Gouvernement Charles de Freycinet (2)

Gouvernement Charles de Freycinet (2)

Troisième République

Président de la République Jules Grévy
Président du Conseil Charles de Freycinet
Formation
Fin
Durée 5 mois et 29 jours
Composition initiale
Coalition Gauche républicaine - Union républicaine - Centre gauche
Représentation
IIIe législature
207 / 545

Le deuxième gouvernement Charles de Freycinet est le gouvernement de la Troisième République en France du au .

Charles de Freycinet avait refusé de faire partie du Gouvernement Léon Gambetta, se réservant en coulisse de se tenir prêt pour un gouvernement de remplacement, ce qui contribua à la dislocation de ce dernier.

Composition

Président du Conseil

Fonction Image Nom Parti politique
  Président du Conseil Freycinet2.jpg Charles de Freycinet Gauche républicaine

Ministres

Fonction Image Nom Parti politique
  Ministre des Affaires étrangères Freycinet2.jpg Charles de Freycinet Gauche républicaine
  Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Cultes Sin foto.svg Gustave Humbert
  Ministre de l'Intérieur René Goblet.jpg René Goblet Union républicaine
  Ministre de la Guerre Général billot.jpg Jean-Baptiste Billot Gauche républicaine
  Ministre de la Marine et des Colonies Admiral Jaureguiberry.jpg Bernard Jauréguiberry
  Ministre des Finances Léon Say (1826-1896).jpg Léon Say Centre gauche
  Ministre de l'Instruction publique et Beaux-Arts Julesferry.jpg Jules Ferry Gauche républicaine
  Ministre de l'Agriculture De Mahy, François, Nadar, Gallica.jpg François de Mahy Gauche républicaine
  Ministre des Postes et Télégraphes Adolphe Louis Cochery.jpg Adolphe Cochery[1] Gauche républicaine
  Ministre du Commerce Tirard.jpg Pierre Tirard Union républicaine
  Ministre des Travaux publics Varroy, Henry, Appert, BNF Gallica.jpg Henri Varroy Gauche républicaine

Sous-secrétaires d'État

Fonction Image Nom Parti politique
  Sous-secrétaire d'État à la Justice et aux Cultes Sin foto.svg François Varambon Union républicaine
  Sous-secrétaire d'État à l'Intérieur DEVELLE Jules.jpg Jules Develle Union républicaine
  Sous-secrétaire d'État aux Colonies Berlet, Edmond.jpg Albert Berlet Union républicaine
  Sous-secrétaire d'État à l'Instruction publique et aux Beaux-Arts (à partir du ) Sin foto.svg Jules Duvaux Union républicaine
  Sous-secrétaire d'État aux Travaux publics Rousseau, Armand (Dépêche coloniale illustrée, 1902-01-15).jpg Armand Rousseau Gauche républicaine

Bilan

Gouvernement de gauche républicaine, sans la participation de l'Union républicaine de Gambetta, il ne dispose d'aucune majorité à la chambre des députés. Les seules mesures efficaces sont à mettre à l'actif de Jules Ferry qui peut faire passer les lois sur l'obligation et la laïcité de l'enseignement primaire.

Sur le plan extérieur, confronté à l'agitation en Égypte alors sous condominium économique anglo-français, Freycinet, alors Président du Conseil, refuse de participer le 11 juillet au bombardement d'Alexandrie en représailles du massacre d'une cinquantaine de chrétiens. Cependant une opération militaire commune est envisagée, mais le gouvernement est renversé par une énorme majorité sur un ordre du jour d'ouverture de crédits militaires. C'est un tournant politique, la France se retrouvera exclue de tout pouvoir politique en Égypte laissant le champ libre aux britanniques[2].

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs

Le , Charles de Freycinet remet la démission du Gouvernement au président de la République, Jules Grévy après que la chambre lui ait refusé la confiance sur une intervention très critique de Georges Clemenceau et Léon Gambetta. La Chambre vote contre le gouvernement 417 contre 75[3].

Le , Jules Grévy nomme Charles Duclerc à la présidence du Conseil des ministres.

Voir aussi

Notes et références

  1. Membre du précédent gouvernement ayant conservé son poste
  2. Jean-Baptiste Duroselle, Clemenceau, Fayard 1988 pp. 206-209
  3. Grévy, Jérôme., La république des opportunistes, 1870-1885, Perrin, (ISBN 2-262-01344-6 et 978-2-262-01344-8, OCLC 40053309, lire en ligne), p. 330