Disney+

Disney+
Disney+
Image dans Infobox.
Logo de Disney+
Caractéristiques
Création
Propriétaire
Langue
Pays
International
Siège social
Site web
Diffusion
Aire
Diffusion
Numérique, Web[1]
Chronologie

Disney+ est un service de vidéo à la demande par abonnement payant détenu et exploité par The Walt Disney Company au travers de sa division Walt Disney Direct-to-Consumer and International, et a été lancé en novembre 2019 en Amérique du Nord[2].

Le service propose principalement des films et des séries télévisées produits par The Walt Disney Studios et Walt Disney Television, avec des hubs de contenu dédiés pour les marques Pixar, les Classiques d'animation Disney, Marvel, Star Wars, National Geographic et, depuis le dans plusieurs pays[3], l'extension Star[4],[5]. Des films originaux et des séries télévisées y sont également distribués. Elle diffuse pour ses abonnés du contenu déjà connu, comme Les Simpson de 20th Century Studios, mais aussi des productions originales liées aux franchises, comme The Mandalorian pour Star Wars, WandaVision pour Marvel et Le Monde selon Jeff Goldblum pour National Geographic[8],.

Disney+ s'appuie sur la technologie développée par Disney Streaming Services, initialement créée sous le nom de BAMTech en 2015[10]. Disney a augmenté sa participation dans BAMTech à une participation majoritaire en 2017, puis a transféré la propriété à DTCI, dans le cadre d'une restructuration d'entreprise en prévision de l'acquisition de 21st Century Fox par Disney afin de renforcer le portefeuille de Disney[11],[12],[13]. Avec BAMTech aidant à lancer ESPN+, spéciallisé dans la diffusion de sport, au début de 2018, et l'accord de distribution de streaming de Disney avec Netflix se terminant en 2019[14],[15],,[17],[18], Disney a préféré utiliser ses technologies en cours de développement pour développer un service de streaming qui offrirait ses contenus. La production de films et d'émissions de télévision en exclusivité a débuté fin 2017.

Disney+ a été lancé le aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas[2] et étendu à plusieurs pays plus tard. Il est devenu disponible dans certains pays européens, dont la France, en mars 2020[19],[20],[21], puis en Inde en avril via le service Disney+ Hotstar, Disney ne souhaitant pas lancer sa plateforme en Inde[22],[23],[24],[25]. Le service a été offert dans d'autres pays européens septembre 2020[26], puis en Amérique latine en novembre de la même année[27],[28],[29]. Lors de son lancement, Disney+ a reçu un accueil positif pour sa bibliothèque de contenu, mais a été critiqué pour des problèmes techniques et du contenu manquant[30]. Les modifications apportées aux films et aux émissions de télévision ont également attiré l'attention des médias[31],[32],[33].

Ses concurrents sont d'autres services de vidéo à la demande comme Netflix, Prime Video et HBO Max[34],[35],[36]. Dix millions d'utilisateurs étaient abonnés à Disney+ à la fin de son premier jour d'exploitation[37],[38],[39],[40]. Le service compte 129,8 millions d'abonnés payants dans le monde au [41],[42],[43].

Historique

Dès 2000, la première projection publique de cinéma numérique d'Europe est réalisée, par Philippe Binant, en France[44] pour la sortie de Toy Story 2. Avec l'abandon du 35 mm, le cinéma numérique permet alors la diffusion des films sur les plateformes numériques. En , The Walt Disney Company acquiert un tiers de l'action de BAMTech pour un milliard de dollars, avec une option pour acquérir une participation majoritaire[45]. Le , Disney augmente sa participation dans la société à hauteur de 75 % pour un montant de 1,58 milliard de dollars. Grâce à cet achat, la société veut proposer aux consommateurs un service de vidéo à la demande exploitant la technologie de BAMTech, après que Disney a mis fin au contrat de distribution avec Netflix en 2019[46],[47]. Le , Robert Iger, président-directeur général de The Walt Disney Company, annonce un tarif inférieur à celui de la concurrence, notamment en raison d'un catalogue plus faible, mais aussi la production d'une série en prise de vues réelles de la franchise Star Wars, d'une autre série Marvel et des productions liées aux franchises High School Musical et Monstres et Cie[48],[49]. En décembre 2017, Disney annonce son intention d'acquérir les actifs de divertissement de 21st Century Fox, dans le cadre d'une transaction de plus de 50 milliards de dollars. Cette acquisition vise à lourdement renforcer le portefeuille de contenus de Disney pour ses produits de streaming[50],[51]. BAMTech nomme Kevin Swint, vice-président et directeur général de Disney, responsable du futur service de streaming en , et Agnes Chu chargée de la programmation de l'exécutif[52].

2018-2019 : Achats, productions et réorganisations en vue du lancement

Le , Disney+ est transféré, avec BAMTech et ESPN+, dans la filiale nouvellement formée Walt Disney Direct-to-Consumer and International[53],[54]. Le , le nom de la plateforme Disney+ est révélé[55]. Le , Ricky Strauss devient le nouveau responsable du projet[56]. Le , Disney officialise le rachat de 21st Century Fox pour un montant de 71,3 milliards de dollars[57]. Le , Variety rectifie son dossier regroupant les informations disponibles sur le futur service de streaming de Disney publié le 21 août auquel il attribuait le nom de Disney Play, repris par erreur par plusieurs journaux[58],[59],[60],[61]. Le , Disney annonce que la série Star Wars sera intitulée The Mandalorian et basée sur les aventures d'un mercenaire Mandalorien[62]. Le , Disney annonce une seconde série Star Wars en plus de The Mandalorian pour son service Disney+ avec pour héros Cassian Andor interprété par Diego Luna[63]. Le , Disney dévoile le nom de son service de streaming prévu pour la fin 2019, Disney+, qui comprendra les productions Disney, Marvel Studios, Star Wars, National Geographic et Pixar tandis que Hulu, un service haut de gamme que Disney détient à hauteur de 60 % à la suite de son rachat de 21st Century Fox[64], devrait être développé à l'international[65]. Ainsi, les deux fonctionneront en parallèle.

Le , la presse affirme que les séries de Marvel Television, prévues pour le service Disney+, sont produites avec un budget unitaire de 100 millions de USD[66]. Le , The Walt Disney Company prévoit de présenter son service, concurrent de Netflix, le 11 avril[67]. Le , The Walt Disney Studios annonce que le film Captain Marvel sera le premier des studios Disney à être diffusé sur le service Disney+ et non sur Netflix[68],[69],[70]. Le , le lancement du service Disney+ met un terme à la politique commerciale du Vault de Walt Disney Studios Motion Pictures en offrant l'intégralité du catalogue de films Disney en ligne au lieu de l'alternance de disponibilités-indisponibilités artificielles[71],[72],[73]. Le , Disney annonce la série télévisée Monstres & Cie : Au travail dérivée de Monstres et Cie qui sera diffusée sur Disney+ en 2020[74],[75]. Le , comme prévu en janvier, Disney détaille son offre Disney+. La date de disponibilité sera le 12 novembre 2019 au prix de 6,99 USD par mois pour, tout d'abord, 5 000 épisodes de séries télévisées auxquels s'ajouteront, durant la première année, 2500 épisodes et 500 films des archives[76]. Le service proposera aussi le téléchargement des contenus pour un visionnage en mode hors connexion, ce qui engendre une pression supplémentaire sur le marché de la vidéo sur support DVD ou Blu-ray[77]. L'intégralité des 30 saisons de la série Les Simpson et les nouveaux épisodes se retrouvent sur la plateforme en exclusivité[78].

Le , à la suite de l'annonce d'un investissement de News Corp dans Foxtel, la presse indique que son concurrent Nine Entertainment doit renouveler son contrat de contenu Disney pour son service Stan devant héberger Disney+ avant la fin de l'année 2019 et pourrait le perdre[79]. Le , Marvel Studios annonce, lors du Comic-Con, la série Loki pour le sur Disney+ narrant les histoires du personnage Loki après qu'il a récupéré le Tesseract dans le film Avengers: Endgame[80]. Le , Disney confirme la disponibilité d'un abonnement couplé Disney+/ESPN+/Hulu à 12,99 USD par mois à partir du [81]. Le , Disney annonce la même date de disponibilité de Disney+ au Canada et aux Pays-Bas que les États-Unis, soit le 12 novembre 2019, suivi le par l'Australie et la Nouvelle-Zélande[82],[83]. Le même jour, afin de préparer l'arrivée de Disney+ en Australie, Disney recrute du personnel, 10 postes liés aux technologies de streaming ont été ouverts dans ses bureaux de Richmond en banlieue de Melbourne[84].

Le , Kevin Feige et Marvel Studios annoncent, lors du D23 2019, la production de trois séries pour Disney+, en plus des quatre déjà en production, centrées respectivement sur Miss Hulk, Miss Marvel et Moon Knight[85],[86].

Le , Disney annonce que le service de vidéo à la demande indien Hotstar, qui appartient à la société, s'occupera de distribuer le contenu de Disney+, l'entreprise ne souhaitant pas proposer le service en Inde[87].

Pour le , Disney+ lance une section dans plusieurs pays baptisée « Star ». Le but étant d'élargir l'offre en films et en séries, et de proposer des contenus plus adultes[88],[89].

Novembre 2019 : lancement aux États-Unis

Le , The Walt Disney Company annonce un lancement simultané au pour la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, mais en raison de la pandémie de Covid-19, le lancement en France est décalé d'une semaine, et sort donc le [90]. Le , Disney+ retarde d'une semaine le lancement prévu le jour même à Porto Rico, qui sort donc le [91].

À la mi-mars 2020, quelques jours avant le lancement officiel en France, la direction de Disney+ fait part de sa volonté de bien lancer la chaîne initialement le [92]. Ce lancement avait pourtant été remis en question par le gouvernement français qui lui demandait de reporter son arrivée en raison de l'encombrement du trafic des plateformes de streaming en pleine crise liée à la pandémie de Covid-19[93].

Le , Disney annonce la fusion en Inde sous le nom Disney+ Hotstar des services Hostar et de Disney+ pour permettre le lancement de ce dernier[94]. Le lancement est prévu fin avril 2020 dans les territoires d'outre-mer (Antilles, Guyane, Nouvelle Calédonie, Wallis-et-Futuna) et à l'automne 2020 pour la Réunion, Mayotte et Maurice. Parfois couplé aux lancements du territoire français pour cause de sa proximité, le lancement en Principauté de Monaco est prévu pour fin avril 2020, en même temps que les départements et régions français d'outre-mer.

En mai 2020, Kevin Mayer annonce quitter Disney+ pour rejoindre le chinois TikTok[96].

En juin 2020, la plateforme retire la période d'essai gratuite. La disparition complète de l'offre concerne tous les pays[97].

Février 2021 : lancement de Star

The Walt Disney Company a officiellement annoncé Star et Star+ le lors de son événement Investor Day. Au cours de l'événement, il a été annoncé que Star se lancera en tant que sixième section de haut niveau dans l'interface Disney+. Des contrôles parentaux supplémentaires devraient être lancés parallèlement à l'introduction de Star. Bien que Star soit disponible sans frais supplémentaires pour les abonnés Disney+, son introduction coïncidera avec une augmentation de prix. Star a été lancé au Canada, en Europe occidentale, en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Singapour le , tandis que le service sera lancé en Europe de l'Est, à Hong Kong, au Japon, en Corée du Sud et dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est plus tard dans l'année.

Les flux européens de Star Plus, Star Bharat et Star Gold ont été rebaptisés Utsav Plus, Utsav Bharat et Utsav Gold pour éviter toute confusion avec le hub de streaming. Aucun changement de nom pour les flux indiens n'a été annoncé.

Disney a pour projet d'enrichir la plateforme de 100 nouveaux titres par an[98].

Pour juillet 2021, Disney+ annonce l'arrivée de nombreux titres sur la plateforme comme Les Indestructibles 2 et Ant-Man et La Guêpe et bien d'autres[99].

Le , Disney perd un procès au Brésil contre Lionsgate, propriétaire de la marque Starz et ne pourra pas utiliser le nom Star+ pour son projet de plateforme de streaming dissociée de Disney+ afin de respecter sa politique de contenu[100]. Pour rappel, en France, Star est une catégorie ou un espace du service Disney+.

Le , l'actrice Scarlett Johansson porte plainte contre Disney et sa filiale Marvel auprès de la cour supérieure de Los Angeles, estimant que la firme n'a pas respecté le contrat conclu entre les deux parties en choisissant de sortir simultanément le film Black Widow au cinéma et sur sa plate-forme de streaming Disney+[101]. Cette décision implique une baisse des revenus de l'actrice, qui devait toucher un pourcentage des recettes du film au cinéma[101]. Le lendemain, l'actrice Emma Stone envisage elle aussi de porter plainte à la suite de la sortie du film Cruella[102].

Le , Disney annonce les dates de disponibilités dans 42 pays à partir du 18 mai pour l'Afrique du Sud, le 8 juin pour le Moyen-Orient, le 14 juin pour l'Europe encore non desservie et le 16 juin pour Israël[103].

Programmation originale

Le service est construit autour du contenu des principaux studios de divertissement et de la bibliothèque de films et de séries de Disney, notamment Walt Disney Pictures, Walt Disney Animation Studios, Disneynature, Disneytoon Studios, Pixar, Marvel Studios, Lucasfilm, National Geographic, 20th Century Animation, Blue Sky Studios et Saban Entertainment, et des films et séries de 20th Century Studios, ABC Signature, Searchlight Pictures, Touchstone Pictures et Hollywood Pictures[104],[105]. Le service fonctionne aux côtés de Hulu aux États-Unis[106], dans lequel Disney a acquis une participation majoritaire à la suite de son acquisition de 21st Century Fox, qui a servi à lourdement renforcer le catalogue de Disney+ avec presque tout ses actifs acquis[11],[12],[107]. Avant l'ajout de la section Star qui offre du contenu adulte, Disney+ se concentrait spécifiquement sur le divertissement familial et ne proposait donc aucun contenu classé R ou TV-MA (déconseillés aux mineurs de moins de 18 ans)[108],[109]. Aux États-Unis seulement, Hulu, qui y est l'équivalent de Star, héberge également Disney+ en tant que service complémentaire étant donné qu'elle n'y est disponible que là-bas.

Bibliothèque de contenu

Logo des productions Disney+ Original. Le mot Original est écrit en lettres capitales bleu marine et assez espacées (O R I G I N A L) en dessous du logo Disney+ avec une taille d'écriture assez petite.
Logo des productions Disney+ Original.


En mars 2020, Disney+ revendique un catalogue de 500 films et 300 séries et 26 créations Disney+ Originals, y compris des séries télévisées originales et des films de Disney Channel et Freeform, et d'autres titres de 20th Television et ABC Signature. Les nouvelles sorties de 20th Century Studios telles que Les Incognitos, coproduit avec Blue Sky Studios, peuvent ne pas être immédiatement disponibles sur Disney+ ou Hulu, car le studio possède des accords de sortie préexistants avec d'autres chaînes de télévision et des fournisseurs de vidéo à la demande (y compris HBO aux États-Unis jusqu'en 2022[110], Crave au Canada et Sky au Royaume-Uni, en Irlande, en Italie et en Allemagne[111]).

Il a été annoncé que Disney+ ajouterait les 30 premières saisons des Simpson au service au lancement, en tant que propriétaire exclusif des droits de diffusion de la série, la saison 31 étant ajoutée le [112],, puis la saison 32 le aux États-Unis[114],[115].

Section Star

Contrairement au reste du service qui propose du contenu familial et Tous publics, Star propose du contenu destiné à un public adulte. Elle propose les productions des différentes filières adulte du studios comme ABC Signature et 20th Television pour la télévision, et Touchstone Pictures, Hollywood Pictures, 20th Century Studios et Searchlight Pictures pour le cinéma. Elle propose également une grande parties des productions télévisées des chaînes américaines appartenant à Disney comme ABC, FX, Freeform ou encore le service Hulu[116],[117],[118],[119].

En France, Star diffuse des séries et des films français appartenant à d'autres studios, sous licence. Néanmoins, en dehors de ces productions françaises, Star ne propose pas de productions n'appartenant pas à Disney, en France et dans le reste du monde. Le service ne propose pas non plus les séries produites par d'autres studios mais diffusées sur des chaînes Disney aux États-Unis (comme Pretty Little Liars sur Freeform ou The Handmaid's Tale : La Servante écarlate sur Hulu) car ce sont les studios qui les produisent qui disposent des droits globaux.

Calendrier de lancement

Lancement de la plateforme dans le monde
Dates Pays Note
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada[120] et Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[82],[83] Une version Bêta test du service a d'abord été lancée le aux Pays-Bas, le rendant disponible là-bas avant les États-Unis.
Drapeau de l'Australie Australie, Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[82],[83] et Drapeau de Porto Rico Porto Rico[91], Drapeau de l'île Norfolk Île Norfolk, Drapeau de l'Île Christmas Île Christmas Initialement prévu le 12 novembre, Porto Rico a été décalé d'une semaine.
Drapeau de l'Autriche Autriche, Drapeau de l'Allemagne Allemagne, Drapeau de l'Irlande Irlande, Drapeau de l'Italie Italie, Drapeau de l'Espagne Espagne, Drapeau de la Suisse Suisse et Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni, Drapeau des Îles Malouines Malouines Extension de Disney+ dans le reste de l'Europe.
Drapeau de l'île de Man Île de Man, Drapeau de Jersey Jersey et Drapeau de Guernesey Guernesey Diffusion dans la Couronne britannique.
Drapeau de l'Inde Inde Lancée en tant que Disney+ Hotstar. Premier pays asiatique le faisant venir sur le continent.
Drapeau de la France France[121] Initialement prévu pour le 24 mars 2020. La plateforme a d'abord été diffusée dans l'Hexagone.
Afrique du Nord et Asie de l'Ouest Disney+ commence à être populaire dans le reste de l'Eurasie et l'Afrique.
Drapeau de Monaco Monaco, Drapeau de Wallis-et-Futuna Wallis-et-Futuna, Drapeaux de la Nouvelle-Calédonie Nouvelle-Calédonie, Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe, Drapeau de la Martinique Martinique, Drapeau de Saint-Martin Saint-Martin, Drapeau de Saint-Barthélemy Saint-Barthélemy et Drapeau de la Guyane Guyane Diffusion sur le reste du territoire français et à Monaco.
Drapeau du Japon Japon (original) Première arrivée sur le Soleil levant.
Drapeau de l'Indonésie Indonésie[122],[123]
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau du Portugal Portugal, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau de la Finlande Finlande, Drapeau de l'Islande Islande, Drapeau de la Norvège Norvège, Drapeau de la Suède Suède et Drapeau du Luxembourg Luxembourg , Drapeau du Groenland Groenland, Drapeau d'Åland Îles Åland Deuxième extension de la plateforme en Europe.
Drapeau de La Réunion La Réunion, Drapeau de Mayotte Mayotte et Drapeau de Maurice Maurice[124] Deuxième arrivée sur le reste du territoire français.
17 novembre 2020 Drapeau de la Colombie Colombie, Drapeau du Mexique Mexique, Drapeau de l'Argentine Argentine, Drapeau du Chili Chili, Drapeau de l'Uruguay Uruguay, Drapeau du Pérou Pérou, Drapeau de l'Équateur Équateur, Drapeau du Guatemala Guatemala, Drapeau du Costa Rica Costa Rica, Drapeau du Venezuela Venezuela, Drapeau du Paraguay Paraguay, Drapeau du Panama Panama, Drapeau du Nicaragua Nicaragua, Drapeau du Honduras Honduras et Drapeau de la République dominicaine République dominicaine, Drapeau du Brésil Brésil, Caraïbes La langue espagnole est désormais disponible sur la platforme.
23 février 2021 Drapeau de Singapour Singapour[123] Star dès le 23 février 2021
1er juin 2021 Drapeau de la Malaisie Malaisie
30 juin 2021 Drapeau de la Thaïlande Thaïlande[123]
27 octobre 2021 Drapeau du Japon Japon (nouveau contenu supplémentaire) Deuxième arrivée sur le Soleil levant.
12 novembre 2021 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud, Drapeau de Taïwan Taïwan
16 novembre 2021 Drapeau de Hong Kong Hong Kong
18 mai 2022 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
début 2022 Drapeau des Philippines Philippines
milieu 2022 Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
8 juin 2022 Moyen-Orient (Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite, Drapeau de Bahreïn Bahreïn, Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis, Drapeau de l'Irak Irak, Drapeau de la Jordanie Jordanie, Drapeau du Koweït Koweït, Drapeau du Liban Liban, Drapeau d'Oman Oman, Drapeau de la Palestine Palestine, Drapeau du Qatar Qatar, Drapeau du Yémen Yémen), Afrique du Nord (Drapeau de l'Algérie Algérie, Drapeau de l'Égypte Égypte, Drapeau de la Libye Libye, Drapeau du Maroc Maroc, Drapeau de la Tunisie Tunisie)
14 juin 2022 Europe (Drapeau d'Åland Îles Åland, Drapeau de l'Albanie Albanie, Drapeau d'Andorre Andorre, Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine, Drapeau de la Bulgarie Bulgarie, Drapeau de la Croatie Croatie, Drapeau de l'Estonie Estonie, Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé, Drapeau de Gibraltar Gibraltar, Drapeau de la Grèce Grèce, Drapeau de la Hongrie Hongrie, Drapeau du Kosovo Kosovo, Drapeau de la Lettonie Lettonie, Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein, Drapeau de la Lituanie Lituanie, Drapeau de la Macédoine du Nord Macédoine du Nord, Drapeau de Malte Malte, Drapeau du Monténégro Monténégro, Drapeau de la Roumanie Roumanie, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin, Drapeau de la Serbie Serbie, Drapeau de la Slovaquie Slovaquie, Drapeau de la Slovénie Slovénie, Drapeau de la Pologne Pologne, Drapeau de la Tchéquie Tchéquie, Drapeau du Vatican Vatican, Drapeau de la Turquie Turquie, Drapeau de la Polynésie française Polynésie française, Drapeau de Saint-Pierre-et-Miquelon Saint-Pierre-et-Miquelon, Drapeau des Terres australes et antarctiques françaises Terres australes et antarctiques françaises, Drapeau de Saint-Martin (royaume des Pays-Bas) Saint-Martin, Drapeau de la Norvège Svalbard et ile Jan Mayen, Drapeau du Territoire britannique de l'océan Indien Territoire britannique de l'océan Indien, Drapeau des Îles Pitcairn Îles Pitcairn, Drapeau de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha. Troisième expansion sur le continent européen.
16 juin 2022 Drapeau d’Israël Israël
  • Disponible
  • Distribution tierce
  • Lancement attendu
  • Actuellement aucune annonce
  • Disponibilité via d'autres services :

    • En avril 2020, Disney dévoile qu'il n'est pas prévu de lancer le service partout dans le monde. Par conséquent, les productions du service pourront être diffusées sur d'autres services dans les pays concernés[125].
    • Dans les pays du MENA (Mauritanie et Tchad), le contenu du service est distribué par OSN, via son service de streaming, à partir du . Une catégorie spéciale est ouverte pour distinguer le contenu de Disney+[125]. Cet accord est cependant rompu début 2021, Disney prévoyant de lancer Disney+ dans ces pays mi 2022[126].

    Notes et références

    (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Disney+ » (voir la liste des auteurs).

    1. « Disney Plus com », sur Trends Info (consulté le ).
    2. a et b (en-US) Anthony Ha, « Disney officially launches its streaming ‘crown jewel,’ Disney+ », sur TechCrunch (consulté le ).
    3. Melinda Davan-Soulas, « Disney+ : Star démarre le 23 février avec de futures séries françaises », sur Frandroid, (consulté le ).
    4. Par Kevin Boucher Le 4 janvier 2021 à 05h51, « Disney+ devient plus adulte avec «Star» », sur leparisien.fr, (consulté le ).
    5. Melinda Davan-Soulas, « Star arrive sur Disney+ : tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau service "pour les grands" », sur Frandroid, (consulté le ).
    6. parVincent De Lavaissiere Mis à jour le 12 avril 2019 13:26 Mis en ligne le 12 avril 2019 10:00, « Marvel annonce les séries WandaVision et What If pour Disney+ », sur IGN France, (consulté le ).
    7. (en) « Here's Why Disney Wants to Buy a Chunk of Major League Baseball's Video Business », sur Fortune (consulté le ).
    8. a et b (en) « The $52B merger between Disney and Fox bolsters its dominance online. », sur NBC News (consulté le ).
    9. a et b (en-US) « Disney's Purchase of 21st Century FOX Explained », sur The DisInsider, (consulté le ).
    10. (en) « Disney seals $71bn deal for 21st Century Fox as it prepares to take on Netflix », sur the Guardian, (consulté le ).
    11. « Disney met fin à son accord de distribution avec Netflix », sur BFM Business (consulté le ).
    12. AFP, « Disney met fin à son accord avec Netflix et veut le défier sur ses terres », sur LExpress.fr, (consulté le ).
    13. « Disney abandonne la plateforme Netflix et va lancer son propre site de streaming », sur Franceinfo, (consulté le ).
    14. Laetitia Reboulleau, « Vous ne pourrez plus voir de films Disney sur Netflix », sur Cosmopolitan.fr (consulté le ).
    15. Sandrine Cassini, « Coronavirus : la date du lancement de Disney+ décalée en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    16. Ulrich Rozier, « Disney Plus : 50 millions d'utilisateurs dans le monde, lancement réussi en Europe et en France », sur Frandroid, (consulté le ).
    17. « Disney+ dépasse les 50 millions d'abonnés dans le monde deux semaines après son lancement en Europe », sur Franceinfo, (consulté le ).
    18. (en) Manish Singh, « Disney debuts its streaming service in India for $20 a year » (consulté le ).
    19. Marie Turcan, « Disney+ a été lancé en Inde en avance et par surprise », sur Numerama, (consulté le ).
    20. Marie Turcan, « Disney+ est lancé en Inde pour moins de 2 euros par mois et sans 4K », sur Numerama, (consulté le ).
    21. (en) « Disney's weapon against Netflix and Amazon in India: Hotstar », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    22. « Walt Disney : lancement de Disney+ dans 8 autres pays en Europe », sur Capital.fr, (consulté le ).
    23. « Disney engrange dans le streaming et s’attaque à l’Amérique latine », sur La Presse, (consulté le ).
    24. « Disney+ officially launches in Latin America amid consumer demand for indoor entertainment », sur Insider Intelligence (consulté le ).
    25. (en-GB) « Disney+ launches in Latin America and Caribbean », sur Digital TV Europe, (consulté le ).
    26. « Disney+ déjà affecté par des problèmes techniques », sur BFMTV (consulté le ).
    27. « « Star Wars » et « Les Simpson » modifiés sur Disney +, les fans en colère », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
    28. « Disney+ censure ses classiques: fesses floutées, drague supprimée… », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le ).
    29. Joke Vereecken, « Disney+ censure un épisode des Simpson à Hong Kong », sur Newsmonkey, (consulté le ).
    30. Fabrice Auclert, « Disney dévoile Disney+, son offre anti-Netflix », sur Futura (consulté le ).
    31. « Comment le service de streaming Disney+ compte détrôner Netflix », sur www.rtl.fr (consulté le ).
    32. (en) Oihab Allal-Chérif, « L’entrée de Disney dans la guerre du streaming fragilise l’hégémonie de Netflix », sur The Conversation (consulté le ).
    33. « Disney+ : Déjà 10 Millions D'Abonnés En 24 H », sur Forbes France, (consulté le ).
    34. « Avec 10 millions d'abonnés, Disney+ réalise un meilleur lancement que prévu », sur LExpress.fr, (consulté le ).
    35. « 24h après son lancement, Disney+ enregistre déjà 10 millions d'abonnés », sur LEFIGARO, (consulté le ).
    36. (en) Julia Alexander, « Disney+ surpasses 10 million subscribers on first day », sur The Verge, (consulté le ).
    37. Par Le Parisien avec AFP Le 10 février 2022 à 10h47, « Disney+ compte près de 130 millions d’abonnés, nettement plus qu’attendu », sur leparisien.fr, (consulté le ).
    38. « Disney+ compte près de 130 millions d'abonnés, nettement plus qu'attendu », sur TV5MONDE, (consulté le ).
    39. « Disney+ possède désormais 130 millions d’abonnés, nettement plus qu’attendu », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le ).
    40. Cf. N. Lacaze, Le Cours de Culture Générale en Prépa, Ellipse, 2017, p. 217.
    41. Ben Rains, « Disney Prepares To Adapt To Cord Cutters With New MLBAM Deal » [archive du ], Sporttechie.com, (consulté le ).
    42. (en) « Marvel and Star Wars films will ditch Netflix for Disney's own service », CNET, CBS Interactive,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le ).
    43. Jacob Kastrenakes, « Disney to end Netflix deal and launch its own streaming service » [archive du ], sur The Verge, (consulté le ).
    44. (en) Bryan Bishop, « Disney’s streaming service has won, and it hasn’t even launched yet », sur The Verge, (consulté le ).
    45. (en) David Lumb, « Disney CEO says their streaming service will be cheaper than Netflix », sur Engadget, (consulté le ).
    46. (en-US) Cynthia Littleton,Brian Steinberg, « Disney to Buy 21st Century Fox Assets for $52.4 Billion in Historic Hollywood Merger », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    47. « [titre manquant] », sur www.bloomberg.com (consulté le ).
    48. (en) Natalie Jarvey, « BAMTech Taps Apple Veteran to Lead Disney OTT », The Hollywood Reporter, Prometheus Global Media,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le ).
    49. Tim Bradshaw, « Walt Disney unveils shake up to focus on streaming services » [archive du ], sur Financial Times, Los Angeles, (consulté le ).
    50. Todd Spangler, « Disney Reorganizes Divisions, Creates Dedicated Direct-to-Consumer Streaming Unit », Variety,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le ).
    51. « Disney Streaming Services LLC Entity Details (search on File number 6525129) » [archive du ], sur Division of Corporations, State of Deleware (consulté le ).
    52. Anita Busch, « Disney Exec Reorg: Asad Ayaz Named President Of Marketing As Ricky Strauss Moves To President For Studio’s New SVOD Service », sur Deadline.com, (consulté le ).
    53. « Ca y est, c’est officiel : Disney rachète la 21st Century Fox », Premiere.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    54. (en) Cynthia Littleton, « How Hollywood Is Racing to Catch Up With Netflix », sur Variety, (consulté le ).
    55. (en) Cameron Bonomolo, « Disney’s Streaming Service Gets Its Name as New Details Emerge », sur comicbook.com, (consulté le ).
    56. (en) Brian Heater, « ‘Disney Play’ is the company’s Netflix competitor UPDATE: Nope », sur TechCrunch, (consulté le ).
    57. (en) Aric Jenkins, « More Details on Disney's Upcoming Streaming Service Have Emerged », sur Fortune, (consulté le ).
    58. (en) « The Mandalorian First Image, Directors Revealed », sur StarWars.com, (consulté le ).
    59. (en) Andrew Liptak, « Disney announces a second live-action Star Wars show », sur The Verge, (consulté le ).
    60. « How Much Will Disney's Streaming Service Cost? Here's What Bob Iger Says », CINEMABLEND,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    61. (en) Claire Atkinson, « Disney reveals the name of its Netflix competitor and outlines Hulu plans », sur NBC News, (consulté le ).
    62. (en) Thomas Bacon, « Rumor: Disney Plus Marvel Shows Will Have $100 Million Budget Each », sur screenrant.com, (consulté le ).
    63. (en) Christopher Palmeri, « Disney to Show Off Its Netflix Rival Disney+ on April 11 », sur ndtv.com, (consulté le ).
    64. (en) Julia Alexander, « Captain Marvel will be the first Disney+ exclusive film following theatrical release », sur The Verge, (consulté le ).
    65. (en) Dade Hayes, « Disney Says ‘Captain Marvel’ Will Be First Pic Held Back From Netflix, Expects $150M Profit Hit In 2019 », sur deadline.com, (consulté le ).
    66. (en) Chris Morris, « Disney Will Take a $150 Million Hit to Stream ‘Captain Marvel’ », sur Fortune, (consulté le ).
    67. (en) Charlie Hall, « Disney’s new streaming service will include ‘the entire Disney motion picture library’ », sur polygon.com, (consulté le ).
    68. (en) Sarah Perez, « Disney’s forthcoming streaming service will kill the Disney Vault », sur techcrunch.com, (consulté le ).
    69. (en) Valentina Palladino, « Disney to close “vault” for good as it moves film library to streaming service », sur Ars Technica, (consulté le ).
    70. (en) Sandra Gonzalez, « Disney is bringing 'Monsters, Inc.' TV series to streaming service », sur CNN International, (consulté le ).
    71. (en) Petrana Radulovic, « Monsters Inc. series coming to Disney Plus », sur Polygon, (consulté le ).
    72. (en) Allegra Frank, « Disney+ will launch in November for $6.99 per month. Here are 5 things to know. », sur vox.com, (consulté le ).
    73. (en) Joan E. Solsman, « Disney Plus will allow downloads for offline viewing », sur CNET, (consulté le ).
    74. (en) Samit Sarkar, « Every Simpsons episode coming exclusively to Disney Plus », sur Polygon, (consulté le ).
    75. (en) David Richards, « News Corp Backed Foxtel On A Roll, As Stan Faces Losing Disney », sur https://www.channelnews.com.au/, (consulté le ).
    76. (en) Michael McWhertor, « Marvel reveals new details on the Loki TV series for Disney Plus at SDCC », sur polygon.com, (consulté le ).
    77. (en) Dade Hayes, « Disney Confirms Disney Plus-Hulu-ESPN Plus Bundle For $12.99 A Month », sur deadline.com, (consulté le ).
    78. a b et c (en) Todd Spangler et Leo Barraclough, « Disney Plus: First Global Markets Get Launch Dates, Pricing », sur Variety, (consulté le ).
    79. a b et c (en) Jordan Valinsky, « Disney unveils international rollout of streaming service », sur CNN Business, (consulté le ).
    80. (en) Jennifer Duke, « Disney bolsters Australian team ahead of streaming service launch », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le ).
    81. (en) Joan E. Solsman, « Disney Plus reveals 3 more Marvel series: She-Hulk, Ms. Marvel and Moon Knight », sur CNET, (consulté le ).
    82. (en) Elaine Low, « Ms. Marvel, Moon Knight, She-Hulk Series Ordered at Disney Plus », sur Variety, (consulté le ).
    83. (en) « Disney takes Hotstar on a global ride », sur Deccan Herald, (consulté le ).
    84. « Disney+ confirme une augmentation de ses tarifs en France », sur BFMTV (consulté le ).
    85. « https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/avec-star-disney-entre-dans-l-age-adulte », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le ).
    86. Lauriane Gagnard, « Disney+ arrive en France le 31 mars 2020 », sur Tom's Guide, (consulté le ).
    87. a et b (en) Brandon Gomez, « Disney+ delays launch in Puerto Rico by one week, even though the rest of the US got it Tuesday », sur CNBC, (consulté le ).
    88. « Coronavirus: Netflix dégradé, Disney + menacé », sur LesEchos+, (consulté le ).
    89. « Disney+ confirme son lancement le 24 mars », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    90. (en) Manish Singh, « Disney debuts its streaming service in India for $20 a year », sur techcrunch.com, (consulté le ).
    91. « Divertissement. Kevin Mayer, la nouvelle caution américaine du chinois TikTok », sur Courrier international, (consulté le ).
    92. « Disney+ met fin à la période d'essai gratuite », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
    93. « Disney + : Disney a un plan pour écraser Netflix et Amazon Prime », sur hitek.fr, (consulté le ).
    94. « Disney+ : les programmes à ne pas manquer en juillet 2021 », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le ).
    95. Julie Hay, « Disney ne peut plus utiliser la dénomination Star+ au Brésil », sur Journal du Geek, (consulté le ).
    96. a et b (en-GB) « Scarlett Johansson sues Disney over streaming of Black Widow », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    97. (en) Robert Peterpaul, « Emma Stone Reportedly Considering Suing Disney Over Cruella Release », sur Screen Rant, (consulté le ).
    98. (en) Todd Spangler, « Disney Plus Sets Launch Dates, Pricing for 42 Countries in Europe, West Asia and Africa », sur Variety, (consulté le )
    99. (en-US) « Every Movie & TV Show Available On Disney+ At Launch », sur ScreenRant, (consulté le ).
    100. Par Aurélien Robert et Mis à jour le mercredi 02 février 2022 à 11:00, « Star sur Disney+ : catalogue, nouveautés, prix... Tout ce qu'il faut savoir sur l'offre », sur CNET France (consulté le ).
    101. Jane Roussel, « Hulu : qu’est-ce que c’est ? », sur www.programme-tv.net, (consulté le ).
    102. (en-US) Todd Spangler et Todd Spangler, « Disney Assumes Full Control of Hulu in Deal With Comcast », sur Variety, (consulté le ).
    103. « Disney Unveils Streaming Service Launch Slate; Star Wars, Marvel | Deadline », sur web.archive.org, (consulté le ).
    104. David Goldman, « 21st Century Fox: Who gets what », sur CNNMoney, (consulté le ).
    105. (en-US) Joe Flint Joe Flint is a former staff writer for the Los Angeles Times, « HBO and 20th Century Fox renew output deal », sur Los Angeles Times, (consulté le ).
    106. (en-US) « The Movie Network Expands Exclusive Movie Offering with New and Extended Multi-Year Studio Deals », sur Bell Media (consulté le ).
    107. « L’intégrale de la saison 31 des SIMPSON en exclusivité sur Disney+ », sur Daily Movies, (consulté le ).
    108. « Dans la saison 32, les Simpson rendent hommage au métier de barman », (consulté le ).
    109. « Les Simpson : la saison 32 arrive ce mercredi 20 octobre sur Disney+ », sur CNews (consulté le ).
    110. (en-US) « Disney will fuel international growth with Star brand and Star+ app », sur TechCrunch (consulté le ).
    111. (en-US) « R-Rated Features, MA TV Coming to Disney+ Overseas via Star Catalog », sur CBR, (consulté le ).
    112. (en) Julia Alexander, « Disney unveils Star, its Hulu replacement for international Disney Plus subscribers », sur The Verge, (consulté le ).
    113. (en) Samuel Roberts 11 December 2020, « Disney Plus UK will get heaps more TV shows and movies via Star in 2021 », sur TechRadar (consulté le ).
    114. « Disney Plus sera lancé à la mi-novembre au Canada », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    115. Jérémy Mingot, « Disney+ : date de lancement, contenus, prix... Voici tout ce qu'il faut savoir sur la future plateforme de streaming vidéo du studio », sur programme-tv.net, (consulté le ).
    116. (en) Patrick Frater, « Disney Plus Hotstar to Launch in Indonesia in September », sur Variety, (consulté le ).
    117. a b et c (en) Dylan LOH, « Disney's ASEAN push heralds brutal streaming war with Netflix », sur Nihon keizai shinbun (consulté le ).
    118. mumitsu, « Disney+ arrive le 2 octobre à La Réunion, Mayotte et l'Ile Maurice », sur Geek Generation, (consulté le ).
    119. a et b Tim Dambs, « Disney Plus Originals to Play on OSN in Middle East », sur variety.com, (consulté le ).
    120. (en) Zaira Lakhpatwala, « OSN rebrands streaming service to OSN+ », sur Arab News, (consulté le ).

    Liens externes