Gouvernement Aristide Briand (9)

Gouvernement Aristide Briand (9)

Troisième République

Description de cette image, également commentée ci-après
Le gouvernement : Briand au centre, Laval ler rang, second à partir de la droite.
Président de la République Gaston Doumergue
Président du Conseil Aristide Briand
Formation
Fin
Durée 3 mois et 6 jours
Composition initiale
Coalition Cartel des gauches (PRRRS, RI, PRS, SFIO)
Représentation
XIIIe législature
327 / 581


Le neuvième gouvernement Aristide Briand est un gouvernement français de la Troisième République qui a duré du 9 mars 1926 au 15 juin 1926.

Composition

Portefeuille Titulaire Parti
Président du Conseil Aristide Briand PRS
Ministres
Ministre des Affaires étrangères Aristide Briand PRS
Ministre de la Justice Pierre Laval SE
Ministre de l’Intérieur Louis Malvy (jusqu’au 10 Avril 1926) PRRRS
Jean Durand PRRRS
Ministre des Finances Raoul Péret RI
Ministre de la Guerre Paul Painlevé PRS
Ministre de la Marine Georges Leygues PRDS
Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts Lucien Lamoureux PRRRS
Ministre des Travaux publics Anatole de Monzie PRS
Ministre du Commerce et de l’Industrie Daniel Vincent RI
Ministre de l’Agriculture Jean Durand (jusqu’au 10 Avril 1926) PRRRS
François Binet PRRRS
Ministre des Colonies Léon Perrier PRRRS
Ministre du Travail, de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociale Antoine Durafour PRRRS
Ministre des Pensions Paul Jourdain PRDS
Commissaires généraux
Haut-Commissaire au Logement Arthur Levasseur PRS
Haut-Commissaire en Syrie et au Liban Henry de Jouvenel (à partir du 12 mai 1926) SE
Haut-Commissaire à la Guerre Paul Bénazet PRS
Sous-secrétaires d’État
Sous-secrétaire d’État à la Présidence du Conseil et aux Affaires étrangères Charles Daniélou RI
Sous-secrétaire d’État à la Guerre Jean Ossola PRRRS
Sous-secrétaire d’État à l’Instruction publique et aux Beaux-Arts, chargé de l'Enseignement technique Paul Bénazet PRS
Sous-secrétaire d’État aux Finances André Fallières RI
Sous-secrétaire d’État aux Finances chargé des Régions libérées Paul Morel RI
Sous-secrétaire d’État aux Travaux publics, chargé de l’Aéronautique et aux Transports aériens Laurent Eynac RI
Sous-secrétaire d’État aux Travaux publics, chargé aux Ports, à la Marine marchande et aux Pêches Marius Roustan RI

Politique menée

Fin du gouvernement

Aristide Briand et les ministres le jour de la démission de son neuvième gouvernement, le .

Le choix de Raoul Péret comme ministre des Finances provoquent plusieurs défiances, notamment celle que la politique financière souhaitée et promise par le Cartel des gauches ne soit pas respectée et que le gouvernement va inévitablement devoir s'appuyer sur la droite pour appliquée une politique financière différente. Ainsi, le 28 mai 1926, le groupe radical-socialiste de la Chambre des députés examine l'attitude à adopter avec le neuvième gouvernement Briand. Le groupe de députés décident, notamment à l'initiative de Camille Chautemps et après plusieurs débats et confrontations, de refuser la confiance au gouvernement si il y a un changement de majorité, et invitent le comité exécutif du Parti radical à exiger du Président du Conseil un débat financier. Ce choix du groupe parlementaire entraine un conflit ouvert entre le Ministre des Finances et la majorité. Raoul Péret présente ainsi sa démission le et provoque la chute du neuvième gouvernement Briand.[1]

Notes et références

  1. Cet événement historique est décrit par l'historien Serge Berstein au sein du chapitre VII : "L'échec de l'expérience Herriot (1924-1926)" de son ouvrage "Histoire du Parti radical, vol. 1 : La recherche de l'âge d'or, 1919-1926".

Bibliographie