Capitaine Rex

Capitaine Rex
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Cosplay du capitaine Rex dans la série The Clone Wars.
Cosplay du capitaine Rex dans la série The Clone Wars.

Alias CT-7567
Naissance 32 av. BY
Origine Kamino[1]
Sexe Masculin[1]
Espèce Humain
Yeux Bruns[1]
Activité Capitaine de la 501e légion[1]
Arme favorite Blaster (pistolet, fusil)[1]
Taille 1,83 m[1]
Affiliation République galactique
Alliance rebelle
Entourage Anakin Skywalker
Ahsoka Tano
Ennemi de Sith
CSI
Empire galactique

Créé par George Lucas
Voix Dee Bradley Baker (VO)
Serge Biavan (VF)[2]
Gilles Morvan (VF)[2]
Jean-François Beaupré (VQ)
Films The Clone Wars
Le Retour du jedi
Séries The Clone Wars
Rebels
Première apparition The Clone Wars
Dernière apparition Le Retour du jedi
Éditeurs Lucasfilm
Site officiel Fiche du personnage

Le capitaine Rex, matricule CT-7567[Note 1], est un personnage de l'univers étendu de Star Wars. Originaire de la planète Kamino, il est fabriqué pour intégrer l'armée de soldats clones, dont les gènes ont été modifiés à partir de ceux du chasseur de primes Jango Fett. Sous le commandement des Jedi Anakin Skywalker et Ahsoka Tano, il a pour mission de servir la République galactique qui souhaite amener la paix dans la Galaxie. Juste avant la transformation de la République galactique en un Empire autoritaire, le capitaine Rex retire sa puce inhibitrice qui l'empêche d'exécuter l'Ordre 66, simule sa mort et part s'isoler. Plus tard, à l'initiative d'Ahsoka Tano, il rejoint un réseau de cellules rebelles dont il devient un élément important.

Le personnage est créé par George Lucas, le créateur de Star Wars, pour le film d'animation Star Wars: The Clone Wars et la série télévisée du même nom. Par la suite, le personnage intègre la série Star Wars Rebels. C'est l'acteur américain Dee Bradley Baker qui prête sa voix au capitaine Rex dans la version originale.

En plus des novélisations de plusieurs épisodes de The Clone Wars et Rebels, le capitaine Rex apparaît dans de nombreux romans, bandes dessinées, guides, jeux vidéo et figurines. Le personnage de Rex a généralement été bien reçu par les critiques et est considéré comme l'un des personnages les plus appréciés de la saga.

Univers

Article détaillé : Univers étendu de Star Wars.

L'univers de Star Wars se déroule dans une galaxie qui est le théâtre d'affrontements entre les chevaliers Jedi et les Seigneurs noirs des Sith, personnes sensibles à la Force, un champ énergétique mystérieux leur procurant des pouvoirs psychiques. Les Jedi maîtrisent le côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, pour maintenir la paix dans la galaxie. Les Sith utilisent le côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leurs usages personnels et pour dominer la galaxie[4].

Pour amener la paix, une République galactique a été fondée avec pour capitale la planète Coruscant. Cependant, certains membres de la République pensent que celle-ci est corrompue[5]. Afin de prendre le contrôle de la galaxie, ils se font nommer les Séparatistes et dirigent une armée droïde[5]. Pour contrer les plans de domination des Séparatistes, la République se dote quant à elle d'une armée de soldats clones dirigée par les Jedi[5]. Les deux armées s'affrontent pour la première fois durant la bataille de Géonosis en 22 av. BY[Note 2],[5]. À la suite de cette bataille, la Guerre des clones débute avec pour enjeux la paix ou la prise du pouvoir[5].

Biographie

Avant The Clone Wars

Comme ses frères clones, CC-7567[Note 1], rapidement appelé le capitaine Rex[6], naît sur la planète Kamino[1]. Il est formé au combat et sa croissance est accélérée pour qu'il grandisse deux fois plus vite que la normale[7].

The Clone Wars

Après le début de la Guerre des clones, le capitaine Rex a treize ans, même s'il est physiquement et mentalement âgé de vingt-six ans[8]. Sous le commandement du général Anakin Skywalker et de son padawan Ahsoka Tano, il est envoyé dans la Bordure extérieure où il dirige la compagnie Torrent, membre de la 501e légion[1].

La 501e légion est temporairement dirigée par le général Jedi Pong Krell[9]. Face à l'endurcissement de Krell dans la manière dont il traite les clones et son refus de les considérer en tant qu'êtres humains au lieu de simples unités numérotées, Rex est partagé entre son devoir de suivre les ordres de Krell et sa responsabilité de protéger ses hommes[9]. Malgré un mécontentement croissant dans les rangs et les appels à la dissidence de Fives, un frère clone, Rex ne défie pas ouvertement Krell[9],[10],[11]. Cependant, Rex soutient une mission dirigée par Fives et expressément interdite par Krell, mais qui sauve de nombreuses vies[11]. Après que les ordres de Krell mènent la 501e légion et un autre bataillon à s'attaquer mutuellement sans le savoir, Rex conduit les troupes pour arrêter Krell, qui avoue saboter la République[12]. Plus tard, Rex est également confronté à un complot concernant ses propres troupes[13]. Fives découvre que la puce inhibitrice qui est implantée dans le cerveau de tous les soldats clones peut être utilisé à tout moment pour les retourner contre les Jedi[13]. Il fait part de sa révélation à Rex avant qu'il ne soit tué[13].

Entre The Clone Wars et Rebels

Avant de partir sur Coruscant pour sauver le chancelier Palpatine enlevé par le général Grievous[Note 3],[14], Anakin laisse à Ahsoka une partie du bataillon de clones, incluant le capitaine Rex, afin de continuer le combat sur Mandalore, une planète occupée par le Sith Dark Maul[15]. Le chancelier Palpatine, qui se révèle être le seigneur Sith Dark Sidious, lance l'Ordre 66, une commande dévastatrice qui ordonne aux clones de se retourner contre les Jedi et les abattre[15]. L'Ordre permet à Maul de s'échapper[15]. En conséquence, les clones sous les ordres d'Ahsoka se retournent contre elle, à l'exception de Rex qui avait déjà enlevé sa puce inhibitrice, l'implant cérébral qui contraint chaque clone à se conformer à l'Ordre 66[15],[16]. Ahsoka et Rex parviennent à échapper aux clones mais ils doivent simuler leur mort[15]. Ils mettent alors l'armure de Rex sur un corps d'un clone mort, qui en conséquence à la même apparence physique, et l'entèrent[15]. Estimant qu'il était trop dangereux de rester ensemble, Rex et Ahsoka se séparent[15].

Un an après l'exécution de l'Ordre 66, la plupart des soldats clones ne sont plus en service et sont remplacés par les stormtroopers[17].

Rebels

Article détaillé : Rebels.

Quatorze ans après la fin de la Guerre des clones[18], alors que l'Empire galactique est désormais au pouvoir, Ahsoka Tano trouve une nouvelle cause à travers une jeune Alliance rebelle[19]. Parallèlement, Rex vit en compagnie de deux autres clones, Wolffe et Gregor, rescapés à bord d'un vieux blindé de la guerre[6]. Ahsoka envoie l'équipage du Ghost recruter son vieil ami[20],[6]. Kanan Jarrus ne fait pas confiance à Rex ; pour lui, les clones sont entièrement responsables de la Grande purge Jedi[6],[21]. Après une escarmouche contre l'Empire, il décide de rejoindre l'Alliance rebelle[21],[22]. Lorsqu'il revient à bord du vaisseau rebelle, Rex et Ahsoka se retrouvent avec émotion après tant d'années[20]. Rex souhaite se battre pour une dernière bataille qui pourrait, finalement, lui faire tourner la page sur la Guerre des clones[16].

Lors du final de Star Wars Rebels, on apprend que Rex est bien l'homme barbu sur Endor dans l'équipage au sol de Han Solo[23].

Caractéristiques

Cosplay du capitaine Rex.
La première version de l'armure et du casque du capitaine Rex.

Le capitaine Rex est un être humain physiquement identique aux autres soldats clones[8], dont les gènes ont été modifiés à partir de ceux du chasseur de primes Jango Fett[7]. Ils possèdent tous les mêmes capacités d'endurance et de réflexion, et ne connaissent pas la peur[7]. Cependant, le capitaine Rex se distingue par son crâne rasé[24].

Comme tous les soldats de la 501e légion, il porte un casque et une armure personnalisés par des marques bleues[25]. À partir de la quatrième saison de Star Wars: The Clone Wars, Rex inscrit le nombre de personnes qu'il a tué sur son casque[26] ; le réalisateur Dave Filoni dit à ce sujet que le capitaine Rex « devient une sorte de légende »[Note 4] en étant « un survivant à long terme de la Guerre des clones »[Note 5],[26]. La conception de ce nouveau casque repose sur des éléments provenant du même style de casques que portaient les clones dans les épisodes II et III de la prélogie sortie au cinéma[27],[28]. Rex garde la même visière en forme de « T »[27],[28]. Dave Filoni a développé une trame de fond autour de son apparence qui reste presque inchangé, en expliquant que Rex garde de son unicité en « essayant de porter la même armure »[Note 6],[29]. Il ajoute que ce casque, qui est un « fatras de vieux matériel et de nouveau matériel »[Note 7], montre d'une certaine manière la méfiance de Rex à l'égard de la qualité de la nouvelle armure, mais aussi sa conviction selon laquelle « le savoir-faire est légèrement meilleur avec des trucs classiques »[Note 8],[26]. Dans la série Star Wars Rebels, qui se déroule quatorze ans après la fin de la Guerre des clones, Rex continue de porter la dernière version de l'armure[30]. Il est plus trapu et son visage est recouvert d'une épaisse barbe blanche[31].

Capable de s'adapter rapidement à toute situation[24] et toujours agressif au combat, le capitaine Rex reste un officier proche de ses hommes[3],[8]. Ses décisions sont rationnels, même s'il peut paraître rude et sévère[3],[8]. Il exprime toujours son opinion, même au Jedi le plus gradé[3]. Ce franc-parler en fait un soldat respecté et écouté, aussi bien par ses semblables que par les Jedi[24]. Le capitaine Rex est aussi doué avec deux pistolets blaster DC-17[24],[25], ou un fusil blaster[3], qu'à mains nues[24]. Pour se déplacer, il peut lui arriver d'utiliser son jet pack[3], une canonnière d'assaut[3], un RT-TT[25] ou un BARC speeder[25].

Interprétation

Depuis 2008[32], l'acteur américain Dee Bradley Baker prête sa voix à tous les soldats clones dans la version originale, y compris le capitaine Rex[33]. Pour différencier les personnages, il examine les traits de personnalité de chaque clone, choisit un ou deux adjectifs pour les qualifier individuellement, et enregistre séparément les dialogues de chaque personnage[33]. Pour faciliter l'enregistrement, Baker et le réalisateur Dave Filoni ont développé un « triangle du clone »[Note 9] qui classe les personnages selon leur personnalité[29],[34]. Le capitaine Rex, caractérisé par le type de personnalité centrale à laquelle les autres clones aspirent, a été placé au centre. Les autres clones, dont certains traits dépassent ceux que possèdent Rex, ont été placés sur les segments du triangle[29],[34].

Création du personnage

Développement

Lors du développement initial du film Star Wars: The Clone Wars, Alpha-17, qui apparaît dans la série de bandes dessinées Star Wars: Republic, a été choisi pour être le soldat clone principal dans l'intrigue[35]. Cependant, étant donné qu'Anakin Skywalker, Ahsoka Tano et Artoo (R2, en anglais) étaient également des personnages principaux, George Lucas, le créateur de Star Wars, trouvait que le nom de « Alpha-17 » créait trop d'assonance avec les autres personnages[35]. Il décida donc de créer un nouveau personnage qu'il nomma le capitaine Rex[35]. Auparavant, le capitaine Rex était seulement le droïde pilote de type RX-24 de Star Tours, la nouvelle recrue toujours susceptible de se tromper[36],[37],[38], qui a remplacé le concept initial de l'attraction qui prévoyait un vétéran imprévisible de la Guerre des clones qui aurait eu le goût du risque[39].

Écriture

Dave Filoni décida de faire réapparaître le capitaine Rex dans la deuxième saison de Star Wars Rebels[40]. Le superviseur de la réalisation avait prévu ce retour depuis longtemps, attendant le bon moment pour l'introduire dans l'intrigue de cette série[40]. Le producteur éxécutif, Simon Kinberg, a réagi en disant que l'idée était « folle »[Note 10], qu'il « n'avait jamais vu quelque chose [comme ça] »[Note 11] auparavant[40]. Il a déclaré avoir ressenti beaucoup d'énergie qui sortait de ce rebondissement[40]. Dee Bradley Baker ajoute que le retour de Rex était innatendu[6].

Adaptations

Livres, romans et bandes dessinées

Le capitaine Rex apparaît dans de nombreux livres, romans et bandes dessinées tirés de la série d'animation Star Wars: The Clone Wars et sortis avant son annulation le [41] : Slaves of the Republic (2009)[42], Day One (2010)[43], Terror on the Twilight (2010)[44], A Small Srappy War! (2012)[45] et Speaking Silently (2013)[46]. Contrairement à la série, ces produits dérivés ne sont plus canoniques dans l'univers Star Wars[47]. Seuls les produits sortis depuis 2014 sont eux considérés comme canon[48].

Le capitaine Rex apparaît dans de nombreux guides dédiés à The Clone Wars, Rebels ou à la saga entière[49]. Il est aussi présent dans un comic strip intitulé Ocean Rescue et publié dans le douzième numéro britannique du Star Wars Rebels Magazine en décembre 2015[50]. Rex apparaît également dans le roman intitulé Ahsoka et écrit par E. K. Johnston, paru le aux États-Unis[51]. Il relate les événements du capitaine Rex et d'Ahsoka Tano depuis son départ de l'Ordre Jedi dans The Clone Wars jusqu'à leurs premières apparitions dans Rebels[51],[52].

Jeux vidéo

Dès le , le capitaine Rex est un personnage jouable dans Star Wars: The Clone Wars - L'Alliance Jedi, un jeu vidéo d'action développé par LucasArts et basé sur le film et la série Star Wars: The Clone Wars[53],[54],[55]. Un an plus tard, il est présent dans un nouveau jeu d'action, Star Wars: The Clone Wars - Les Héros de la République, développé par Krome Studios, qui se déroule durant la première saison de la série[56]. De 2010 à 2014, Rex est dans Star Wars: Clone Wars Adventures, un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur développé par Sony Online Entertainment[57],[58].

En 2011, il fait quelques apparitions dans le jeu d'action-aventure Lego Star Wars 3: The Clone Wars développé par Traveller's Tales[59]. Le personnage du capitaine Rex retourne en 2016 dans l'univers de Lego grâce à un contenu téléchargeable dédié à la série Star Wars Rebels pour le jeu Lego Star Wars : Le Réveil de la Force[60]. L'année suivante, il rejoint un jeu vidéo de rôle sur mobile, Star Wars : Les Héros de la galaxie, dans sa version de The Clone Wars[61].

Figurines

En 2002, Hasbro produit la toute première figurine du capitaine Rex dans la collection sur l'attraction Star Tours[62]. En 2008, Hasbro crée une deuxième figurine dans le cadre de la ligne de jouets de la série Star Wars: The Clone Wars[63],[64]. La ligne de jouets consacrée à la série se termine en 2013[65]. En 2009, Rex rejoint une nouvelle ligne de jouets, également par Hasbro, nommée Star Wars Transformers[66]. La ligne mêle l'univers de Star Wars et de Transformers, où le capitaine Rex peut se transformer en RT-TT à la façon des Transformers[66].

Depuis 2016, Hasbro produit à nouveau des figurines centrées sur Rex d'après la série Star Wars Rebels[63],[67]. Plusieurs figurines du capitaine Rex ont également été créées par Lego pour la collection Lego Star Wars depuis 2008[68],[69]. Parallèlement, la société Funko produit deux figurines bobblehead sur Rex. La première, d'après The Clone Wars, sort en 2008 dans la collection Wacky Wobbler[70], tandis que la deuxième, d'après Rebels, sort en 2017 dans la collection Pop![71].

Merchandising

Article connexe : Merchandising.

Le capitaine Rex est choisi par Pilot Studio pour être, en 2010, le personnage mis en avant sur le packaging des produits dérivés de Star Wars[72]. Anakin Skywalker est initialement sélectionné, mais après plusieurs discussions, le choix s'est porté sur Rex, « un personnage fort et courageux qui est clairement l'un des héros de The Clone Wars »[Note 12],[73]. Pilot Studio était jusqu'alors réticent à utiliser Rex, car son casque ne permettait pas à l'utilisateur d'avoir un contact visuel avec le personnage, un élément important dans le concept initial d'emballage du produit[73].

Réception

Bien que les fans plus âgés étaient impatients du retour du Grand Moff Tarkin et de Chewbacca, Dave Filoni note que les fans les plus jeunes semblent préférer des personnages tels que le capitaine Rex[74]. Dee Bradley Baker est surpris que Rex a été bien reçu par le public, malgré le fait que les soldats clones ne soient pas assez différentiés dans les films[75].

The Star Wars Report lui donne la première place du top 10 des clones les plus cools de la série[76]. Le site IGN classe le capitaine Rex comme le trente-sixième meilleur personnage de l'univers Star Wars, où il a été décrit comme ayant un « nom stupide »[Note 13] mais « qui déchire »[Note 14],[77]. Le personnage sait montrer sa capacité à évoluer et à s'adapter, notamment quand il a rencontré un soldat clone déserteur et qu'il est passé, à son égard, du mépris à la sympathie[77]. Le même site estime que les retrouvailles entre Rex et Ahsoka dans Rebels fut un moment émouvant et, émotionnellement parlant, le point culminant de l'épisode Les Reliques de l'Ancienne République[78]. Il a noté également que la réapparition de Rex et la confiance totale qu'Ahsoka a en lui soulève de nombreuses interrogations sur la vie de Rex entre The Clone Wars et Rebels[78].

Dee Bradley Baker, qui prête sa voix au personnage, est nominé en 2012 aux Annie Awards dans la catégorie de la meilleure performance vocale masculine dans une série télévisée[79],[80].

Théorie de fans autour du personnage

Plusieurs théories de fans avancent que le lieutenant Nik Sant, le vieux soldat rebelle qui participe à l'assaut du bunker de la lune d'Endor mené par Han Solo, serait, en réalité, le capitaine Rex[81]. Ce serait techniquement possible puisque Le Retour du Jedi se déroule entre sept et neuf ans après Rebels[81]. Le réalisateur Dave Filoni pense que Rex est cet homme : « Je le pense vraiment. Sinon pourquoi y a-t-il un vieil homme barbu sur Endor ? Cela n'a aucun sens »[Note 15],[81]. Cependant, l'avis de Filoni ne prouve en rien que cette théorie est vraie, bien que ce show runner ait la liberté de changer ou non le canon de Star Wars[81]. Finalement, lors de l'épisode final de Star Wars Rebels, le capitaine Rex est bien identifié comme étant l'homme barbu qui participe à l'assaut sur Endor[82].

Notes et références

Notes

  1. a et b En août 2011, d'après sa fiche dans la banque de données officielle Star Wars, le capitaine Rex porte le matricule CC-7567[3]. Rex n'est désigné par le matricule CT-7567 que dans les épisodes L'Obscurité sur Umbara et Le Général. Ce nouveau matricule est donné dans une version postérieure de la banque de données[1].
  2. Le point de référence (point zéro de la chronologie Star Wars) est la bataille de Yavin dans l'épisode IV de la saga.
  3. Ce moment précède les événements de La Revanche des Sith.
  4. (en) « Is becoming something of a little legend »
  5. (en) « A long term survivor of the Clone Wars »
  6. (en) « Trying to wear the same armor »
  7. (en) « Hodgepodge of old gear and new gear »
  8. (en) « [With] classic stuff, the craftsmanship is a little better »
  9. (en) « Clone triangle »
  10. (en) « That was insane »
  11. (en) « I've never seen anything [like that] »
  12. (en) « A strong, courageous character who is clearly one of the heroes of The Clone Wars »
  13. (en) « Silly name »
  14. (en) « Bad ass »
  15. (en) « I really do think that Rex is that guy on Endor. I really do. Why else is there a bearded old guy on Endor […]? It makes no sense. »

Références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Clone Captain Rex », sur StarWars.com (consulté le 30 décembre 2016).
  2. a et b « Star Wars: The Clone Wars », sur Planète Jeunesse (consulté le 30 décembre 2016).
  3. a, b, c, d, e, f et g (en) « Rex, Clone Captain », sur StarWars.com, Lucasfilm, (consulté le 30 décembre 2016)
  4. Patrice Girod, « L'Histoire : Toutes les grandes étapes du film », Lucasfilm Magazine : Le Guide officiel du film La Menace fantôme, no hors série no 1,‎ .
  5. a, b, c, d et e Daniel Wallace, Star Wars : Les secrets de la galaxie - Batailles : Qui régnera sur la galaxie ?, Nathan, (ISBN 978-2-0925-4885-1).
  6. a, b, c, d et e (en) Dave Filoni (réalisateur) et Dee Bradley Baker (voix du capitaine Rex dans la version originale), « Return of the Clones » [vidéo], sur YouTube, Lucasfilm, (consulté le 31 décembre 2016).
  7. a, b et c Patrice Girod, « Casting : Les personnages », Lucasfilm Magazine : Le Guide officiel du film L'Attaque des clones, no 2, hors série,‎ .
  8. a, b, c et d « Capitaine Rex », sur Planète Star Wars (consulté le 30 décembre 2016).
  9. a, b et c (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "Darkness on Umbara" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  10. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "The General" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  11. a et b (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "Plan of Dissent" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  12. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "Carnage of Krell" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  13. a, b et c (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "Orders" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  14. (en) « SWCE 2016: Ahsoka's Untold Tales Panel Liveblog », sur Starwars.com, (consulté le 3 décembre 2016).
  15. a, b, c, d, e, f et g (en) Stephen M. Colbert, « Star Wars: 15 Secrets Revealed In The New Ahsoka Novel », sur Screenrant.com, (consulté le 3 décembre 2016).
  16. a et b (en) Daniel S. Levine, « ‘Star Wars Rebels’ Season 3 Episode 6 ‘The Last Battle’: Recap & Spoilers », sur Heavy, (consulté le 31 décembre 2016).
  17. (en) Brian Cameron, « Book Review: Ahsoka By E. K. Johnston », sur Jedinews.co.uk, (consulté le 3 décembre 2016).
  18. (en) Matt Fowler, « Everything You Need to Know About Star Wars Rebels », sur IGN, (consulté le 2 septembre 2016).
  19. « Deux anciens acteurs de The Clone Wars impliqués dans Rebels », sur Starwars-universe.com, (consulté le 8 mars 2015).
  20. a et b (en) « Ranking Rebels: 10 Highlights from Relics of the Old Republic », sur Starwars.com, (consulté le 2 septembre 2016).
  21. a et b (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "The Lost Commanders" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  22. (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - "Relics of the Old Republic" Review », sur IGN, (consulté le 31 décembre 2016).
  23. https://screenrant.com/star-wars-rebels-rex-return-jedi-confirmed/
  24. a, b, c, d et e « Rex », sur Star Wars Universe (consulté le 30 décembre 2016).
  25. a, b, c et d (en) « Clone Captain Rex », sur StarWars.com, Lucasfilm (consulté le 30 décembre 2016).
  26. a, b et c (en) Eric Goldman, « Star Wars: The Clone Wars - What's to Come in Season 4 », sur IGN, (consulté le 30 décembre 2016).
  27. a et b (en) « Darkness sur Umbara Trivia Gallery », sur StarWars.com, Lucasfilm (consulté le 30 décembre 2016).
  28. a et b (en) « Darkness sur Umbara Concept Art Gallery », sur StarWars.com, Lucasfilm (consulté le 30 décembre 2016).
  29. a, b et c (en) Dave Filoni (réalisateur), Keith Kellogg (superviseur de l'animation), Kilian Plunkett (scénariste) et Jason Tucker (chef monteur), « Star Wars The Clone Wars Season 4: Darkened World of Umbara » [vidéo], sur YouTube, Lucasfilm, (consulté le 30 décembre 2016).
  30. (en) « The Lost Commanders Concept Art Gallery », sur StarWars.com, Lucasfilm (consulté le 30 décembre 2016).
  31. (en) Aaron Edwards, « How Rex’s Return Will Change Star Wars Rebels », sur Overmental, (consulté le 1er janvier 2017).
  32. (en) Benjamin Hart, « Dee Bradley Baker Joins 'Star Wars Rebels' Cast », sur The Star Wars Underworld, (consulté le 30 décembre 2016).
  33. a et b (en) « The voice of "Rookies" », sur StarWars.com, Lucasfilm, (consulté le 30 décembre 2016).
  34. a et b (en) Joel Aron (superviseur des effets spéciaux), David W. Collins (designer sonore) et Dave Filoni (réalisateur), « Star Wars Celebration VI: Star Wars: The Clone Wars Season 5 » [vidéo], sur YouTube, (consulté le 30 décembre 2016).
  35. a, b et c Parisi et Scheppke 2009, p. 106.
  36. (en) Jeffrey Epstein, « Star Tours with Paul Reubens », sur D23, The Walt Disney Company, (consulté le 31 décembre 2016).
  37. (en) Lisa Granshaw, « Thank the Maker! The 59 best droids in the Star Wars universe, ranked », sur Blastr, Syfy, (consulté le 31 décembre 2016).
  38. (en) Jay West, « 'Star Tours' flashback: The rapping C-3PO of 1987 », sur Los Angeles Times, (consulté le 31 décembre 2016).
  39. (en) Bruce Gordon, David Mumford et Chris Tietz, « Star Wars: The Disneyland Journey, Part 1 », Starlog , no 118,‎ , p. 49 (lire en ligne).
  40. a, b, c et d (en) Dave Filoni (réalisateur) et Simon Kinberg (producteur exécutif), « Simon Kinberg and Dave Filoni Interview with StarWars.com » [vidéo], sur YouTube, Lucasfilm, (consulté le 31 décembre 2016).
  41. (en) « A New Direction for Lucasfilm Animation », sur Starwars.com, (consulté le 20 novembre 2016).
  42. (en) « Slaves of the Republic », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  43. (en) « The Clone Wars: Day One », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  44. (en) « Terror on the Twilight », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  45. (en) « A Small Srappy War! », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  46. (en) « Speaking Silently », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  47. (en) « SDCC 2014: Star Wars: A New Dawn Panel – Liveblog », sur Starwars.com, (consulté le 20 novembre 2016).
  48. (en) « The Legendary Star Wars Expanded Universe Turns a New Page », sur Starwars.com, (consulté le 20 novembre 2016).
  49. « Guides et Beaux Livres », sur Starwars-universe.com (consulté le 1er janvier 2017).
  50. (en) « Star Wars Rebels : Ocean Rescue », sur Swbooks.net (consulté le 1er janvier 2017).
  51. a et b (en) Amy Ratcliffe, « New Star Wars Novel Featuring Ahsoka Tano Announced (Exclusive) », sur Nerdist.com, (consulté le 1er janvier 2017).
  52. (en) Stephen M. Colbert, « Star Wars: 15 Secrets Revealed In The New Ahsoka Novel », sur Screen Rant, (consulté le 1er janvier 2017).
  53. (en) « Captain Rex Games », sur Giant Bomb (consulté le 31 décembre 2016).
  54. (en) « Star Wars: The Clone Wars - Jedi Alliance », sur Giant Bomb (consulté le 31 décembre 2016).
  55. (en) Matt Casamassina, « Star Wars The Clone Wars: Jedi Alliance Review », sur IGN, (consulté le 24 novembre 2016).
  56. (en) « Star Wars The Clone Wars: Republic Heroes Game Q&A :: Jedi VS Clones », sur Kidzworld.com, (consulté le 24 novembre 2016).
  57. (en) Dan Whitehead, « Star Wars: Clone Wars Adventures Review », sur Eurogamer, (consulté le 24 novembre 2016).
  58. « La fin de Clone Wars Adventures », sur Starwars-universe.com, (consulté le 24 novembre 2016).
  59. (en) « LEGO Star Wars III: The Clone Wars Review », sur Gamingunion.net, (consulté le 24 novembre 2016).
  60. Laurent Pradal, « Lego Star Wars 7 : Les DLC Star Wars Rebels et The Clone Wars disponibles », sur Melty, (consulté le 24 novembre 2016).
  61. (en) Nick Tylwalk, « Star Wars: Galaxy of Heroes Ships Guide », sur Lifewire , (consulté le 22 février 2018).
  62. (en) Mark Bellomo, Picker's Pocket Guide - Star Wars Toys : How to Pick Antiques Like A Pro, Krause Publications, , 208 p. (ISBN 978-1-4402-4582-4, lire en ligne), p. 113.
  63. a et b (en) « Captain Rex action figures », sur Jedibusiness.com (consulté le 31 décembre 2016).
  64. (en) Justin Moen, Toys & Prices 2010, Krause Publications, , 808 p. (ISBN 978-1-4402-0362-6, lire en ligne), p. 525.
  65. (en) « The Clone Wars Collection, Clone Wars Action Figures, Clone Wars Toys », sur Jedibusiness.com (consulté le 25 novembre 2016).
  66. a et b (en) « Captain Rex (AT-TE) », sur Transformers Toys (consulté le 7 juin 2015).
  67. (en) Anthony Scott, « Star Wars Rebels Desert Mission Captain Rex Review », sur Toyhypeusa.com, (consulté le 31 octobre 2015).
  68. (en) « Captain Rex », sur Brickset.com (consulté le 31 décembre 2016).
  69. (en) Ed Maciorowski et Jeff Maciorowski, The Collectible LEGO Minifigure, F+W Media, , 178 p. (ISBN 978-1-4402-4699-9, lire en ligne), p. 158.
  70. « Captain Rex (The Clone Wars) - Collection », sur Starwars-universe.com (consulté le 31 décembre 2016).
  71. (en) « Funko Smuggler's Bounty Rebels Box Review & Photos! », sur Star Wars Toy News, (consulté le 27 septembre 2017).
  72. (en) « A Saga of Work », sur Pilot Studio (consulté le 31 décembre 2016).
  73. a et b (en) « 2010 Star Wars Packaging Revealed », sur StarWars.com, Lucasfilm, (consulté le 31 décembre 2016).
  74. (en) Brian Truitt, « Chewbacca highlights an epic end to third season of ‘Star Wars: The Clone Wars’ », sur USA Weekend, (consulté le 30 décembre 2016).
  75. (en) Erik Amaya, « Dee Bradley Baker and Ashley Eckstein On Returning To Star Wars Rebels », sur Bleeding Cool, (consulté le 30 décembre 2016).
  76. (en) Aaron Goins, « Top Ten Coolest Clones in The Clone Wars », sur The Star Wars Report, (consulté le 30 décembre 2016).
  77. a et b (en) « Captain Rex - #36 Star Wars Character », sur IGN (consulté le 30 décembre 2016).
  78. a et b (en) Eric Goldman, « Star Wars Rebels: "Relics Of The Old Republic" Review », sur IGN, (consulté le 30 décembre 2016).
  79. (en) « TCW Gets Five Annie Award Nominations », sur TheForce.net, (consulté le 31 décembre 2016).
  80. (en) « Will Star Wars: The Clone Wars Ever Receive Critical Acclaim? », sur The Star Wars Report, (consulté le 31 décembre 2016).
  81. a, b, c et d (en) Peter Sciretta, « A ‘Star Wars’ Animated Character Might’ve Appeared in a Live-Action Star Wars Movie? », sur Slash Film, (consulté le 31 décembre 2016).
  82. (en) Sarah Moran, « Star Wars Rebels Hints At Popular Rex Fan Theory », sur Screen Rant, (consulté le 30 avril 2018).

Voir aussi

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Frank Parisi et Gary Scheppke, The Art of Star Wars: The Clone Wars, Chronicle Books, (ISBN 978-0-8118-6889-1), p. 106 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes

Liens externes

  • (en) « Capitaine Rex », sur StarWars.com