Gouvernement Albert de Broglie (1)

Gouvernement Albert de Broglie (1)

Troisième République

Président de la République Patrice de Mac-Mahon
Président du Conseil Albert de Broglie
Formation
Fin
Durée 5 mois et 30 jours
Composition initiale
Coalition Royalistes
Représentation
Assemblée nationale
396 / 638

Le premier gouvernement Albert de Broglie est le gouvernement de la Troisième République en France du au .

Après la chute d'Adolphe Thiers et l'élection de Mac Mahon à la Présidence de la République, ce dernier confie à Albert de Broglie la constitution d'un gouvernement d'ordre moral.

Composition

Présidence du Conseil

Fonction Image Nom Parti politique
  Vice-président du Conseil Broglie Albert.JPG Albert de Broglie[1] Orléaniste

Ministres

Fonction Image Nom Parti politique
  Ministre des Affaires étrangères Broglie Albert.JPG Albert de Broglie[1] Orléaniste
  Ministre de la Justice Ernoul, Jean Edmond.jpg Jean Ernoul[1] Légitimiste
  Ministre de l’Intérieur Charles-Ernest Beulé par Charles Reutlinger.jpg Charles Beulé[1] Orléaniste
  Ministre de la Guerre Cissey.jpg Ernest Courtot de Cissey[1]
(jusqu'au )
Orléaniste
  Portrait of François Claude du Barail.jpg François Charles du Barail
(à partir du )
Bonapartiste
  Ministre de la Marine et des Colonies Dompierre d'Hornoy, Charles Marie Albert.jpg Charles de Dompierre d'Hornoy[1] Légitimiste
  Ministre de l'Instruction publique, des Beaux-arts et des Cultes Batbie, Anselme Polycarpe.jpg Anselme Batbie[1] Orléaniste
  Ministre des Finances Pierre Magne - photo Disdéri.jpg Pierre Magne[1] Bonapartiste[2]
  Ministre des Travaux publics Alfred Pierrot-Deseilligny (1828-1875).jpg Alfred Deseilligny[1] Républicain conservateur du Centre droit (anciennement Centre gauche)[1]
  Ministre de l'Agriculture et du Commerce Roullet de La Bouillerie, Joseph Marie Mélite.jpg Marie de La Bouillerie[1] Légitimiste

Sous-secrétaire d'État

Fonction Image Nom Parti politique
  Sous-secrétaire d’État à l’Intérieur Pas de photographie, votre aide est la bienvenue Ernest Pascal
(jusqu’au )
Bonapartiste

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs

Le , Albert de Broglie remit la démission du gouvernement au président de la République, Patrice de Mac-Mahon.

Le , Patrice de Mac-Mahon nomma Albert de Broglie à la vice-présidence du Conseil.

Notes et références

  1. a b c d e f g h i j et k L. de B., « Les nouveaux ministres », Le Monde illustré,‎ (lire en ligne)
  2. Guy Antonetti, Fabien Cardoni et Matthieu de Oliveira, « Magne (Pierre) », dans Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire (III) : Dictionnaire biographique 1848-1870, Institut de la gestion publique et du développement économique, coll. « Histoire économique et financière - XIXe-XXe », (ISBN 978-2-8218-2827-8, lire en ligne), § 183.