Gouvernement Émile Loubet

Gouvernement Émile Loubet

Troisième République

Description de cette image, également commentée ci-après
Émile Loubet
Président de la République Sadi Carnot
Président du Conseil Émile Loubet
Formation
Fin
Durée 9 mois et 1 jour
Composition initiale
Coalition Républicains modérés, Radicaux indépendants, Centre-gauche, Républicains socialistes et radicaux
Représentation
Ve législature
366 / 596

Le gouvernement Émile Loubet est le gouvernement de la Troisième République en France du au . Émile Loubet conserve l'ossature du gouvernement précédent.

Composition

Ministres nommés le 27 février 1892

Président du Conseil des ministres : Émile Loubet

  • Ministre de l'Intérieur : Émile Loubet

Remaniement du 8 mars 1892

Remaniement du 12 juillet 1892

Politique menée

Le cabinet doit faire face à une première vague d'attentats anarchistes qui se conclut par l'exécution de Ravachol, puis à des conflits sociaux, notamment la grève des mineurs de Carmaux où Loubet envoie la troupe. Mais c'est l'affaire de Panama qui prend un tour politique avec les accusations de malversations à l'encontre de certains élus.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs

Le gouvernement Loubet, et notamment le ministre de la Justice Ricard, refusait d'autoriser l'autopsie du baron de Reinach. La Chambre lui a donné tort sur ce point, provoquant ainsi sa chute (caricature parue dans La Presse).

Le , Émile Loubet qui a été mis en minorité sur l'affaire de Panama, présente la démission du Gouvernement au président de la République, Sadi Carnot.

Le 29 novembre 1892, Henri Brisson, alors chef de la commission sur l'affaire de Panama, est pressenti pour devenir le chef du gouvernement.

Le 3 décembre 1892, Carnot charge Jean Casimir-Perier sur la formation d'un nouveau gouvernement, mais échoue.

Le 5 décembre 1892, des rumeurs circulent que Jules Develle, ministre de l'Agriculture, deviendrait chef du gouvernement et de fausses listes du "gouvernement Develle" se dispersent dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Le , Sadi Carnot nomme Alexandre Ribot à la composition du gouvernement et ce dernier parvient à le former le jour-même, laissant place à son premier cabinet.

Voir aussi

Notes et références

  1. a b c d e et f Membre du gouvernement précédent ayant conservé son poste