CY Tech

(Redirigé depuis École internationale des sciences du traitement de l'information)
CY Tech
CY Tech.svg
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation

CY Tech :

EISTI : 1983
Dissolution
EISTI :
Type
Forme juridique
Nom officiel
CY Tech de CY Cergy Paris Université
Régime linguistique
Fondateur
Nesim Fintz
Directeur
Radjesvarane Alexandre[1]
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
1 100 élèves ingénieurs (en 2013)
Enseignants-chercheurs
92 enseignants (2020)
Localisation
Campus

Avenue du Parc
95000 Cergy

2 boulevard Lucien Favre
CS 77563
64075 Pau Cedex

34 rue de la Croix de Fer
78100 Saint-Germain-en-Laye
Ville
Pays

CY Tech, anciennement EISTI, est une grande école française formant principalement des ingénieurs en informatique, en mathématiques appliquées, en biotechnologies et chimie et en génie civil. Elle a été créée le [2] et se situe à Cergy et Pau. Administrée par CY Cergy Paris Université, elle est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[3].

À la suite de la réorganisation académique sur le territoire de Cergy-Pontoise, l'École internationale des sciences du traitement de l'information (EISTI) et l'université de Cergy Pontoise (UCP) s'associent pour créer ensemble le CY Tech[4], la nouvelle grande école en sciences, ingénierie, économie et gestion de CY Cergy Paris Université.

Située à Cergy et à Pau, CY Tech est membre de la conférence des grandes écoles (CGE)[5]. Accessible après le baccalauréat ou une classe préparatoire aux grandes écoles, elle délivre un diplôme unique pour ses deux campus, dans quatre spécialités : mathématiques appliquées, informatique, génie civil, biotechnologies et chimie.

Présentation générale

Campus

Situés à Cergy, Pau et Saint-Germain-en-Laye, les campus de CY Tech sont intégrés aux campus universitaires de leur ville.

Chaque campus délivre le même diplôme, les examens sont communs. L'étudiant choisit son campus et peut en changer d'une année sur l'autre voire d'un semestre sur l'autre. Seule exception : la spécialisation de dernière année (option) qui n'existe que sur l'un des deux campus.

CY Tech à Pau

Historique

En 1983, l'École internationale des sciences du traitement de l'information (EISTI) est fondée à Cergy. En 1989, l'EISTI obtient la reconnaissance par l'État d'établissement d'enseignement supérieur technique privé associatif et crée de la charte : professionnalisme, ouverture, solidarité, éthique.

En 1992, l'EISTI obtient l'habilitation par la commission des titres d'ingénieurs (CTI) à délivrer le titre d'ingénieur. Cinq ans plus tard, elle devient membre de l'union des grandes écoles indépendantes (UGEI). Puis de la conférence des grandes écoles (CGE) en 2002[5] et de la conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI).

En 2003, l'EISTI crée un second campus à Pau[6] délivrant le même diplôme que le campus de Cergy.

En 2006, intégration aux concours communs polytechniques (CCP) en banque de notes. Trois ans plus tard, création de mentions sur le diplôme EISTI (génie informatique ou génie mathématique) et habilitation correspondante par la CTI[7].

En 2010, création du Collegium IDF[8] avec l'ENSEA et SUPMECA. L'année suivante, inauguration des nouveaux locaux du campus de Pau.

En 2012, l'EISTI est la première école privée autorisée à décerner le diplôme national de master (DNM). Le master finance quantitative et gestion des risques est enseigné en anglais, en collaboration avec les universités de Paris-Dauphine et de Cergy-Pontoise. La même année, l'EISTI obtient l'intégration directe aux concours communs polytechniques (CCP) et intègre le Concours Avenir[9].

En 2014, l'EISTI ouvre un mastère spécialisé chef de projet entrepreneurial. L'année suivante, l'EISTI est reconnue comme un établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général[10] (EESPIG[11], art. L732-1 du code de l'éducation). En 2016, l'EISTI met en place les premiers contrats de professionnalisation.

En 2017, l'EISTI est lauréate de l’appel à projets I-Site avec l’UCP, l’ESSEC et l’ENSEA. En 2019, Radjesvarane Alexandre devient directeur général de l'EISTI ;

En 2020, l'EISTI fusionne avec l'Institut des Sciences et Techniques (IST) ainsi que l'Institut d'Economie et de Gestion (IEG) de l'université de Cergy-Pontoise et devient CY Tech, grande école de sciences, d’ingénierie, d'économie et de gestion de CY Cergy Paris Université dont la première rentrée se déroule en .

Conditions d'admission

L'admission est possible à différents niveaux selon le cursus scolaire.

Admission en licence, master et CUPGE

L'admission en licence, master OU CUPGE proposés par CY Tech Économie et Gestion ou CY Tech Sciences et Techniques se fait par le biais de la plateforme Parcoursup ou d'un recrutement spécifique à la formation concernée.

Admission en cycle pré ingénieur (2 ans)

En 1re année

Cette admission se fait par le biais du nouveau Concours GalaxY by CY Tech, post bac.

En 2e année

Cette admission se fait par le biais du nouveau Concours GalaxY by CY Tech, en admissions parallèles.

Admission en cycle ingénieur

En 1re année

L'admission en 1re année du cycle ingénieur[12] se fait :

En 2e année

Pour les titulaires d'un master 1 (M1) à caractère scientifique ou technologique, l'admission se fait via le Concours GalaxY by CY Tech, en admission parallèle.

Formation

Cycle préparatoire

L'objectif du cycle pré ingénieur est de préparer les élèves au cycle ingénieur en leur fournissant des méthodes et un rythme de travail, mais aussi des bases scientifiques solides ainsi que des connaissances en informatique.

Accessible via le Concours GalaxY by CY Tech, le cycle pré ingénieur permet de rejoindre, en deux ans, le cycle ingénieur de CY Tech, via le contrôle continu. Ce cursus peut être suivi à Cergy ou à Pau. Le programme comporte environ une trentaine d'heures hebdomadaires, réparties entre informatique, sciences de l'ingénieur, physique, mathématiques, français, anglais et travaux d'intérêt personnel encadrés (TIPE).

Cycle ingénieur

Le cursus en cycle ingénieur[13] se fait progressivement plus précis au fur et à mesure des années, allant des fondamentaux à la spécialisation. Le cursus de CY Tech est fortement articulé autour de la notion de projet. Des cours en petits groupes alternent avec des travaux dirigés et des travaux pratiques dispensés par les professeurs permanents de CY Tech, de nombreux intervenants professionnels et des consultants

International et doubles diplômes

International

En cycle ingénieur, les élèves-ingénieurs ont la possibilité d'obtenir un Master of Science (double-diplôme) ou d'effectuer un semestre universitaire dans l'une des 22 universités partenaires[14] (Osaka prefecture university[15] – Japon, l'Institut technologique de Floride – États-Unis, Illinois Institute of Technology – États-Unis, Université de Montréal – Canada, l'Université de la Colombie-Britannique– Canada, Politecnico di Milano – Italie, UNESP – Brésil, University of Wollongong – Australie, l'École polytechnique Chalmers – Suède, Tecnológico de Monterrey – Mexique, Université de La Rioja – Espagne, Université Heriot-Watt - Écosse...). Ils peuvent également effectuer des stages à l'étranger.

Doubles diplômes en France

Il est possible de diversifier ses compétences en effectuant un double diplôme avec une école de management partenaire (ESSEC, Grenoble École de management) ou avec une université partenaire(Paris Sud, Paris Dauphine, Cergy-Pontoise, Pau et des Pays de l'Adour) ou alors d'affiner sa spécialisation avec une université scientifique (Cergy-Pontoise, Paris Sud, Paris Dauphine).

Stages

Les stages permettent de compléter les enseignements théoriques, de construire son projet professionnel, d'enrichir son réseau professionnel et d'affiner sa connaissance de la vie en entreprise et du marché du travail. À l'EISTI, 60 semaines de stages jalonnent le cycle ingénieur : 12 semaines en 1re année (stage de programmation), 20 semaines en 2e année (stage d'analyse et de programmation) et 22 semaines en fin de 3e année (stage de conduite de projet de fin d'études).

Liens externes

Notes et références