Grand Prix automobile de Russie 2021

Grand Prix de Russie 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,872 km
Distance de course 309,745 km
Conditions de course
Météo Piste sèche jusqu'au 46e tour puis averse s'intensifiant.
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 30 min 41 s 001
(vitesse moyenne : 202,028 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris,
McLaren-Mercedes,
min 41 s 993
(vitesse moyenne : 206,414 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris,
McLaren-Mercedes,
min 37 s 423
(vitesse moyenne : 216,983 km/h)

Le Grand Prix automobile de Russie 2021 (Formula 1 VTB Russian Grand Prix 2021) disputé le 26 septembre 2021 sur l'Autodrome de Sotchi, est la 1050e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la huitième édition du Grand Prix de Russie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la quinzième manche du championnat 2021.

Mercedes Grand Prix est invaincue au bord de la mer Noire, l'écurie grâce à Lewis Hamilton (quatre fois), Valtteri Bottas (deux fois) et Nico Rosberg (une fois) ayant remporté les sept éditions de la manche russe depuis son entrée au calendrier en 2014, dans la foulée des Jeux d'hiver de Sotchi ; la piste sillonnant au milieu des installations du Parc olympique. L'Autodrome de Sotchi accueillera une dernière fois le Grand Prix de Russie en 2022 avant qu'il ne soit déplacé dans les environs de Saint-Pétersbourg.

Lando Norris, qui réalise la première pole position de sa carrière en Formule 1, comble un trou de neuf années pour l'écurie McLaren qui n'avait plus placé de pilote en haut de la grille depuis Lewis Hamilton au Grand Prix du Brésil 2012. Durant la majorité des trois phases des qualifications, les monoplaces roulent en pneus intermédiaires sur une piste détrempée par une grosse averse matinale qui a provoqué l'annulation de la troisième séance d'essais. Dans ces conditions, les pilotes Mercedes se montrent les plus rapides. En milieu de Q3, alors que la trajectoire s'assèche, George Russell tente le premier le pari des gommes tendres, imité dans la foulée par les neuf autres pilotes. Tandis que le chronomètre tourne, il s'agit de disposer d'assez de temps pour effectuer plusieurs tours permettant de chauffer correctement les pneus lisses et de réussir un tour d'attaque propre. Carlos Sainz Jr. s'installe en haut de la feuille des temps mais il est immédiatement devancé d'une demi-seconde par Norris qui le repousse au deuxième rang sur la grille (une première pour le pilote espagnol) alors que Russell réalise le troisième temps. Hamilton, qui détruit son aileron avant en rentrant au stand, reprend la piste trop tard, ne parvient pas à faire monter ses pneus en température et part en tête-à-queue ; il doit se contenter de son temps réalisé en pneus intermédiaires qui lui vaut un départ en deuxième ligne, derrière son futur coéquipier. Daniel Ricciardo et Fernando Alonso occupent la troisième ligne, suivis par Lance Stroll et Sergio Pérez. Esteban Ocon et Sebastian Vettel s'élancent de la cinquième ligne. Valtteri Bottas, auteur du septième temps, part finalement du fond de la grille après l'installation de nouveaux éléments du groupe motopropulseur de sa monoplace. Max Verstappen et Charles Leclerc, qui partiront également du fond de la grille à cause du changement hors quota de leurs unités de puissance, n'ont effectué que quelques tours : un seul tour de sortie en Q1 pour le premier tandis que le Monégasque n'a pas quitté son stand en Q2.

Lewis Hamilton tourne une page de l'histoire de la Formule 1 en obtenant la centième victoire de sa carrière. « Elle a mis du temps à venir ! » remarque-t-il dans son tour d'honneur puisque son précédent succès remontait à sa course nationale à Silverstone, au mois de juillet. En préservant l'invincibilité de son écurie à Sotchi, il s'empare de la première place du championnat du monde, sans toutefois creuser l'écart qu'il aurait souhaité puisque Max Verstappen, parti dernier, remonte jusqu'à la deuxième place, à 53 secondes ; Carlos Sainz Jr., à plus d'une minute, complète le podium. Tous doivent ce résultat à une brutale averse qui s'est abattue à moins de dix tours de l'arrivée. Le timing dans lequel chacun des dix premiers est rentré à son stand pour chausser des pneus intermédiaires détermine l'ordre d'arrivée ; alors que Lando Norris, en tête, a bien tenté de poursuivre avec ses gommes dures inadaptées mais n'a pas pu éviter de tirer tout droit dans le virage no 5 à deux tours du but, Hamilton le laisse littéralement sur place pour remporter l'épreuve. Le jeune Britannique, désigné « pilote du jour », est contraint de regagner les stands pour changer de pneumatiques et termine septième.

Carlos Sainz prend l'aspiration de Norris dans la ligne droite du départ, le dépasse et s'installe aux commandes de la course. Auteur d'un envol prudent, Hamilton, débordé de toute parts, boucle le premier tour en septième position. Au bout de treize tours, Norris reprend la tête et reste devant (sans compter le ballet des arrêts aux stands) jusqu'à l'averse en fin de course. À l'arrière, Verstappen dépasse Bottas, censé freiner sa remontée, au bout de seulement six tours. Hamilton trouve son rythme et remonte progressivement, à coups de records du tour et de dépassements. Toto Wolff intervient même à la radio pour lui dire : « Tu peux gagner cette course ! » Après la valse des changements de pneus, à partir du trente-septième tour, il roule en deuxième position derrière Norris dont il se rapproche à portée d'utilisation de l'aileron arrière mobile. Pour autant, Norris résiste, s'offrant même le meilleur tour en course au trente-neuvième passage, au point qu'il semble s'acheminer vers son premier succès.

À partir du quarante-sixième tour, la pluie fait son apparition sur certains secteurs du circuit dans un premier temps ; tous s'interrogent alors sur l'opportunité de chausser les pneus intermédiaires. Hamilton refuse une première demande de son stand mais, la pluie s'intensifiant, oblique vers la voie des stands à quatre tours de l'arrivée, reprenant la piste à plus de 25 secondes de Norris qui, lui, n'obtempère pas au message du muret McLaren ; il souhaite tenter sa chance de victoire en continuant jusqu'au bout en pneus slicks, ce qui va s'avérer impossible. La même mésaventure arrive à Charles Leclerc, Sergio Pérez et Fernando Alonso, qui bataillent pour la troisième place en glissant sur et hors de la piste au cinquantième tour : le pilote Ferrari finit hors des points et les deux autres n'obtiendront pas le résultat escompté.

Ayant bien géré l'arrivée de la pluie en optant pour les pneus rainurés à bande verte dès le quarante-huitième tour, Max Verstappen, qui reprend la piste en septième position, passe en revue tous ceux qui roulent encore en gommes lisses, pour terminer à un rang inespéré par rapport à son emplacement sur la grille, avec un gain total de dix-huit places. Carlos Sainz tire lui aussi les bénéfices de cette perturbation, tout comme Daniel Ricciardo, quatrième, et Valtteri Bottas, cinquième. Fernando Alonso qui pouvait espérer mieux, termine sixième devant Norris. Kimi Räikkönen (parmi les premiers à passer les intermédiaires pour gagner sept places), Sergio Pérez (qui a mené la course durant huit tours sur le sec en s'arrêtant plus tard que les leaders) et George Russell prennent les points restants.

À l'issue de la quinzième des vingt-deux manches de la saison, Hamilton reprend la première place du championnat du monde avec 246,5 points ; Verstappen reste néanmoins sur ses talons, à seulement deux points (244,5). Bottas (151 points) conserve sa troisième place devant Norris (139 points), Pérez est toujours cinquième (120 points) et Sainz, avec son troisième podium de la saison, prend la sixième place (112,5 points) à son coéquipier Leclerc (104 points). Au huitième rang, figure Ricciardo (95 points) qui devance Gasly (66 points) et Alonso, dixième avec 56 points. Au classement des constructeurs, Mercedes (397,5 points) porte à 33 points son avance sur Red Bull (364,5 points). McLaren conserve sa place sur le podium (234 points) devant Ferrari (216,5 points) ; suivent Alpine (103 points), AlphaTauri (84 points), Aston Martin (59 points) puis Williams (23 points) et Alfa Romeo (7 points) qui augmentent leur capital à Sotchi. Seule Haas et ses deux pilotes n'ont pas encore marqué.

Pneus disponibles

Pneus disponibles à Sotchi[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C3)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C4)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C5)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres

Première séance, le vendredi de 11 h 30 à 12 h 30

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 427
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 34 s 638 + 0 s 211
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 654 + 0 s 227
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 35 s 117 + 0 s 690
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 35 s 781 + 1 s 354
6 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 35 s 794 + 1 s 367
  • Absent des Grands Prix des Pays-Bas et d'Italie après avoir été testé positif à la Covid-19, Kimi Räikkönen est de retour au volant de l'Alfa Romeo C41 ; il réalise le quinzième temps à 2 s 525 de Bottas[2].

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 593
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 637 + 0 s 044
3 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 33 s 845 + 0 s 252
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 34 s 154 + 0 s 561
5 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 34 s 402 + 0 s 809
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 621 + 1 s 028
  • Cette séance est interrompue brièvement au drapeau rouge à la suite d'un crash par l'arrière d'Antonio Giovinazzi dans les protections TecPro du virage no 9[4]. Pour sa part, Lewis Hamilton freine trop tard arrivé à son emplacement devant le box Mercedes et percute le mécanicien préposé au lève-vite. Heureusement sans dommages[5]. En fin de séance, Pierre Gasly, auteur du troisième temps, laisse son aileron avant sur la piste après avoir rebondi sur un vibreur.
  • Les acteurs de ce Grand Prix craignent d'avoir disputé leur dernière séance d'essais sur le sec et ont donc essayé de réaliser, plus que d'habitude, un bon temps, avec l'incertitude sur la bonne tenue de la séance de qualifications, la météo s'annonçant particulièrement menaçante pour le samedi[4].

Troisième séance annulée

Des pluies diluviennes, prévues de longue date et anticipées par les écuries, se sont abattues sur le circuit durant la nuit de vendredi à samedi et la matinée. Le circuit de Sotchi s'est préparé à ces conditions météorologiques ; Alexey Titov, le directeur de Rosgonki, la société promotrice du Grand Prix déclare : « La chose principale que nous avons faite, c'est de préparer tous les systèmes d’évacuation. La pluie de mardi (le paddock avait alors été en partie inondé) nous a montré les points faibles et nous les avons renforcés mais toute décision au sujet du programme dépendra des circonstances et sera prise par la FIA[6]. »

Peu avant 10 heures, il est annoncé que la troisième séance d'essais libres sera annulée si la météo est trop mauvaise et que la séance qualificative pourrait être reporté au dimanche matin à la place des épreuves de Formule 2 et Formule 3[6].

Michael Masi déclare ensuite : « Nous voyons dans les prévisions que nous aurons ce niveau de pluie jusqu'à 13 h 30 ou 14 h et cela ne baissera que dans l’après-midi. La priorité aujourd'hui est la séance de qualifications. L'objectif avec les EL3 serait de voir à quoi ça ressemble et nous aurions plusieurs options. Nous pourrions démarrer la séance et mettre un drapeau rouge immédiatement pour laisser le chrono tourner et juger quelle sera la météo. Si nous voyons que les pluies seront torrentielles pour la séance complète, nous abandonnerons les EL3 et viseront les qualifications. Le facteur déterminant sera la lumière. Le soleil se couche à 18 h 15 mais avec cette météo, la lumière diminue bien plus tôt. Ce sera clairement le point où l'on arrêtera tout. Si la séance de qualifications ne peut pas avoir lieu aujourd'hui, comme c'est déjà arrivé par le passé, nous organiserons les qualifications dimanche matin[6]. »

À 10 h 46, les essais libres 3 sont annulés : « Après requête du directeur de course et en accord avec l'article 15.3a du règlement sportif de la Formule 1 et les articles 11.9.3m et 11.9.3o du Code Sportif International de la FIA, il est décidé, dans l'intérêt de la sécurité, de modifier le programme officiel en annulant les essais libres 3 en raison d'un cas de force majeure. Conformément à la réglementation et aux limites de temps associées, la séance sera considérée comme ayant eu lieu, sauf avis contraire du directeur de course[7]. »

Séance de qualifications

Résultats des qualifications

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 47 s 238 1 min 45 s 827 1 min 41 s 993
2 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 47 s 924 1 min 46 s 521 1 min 42 s 510
3 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 48 s 303 1 min 46 s 435 1 min 42 s 983
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 45 s 992 1 min 45s 129 1 min 44 s 050
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 48 s 345 1 min 46 s 361 1 min 44 s 156
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 47 s 877 1 min 45 s 514 1 min 44 s 204
7 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 46 s 396 1 min 45 s 306 1 min 44 s 710
8 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 48 s 322 1 min 46 s 360 1 min 44 s 956
9 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 46 s 455 1 min 45 s 834 1 min 45 s 377
10 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 48 s 099 1 min 46 s 070 1 min 45 s 865
11 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 47 s 205 1 min 46 s 573
12 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 47 s 828 1 min 46 s 641
13 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 48 s 854 1 min 46 s 751
14 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 48 s 252 Pas de temps
15 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 48 s 470 Pas de temps
16 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 49 s 586
17 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 49 s 830
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 51 s 023
19 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 53 s 764
20 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda Pas de temps
  • La séance de qualification ayant été déclarée « humide » par la direction de course, la règle des 107 % ne s'applique pas. Ainsi, bien que n'ayant pas réalisé de tour chronométré, Max Verstappen est autorisé à prendre le départ de l'épreuve en accord avec l'article 36.2 du règlement sportif de la Formule 1[9] ;

Grille de départ

  • Valtteri Bottas, auteur du septième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de quinze places sur la grille de départ à la suite de l'installation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la dix-septième place[10]. L'unité de puissance remplacée ayant été montée seulement deux semaines plus tôt à Monza, le rejetant déjà en fond de grille, certains évoquent un changement purement tactique car ainsi placé juste devant Max Verstappen, Bottas pourrait essayer de contrecarrer sa tentative de remontée vers le haut du classement[11],[12]. Mercedes révèle avoir pris cette décision par précaution car Bottas s'est qualifié avec un vieux moteur très kilométré tandis qu'un problème a été détecté sur l'unité de puissance montée à Monza[13] ;
  • Nicholas Latifi, auteur du quatorzième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul en fond de grille à la suite de l'installation de son quatrième bloc de la saison dépassant le quota alloué pour l'année; il s'élance de la dix-huitième place[14],[15] ;
  • Charles Leclerc, auteur du quinzième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul en fond de grille à la suite de l'installation de son quatrième bloc de la saison, une nouvelle unité de puissance améliorée ; il s'élance en dernière ligne, à la dix-neuvième place[16] ;
  • Antonio Giovinazzi, auteur du dix-huitième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille après le changement de sa boîte de vitesses ; il s'élance de la seizième place[17] ;
  • Max Verstappen, jugé responsable de son accrochage avec Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Italie, est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille de départ[18]. En conséquence, entre les deux premières séances d'essais libres, son écurie décide de changer, pour la quatrième fois, son unité de puissance (moteur thermique, MGU-H, MGU-K, turbocompresseur, éléments électroniques, échappement…) ce qui le conduit à partir de la vingtième et dernière place, derrière Leclerc[19]. Ce dépassement de quota est directement lié au gros accident de Verstappen à Silverstone qui avait endommagé son moteur et bouleversé le planning de Honda concernant l'utilisation de trois unités de puissance sur sa RB16B cette saison[20].

Course

Classement de la course

Classement de la course[21]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 1 h 30 min 41 s 001 (202,028 km/h) 4 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 53 + 53 s 271 20 18
3 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 53 + 1 min 02 s 475 2 15
4 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 53 + 1 min 05 s 607 5 12
5 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 53 + 1 min 07 s 533 17 10
6 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 53 + 1 min 21 s 321 6 8
7 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 53 + 1 min 27 s 224 1 6 + 1
8 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 53 + 1 min 28 s 955 13 4
9 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 53 + 1 min 30 s 076 8 2
10 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 53 + 1 min 40 s 551 3 1
11 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 53 + 1 min 56 s 198 (dont 10 s de pénalité) 7
12 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 52 + 1 tour 10
13 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 52 + 1 tour 11
14 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 52 + 1 tour 9
15 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 52 + 1 tour 19
16 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 52 + 1 tour 16
17 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 52 + 1 tour 12
18 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 51 + 2 tours 15
19 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 47 Dégâts 18
Abd. 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 32 Fuite d'huile 14

Pole position et record du tour

Lando Norris en pole position devant Carlos Sainz Jr. sur la grille de départ du Grand Prix de Russie 2021.

Tours en tête

Classements généraux à l'issue de la course

Pilotes[25]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 246,5
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 244,5
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 151
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 139
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 120
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 112,5
7 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 104
8 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 95
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 66
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 58
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 45
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 35
13 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 24
14 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 18
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 16
16 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 7
17 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 6
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[26]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 397,5
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 364,5
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 234
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 216,5
5 Drapeau de la France Alpine-Renault 103
6 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 84
7 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 59
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 23
9 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 7

Statistiques

Le Grand Prix de Russie 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références

  1. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  2. a et b (en) Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  4. a et b Emmanuel Touzot, « Russie, EL2 : Bottas et Mercedes F1 confirment à Sotchi. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  5. « Grand Prix de Russie, essais libres 2 - Un freinage raté et Lewis Hamilton (Mercedes) fait voler un mécanicien au stand », sur eurosport.fr, (consulté le )
  6. a b et c Emmanuel Touzot, « En direct : Les Libres 3 annulés, la météo perturbe la journée à Sotchi. Une journée compliquée en vue pour la F1 et la FIA. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  7. Aurélien Attard, « Les EL3 annulés en raison du mauvais temps. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  9. Cesare Ingrassia, « Aucun chrono pour Verstappen en qualifs, la clarification de la FIA », sur f1only.fr, (consulté le )
  10. Cesare Ingrassia, « Mercedes change le moteur de Bottas, le Finlandais pénalisé. », sur f1only.fr, (consulté le )
  11. Olivier Ferret, « Bottas prend une pénalité moteur et partira en fond de grille. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  12. (en) Formula One Management, « Bottas to start Russian GP from the back with Verstappen and Leclerc after Mercedes PU change. », sur formula1.com, (consulté le )
  13. Alexandre Combralier, « Mercedes n'a pas changé le V6 de Bottas pour Verstappen, mais pour la fiabilité. Un problème déjà repéré sur le V6 de Monza. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  14. Aurélien Attard, « RUSSIE 2021 - Grille de départ. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  15. Marion Poidevin, « Lando Norris décroche la pole du Grand Prix de Russie. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  16. Aurélien Attard, « Ferrari met à jour son moteur, Leclerc pénalisé. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  17. Cesare Ingrassia, « Antonio Giovinazzi pénalisé sur la grille de départ en Russie. », sur f1only.fr, (consulté le )
  18. Cesare Ingrassia, « Officiel : Max Verstappen pénalisé sur la grille de départ en Russie. », sur f1only.fr, (consulté le )
  19. (en) Formula One Management, « Verstappen set to start Russian GP from the back of the grid after engine change », sur formula1.com, (consulté le )
  20. Fabien Gaillard, « Verstappen partira du fond de grille à Sotchi », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  21. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  22. « Russie 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Russie 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Russie 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Russie 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. « Russie 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. « Lando Norris - Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  28. « STATISTIQUES CONSTRUCTEURS - Pole positions : intervalle entre deux », sur statsf1.com, (consulté le )
  29. « McLaren - Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  30. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  31. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  32. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  33. « Victoires par nombre », sur statsf1.com (consulté le )
  34. a et b Michael Delaney, « Les chiffres de Sotchi. », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  35. « Lando Norris - Tour en tête / km en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  36. « Pilotes - Pole positions par âge », sur statsf1.com, (consulté le )
  37. « Pilotes - Pole positions chronologie », sur statsf1.com, (consulté le )
  38. Benjamin Vinel, « Lando Norris élu "Pilote du Jour" du GP de Russie 2021. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  39. « Lewis Hamilton points », sur statsf1.com, (consulté le )
  40. « Max Verstappen points », sur statsf1.com, (consulté le )
  41. « Europe 2003 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  42. « Brésil 2004 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  43. Clément Lemaitre, « GP Russie : Kimi Räikkönen, qui a été testé positif au Covid-19, annonce son retour à Sotchi. », sur eurosport.fr, (consulté le )
  44. (en) « 2021 Russian Grand Prix - Preview », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe