Anakin Skywalker

Anakin Skywalker
Dark Vador
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Nom original Anakin Skywalker
Alias Dark Vador
Naissance 41 av. BY
Origine Tatooine[1],[2]
Décès ap. BY
Sexe Masculin
Espèce Humain[1],[2]
Cheveux Anakin : Châtain
Vador : Chauve
Yeux Anakin : Bleus
Vador : Jaunes
Taille Anakin : 1,88 m[a 1]
Vador : 2,03 m[a 2]
Activité Esclave
Chevalier Jedi
Général
Seigneur noir des Sith
Caractéristique Taux élevé de midi-chloriens
Sensible à la Force
Arme favorite Sabre laser[a 1],[a 2]
Famille Famille Skywalker
Entourage Obi-Wan Kenobi
Capitaine Rex
Ahsoka Tano
Sheev Palpatine
Padme Admidala
Affiliation Anakin : Ordre Jedi et République galactique[a 1]
Vador : Sith et Empire galactique[a 2]
Ennemi de CSI
Alliance rebelle

Créé par George Lucas
Interprété par Jake Lloyd I
Hayden Christensen II-III-VI-IX
Spencer Wilding Rogue One
Daniel Naprous Rogue One
David Prowse IV-V-VI
Bob Anderson V-VI
Sebastian Shaw VI
Voix James Earl Jones III-IV-V-VI-IX, Rogue One, Rebels
Hayden ChristensenIX, archive audio pour Rebels et The Clones Wars,[4]
Matt Lanter The Clone Wars film et série télévisée, Rebels, Forces du Destin
Scott Lawrence divers jeux vidéo
Brock Peters adaptation pour la radio
David Birney adaptation pour la radio
Films La Menace fantôme
L'Attaque des clones
The Clone Wars
La Revanche des Sith
Rogue One
Un nouvel espoir
L'Empire contre-attaque
Le Retour du Jedi
Séries The Clone Wars
Rebels
Forces du destin
Première apparition Un nouvel espoir (1977)
Dernière apparition The Clone Wars (2020)
Éditeurs 20th Century Fox
Site officiel Fiche d'Anakin Skywalker
Fiche de Dark Vador

Anakin Skywalker, ou Dark Vador (en anglais : Darth Vader), est un personnage de fiction, successivement chevalier Jedi et seigneur Sith, et le personnage central des deux premières trilogies de la saga cinématographique Star Wars conçue par George Lucas.

Dans la trilogie originale composée d'Un nouvel espoir (1977), de L'Empire contre-attaque (1980) et du Retour du Jedi (1983), il est présenté sous le nom de Dark Vador, un cyborg menaçant vêtu et masqué de noir, au service de l'Empereur Palpatine. Il incarne alors le principal méchant de l'histoire. Dark Vador apparaît également dans le film dérivé Rogue One (2016), dont les événements se situent juste avant l'épisode IV.

La prélogie, composée de La Menace fantôme (1999), L'Attaque des clones (2002) et La Revanche des Sith (2005), explore l'enfance et la jeunesse d'Anakin Skywalker, détaillant les raisons et les circonstances de sa transformation en personnage malfaisant.

Son éducation en tant que Jedi auprès d'Obi-Wan Kenobi, son basculement du côté obscur de la Force pour devenir l'apprenti et le bras armé de l'empereur Palpatine, sa rédemption finale lui permettant d'accomplir sa destinée — ramener l'équilibre dans la Force et éliminer les Sith — et le fait qu'il soit le père des jumeaux Luke Skywalker et Leia Organa, constituent l'intrigue principale des deux premières trilogies.

Concept et création

Développement

Il s’agit du personnage central des six premiers films de la saga Star Wars de George Lucas. Son fils Luke Skywalker était le héros de la trilogie originale (épisodes IV, V et VI), mais la prélogie (épisodes I, II et III) a mis Anakin Skywalker au centre de toute l'intrigue.

Dans l'esprit de Lucas en 1976, l'apparence des chevaliers Jedi est proche des samouraïs de l'ère Meiji. George Lucas voulait faire du maléfique Dark Vador (par ailleurs déjà nommé « Seigneur Noir des Sith » dans le script original[5]) un guerrier plus oriental, portant un habit en tissu sombre à la façon des nomades touaregs, inspiré par Lawrence d'Arabie. Au début de l'intrigue de l'Épisode IV, Vador doit débarquer à bord du vaisseau de la princesse Leia avec un masque. L'illustrateur Ralph McQuarrie amplifie cette idée en revêtant intégralement le seigneur Noir d'une armure spatiale et d'un casque. Ainsi, la forme du masque de Dark Vador s'inspire du Kabuto ainsi que du Menpō japonais. Lucas y voit certaines similitudes avec le casque allemand de la Seconde Guerre mondiale et conserve l'idée. Il pense même faire appel à l'acteur japonais Toshirō Mifune (Les Sept Samouraïs) pour le rôle, mais ce dernier refuse, prétextant qu'il ne veut pas jouer dans un film pour enfants.

Dark Vador devient ainsi un redoutable cyborg, mi homme mi-machine. Il n'est pas encore clair dans l'esprit du jeune cinéaste si Vador n'est qu'un simple méchant ou la clef de son opéra spatial. Il préfère se concentrer sur les aventures du fermier Luke Skywalker, suivant le schéma universel du voyage du héros de l'historien Joseph Campbell[6]. Ce n'est que dans L'Empire contre-attaque, qu'il décide de faire de Dark Vador une figure tragique, un pantin entre les mains d'un sorcier Empereur.

Dans le film La Revanche des Sith, c'est l'Empereur qui baptise Vador, mais ni dans le film ni dans la novélisation l'origine de ce nom n'est expliquée. Le nom Dark Vador est issu du doublage français de 1977, le nom original du personnage étant Darth Vader.

En 2005, Lucas a livré une clé pour mieux comprendre ce personnage fort complexe [7]. Selon le créateur de Star Wars, il faut comprendre qu'Anakin n'est pas réellement un traître : lorsqu'il devient Dark Vador, il continue d’être l’Élu de la Prophétie Jedi. On pourrait même affirmer, dans un sens, qu'Anakin devait indubitablement devenir Dark Vador afin d'accomplir la Prophétie. Car en devenant un Sith, il s'est retrouvé en position d'anéantir les derniers représentants de cette lignée maléfique : l'empereur Palpatine et lui-même.

Le souffle caractéristique a été enregistré grâce à un micro installé dans un appareil servant à la plongée sous-marine.

Dark Vador est considéré comme l'un des plus grands méchants de personnages de cinéma. Il est classé 3e dans la liste des cent plus grands méchants de l’histoire du cinéma réalisé par l’American Film Institute[8].

Caractéristiques

Description d'Anakin

Hayden Christensen, l'interprète d'Anakin Skywalker pour les épisodes II et III.

Dans La Menace Fantôme, Anakin est un enfant de petite taille aux cheveux courts et blonds (coupe au bol) et aux yeux bleus, pilote de module de courses. Il est esclave sur Tatooine. À la fin du film, il porte la coupe de cheveux (avec la tresse signifiant qu’il est apprenti) et les vêtements des Padawan. Dans L'Attaque des clones, il est devenu adulte et a donc considérablement grandi. Il mesure dans les 1,80 m et arbore toujours la coupe de cheveux des Padawans. Lors du duel final contre le comte Dooku, il se fait trancher l'avant-bras droit et est contraint de porter une prothèse mécanique. Dans La Revanche des Sith, il a considérablement laissé pousser ses cheveux et une cicatrice est présente sur sa tempe droite. Durant le massacre du Conseil Séparatiste, ses yeux sont jaunes et injectés de sang, ce qui montre une forte emprise du Côté Obscur. Lorsqu'il perd son duel contre son ancien maître Obi wan Kenobi , à la fin de l'épisode III, il perd en même temps le dernier bras qui lui reste, ainsi que ses deux jambes. La colère et la rage déforment son visage avant que son corps ne soit presque entièrement brûlé par de la lave en fusion. Son corps sera désormais couvert de cicatrices et de traces de brûlures et pour survivre, Anakin sera enfermé dans une sombre armure de survie qu'il occupera jusqu'à la fin de sa vie. À la fin du Retour du Jedi, lorsque son fils Luke lui retire le masque de Dark Vador, le visage d'Anakin est défiguré par de longues balafres sur ses joues et sur le haut de son crâne totalement chauve.

Selon une étude publiée dans la revue Psychiatry Research, Anakin présente plusieurs symptômes indiquant un trouble de la personnalité borderline[9].

Description de Dark Vador

Sur Mustafar, Vador subit des dommages effroyables et irréversibles au corps et au visage. Il est intégralement couvert de brûlures et de cicatrices. Les prothèses mécaniques des droïdes chirurgicaux de l'Empire élèvent sa stature à 2,03 m[a 2]. Il porte une lourde armure noire, avec un panneau de contrôle sur la poitrine, et un casque doté d’un bruyant respirateur. Dark Vador porte également une longue cape noire.

Sabre laser

Tout au long de la saga, on remarque qu'un objet particulier d'Anakin Skywalker se transmet sur plusieurs générations : son sabre laser.

Au début de la Guerre des clones, Anakin se fabrique un nouveau sabre laser à lame bleue pour remplacer celui qu'il avait perdu sur Géonosis dans l'épisode II. Durant la Guerre des Clones, il utilisera très souvent son sabre laser afin de combattre les droïdes de combat de la Fédération du Commerce et pour combattre les Seigneurs noirs des Sith, tels que le Comte Dooku, Asajj Ventress ou encore Savage Opress.

Au début de l'épisode III, le Jedi utilise une nouvelle fois son arme afin de terrasser le Comte Dooku et pour combattre les droïdes de combat du Général Grievous. Plus tard dans l'épisode, Skywalker, devenu Dark Vador, utilise à nouveau son sabre laser pour exterminer les jeunes novices Jedi ainsi que la totalité du Conseil Séparatiste. C'est sur la planète volcanique Mustafar qu'Anakin utilisera son sabre laser pour la dernière fois. Après un très long et fatigant duel contre son ancien maître Obi-Wan Kenobi, Skywalker perd son sabre laser ainsi que trois de ses membres, qui lui sont tranchés par Obi-Wan. Kenobi récupère le sabre laser de l'apprenti Sith et le conservera précieusement dans son exil sur Tatooine durant dix neuf ans afin qu'il puisse le transmettre un jour au fils de celui-ci, Luke, lorsqu'il sera en âge de combattre.

Dans l'épisode IV, Obi-Wan est retrouvé par Luke, et le vieux Jedi en profite pour lui remettre l'arme de son père. « C'est une arme noble », lui déclare-t-il. Plus tard, à bord du Faucon Millenium, Luke commence son entraînement et développe peu à peu ses capacités à la Force mais n'a pas le temps d'apprendre le maniement du sabre laser, car Obi-Wan est tué par Dark Vador à bord de l'Étoile de la mort.

Trois ans plus tard, dans l'épisode V, Luke utilise son sabre laser sur la planète Hoth afin de terrasser un Wampa des Glaces. Il l'utilisera également quelques jours plus tard, lors de la Bataille de Hoth. Durant son entraînement de Jedi en compagnie de Yoda sur la planète Dagobah, Luke apprend le maniement du sabre laser. À la fin de l'épisode, Luke utilise son arme afin de combattre Dark Vador (son propre père) dans un duel au sabre laser sur Bespin. Après un long combat, Vador est victorieux et Luke perd son sabre laser ainsi que sa main droite. L'arme tombe dans un conduit d'aération de la Cité des Nuages et disparaît.

Trente-et-un ans plus tard, dans l'épisode VII, le sabre laser d'Anakin Skywalker est retrouvé par Rey sur la planète Takodana, où Maz Kanata conserve précieusement l'arme qu'elle cache dans un coffre depuis des années. Maz Kanata explique brièvement l'histoire du sabre laser à Rey, puis finit par le donner à Finn. Plus tard dans l'épisode, c'est successivement Finn et Rey qui utilisent le sabre laser d'Anakin afin de combattre Kylo Ren (qui est en réalité le petit fils de Dark Vador/Anakin Skywalker). À la fin du film, Rey retrouve Luke Skywalker sur une planète océanique et lui tend alors le sabre laser qui a jadis appartenu à son père Anakin.

Dans l'épisode VIII, Rey redonne son sabre à Luke, mais celui ci préfère le jeter au bord de la falaise. L'arme est ramassée par Rey qui l'utilise comme son propre sabre laser durant sa courte formation auprès de Luke. En quittant Ach-To, la jeune femme se laisse capturer par les membres du Premier Ordre car elle souhaite aider Kylo Ren à affronter son côté obscur. Rey est amenée devant le suprême leader Snoke, qui ordonne à Kylo de la tuer pour achever sa formation. Kylo Ren désobéit, et utilise le sabre laser de son grand père à distance pour terrasser son maître en le tranchant en deux. Puis, Kylo et Rey utilisent leur sabres respectifs pour combattre et tuer les gardes prétoriens présents dans la salle. En voulant récupérer son sabre des mains de Kylo, Rey utilise la Force, mais le jeune homme fait le même geste en retenant le sabre de son côté, et l'arme lévite dans les airs pendant quelques instants, attirée par les deux combattants. La force d'attraction est tellement forte que la précieuse relique finit par se briser en deux morceaux au moment où le pont du vaisseau explose. Rey s'éveille et abandonne Kylo sur place en emportant avec elle les restes du sabre laser d'Anakin Skywalker. C'est toutefois ce sabre que la projection mentale de Luke utilise, lors du combat final contre Kylo Ren, sur Crayt.

Dans l'épisode IX, sur la planète où s'est réfugié le peu de la Résistance, Rey a réparé le sabre et s'entraine sous la supervision de Leia. Ce sabre sera encore utilisé lors d'une ultime confrontation entre Kylo Ren et Rey. Celle-ci voulant renoncer à ses pouvoirs se retrouve sur Ach-To et jette son sabre dans le feu. Le sabre est retenu par le spectre de Force de Luke qui le redonne à Rey avec le sabre de sa sœur Leia puis sort de l'eau son ancien X-Wing pour qu'elle aille affronter l'empereur sur la planète Exegol. Arrivée sur place, elle tombe dans le piège de l'empereur. Elle transmet à Ben Solo, repassé du côté Lumineux, un sabre laser pour se défendre face aux Chevaliers de Ren. Puis lors du duel final contre Palpatine, Rey utilisera les deux sabres bleus de Luke et Leia. Après la victoire finale, arrivée sur Tatooine, elle enterre les deux sabres profondément dans le sable, celle-ci s'étant fabriqué son propre sabre laser, à lame jaune.

Ascendance

Dans Star Wars, épisode I : La Menace fantôme, la mère d’Anakin affirme qu’il n’a pas eu de père et qu'il serait né d'une conception virginale : « Il n’a pas de père. Je l’ai porté, je l’ai mis au monde, je l’ai élevé. Je ne me l’explique pas »[10]. D'après certaines œuvres appartenant à l'univers « Légendes », la Force aurait conçu Anakin, en réaction aux expériences de Dark Plagueis. Néanmoins, une bande dessinée met en scène la création d'Anakin, par Palpatine[11].

La prophétie de l'Élu

Dévoilée dans l'épisode I, une prophétie raconte qu'un Élu viendra rétablir l'équilibre dans la Force[12]. L’Ordre Jedi place ses espoirs en Anakin Skywalker jusqu'à sa trahison dans l'épisode III, lorsqu'il refuse de tuer Palpatine et bascule du côté obscur : il semble alors, à ce stade, accomplir plutôt la prophétie avancée par Yoda, qui anticipait son basculement[12],[13]. Dans l'épisode VI, devenu Dark Vador, il semble pourtant accomplir la prophétie de l'Élu, tournant le dos au côté obscur et tuant l’empereur Palpatine, avant de succomber à ses blessures[12],[14]. A la fin de l'épisode IX, Anakin demande à Rey de ramener de nouveau l'équilibre dans la Force[14].

Interprétation

David Prowse interpètre physiquement Vador dans la trilogie originale.

Dark Vador est interprété par le culturiste David Prowse dans la trilogie originale, et par l'escrimeur Bob Anderson lors des scènes de combats au sabre laser[15],[16]. Haut d'1,98 m, George Lucas pensait que Prowse « apportait un physique à Vador qui était essentiel pour le personnage...avec une stature imposante et des mouvements qui correspondent à l'intensité de la présence de Vador. »[Note 1],[17]

James Earl Jones prête sa voix à Vador dans la trilogie originale, La Revenche des Sith, ou encore Rogue One.

Lucas a décidé d'avoir un comédien différent pour faire la voix de Vador car Prowse a un fort « West Country » accent anglais qui a amené le reste du casting à le surnommer « Darth Farmer ». Lucas avait l'intention de chosir Orson Welles pour prêter sa voix à Vador, mais après s'être rendu compte que la voix de Welles serait trop reconnaissable, ll choisit le moins connu James Earl Jones à la place[18],[19]. Jones ressentait initialement que sa contribution aux films étaient trop infimes pour recevoir de la reconnaissance et à sa demande, son rôle n'a pas été crédité jusqu'à la sortie de Le Retour du Jedi (1983)[15]. Quand il a été spécifiquement demandé à Jones s'il avait une nouvelle fois prêté sa voix à Dark Vador dans La Revanche des Sith (2005), que ce soit via de nouveaux dialogues ou d'anciens enregistrements, Jones a répondu : « Vous devriez demander à Lucas. Je ne sais pas. »[20]. Hayden Christensen et Gene Bryant interprètent alternativement Vador dans La Revanche des Sith (2005)[21],[22],[23]. Durant la production de La Revanche des Sith (2005), Christensen a demandé à Lucas si un costume de Vador qui lui correspondrait pourrait être construit au lieu d'avoir un autre acteur mettant le costume original porté par Prowse[24]. Brock Peters prête sa voix à Dark Vador dans la version radiophonique de la trilogie original  produite par la National Public Radio. Spencer Wilding[25] et Daniel Naprous interprètent Vador dans Rogue One (2016), avec Jones reprenant son rôle comme la voix de Vador[26],[27].

Jake Lloyd.jpg
Hayden-cfda2010-0004(1) (cropped).jpg
Jake Lloyd et Hayden Christensen interprètent chacun Anakin Skywalker à des périodes différentes dans la prélogie.

Dark Vador est également apparu dans plusieurs jeux vidéo. Dans les jeux tels que Dark Forces (1995) et Rebel Assault II: The Hidden Empire (1996), l'artiste des effets visuels C. Andrew Nelson apparait lors de brèves séquences dans le costume de Vador, avec la voix de Scott Lawrence. Nelson a part la suite été choisi pour apparaitre en tant que Vador dans de courtes séquences insérées dans l'Edition Spéciale de L'Empire contre-attaque (1980)[23]. Matt Sloan, qui apparait dans la parodie youtube Chad Vader, prête notamment sa voix à Vador dans The Force Unleashed (2008)[28].

Durant la production de Le Retour du Jedi, l'équipe en charge du casting a recherché un acteur expérimenté pour le rôle d'Anakin Skywalker dû au fait que sa mort était incontestablement le climax émotionnel du film, et Sebastian Shaw a été sélectionné pour le rôle[29],[Note 2],[30]. Quand Shaw fut arrivé sur le plateau pour tourner, il fit la rencontre de son ami Ian McDiarmid, le comédien qui incarne l'empereur. Quand McDiarmid lui demande ce qu'il faisait ici Shaw a répondu : « Je ne sais pas, mon garçon, je pense que ça a quelque chose à voir avec la science-fiction. »[Note 3],[31]. Sa présence dans le film était gardée secrète à l'exception de quelques membres de la distribution et de l'équipe. Shaw était contractuellement obligé de ne pas discuter des secrets du film avec n'importe qui même à sa famille. La scène dans laquelle Vador enlève son masque a été réalisée par Richard Marquand et a été filmée en une journée. Elle n'a requit que quelques prises, avec aucune altération du dialogue d'origine[29]. Lucas a personnellement dirigé Shaw lors de son apparence dans la scène finale, dans laquelle il est un Fantôme de la Force d'Anakin. Shaw a été remplacé par Christensen en 2004 pour la sortie en DVD. Cette dernière tentative de lier la prélogie et la trilogie originale s'avère être un des changements post-sorties les plus controversés[32],[33]. Shaw a reçu davantage de courrier et de demandes d'autographes par ses fans pour Le Retour du Jedi (1983) que pour n'importe lequel de ses autres rôles. Plus tard, il avouera avoir aimé filmer Le Retour du Jedi (1983) et qu'il a été particulièrement surpris qu'une figurine articulée de lui dans le film a pu être faite[29].

Matt Lucas prête sa voix à Anakin Skywalker depuis The Clone Wars.

Quand La Menace Fantôme (1999) a commencé sa production, des centaines d'acteurs ont passé des essais pour le rôle du jeune Anakin[34] avant que les producteurs ne choisissent Jake Lloyd, qui est considéré par Lucas comment quelqu'un qui rassemblent ses exigences qui sont « un bon acteur, enthousiaste et très énergétique. ». Le producteur Rick McCallum dit que Lloyd était « intelligent, malicieux et aime tout ce qui touche à la mécanique — comme Anakin. »[35],[36]. Durant la production de L'Attaque des Clones (2002), le directeur du casting Robin Gurland a examiné environ 1,500 personnes pour le rôle du jeune Anakin avant que Lucas choisisse Hayden Christensen pour le rôle[37]. Quand La Revanche des Sith était en production, Christensen et Ewan McGregor ont répété le duel final aux sabres lasers bien avant que Lucas ne la filme. Ils se sont entrainés avec le coordinateur de cascades Nick Gillard. Comme pour les films précédent de la prélogie, McGregor et Christensen ont exécuté leurs combats aux sabres lasers sans doublures.[38]

Anakin a la voix de Mat Lucas dans la série Clone Wars (2003-2005), et celle de Matt Lanter dans le film d'animation The Clone Wars (2008-2020), la série du même nom et pour ses brèves apparitions dans les séries d'animation Rebels (2016) et Forces du destin (2017-2018)[39]. James Earl Jones reprend le rôle de Vador dans Rebels[40],[41]. Lanter et Jones ont tous les deux participés au final de la saison 2 de Rebels, dans une scène dans laquelle leurs dialogues sont mélangés[42].

Apparitions

Univers officiel

Épisode I : La Menace fantôme (1999)

Tatooine, lieu de naissance du jeune Anakin Skywalker.

Dans sa jeunesse, Anakin Skywalker (surnommé Ani) vit avec sa mère Shmi sur Tatooine. Il est l'esclave d'un ferrailleur du nom de Watto. Cet enfant semble détenir des capacités surprenantes pour un humain de son âge. Il est un technicien en robotique et en aéronautique hors pair, il a monté seul le droïde de protocole C-3PO et est le seul être humain de l’univers à posséder un don pour le pilotage de module de course. Alors que son destin semble scellé sur la planète désertique, il fait la rencontre de Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi fuyant la Fédération du commerce, en compagnie de son padawan Obi-Wan Kenobi, et de la reine de Naboo déguisée en suivante, Padmé Amidala. Très vite, Anakin s'attache à ces visiteurs et leur propose son aide afin que ceux-ci puissent acquérir un nouvel hyperdrive T14, indispensable à leur vaisseau spatial alors en panne. Durant son séjour chez Anakin, Qui-Gon Jinn remarque le lien surprenant qui unit le garçon à la Force. Selon le Maître Jedi, Anakin (qui n’a jamais eu de père) pourrait avoir été conçu par la Force elle-même. De plus, sa mère est incapable de fournir la moindre explication sur le géniteur d'Anakin (« Je l'ai élevé, je l'ai porté, mis au monde. Moi-même je ne me l'explique pas »[a 3]). Il est conclu que les midi-chloriens pourraient l'avoir conçu. Qui-Gon Jinn suppose qu'il est « l'Élu », celui qui ramènera l'équilibre dans la Force selon une prophétie Jedi.

Après sa victoire à la course de la fête de la Boonta dans son Radon-Ulzer 620C Podracer, et grâce à l’aide de Qui-Gon (qui avait misé sa liberté sur la victoire d’Anakin dans un pari contre Watto), Anakin est finalement libéré de sa condition d'esclave. Cependant, sa mère ne peut être libérée, Qui-Gon Jinn n'ayant pu l'inclure dans le pari. C'est un véritable déchirement pour Anakin alors âgé de neuf ans. Encouragé par Qui-Gon et par sa mère, Anakin décide de partir sur Coruscant, la capitale de la République galactique, afin de suivre l'entrainement des Jedi. Face au Conseil Jedi, Anakin se voit refuser son entrée malgré son énorme potentiel. Maître Mace Windu pense qu'il est trop âgé, et Maître Yoda voit en lui beaucoup de peur et un avenir incertain. Malgré le refus du Conseil, Qui-Gon persiste à vouloir former Anakin et le prend sous son aile. Mais lors d'une bataille sur Naboo, Qui-Gon est assassiné par le Sith Dark Maul. Obi-Wan Kenobi accomplit la dernière volonté de son défunt maître et s'engage à former Anakin. Devant son entêtement et par compassion face à la mort de Qui-Gon, Maître Yoda lui donne son accord en affirmant cependant qu'il ressent un grand danger concernant l'enfant.

Épisode II : L'Attaque des clones (2002)

Depuis dix ans, Anakin poursuit sa formation sous la tutelle d'Obi-Wan Kenobi. Le petit garçon de Tatooine est devenu un jeune homme impatient, qui ne suit pas toujours à la lettre les ordres de son maître. Il est également devenu très proche du chancelier Palpatine, qui est un réel ami et confident.

Le conseil Jedi confie à Anakin sa première mission sans son maître, protéger la sénatrice Padmé Amidala menacée de mort par un assassin sous les ordres de la confédération des systèmes indépendants. Anakin est secrètement amoureux de la sénatrice depuis le jour où il l'a rencontrée. Il la raccompagne chez elle, sur Naboo, auprès de sa famille qui remarque son attirance pour elle[a 4]. Mais Padmé refuse ses avances de peur qu'il ne soit exclu de l'Ordre pour avoir transgressé le Code Jedi, très strict quant aux relations affectives. Anakin en souffre, et s'y plie amèrement.

Entre-temps sur Tatooine, sa mère, Shmi, épouse un fermier du nom de Cliegg Lars après avoir été affranchie. Mais leur mariage est de courte durée, car une bande de pillards Tuskens la capture pour l'emmener dans le désert. Le jeune Jedi perçoit sa souffrance à travers la Force, et décide d'aller la secourir avec l'aide de Padmé. Au domicile des Lars, il fait la rencontre du beau-fils de Shmi, Owen Lars, et de sa compagne Beru. Puis il s'enfonce dans le désert à la recherche de sa mère. Il la retrouve dans le camp des Tuskens, dans un état critique. Elle meurt dans ses bras. Aveuglé par la douleur et la colère, Anakin massacre impitoyablement les Tuskens, y compris les femmes et les enfants[a 5]. C'est un moment crucial dans l'évolution d'Anakin vers le Côté Obscur. En se laissant dominer de plus en plus par l'amour et la haine, Anakin se rapproche de ce qui sera plus tard Dark Vador. Son cœur s'est assombri et, à cause de la surveillance constante d'Obi-Wan, il se renferme sur lui-même. Il rentre à la ferme des Lars et enterre sa mère en faisant la promesse qu'il ne perdra plus les gens qu'il aime. Puis il décolle avec Padmé pour la lointaine planète Géonosis afin de porter secours à Obi-Wan. Là-bas, Padmé finit par lui avouer ses sentiments.

Alors que la bataille de Géonosis fait rage entre les droïdes de la Fédération du commerce et les Jedi, Anakin et Obi-Wan combattent le Comte Dooku. Mais ils ne sont pas assez puissants face au seigneur Sith, et Anakin y perd son avant-bras droit, remplacé ensuite par une prothèse mécanique. Alors que la Guerre des clones débute et que les Jedi sont amenés à combattre sur différents fronts de la galaxie, Anakin et Padmé se marient en secret sur Naboo.

The Clone Wars (2008)

Au début de la Guerre des clones, Anakin est promu au rang de Chevalier, pouvant ainsi prendre en charge un padawan et une légion de clones. Il devient le général la 501e Légion, secondé par le capitaine Rex mais se refuse à prendre un apprenti, ne voulant assumer cette charge. Au cours de la bataille de Christophsis, il se voit néanmoins attribuer sans prévenir une jeune apprentie Jedi nommée Ahsoka Tano. Après une première rencontre houleuse, les deux parviennent à réaliser une infiltration décisive permettant à la République de remporter la bataille. Anakin revient finalement sur sa décision et accepte de prendre la jeune Togruta comme padawan.

Pendant les trois ans que durent la Guerre des clones, il gagne en bravoure et en détermination mais la colère est toujours présente, et il n'hésite pas à s'en servir pour terrasser ses ennemis comme Asajj Ventress, la disciple de Dooku ou le chasseur de primes Durge. Aux côtés d'Ahsoka et de la 501e Légion, il remporte maintes batailles sur différentes planètes en combattant systématiquement en première ligne aux côtés de ses clones, faisant de lui un général respecté de ses hommes. Anakin reste également proche de son ancien maître Obi-Wan Kenobi[a 1] qu'il accompagne sur plusieurs fronts et finit par avoir une grande affection pour Ahsoka, étant dans un rôle d'un grand frère en plus de celui de maître. En parallèle, son mariage avec la sénatrice Padmé Amidala demeure toujours secret[a 6].

Un peu plus de deux ans après le début de la guerre, Ahsoka se retrouve injustement accusée de meurtre et chassée de l'Ordre des Jedi. Anakin commence alors à nourrir une certaine amertume, voire de l’antipathie, contre le Conseil des Jedi, ce qui va précipiter son passage vers le côté obscur. Il retrouve sa padawan quelques mois plus tard, lorsqu'une alliance est réalisée entre la République et les mandaloriens dirigés par Bo-Katan Kryze dans le but de libérer Mandalore du joug de Dark Maul. Mais peu de temps après leurs retrouvailles, les plans changent : Anakin et Obi-Wan sont appelés en renfort d'urgence sur Coruscent, le chancelier Palpatine ayant été capturé par le général Grievous. Anakin confie un bataillon de la 501e à Ahsoka et lui rend ses sabres lasers qu'il avait gardé, avant de partir secourir le chancelier.

Épisode III : La Revanche des Sith (2005)

Anakin Skywalker sur Mustafar.

La bataille de Coruscant fait rage dans les cieux de la capitale. Le Chancelier Suprême Palpatine est prétendument prisonnier des Séparatistes, commandés par le Général Grievous, chef des armées droïdes, et le comte Dooku. Skywalker et Kenobi viennent le secourir dans une périlleuse mission. Anakin, beaucoup plus mûr et expérimenté, tue Dooku avant de secourir le Chancelier et Obi-Wan, inconscient. Skywalker s'illustre une nouvelle fois comme combattant hors-pair, mais le Conseil Jedi refuse de lui reconnaître le rang de Maître et lui confie une nouvelle mission, qui consiste à espionner le Chancelier dont il est très proche. En effet, dans ce contexte de guerre, les Jedi se méfient de Palpatine qui se voit attribuer de plus en plus de pouvoirs par le Sénat. Anakin se sent frustré. Et ce n'est pas l’annonce de la grossesse de Padmé qui le réjouit, car il la voit mourir en cauchemar lors de l'accouchement, un songe comparable à celui qu'il avait fait à propos de sa mère sur Tatooine. Tourmenté par ses songes, il se confie à Palpatine, qui a toujours été pour lui comme un confident. Il consulte également Yoda, qui le met en garde concernant les dangers qu'il y a à craindre la mort d'une personne qu'on aime, la mort étant naturelle, cela pouvant mener au côté obscur de la Force.

Mais le Chancelier est en réalité Dark Sidious, le Seigneur noir des Sith qui sème le chaos dans la galaxie depuis des décennies et qui souhaitait se débarrasser de Dooku pour prendre le jeune et prometteur Anakin comme apprenti à sa place. Sidious exploite les faiblesses, les craintes et les frustrations du jeune homme pour le faire basculer du Côté Obscur. Il se révèle à lui et lui promet notamment de découvrir le pouvoir d'influencer la Force pour préserver ceux qu'il aime de la mort… Confus, Anakin fait part de la terrible vérité sur l'identité de Palpatine au Conseil mais ne gagne toujours pas la confiance totale de Mace Windu. Ce dernier part avec Kit Fisto, Agen Kolar et Saesee Tiin pour arrêter le Chancelier. Mais Palpatine ne se laisse pas faire et affronte les Jedi. Anakin intervient, troublé, ne sachant pas à qui faire confiance. Mais, repensant à la promesse du Sith pour sauver Padmé, Anakin fait le geste fatal : il tranche la main de Windu, permettant à Palpatine de tuer le maître Jedi.

Ne pouvant plus faire marche arrière, le jeune homme tombe à genoux devant Palpatine, dont il devient l'apprenti. Palpatine le renomme Dark Vador. Avec un allié aussi puissant et dévoué, le seigneur Sith peut prendre le pouvoir ouvertement. Il donne l'ordre aux clones répartis sur les différents fronts de la galaxie d’exécuter l'Ordre 66, qui consiste à assassiner les Jedi à leurs côtés. Sous le nom de Dark Vador, Skywalker se lance dans une croisade sanglante contre son ancien Ordre et attaque le Temple Jedi avec sa légion de soldats désormais au service direct de Palpatine. Padawans, chevaliers et maîtres sont passés par les armes dans toute la galaxie. Seuls Obi-Wan, Yoda et une poignée d'entre eux réchappent aux massacres. Sa sombre besogne effectuée, Anakin/Vador revient auprès de Padmé pour s'assurer qu'elle va bien. Il lui annonce que les Jedi se sont révoltés et qu'ils sont dorénavant des ennemis de la République. Au Sénat galactique, Palpatine accuse les Jedi d'avoir voulu l'assassiner. Les sénateurs boivent ses paroles et considèrent les Jedi comme des hors-la-loi. Le Chancelier décrète que la République va être profondément remodelée pour devenir la première puissance galactique impériale. Le Sith s'autoproclame souverain de l'Empire Galactique sous un tonnerre d'applaudissements tandis qu'au même moment, sur la planète Mustafar, Dark Vador élimine les chefs séparatistes, qui ne sont de plus aucune utilité au Sith.

Obi-Wan, la mort dans l'âme, découvre la vérité et explique la situation à Padmé qui refuse d'abord le croire. Elle décolle pour Mustafar retrouver le père de son enfant. Mais elle constate avec effroi qu'Obi-Wan avait raison. Anakin a bel et bien sombré. Aveuglé par le Côté Obscur, ce dernier justifie ses actes par l'amour qu'il lui porte, et lui avoue qu'une fois les secrets de la Force en sa possession, ils pourront se débarrasser de Palpatine et régner sur la galaxie. Padmé, anéantie, refuse de le suivre dans cette voie. Obi-Wan, qui s'était caché dans le vaisseau, apparaît enfin, ce qui met Anakin dans une colère noire. Il croit que Padmé l'a trahi et, fou de rage, l'étrangle. Obi-Wan intervient et les deux amis s'affrontent sur la planète de lave. Vador se bat avec toute sa rage, alors que Kenobi a beaucoup plus d'expérience dans la maîtrise de ses émotions. Dans un élan d'arrogance, Vador tente de prendre le dessus mais se retrouve les jambes et son dernier bras biologique tranchés par le sabre de son adversaire qui le laisse pour mort et s'en va en récupérant son sabre. Son corps mutilé glisse irrémédiablement au bord d'une étendue de lave, et prend feu. Il ne doit son salut qu'à l'Empereur en personne, accouru sur Mustafar, qui le fait immédiatement transporter et soigner sur Coruscant.

Bien que physiquement en bonne santé, Padmé se laisse mourir. Elle décède finalement de chagrin juste après avoir donné naissance à deux jumeaux, Luke et Leia. Yoda et Obi-Wan décident de séparer les enfants pour les rendre indétectables, puis de s’exiler en attendant « des jours meilleurs ». Sur Coruscant, les droïdes chirurgicaux sont formels : Vador devra porter une armure respiratoire pour vivre. Des membres mécaniques lui sont apposés, tandis qu'un casque se referme sur son visage calciné. Palpatine se réjouit de la transformation physique de son apprenti, car cette armure peu confortable, et le chagrin de la perte de Padmé, sa bien-aimée, renforcera encore plus sa haine, faisant de lui un puissant agent du Mal. Dorénavant, celui qui se faisait appeler Anakin Skywalker obéit aveuglément à son maître Sith, dont il devient le bras droit armé, redouté parmi les officiers impériaux pour sa froideur et ses accès de colère. C'est le début des âges sombres et de la tyrannie de l'Empire.

Rebels (2014)

Quatorze ans après la fin de la Guerre des clones, Vador charge le Grand inquisiteur de traquer les enfants sensibles à la Force. À la mort de celui-ci, Vador est chargé par l'Empereur Palpatine de mater la révolte des rebelles dans le système de Lothal. Arrivé sur la planète, il combat successivement Kanan Jarrus et Ezra Bridger dans un duel au sabre laser, les contraignant à fuir face à la puissance du Sith. De retour dans l'espace, il attaque seul la flotte rebelle et réussit à en détruire plusieurs vaisseaux. C'est au cours de cette attaque qu'il ressent dans la Force la présence de son ancienne apprentie Ahsoka Tano, qu'il croyait morte depuis la fin de la Guerre des Clones. Il en informe immédiatement l'Empereur Palpatine, lui déclarant que "l'apprentie d'Anakin Skywalker est toujours en vie", afin de se dissocier de son ancienne identité. Depuis lors, sur les conseils de Palpatine, il traque les rebelles ainsi que les trois Jedi en fuite dans le but qu'ils puissent un jour le conduire à son vieil ennemi, Obi-Wan Kenobi. Pour cela, il envoie deux nouveaux Inquisiteurs, la Septième Sœur et le Cinquième Frère, afin de les traquer.

Il parviendra à retrouver les Jedi dans le temple Sith de la planète Malachor, peu de temps après que les deux Inquisiteurs et un troisième, le Huitième Frère, aient été tués. Il est enfin confronté à Ahsoka et lui propose d'aider l'empire à traquer les derniers Jedi en échange de la clémence de l'Empereur. Face à son refus, il engage le duel avec son ancien apprentie, après avoir affirmé qu'il n'existe plus aucune part d'Anakin Skywalker en lui. Alors que les deux duellistes se battent, le temple explose. Vador, grièvement blessé, émergera des ruines du temple tandis qu'Ahsoka reste dans les ruines du temple sans que personne ne soit au courant.

Rogue One (2016)

Peu de temps avant la bataille de Yavin, Dark Vador supervise l'avancée des travaux de l’Étoile de la mort pour le compte de l'Empereur. Il vient mettre la pression au responsable des lieux, le directeur Orson Krennic. Vador va ensuite traquer les Rebelles ayant dérobé les plans de l'arme impériale. Son destroyer stellaire surprend la flotte rebelle alors qu'elle s'apprêtait à fuir en passant la barre de l'hyperespace. Parvenant à immobiliser le vaisseau amiral rebelle, dans lequel se trouvent les copies des plans, il l'aborde et se charge lui-même d'assaillir les soldats rebelles, qu'il massacre froidement avec une grande brutalité. Au prix de nombreux sacrifices, les rebelles parviennent à s'échapper, avec les plans, à bord de la corvette corellienne Tantive IV, au sein de laquelle se trouve la princesse Leia Organa. Vador va à sa poursuite.

Épisode IV : Un nouvel espoir (1977)

Quelques heures après la bataille de Scarif, Dark Vador parvient à stopper le Tantive IV au-dessus de Tatooine. Il capture la princesse Leia Organa en possession des plans secrets volés un peu plus tôt. Il ignore qu'il s'agit de sa propre fille, adoptée à la naissance par le Sénateur Bail Organa. Il emmène la princesse sur l'Étoile de la mort, dont il partage le commandement avec le Grand Moff Tarkin, pour l'interroger sous la torture. Voyant que Leia refuse de céder, Tarkin et Vador font exploser la pacifique planète Alderaan.

Vador ne se doute pas que son propre fils, Luke Skywalker, aidé de son vieux maître, Obi-Wan Kenobi, sont en route pour délivrer la princesse. Luke était persuadé depuis sa naissance que son père était un navigateur sans histoires, mais Kenobi lui a annoncé qu'il avait été un Chevalier Jedi assassiné par Dark Vador. Ce n'est qu'une fois qu'Obi-Wan se retrouve à bord de la station impériale que Vador perçoit sa présence dans la Force. Les deux anciens amis s'affrontent dans un ultime duel. Vador a cette fois le dessus mais Obi-Wan disparait en recevant le coup de grâce.

Lors de l'attaque de l'Étoile de la mort par l'Alliance rebelle, Vador mène personnellement la chasse contre les X-wing rebelles à bord de son TIE Fighter. À cette occasion, il tient au bout de son canon son fils Luke, mais n'arrive pas à l'abattre à cause de l'arrivée inespérée de Han Solo, et il se rend compte que la Force est puissante avec celui dont il ignore avoir des liens de sang. Il est le seul Impérial à survivre à la destruction de l'Étoile de la mort.

Épisode V : L'Empire contre-attaque (1980)

Trois ans ont passé depuis la destruction de l'Étoile de la mort. Dark Vador, impatient de se venger des rebelles, envoie des milliers de droïdes-sondes à travers la galaxie. Il va alors découvrir que leur base se situe sur la planète glaciaire Hoth. Il confie le commandement de l'attaque au Général Veers avant de débarquer personnellement sur la planète pour donner l'assaut. Puis il se lance à la poursuite de Han Solo et Leia Organa, en fuite à bord du Faucon Millenium. Grâce au chasseur de primes Boba Fett, il retrouve leur trace et les devance sur Bespin, où il prend en otage la cité minière et son chef Lando Calrissian, un vieil ami de Han Solo. Entretemps, l'Empereur Palpatine lui révèle que le jeune homme ayant fait exploser la station trois ans plus tôt n'est autre que son propre fils, Luke Skywalker. Arguant que le jeune homme pourrait devenir un allié puissant, Vador convainc son maître de le laisser le corrompre au Côté Obscur. Il ignore l'entrainement intensif de Luke sur Dagobah auprès du puissant Maître Jedi Yoda.

Le Seigneur Noir fait mettre Solo en congélation carbonique et confie à Boba Fett le soin de le livrer à Jabba le Hutt sur Tatooine. Lorsque Luke Skywalker arrive sur Bespin pour tenter de sauver ses amis, il combat Vador dans les entrailles de la Cité des Nuages, croyant venger son père (qu'il croyait assassiné) et Obi-Wan. Le Sith l'emporte en tranchant la main droite de son jeune adversaire, et lui révèle la terrible vérité sur l'héritage des Skywalker[Note 4]. Puis il propose à Luke de devenir son allié afin de renverser l'Empereur pour régner « comme père et fils » sur la galaxie, mais ce dernier refuse de le suivre et s'échappe avec l'aide de Leia et Lando à bord du Faucon Millenium[Note 5]...

Épisode VI : Le Retour du Jedi (1983)

L'Empereur Palpatine débarque sur le chantier de sa nouvelle station de combat, une seconde Étoile de la mort, où l'attend Vador. Il lui annonce la fin proche de l'Alliance rebelle. Luke Skywalker, désormais devenu un brillant Jedi, a accepté la vérité sur l'identité de son père. Il décide de se livrer aux forces impériales sur la lune forestière d'Endor. Vador constate que son fils s'est confectionné un nouveau sabre laser depuis leur dernière rencontre. Il lui concède que sa formation est à présent presque achevée, mais lui annonce que l'Empereur souhaite la terminer. Luke perçoit une infime lueur d'espoir dans les ténèbres, il sent un conflit dans l'esprit de son père et tente de le ramener à la raison, de le faire revenir du côté des forces du Bien. Mais l’allégeance au Côté Obscur est irrémédiable selon le seigneur Noir. Cependant, Palpatine ressent un bouleversement chez son disciple et commence à se méfier.

Alors que la flotte rebelle essaie de détruire l'Étoile dans une ultime bataille spatiale, Palpatine tente de semer la confusion dans l'esprit de Luke pour l'amener vers le Côté Obscur. Le jeune Jedi finit par affronter son père en duel. Vador sent à travers la Force et les pensées de Luke l'existence de sa sœur jumelle, qui est donc sa fille. Il menace le jeune homme de s'en prendre à elle. Sous la colère, Luke brandit son sabre et tranche la main de son père. L'Empereur jubile et lui ordonne d’exécuter le cyborg de sang-froid pour qu'il prenne sa place. Le Jedi refuse de s’abandonner à la haine pour servir le Mal. Le Sith tente alors de tuer Luke avec de puissants éclairs de Force. C'est alors qu'Anakin Skywalker, l'ancienne identité de Dark Vador, ressurgit en voyant les souffrances de son fils. Voyant Luke se faire torturer par l'homme qui lui a volé sa propre vie, Anakin décide d'agir. Il soulève Palpatine dans un ultime effort, non sans être foudroyé à son tour, et le jette dans le profond puits de la station.

La station impériale est ébranlée au même moment par les tirs du Faucon Millenium et va bientôt imploser. Anakin, mortellement blessé par les éclairs de Palpatine, demande à son fils de lui retirer son masque pour le voir avec ses propres yeux pour la première et dernière fois avant de mourir. Purgé de toute la haine qui le consumait depuis des années, il s'éteint en paix. Luke parvient à s'échapper à bord d'une navette avec la dépouille de son père et l'Étoile de la Mort est finalement détruite. De retour sur Endor, Luke place le corps d'Anakin Skywalker sur un bûcher comme selon la tradition Jedi, devant lequel il se recueille. Luke a prouvé aux yeux de tous qu'il avait raison : Dark Vador n'existe plus. Anakin est bel et bien de retour et finalement réalise la prophétie à laquelle il était depuis toujours destiné : l'équilibre est rétabli dans la Force. Lors de la fête célébrant la victoire des Rebelles sur l'Empire, sur la lune d'Endor, son esprit lumineux apparaît à Luke aux côtés des esprits d’Obi-Wan Kenobi et de Yoda.

Postérité dans l'Épisode VII : Le Réveil de la Force (2015)

Dans Le Réveil de la Force, le petit-fils d'Anakin/Dark Vador, Ben Solo, le fils de Han Solo et de Leia Organa, voue un culte à Dark Vador. Il a récupéré le casque de Dark Vador des cendres du bûcher sur Endor et s'habille dans une tenue semblable, souhaitant « finir ce qu'il a commencé ».

Postérité dans l'Épisode IX : L'Ascension de Skywalker (2019)

Lorsque Kylo Ren entend un écho de la respiration du masque de Vador, il s'avère que cet écho est provoqué par l'Empereur Palpatine, qui l'impose au jeune suprême leader. On peut noter que les restes carbonisés de son masque sont toujours précieusement conservés par Kylo Ren dans ses appartements.

Puis, à la fin du film, lors de l'affrontement final entre Rey et l'Empereur, la voix d'Anakin Skywalker est entendue parmi les voix de nombreux autres Jedi défunts, lesquelles se manifestent pour aider Rey à terrasser à jamais l'Empereur Sith.

Univers Légendes

Jeunesse

Comme dans l'univers Officiel, Anakin est un esclave. Dans un premier temps, propriété de Gardulla la Hutt, il est perdu aux dés et devient alors la propriété de Watto. Cet enfant semble détenir des capacités surprenantes pour un humain de son âge. Il est un technicien en robotique et en aéronautique hors pair, il a monté seul le droïde de protocole C-3PO et est le seul être humain de l’univers à posséder un don pour le pilotage de module de course. Alors que son destin semble scellé sur la planète désertique, il fait la rencontre de Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi fuyant la Fédération du commerce, en compagnie de son padawan Obi-Wan Kenobi, et de la reine de Naboo déguisée en suivante, Padmé Amidala. Très vite, Anakin s'attache à ces visiteurs et leur propose son aide afin que ceux-ci puissent acquérir un nouvel hyperdrive T14, indispensable à leur vaisseau spatial alors en panne. Durant son séjour chez Anakin, Qui-Gon Jinn remarque le lien surprenant qui unit le garçon à la Force. Selon le Maître Jedi, Anakin (qui n’a jamais eu de père) pourrait avoir été conçu par la Force elle-même. De plus, sa mère est incapable de fournir la moindre explication sur le géniteur d'Anakin (« Je l'ai élevé, je l'ai porté, mis au monde. Moi-même je ne me l'explique pas »[a 4]). Il est conclu que les midi-chloriens pourraient l'avoir conçu. Qui-Gon Jinn suppose donc qu'il est « l'Élu », celui qui ramènera l'équilibre dans la Force selon une prophétie Jedi.

Après sa victoire à la course de la fête de la Boonta dans son Radon-Ulzer 620C Podracer, et grâce à l’aide de Qui-Gon (qui avait misé sa liberté sur la victoire d’Anakin dans un pari contre Watto), Anakin est finalement libéré de sa condition d'esclave. Cependant, sa mère ne peut être libérée, Qui-Gon Jinn n'ayant pu l'inclure dans le pari. C'est un véritable déchirement pour Anakin alors âgé de neuf ans. Encouragé par Qui-Gon et par sa mère, Anakin décide de partir sur Coruscant, la capitale de la République galactique, afin de suivre l'entrainement des Jedi. Face au Conseil Jedi, Anakin se voit refuser son entrée malgré son énorme potentiel. Maître Mace Windu pense qu'il est trop âgé, et Maître Yoda voit en lui beaucoup de peur et un avenir incertain. Malgré le refus du Conseil, Qui-Gon persiste à vouloir former Anakin et le prend sous son aile. Mais lors d'une bataille sur Naboo, Qui-Gon est assassiné par le Sith Dark Maul. Obi-Wan Kenobi accomplit la dernière volonté de son défunt maître et s'engage à former Anakin. Devant son entêtement et par compassion face à la mort de Qui-Gon, Maître Yoda lui donne son accord en affirmant cependant qu'il ressent un grand danger concernant l'enfant, mais affirme que "L'élu il se peut qu'il soit"[44].

Du début de l'apprentissage d'Anakin, au déclenchement de la guerre des Clones

Dans l'univers Légendes, Anakin doit enquêter, avec son Maître, sur le chef du culte Kad Chun. Lors d'une mission sur la planète Zonama Sekot, il tue un espion. Lors de négociations entreprises par le Maître Jedi Jorus C'Baoth, Anakin empêche l'explosion d'une bombe. Anakin dut combattre le pirate, Krayn. Anakin, pris part à une mission, où il dut mettre fin à un complot, visant à envahir la planète Radnor. Sur Euceron, Anakin découvrit avec son maître, Obi-Wan Kenobi, un complot contre le Sénat Galactique. Sur Andara, Anakin et Obi-Wan, durent affronter Granta Omega, avant que ce dernier décide de mettre en œuvre, un complot, visant au meurtre du chancelier, qui fut, à son tour, déjoué. Dans le système d'Uziel, Obi-Wan et Anakin déjouèrent une invasion, forçant la planète Vanqor à entamer des négociations, avec la planète, que les forces vanqoriennes, s'apprêtaient à envahir.

La Guerre des clones

L'entre-deux trilogies

Le personnage de Dark Vador est approfondi dans l'univers Légendes par divers romans et bande dessinées. L'ordre 66 reste actif dans toute la galaxie. Le Seigneur Noir participe activement à la Grande Purge Jedi, et aide également son maître, le Sith Palpatine, à consolider son puissant Empire. Dans la nouvelle Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador, on apprend qu'il ressent une intense frustration vis-à-vis de son armure médicale, véritable poumon d'acier, et de ses prothèses mécaniques, ce qui intensifie grandement sa colère et son impatience[a 7].

Guerre civile galactique

Après la bataille d'Endor

Bien que le sort de Dark Vador fût définitivement scellé au terme de la bataille d'Endor, son souvenir demeura dans la Galaxie. Son sinistre héritage ne cesse de hanter la famille Skywalker comme une épée de Damoclès permanente. Il est l'archétype du Jedi qui a failli. Le Sith apparut dans une vision de Cade Skywalker, 137 ans après la bataille de Yavin, alors que le chasseur de primes avait consommé sans état d’âme les terribles bâtons de la mort. Un duel imaginaire s’engagea entre les deux Skywalker, ce qui ne manqua pas de menacer Cade pour son avenir.

Jeux

Jeux vidéo

Il apparaît en personnage bonus dans la version PlayStation 3 de SoulCalibur IV (2008). Il est aussi disponible en DLC dans la version Xbox 360. Il est jouable dans le prologue du jeu The Force Unleashed (2008). À la fin du jeu le joueur affrontera Dark Vador une première fois, et peut choisir de l'affronter une seconde fois ou d'affronter l'empereur. Dark Vador réapparait dans la suite (2010) en tant qu'ennemi principal. Il apparaît dans une multitude de jeux de l'univers Star Wars et est jouable dans certains, les plus récents étant les jeux Battlefront de 2015 et 2017, et il apparait dans le jeu Fallen Order (2019).

Figurines

Comme la majorité des personnages de Star Wars, Anakin Skywalker / Dark Vador a fait l'objet de plusieurs figurines et d'adaptations en figurines Lego[45],[46].

Impact culturel

Dans Toy Story 2, Zurg prononce l'icônique phrase "Je suis ton père" face à Buzz l'Eclair[47]. Le personnage de Zurg est basé sur celui de Dark Vador. Dans Toy Story 3, c'est Big Baby qui jette Lotso comme Vador le fait avec Palpatine dans Le Retour du Jedi.

En 2021, un avion militaire français servant à intercepter les communications ennemies est mis au point. Il s'appelle Vador, jeu de mots entre le nom du célèbre Sith Dark Vador et l'acronyme de Vecteur Aéroporté de Désignation, d'Observation et de Reconnaissance[50].

Lieux et bâtiments

Le grotesque de Dark Vador sur la cathédrale nationale de Washington.

Notes et références

Notes

  1. Citation originale : « brought a physicality to Darth Vader that was essential for the character ... with an imposing stature and movement performance to match the intensity and undercurrent of Vader’s presence »
  2. Le réalisateur Richard Marquand voulait un comédien connu comme Laurence Olivier pour jouer le rôle.
  3. Citation originale : « I don't know, dear boy, I think it's something to do with science-fiction ».
  4. « Je suis ton père ! » est devenue l'une des répliques les plus célèbres de l'histoire du cinéma.
  5. C'est dans cet épisode que Dark Vador joue le rôle le plus central. Il dispose d'une totale liberté d'action, et en profite pour étrangler les officiers qui ont mal exécuté ses ordres.

Références

  • Sources primaires
  1. a b c et d (en) « Anakin Skywalker », sur StarWars.com (consulté le 2 janvier 2017).
  2. a b c et d (en) « Darth Vader », sur StarWars.com (consulté le 2 janvier 2017).
  3. Star Wars Épisode I : La Menace fantôme, 1999
  4. La maison des parents de Padmé, scène coupée de L'Attaque des clones, DVD, 2002
  5. L'Attaque des clones, novélisation du film, Fleuve noir, 2002
  6. La Revanche des Sith, novélisation du film, Fleuve Noir, 2005
  7. Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador de James Luceno, Fleuve noir, 2007
  • Sources secondaires
  1. a et b Beecroft et Hidalgo 2016, p. 14.
  2. a et b Beecroft et Hidalgo 2016, p. 60.
  3. Shane O'Neill, « Clone Wars Uses...Dialogue with a Twist », sur Screen Rant, (consulté le 2 août 2020)
  4. Star Wars: From the Adventures of Luke Skywalker Ballantine Books, 1976
  5. (en) « Star Wars Inspirations - Joseph Campbell », sur Star Wars Origins (consulté le 6 janvier 2017).
  6. Documentaire L'Élu (The Chosen One) de Tippy Bushkin, 2005.
  7. (en) « AFI's 100 GREATEST HEROES & VILLAINS », sur American Film Institute (consulté le 6 janvier 2017).
  8. Bui, E., Rodgers, R., Chabrol, H., Birmes, Ph. et Schmitt, L. (2011) - « Is Anakin Skywalker suffering from borderline personality disorder? », Psychiatry Research, 185, p. 299. (résumé (en))
  9. Antoine Engels, « "Star Wars, épisode IX: L'Ascension de Skywalker": ces questions auxquelles le film ne répond pas », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 6 janvier 2020).
  10. Capucine Trollion, « "Star Wars" : on connaît enfin l'identité du "père" d'Anakin Skywalker », sur rtl.fr, (consulté le 13 janvier 2021).
  11. a b et c Damien Leloup et Corentin Lamy, « Star Wars » : le rappel des questions en suspens, avant de voir l’épisode IX, « L’Ascension de Skywalker », sur lemonde.fr, (consulté le 6 janvier 2020).
  12. Nicolas Allard, Star Wars, un récit devenu légende : conflits, passions, trahisons : la saga décryptée, Armand Colin, , 256 p. (lire en ligne).
  13. a et b (en) Megan McCluskey, « Let's Talk About the Ending of Star Wars: The Rise of Skywalker », sur Time.com, (consulté le 6 janvier 2020).
  14. a et b « Darth Vader », sur Star Wars Databank, Lucasfilm (consulté le 12 août 2010)
  15. « British Darth Vader fighter dies aged 89 », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016)
  16. (en) Jamie Lovett, « Star Wars Creator George Lucas Releases Statement on Death of Darth Vader Actor David Prowse » [archive du ], sur ComicBook.com, (consulté le 30 novembre 2020)
  17. Empire of Dreams: The Story of the Star Wars Trilogy. Star Wars Trilogy Box Set DVD documentary. [2005]
  18. Tom Russo, « The Force Wasn't With Them » [archive du ], sur Premiere, Hachette Filipacchi Media U.S. (consulté le 3 octobre 2006)
  19. Frank Lovece, « Fast Chat: James Earl Jones », sur Newsday, New York, (consulté le 17 janvier 2020)
  20.  The Star Wars Trilogy (Bonus Material) [DVD] (20th Century Fox Home Entertainment.
  21. Zac Johnson, « Darth Vader Confirmed to Appear in Rogue One: A Star Wars Story: All the Details », sur E! News Australia,
  22. a et b Ryan Britt, « The Most Menacing Figures Who Played Darth Vader » [archive du ], sur Inverse, (consulté le 27 décembre 2017)
  23. « Star Wars – Lucas Made Vader Suit Extra Awkward », sur Contactmusic.com (consulté le 11 novembre 2016)
  24. « Rogue One: Darth Vader storms Rhyl for Star Wars showing », sur BBC Wales, (consulté le 22 décembre 2016) : « While the actor has the body role, just like his predecessor in the original Star Wars films David Prowse, the voice of Lord Vader is actor James Earl Jones. »
  25. Tom Butler, « Rogue One: Why it took multiple actors to play Darth Vader (exclusive) », sur Yahoo Movies, (consulté le 16 décembre 2016)
  26. Luke Owen, « Star Wars Exclusive: Rogue One's Darth Vader casting revealed », Flickering Myth,
  27. Frank DiGiacomo, « The Game Has Changed » [archive du ], sur The Hive, (consulté le 27 décembre 2017)
  28. a b et c Adam Pirani, « Sebastian Shaw: The Return of Anakin Skywalker », Starlog, vol. 11, no 120,‎ , p. 56–57, 96
  29. Charlie Jane Anders, « 10 Things You Probably Didn't Know About Star Wars: Return of the Jedi », Gizmodo,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2019)
  30. Scott Chernoff, « Ian McDiarmid: An Interview with the Emperor », Star Wars Insider, no 37,‎ april–may 1998, p. 33
  31. Derek Johnson, « Star Wars fans, DVD, and cultural ownership: an interview with Will Brooker; Interview », Velvet Light Trap,‎ , p. 36–44
  32. Roger Ebert, « Anakin's fans strike back », Sun-Times Company, Chicago, Illinois,‎ , p. 3
  33. « Star Wars Episode I Production Notes: The Actors and Characters – Part I » [archive du ], sur StarWars.com, (consulté le 9 novembre 2016)
  34. « Star Wars Episode I Production Notes: The Actors and Characters – Part II » [archive du ], sur StarWars.com, (consulté le 5 avril 2009)
  35. « The Man (Literally) Behind C-3PO » [archive du ], sur StarWars.com, (consulté le 11 novembre 2016)
  36. « Robin Gurland – Don't Call Her; She'll Call You » [archive du ], sur StarWars.com (consulté le 11 novembre 2016)
  37. Star Wars: Episode III Revenge of the Sith DVD documentary It's All for Real: The Stunts of Episode III, [2005].
  38. Anthony Breznican, « Star Wars highlights female heroes in Forces of Destiny », Meredith Corporation, New York City,‎ (lire en ligne, consulté le 13 avril 2017)
  39. « James Earl Jones to Voice Darth Vader in Star Wars: Rebels' Premiere on ABC! » [archive du ], sur Star Wars Episode VII News,
  40. Nathalie Caron, « James Earl Jones confirmed as Darth Vader », Blastr.com,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2018)
  41. « Ahsoka's Untold Tales Panel | Star Wars Celebration Europe 2016 », sur YouTube, (consulté le 15 juillet 2016)
  42. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page », sur StarWars.com, (consulté le 26 avril 2014).
  43. Star Wars, épisode I : La menace fantôme, film de George Lucas.
  44. « Anakin Skywalker », sur Brickset.com (consulté le 6 janvier 2017).
  45. « Darth Vader », sur Brickset.com (consulté le 6 janvier 2017).
  46. Toy Story 2
  47. « Vador, le nouvel avion espion de l'armée française, entrera en service cet été », sur BFM BUSINESS (consulté le 2 juin 2021)
  48. « Une rue de Reykjavik rebaptisée Dark Vador », sur Braindamaged.fr,
  49. « Une rue Dark Vador dans la capitale islandaise », sur Vodkaster.com,
  50. (en) « Darth Vader Gargoyle », sur Cathedral.org

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Hugues Paris, Hubert Stoecklin, "Star Wars" au risque de la psychanalyse : Dark Vador, adolescent mélancolique ?, Toulouse, Érès, coll. « La vie devant eux », 2012, 173 p., (ISBN 978-2-7492-1618-8)
  • Simon Beecroft et Pablo Hidalgo (trad. de l'anglais), Star Wars : L'Encyclopédie des personnages : Tous les personnages de la saga, Vanves, Hachette Jeunesse, , 221 p. (ISBN 978-2-01-949657-9). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes

Liens externes