Gouvernement Charles Dupuy (3)

Gouvernement Charles Dupuy (3)

Troisième République

Président de la République Jean Casimir-Perier
Président du Conseil Charles Dupuy
Formation
Fin
Durée 6 mois et 16 jours
Composition initiale
Représentation
Majorité parlementaire
317 / 581

Le troisième gouvernement Charles Dupuy est le gouvernement de la Troisième République en France du au .

Charles Dupuy reconduit la même équipe, le cabinet précédent ayant été interrompu par le changement à la tête de l'État, consécutif à l'assassinat de Sadi Carnot

Composition

Charles Dupuy

Ministres nommés le 2 juillet 1894

Président du Conseil : Charles Dupuy[1]

Politique menée

Le gouvernement se résume en un affrontement entre Casimir-Perier qui entend réhabiliter la fonction de chef de l'État et Dupuy qui au contraire marginalise le Président. Dupuy promulgue en une circulaire adressée aux préfets leur demandant de réprimer les mouvements socialistes alors que la grève de la verrerie de Carmaux suscite l'attention nationale.

C'est sous ce gouvernement qu'a lieu le premier procès Dreyfus.

Le 14 janvier 1895, le gouvernement est renversé par une majorité de 22 voix. Le lendemain, le Président de la République Casimir-Perier démissionne forçant le gouvernement Dupuy a assurer l'intérim de la présidence jusqu'à l'élection de son successeur[2].

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs

Le , Charles Dupuy présente la démission du Gouvernement au président de la République, Jean Casimir-Perier, qui entraîne immédiatement celle du Président.

Du 15 au 17 janvier 1895, le gouvernement assure l'intérim des pouvoirs présidentielles d'après les lois constitutionnelles de la Troisième République, en l'attente d'un nouveau président.

Le 18 janvier 1895, le (nouveau) président de la république Félix Faure accepte la démission du gouvernement après l'intérim présidentiel qu'à assuré ce dernier. Le jour-même, il charge Léon Bourgeois de former le nouveau ministère et celui-ci accepte la mission, avant d'y abandonner trois jours plus tard, suite aux difficultés rencontrés pour former le cabinet.

Le 22 janvier 1895, Faure charge, à nouveau, Bourgeois, pour former un nouveau gouvernement, pour une seconde tentative, mais échoue une fois de plus.

Le 26 janvier 1895, le président appelle Alexandre Ribot à la tête du prochain gouvernement.

Le 27 janvier 1895, le troisième gouvernement Ribot voit le jour.

Voir aussi

Notes et références

  1. Charles Dupuy reconduit intégralement le gouvernement précédent.
  2. Jean-Denis Bredin, Dreyfus, un innocent, Fayard 2006, édition regroupant les deux ouvrages L'Affaire et Bernard Lazare, p. 121