Willem Dafoe

Willem Dafoe
Description de cette image, également commentée ci-après
Crédit image :
Georges Biard
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Willem Dafoe au Festival de Cannes 2019.
Nom de naissance William James Dafoe
Naissance (67 ans)
Appleton, Wisconsin, États-Unis
Nationalité Américaine
Italienne (depuis 2005[1])
Profession Acteur
Scénariste
Producteur de cinéma
Films notables Platoon
Mississippi Burning
La Dernière Tentation du Christ
Sailor et Lula
Spider-Man

William James Dafoe, dit Willem Dafoe [ˈwɪləm defo][2], né le à Appleton (Wisconsin), est un acteur, scénariste et producteur de cinéma américano-italien.

Acteur fétiche des réalisateurs Paul Schrader et Abel Ferrara, il a également collaboré à plusieurs reprises avec des réalisateurs aussi divers qu'Oliver Stone, Martin Scorsese, Julian Schnabel, Wes Anderson et Sam Raimi, entre autres.

Biographie

Jeunesse

Willem Dafoe, né le à Appleton, dans l'État du Wisconsin, a trois frères et quatre sœurs. Il portait à l'origine le prénom de William, avant de le changer légalement en Willem[3].

Il commence sa carrière par le théâtre au sein d'une troupe expérimentale. Avec sa femme, Elizabeth LeCompte, il crée alors la compagnie théâtrale Wooster Group, dans laquelle il joue toujours aujourd'hui.

Carrière

Crédit image :
Eva Rinaldi
licence CC BY-SA 2.0 🛈
L'acteur à la première australienne de The Hunter , en septembre 2011.

En 1980, il obtient son premier rôle au cinéma dans le film La Porte du paradis de Michael Cimino. Il joue par la suite dans Les Prédateurs de Tony Scott, puis dans Police fédérale Los Angeles de William Friedkin.

En 1986, entre autres rôles, il incarne le sergent Elias dans Platoon d'Oliver Stone, rôle grâce auquel il est nommé pour l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle en 1987.

En 1988, il tient le rôle principal des films Mississippi Burning d’Alan Parker et de La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese. Cette dernière œuvre suscita des polémiques parfois violentes avec le monde chrétien. Sorti le 28 septembre, il n’est, par courtoisie envers le pape Jean-Paul II qui visitait la ville, projeté que 15 jours à Metz et retiré de l'affiche avant le passage du cortège papal. En revanche, un attentat dans un cinéma parisien fomenté par des groupes intégristes liés à la paroisse Saint-Nicolas du Chardonnet, blesse 14 personnes dont 4 sévèrement. Un autre attentat est commis à Besançon.

En 2001, il est nommé à l'Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation de Max Schreck dans le film L'Ombre du vampire. Puis, il interprète le rôle de John Carpenter dans le biopic Auto focus, consacré à Bob Crane. Dès 2002, il reprend ses rôles de personnages malveillants en interprétant Norman Osborn, alias le Bouffon vert dans Spider-Man de Sam Raimi. Il reprendra ce rôle dans les deuxième (2004) et troisième (2007) volets, toujours sous la direction de Sam Raimi, et en 2021 pour Spider-Man: No Way Home réalisé par Jon Watts.

En 2004, il est opposé à l'agent secret James Bond, joué par Pierce Brosnan, dans le jeu vidéo 007 : Quitte ou double (007: Everything or Nothing)[5]. Dan ce jeu de tir à la troisième personnage, Dafoe campe le rôle de Nikolaï Diavolo, un ancien agent du KGB et diciple de Max Zorin[6].

En 2007, il est membre du jury des longs métrages lors du 57e Festival de Berlin, présidé par Paul Schrader.

En 2012, il joue dans le vidéo-clip Cut the world du groupe Antony and the Johnsons.

En 2013, Willem Dafoe prête sa voix et son visage au personnage de Nathan Dawkins pour les besoins du jeu à choix multiples Beyond: Two Souls, du studio Quantic Dream, avec Elliot Page dans le rôle principal[7].

En 2014, il fait partie du jury des longs métrages du 67e Festival de Cannes, présidé par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion. Il joue aussi dans le film Nos étoiles contraires dans lequel il incarne Peter Van Houten.

En 2017, il incarne le gérant d'un motel dans The Florida Project de Sean Baker. Sa performance est acclamée et lui vaut de nombreuses nominations aux récompenses cinématographiques distinguant le meilleur acteur dans un second rôle[8],[9],[10].

En 2018, il intègre la distribution du long métrage en prise de vues réelle, Togo[11]. La même année, il joue le rôle du peintre Vincent Van Gogh dans le film At Eternity's Gate de Julian Schnabel. Sa prestation lui vaudra la Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise.

En 2021, Willem Dafoe tient le rôle de Clement « Clem » Hoately, un des nombreux membres d'un carnaval dépeint dans le film Nightmare Alley de Guillermo del Toro. Il fait également partie de la distribution du jeu 12 Minutes du studio Annapurna Interactive, qui comprend également James McAvoy et Daisy Ridley[13]. Dans ce jeu d'aventure huis clos sur fond de boucle temporelle, le joueur doit empêcher le personnage de Dafoe de s'en prendre à lui, tout en comprenant les raisons de ses actions[13].

Vie privée

De 1977 à 2004, Willem Dafoe a été en couple, sans jamais se marier, avec la réalisatrice Elizabeth LeCompte. Ils ont eu un fils, Jack, né en 1982[14],[15],[16]

Le , il épouse l'actrice, réalisatrice et scénariste italienne Giada Colagrande, un an après leur rencontre à Rome lors de la première d'un de ses films[17]. Le couple travaille ensemble sur certains films comme Avant d'avoir un nom et Une femme[17]. Partageant également leur temps entre la ville de Rome[1], New York et Los Angeles[17], Willem Dafoe a opté pour avoir la double nationalité italienne et américaine[1].

Théâtre

Filmographie

Cinéma

Longs métrages

Années 1980
Années 1990
Années 2000
Années 2010
Années 2020

Films d'animation

Télévision

Séries télévisées

Jeux vidéo

Comme coproducteur

Comme scénariste

Distinctions

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb. :

Récompenses

Nominations

Voix francophones

En France, Dominique Collignon-Maurin et Éric Herson-Macarel sont les voix françaises régulières en alternance de Willem Dafoe. Patrick Floersheim, jusqu'à son décès, a aussi été une des voix régulières de l'acteur, l'ayant doublé dans huit films. François Dunoyer l'a occasionnellement doublé à quatre reprises. À titre exceptionnel, il a notamment été doublé par François Siener dans Aviator, Hervé Jolly dans Un homme très recherché, Philippe Résimont dans The Florida Project, Patrick Chesnais dans At Eternity's Gate ou encore Philippe Catoire dans The French Dispatch.

Au Québec, il est régulièrement doublé par Sylvain Hétu[20]. Toutefois, Guy Nadon et Jean-Marie Moncelet l'ont doublé à cinq et quatre reprises[20]. Exceptionnellement, il est doublé par Jean-Luc Montminy dans Sables mortels[20], Sébastien Dhavernas dans Il était une fois au Mexique[20], Alain Zouvi dans L'Assistant du vampire[20] et Pierre Auger dans Fantastique Maître Renard[20]

Voix françaises
  • Dominique Collignon-Maurin : La Dernière Tentation du Christ, Mississippi Burning, Né un 4 juillet, La Vie aquatique, The Grand Budapest Hotel, Nos étoiles contraires, Seven Sistersetc.
  • Éric Herson-Macarel : trilogie Spider-Man de Sam Raimi, Les Brasiers de la colère, John Wick, The Lighthouse, l'univers cinématographique DC, etc.
  • Patrick Floersheim : Danger immédiat, Inside Man : L'Homme de l'intérieur, Odd Thomas contre les créatures de l'ombre, Pasolinietc.
Voix québécoises
Note : La liste indique les titres québécois.
  • Sylvain Hétu : Des lucioles dans le jardin, L'Aube des survivants, Au cœur du brasier, La Grande Muraille, Mon royaume en Floride, Le Crime de l'Orient-Express, Aquaman, À la porte de l'éternité[20]
  • Guy Nadon : trilogie Spider-Man, Nos étoiles contraires, Le Phare[20]
  • Jean-Marie Moncelet : Ça va clancher !, L'Aviateur, L'Informateur, American Dreamz[20].

Notes et références

  1. a b et c (en) « Willem Dafoe: 'Don't make this into a crackpot profile, please' », sur Theguardian.com,
  2. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  3. (en) Hunter Harris, « Willem Dafoe Is a Liar Named William », sur Vulture.com, (consulté le ).
  4. (en) « 007: Everything or Nothing is the best James Bond film we never had », sur eurogamer.net, (consulté le ).
  5. (en) « James Bond 007: Everything or Nothing Bios », sur gamespot.com, (consulté le ).
  6. « Beyond Two Souls : Willem Dafoe intègre le casting », sur jeuxvideo.com, (consulté le ).
  7. « Best Supporting Actor Oscar predictions by experts: Willem Dafoe (The Florida Project) moves ahead of Sam Rockwell (Three Billboards) », sur Goldderby.com, .
  8. « « I wanted to be a human being, not an actor »: Willem Dafoe reflects on stripped down latest film role in The Florida Project », sur Dailymail.co.uk, .
  9. AFP, « Willem Dafoe épate "en type simple" au grand cœur dans The Florida Project », sur Le Point.fr,
  10. « Willem Dafoe dans un film d'aventure Disney », sur Cineseries.com,
  11. a et b (en) « 12 Minutes hands-on: A detail-oriented time-loop thriller that's equal parts frustrating and rewarding », sur cnet.com, (consulté le )
  12. (en) Spalding Gray, « Spalding Gray on Hollywood, Writing, and Willem Dafoe », sur Slate.com, .
  13. (en) « Willem Dafoe Trades Old Love For Young New Flame », sur Contactmusic.com, .
  14. (en) Rosamund Witcher, « What I know about women », sur Theguardian.com, .
  15. a b et c (it) « Willem and Giada Dafoe » [archive du ], sur Vogue.it (version anglaise du site), (consulté le ).
  16. a b c d e f g h et i « Comédiens ayant doublé Willem Dafoe au Québec », sur Doublage.qc.ca.

Liens externes