Grand Prix automobile des États-Unis 2021

Grand Prix des États-Unis 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,513 km
Distance de course 308,405 km
Conditions de course
Affluence 140 000 spectateurs[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
h 34 min 36 s 552
(vitesse moyenne : 195,587 km/h)
Pole position Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 32 s 910
(vitesse moyenne : 213,613 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 38 s 485
(vitesse moyenne : 201,521 km/h)

Le Grand Prix automobile des États-Unis 2021 (Formula 1 Aramco United States Grand Prix 2021) disputé le 24 octobre 2021 sur le circuit des Amériques, est la 1052e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 45e édition du Grand Prix des Etats-Unis et de la trente-septième comptant pour le championnat du monde de Formule 1. Ce neuvième Grand Prix disputé sur ce circuit situé à Austin (Texas) est la dix-septième manche du championnat 2021. La course fait son retour au calendrier après avoir été annulée en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Près de 400 000 spectateurs assistent aux trois journées de compétition.

Depuis le début de l'ère des moteurs turbo-hybrides en 2014, Mercedes n'avait pas été battu en qualifications sur le Circuit des Amériques. Max Verstappen met fin à cette série en devançant Lewis Hamilton de 209 millièmes de seconde lors de sa deuxième tentative en Q3, alors que quelques gouttes commencent à tomber sur la piste. Il s'agit de sa neuvième pole position de l'année et de la douzième de sa carrière. Les deux rivaux pour le titre mondial s'élancent côte à côte en première ligne pour la septième fois de la saison. Sergio Pérez démontre la bonne forme des RB16B en réalisant le troisième temps, accompagné en deuxième ligne par Charles Leclerc qui grimpe d'un rang après que Valtteri Bottas a été pénalisé d'un recul de cinq places. Carlos Sainz Jr. et Daniel Ricciardo occupent la troisième ligne, suivis par Lando Norris et Pierre Gasly. Bottas part neuvième, devant Yuki Tsunoda.

Max Verstappen double son avance, désormais de douze points, sur Lewis Hamilton au championnat en remportant sa huitième victoire de la saison, la dix-huitième de sa carrière. Il doit ce succès, devant plus de 140 000 spectateurs, à une stratégie agressive mais risquée qui lui permet d'effacer un mauvais départ où son rival, qui le devance au premier virage, prend d'emblée les commandes de la course. En observant son premier arrêt dès le dixième tour pour chausser des gommes dures, le Néerlandais réussit tout d'abord un undercut en améliorant ses temps au tour avant que Hamilton ne change ses pneus, trois boucles plus tard, et reprenne la piste avec six secondes de retard. Verstappen réitère la manœuvre lors de son second arrêt, au vingt-neuvième passage. Hamilton choisit alors de prolonger son deuxième relais en tête, avec l'idée de s'arrêter plus tard afin d'avoir des pneus plus frais pour jouer la victoire dans les derniers tours ; il ne regagne donc la voie des stands qu'à la fin du trente-septième tour.

Dans les dix-huit boucles restantes, Hamilton, ressorti à neuf secondes de Verstappen, échange avec son stand ; ils conviennent que : « Ça se jouera dans les trois derniers tours ! » De son côté, le pilote de la RB16B, dont les pneus ont huit tours de plus, fait en sorte de les ménager en vue de la bataille finale. Le septuple champion du monde cravache, s'adjuge le point bonus du meilleur tour, au quarante-et-unième passage, revient en vue de la Red Bull et se rapproche de la possibilité d'utiliser son aileron arrière mobile. Alors qu'il va y parvenir, à l'attaque du dernier tour, le Néerlandais trouve un allié inattendu en la personne du retardataire Mick Schumacher : il peut ainsi abaisser son DRS dans la ligne droite des stands après avoir dépassé la Haas ce qui lui permet de conserver plus d'une seconde d'avance jusqu'à la ligne d'arrivée. Sergio Pérez joue parfaitement son rôle pour Red Bull en s'arrêtant lui aussi plus tôt (douzième tour) pour forcer Mercedes à faire de même afin d'éviter un doublé de l'écurie de Christian Horner. Il obtient son deuxième podium consécutif, loin des deux rivaux pour le titre, déshydraté à cause d'une panne de son système d'alimentation en boisson.

Parti quatrième, Charles Leclerc termine à la même place, pour la sixième fois de la saison, après une course où il a roulé isolé, loin derrière Sergio Pérez et loin devant Daniel Ricciardo. L'Australien de McLaren, qui a pris le meilleur sur Carlos Sainz Jr. au premier tour dans une belle passe d'armes impliquant aussi son coéquipier Lando Norris, roule en cinquième position jusqu'à la fin. La remontée de Valtteri Bottas s'achève au sixième rang après un dépassement sur Sainz dans l'avant-dernier tour. Le pilote Ferrari termine à cette place, plombé par un deuxième arrêt au stand trop long. Norris prend les quatre points de la huitième place, Yuki Tsunoda est dans les points pour la première fois depuis le Grand Prix de Hongrie alors que son coéquipier Pierre Gasly est victime d'un abandon prématuré, suspension cassée. Sebastian Vettel revenu de la dix-huitième place sur la grille, prend le point restant.

À cinq courses du terme, Verstappen (287,5 points) possède douze points d'avance sur Hamilton (275,5 points). Bottas reste solidement à la troisième place (185 points) et Pérez (150 points) dépasse Norris (149 points) au quatrième rang. Leclerc (128 points) passe devant son coéquipier Sainz (122,5 points). Ricciardo (105 points) reste huitième devant Gasly (74 points) et Alonso (58 points) qui n'ont pas marqué. Verstappen, Hamilton et Bottas sont les derniers pilotes en lice pour le titre de champion du monde. Chez les constructeurs, l'avance de Mercedes Grand Prix (460,5 points) sur Red Bull Racing (437,5 points) se réduit à 23 points ; au troisième rang, McLaren (254 points) n'a que trois unités et demi de mieux que Ferrari (250,5 points). Alpine (104 points) conserve sa cinquième place malgré son double abandon ; suivent AlphaTauri (94 points), Aston Martin (62 points), Williams (23 points) et Alfa Romeo, neuvième avec 7 points. L'écurie Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin n'a toujours pas marqué.

Pneus disponibles

Pneus disponibles à Austin[2]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Première séance, le vendredi de 11 h 30 à 12 h 30

La parade des pilotes sur le COTA.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 874
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 34 s 919 + 0 s 045
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 35 s 806 + 0 s 932
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 36 s 334 + 1 s 460
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 36 s 508 + 1 s 634
6 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 36 s 611 + 1 s 737

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 34 s 946
2 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 35 s 203 + 0 s 257
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 35 s 310 + 0 s 364
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 35 s 360 + 0 s 414
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 35 s 457 + 0 s 511
6 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 35 s 561 + 0 s 616
  • Max Verstappen (huitième en 1 min 35 s 824) a eu beau dire en conférence de presse que « tout est pardonné » entre lui et Lewis Hamilton après leurs accrochages à haute vitesse, à Silverstone et dans la première chicane à Monza, et que « vous pouvez nous voir assis ensemble lors d'une conférence de presse et rire à nouveau l'un avec l’autre », un nouvel incident se produit entre eux en milieu de séance[5]. Sortis côte à côte du dernier virage, ils se mesurent roue dans roue sur la ligne droite terminée par le « raidillon » du COTA, aucun ne souhaitant céder, bataillant comme s'ils étaient en course ; Verstappen est obligé de lever le pied pour laisser passer son rival au freinage, ce qui le frustre ; il s'exclame alors dans son casque « Ha, stupid idiot! » et lui adresse un doigt d'honneur[6],[7].

Troisième séance, le samedi de 13 h à 14 h

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[8]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 34 s 701
2 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 34 s 805 + 0 s 104
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 912 + 0 s 211
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 34 s 945 + 0 s 244
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 988 + 0 s 287
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 35 s 219 + 0 s 518

Séance de qualifications

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[9]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 352 1 min 33 s 464 1 min 32 s 910
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 34 s 579 1 min 33 s 797 1 min 33 s 119
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 34 s 369 1 min 34 s 178 1 min 33 s 134
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 590 1 min 33 s 959 1 min 33 s 475
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 34 s 153 1 min 33 s 928 1 min 33 s 606
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 34 s 558 1 min 34 s 126 1 min33 s 792
7 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 34 s 407 1 min 34 s 643 1 min 33 s 808
8 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 34 s 551 1 min 33 s 880 1 min 33 s 887
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 34 s 567 1 min 34 s 583 1 min 34 s 118
10 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 35 s 360 1 min 35 s 137 1 min 34 s 918
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 35 s 747 1 min 35 s 377
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 35 s 281 1 min 35 s 500
13 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 35 s 920 1 min 35 s 794
14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 35 s 756 1 min 44 s 549
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 35 s 746 Pas de temps
16 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 35 s 983
17 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 35 s 995
18 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 36 s 311
19 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 36 s 499
20 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 36 s 796
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 40 s 743 (107 % de 1 min 34 s 153)

Grille de départ

  • Valtteri Bottas, auteur du quatrième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille après le cinquième changement de moteur à combustion interne de sa W12 ; il s'élance de la neuvième place[10] ;
  • Sebastian Vettel, auteur du douzième temps, s'élance du fond de la grille après le changement hors-quota de l'unité de puissance de son AMR21[11] ; il s'élance de la dix-huitième place ;
  • Fernando Alonso, auteur du quatorzième temps, est repoussé en fond de grille après le changement complet de l'unité de puissance de son Alpine A521 ; il s'élance de la dix-neuvième place[12] ;
  • George Russell, auteur du quinzième temps, part également du fond de la grille après un quatrième remplacement du moteur thermique, du MGU-H, du turbo et de l'échappement de sa Williams FW43B ; il s'élance de la vingtième place[10].

Course

Classement de la course

Classement de la course[13]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 56 1 h 34 min 56 s 552 (195,598 km/h) 1 25
2 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 56 + 1 s 333 2 18 + 1
3 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 56 + 42 s 223 3 15
4 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 56 + 52 s 246 4 12
5 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 56 + 1 min 16 s 854 6 10
6 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 56 + 1 min 20 s 128 9 8
7 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 56 + 1 min 23 s 545 5 6
8 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 56 + 1 min 24 s 395 7 4
9 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 55 + 1 tour 10 2
10 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 55 + 1 tour 18 1
11 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 55 + 1 tour 12
12 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 55 + 1 tour 13
13 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 55 + 1 tour 15
14 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 55 + 1 tour 20
15 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 55 + 1 tour 14
16 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 54 + 2 tours 16
17 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 54 + 2 tours 17
Abd. 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 49 Aileron arrière 19
Abd. 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 40 Dégâts 11
Abd. 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 14 Suspension 8

Pole position et record du tour

Tours en tête

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[17]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 287,5
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 275,5
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 185
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 150
5 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 149
6 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 128
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 122,5
8 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 105
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 74
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 58
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 46
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 36
13 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 26
14 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 20
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 16
16 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 7
17 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 6
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[18]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 460,5
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 437,5
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 254
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 250,5
5 Drapeau de la France Alpine-Renault 104
6 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 94
7 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 62
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 23
9 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 7

Statistiques

Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix des États-Unis 2021.

Le Grand Prix des États-Unis 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • pour la première fois depuis le début de l'ère turbo-hybride, Mercedes n'obtient pas la pole position sur le circuit texan après une série de six pole positions successives de 2014 à 2019[24] ;
  • pour la première fois depuis la victoire d'Ayrton Senna sur McLaren à Phoenix en 1991, Honda gagne, en tant que motoriste, le Grand Prix des États-Unis[25] ;
  • pour la première fois depuis ses débuts sous cette appellation, Alpine F1 Team subit un double abandon[26] ; le précédent, sous la dénomination Renault F1 Team remontait au Grand Prix d'Allemagne 2019[25] ;
  • Carlos Sainz Jr. a toujours marqué à Austin (entre la sixième et la huitième place) ; il termine pour la sixième fois dans les points[25] ;
  • Daniel Ricciardo franchit la ligne d'arrivée pour la trente-troisième fois consécutive, la plus longue série de l'actuel plateau[25] ;
  • depuis que le Grand Prix des États-Unis se dispute à Austin (2012), le vainqueur est toujours parti de la première ligne[25] ;
  • Durant toute la course, Sergio Pérez est privé d'eau : son système de boisson ne fonctionne pas. L'exercice devient pour lui particulièrement difficile, il perd pied par rapport aux deux premiers, sa vision se brouille et il résume son Grand Prix par « la plus longue course de ma vie, en mode survie »[27] ;
  • Max Verstappen passe la barre des 5 000 km en tête d'un Grand Prix (5 081 km)[28] ;
  • Max Verstappen est élu « pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[29] ;
  • 133 points restant à prendre (cinq victoires + meilleurs tours + trois points en qualification sprint à São Paulo), seuls Verstappen, Hamilton et Bottas restent en lice pour le titre de champion du monde ;
  • le Grand Prix des États-Unis 2021 bat un record de fréquentation en Formule 1 puisque près de 400 000 spectateurs se sont massés autour du circuit durant les trois journées (120 000 spectateurs le vendredi, autant le samedi et plus de 140 000 spectateurs le dimanche)[1],[30] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé conseiller auprès des commissaires de course par la FIA pour les aider dans leurs jugements[31].

Notes et références

  1. a et b Olivier Ferret, « Le GP des Etats-Unis va battre le record de fréquentation de la F1. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  2. « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO UNITED STATES GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO UNITED STATES GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  5. Olivier Ferret, « Verstappen sur sa rivalité avec Hamilton : "Tout est pardonné". », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  6. Erik Bielderman, « Coup de chaud entre Verstappen et Hamilton lors des essais libres 2 du GP des États-Unis », sur lequipe.fr, (consulté le )
  7. Aurélien Attard, « EL2 - Pérez en tête, Verstappen victime du trafic. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO UNITED STATES GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  9. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO UNITED STATES GRAND PRIX 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  10. a et b (en) Formula One Management, « Bottas, Russell and Vettel set for United States Grand Prix grid penalties after PU changes », sur formula1.com, (consulté le )
  11. (en) Formula One Management, « Vettel set for US Grand Prix grid penalties for engine change in Austin », sur formula1.com, (consulté le )
  12. Rémy Georges, « Alonso écope à son tour d'une pénalité ! », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO UNITED STATES GRAND PRIX 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  14. « États-Unis 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  15. « États-Unis 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. « États-Unis 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  17. « États-Unis 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. « Étatst-Unis 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Max Verstappen - Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Max Verstappen - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Grands Prix Etats-Unis », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. a b c d et e (en) Sean Kelly, « United States Grand Prix Facts & Stats: Red Bull’s 200th podium and Honda’s first US win since Senna », sur formula1.com, (consulté le )
  26. « Alpine - Grands Prix disputés 2021 », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. Basile Davoine, « Malade et sans boisson, Pérez était en "mode survie" », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  28. Michael Delaney, « Les chiffres d’Austin. », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  29. Fabien Gaillard, « Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP des États-Unis 2021. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  30. Emmanuel Touzot, « Hamilton et Verstappen voient un engouement croissant pour la F1 », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  31. (en) FIA Communications Department, « 2021 British Grand Prix - Race Stewards Biographies », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe