahrain Grand Prix 2021 », sur formula1.com, (consulté le )
  43. (en) FIA Communications Department, « Doc 15 - 2021 Bahrain Grand Prix - Stewards bulletin », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe