Rh么ne

Rh么ne

Rh么ne
Illustration
Le Rh么ne passant sous le pont Saint-B茅n茅zetAvignon.
Carte.
Bassin versant du Rh么ne
Carte interactive (OSM).
Caract茅ristiques
Longueur 812聽km (544,9 km en France et 267,1 en Suisse)
Bassin 95聽590聽km2 [1]
Bassin collecteur bassin du Rh么ne
D茅bit moyen 1聽690聽m3/s (Beaucaire) moyenne 1920-2011[1].
Nombre de Strahler 10[2]
Cours
Source Gletsch, glacier du Rh么ne
路 Localisation canton du Valais, Suisse, massif des Alpes.
路 Altitude 2聽209聽m
路 Coordonn茅es 46掳聽34鈥猜45鈥陈燦, 8掳聽23鈥猜00鈥陈燛
Embouchure golfe du Lion - mer M茅diterran茅e
路 Localisation Arles / Port-Saint-Louis-du-Rh么ne / Saintes-Maries-de-la-Mer[r茅f.聽n茅cessaire] (Bouches-du-Rh么ne), France
路 Altitude 0聽m
路 Coordonn茅es 43掳聽19鈥猜54鈥陈燦, 4掳聽50鈥猜55鈥陈燛
G茅ographie
Principaux affluents
路 Rive gauche Arve, Is猫re, Dr么me, Ouv猫ze, Durance
路 Rive droite Ain, Sa么ne, Ard猫che, C猫ze, Gardon
Pays travers茅s Drapeau de la Suisse Suisse, Drapeau de la France France
Cantons Valais, Vaud, Gen猫ve
R茅gions Auvergne-Rh么ne-Alpes, Provence-Alpes-C么te d'Azur, Occitanie
Principales localit茅s Sierre, Sion, Martigny, Monthey, Montreux, Thonon-les-Bains, Lausanne, Nyon, Gen猫ve, Valserh么ne, Lyon, Vienne, Valence, Mont茅limar, Orange, Avignon, Beaucaire, Tarascon, Arles

Sources聽: SANDRE聽: 芦聽V---0000聽禄, G茅oportail, Banque Hydro

Le Rh么ne (prononc茅 [on] en fran莽ais standard ou [.n] dans le Midi de la France) est un fleuve d'Europe, long de 812 kilom猫tres (un tiers en Suisse et deux tiers en France).

Il prend sa source dans le glacier du Rh么ne, en Suisse, 脿 une altitude de 2聽209聽m, 脿 l'extr茅mit茅 orientale du Valais, dans le massif des Alpes uranaises. Il parcourt 290聽km en Suisse, se jetant dans le L茅man pour en sortir 脿 Gen猫ve. Il entre ensuite en France, o霉 il parcourt 522聽km[3], selon l'Encyclop茅die Larousse, ou 545聽km, selon le SANDRE[4], prenant son virage vers le sud 脿 Lyon. Il termine son cours dans le delta de Camargue pour se jeter dans la mer M茅diterran茅e. Port-Saint-Louis-du-Rh么ne est la derni猫re ville travers茅e par le Rh么ne.

En termes de d茅bit, de tous les fleuves s'茅coulant en M茅diterran茅e, le Rh么ne est deuxi猫me apr猫s le Nil, si l'on ne tient pas compte de la mer Noire, o霉 se jettent en particulier le Danube et le Don. Finissant son cours dans une mer sans mar茅e, le fleuve a form茅 un delta avec des bras qui se sont d茅plac茅s globalement d'ouest en est au cours de la p茅riode historique. D茅sormais endigu茅, son delta est fig茅, hormis lors de crues exceptionnelles comme en 1993, 1994 et 2003.

Il est parfois identifi茅 脿 l'脡ridan, qui est le nom d'un dieu fleuve de la mythologie grecque, fils d'Oc茅an et de Th茅tys.

Hydronymie

Le nom du fleuve est attest茅 sous les formes Rhodanus en 62 avant J.C. [Jules C茅sar, De bello gallico, Liv I, c. 6], Rodanus fluvius en 869, Rodonus en 915, Rodeno volvente en 941, Aqua Rodani en 1265, Rozer au XIIIe聽si猫cle, Aqua Rodagni en 1460, La rivi猫re de Rosne en 1492, Aqua Rodanni en 1493[5].

Selon la l茅gende, le nom de ce fleuve remonte 脿 la venue de Grecs en provenance de Rhodes, en effet, ils vinrent faire du commerce avec la bourgade Ligure situ茅e sur le haut de la colline de l'Hauture, Thelin茅e (plus tard Arles) situ茅e juste au-dessus d'un fleuve important qui se dirigeait vers la M茅diterran茅e toute proche. Ces grecs de Rhodes lui donn猫rent le nom de leur ville, Rhodes d'o霉 par la suite le couloir rhodanien et plus tard les Romains le nomm猫rent Rhodanus. Pline l'Ancien, dans son Histoire naturelle, estimait que le Rh么ne tire bien son nom de Rhoda ou Rhodanusia, colonie de Rhodiens b芒tie jadis 脿 l鈥檜ne de ses embouchures, aux environs d'Aigues-Mortes.

En r茅alit茅, le nom est pr茅-celtique ou plus probablement celtique, m锚me si les plus anciennes attestations du noms se trouvent chez les auteurs grecs ou romains.

Albert Dauzat propose un radical indo-europ茅en *rod-, alternance de *red- 芦聽couler聽禄 [6],[7] suivi par un suffixe atone pr茅-latin -菐nus. Mais il n'exclut pas un pr茅fixe intensif ro- et le radical celtique ou pr茅-celtique dan-[6]. Cette hypoth猫se est corrobor茅e par Pierre-Yves Lambert qui signale le m锚me 茅l茅ment danu- dans le nom celtique du Danube (Danuuios) et le rapproche de l'irlandais d谩nae 芦聽audacieux, hardi, violent聽禄[8]. Une racine indo-europ茅enne *d膩nu- 芦聽fleuve聽禄 se retrouverait dans le nom du Don, de *d膩- 芦聽couler聽禄[7].

Dans les autres langues qu'on rencontre le long de son cours, le Rh么ne est appel茅聽:

  • D盲r Rottu en walser. En allemand, la forme die Rhone est usit茅e, sauf en Haut-Valais o霉 on utilise der Rotten sous l'influence du walser聽;
  • (Lo) R么no [鈥(l).ro.n] en arpitan. Les noms des rivi猫res n'ont normalement pas d'article, mais l'utilisation d'un article est aujourd'hui commune pour certains grands fleuves sous l'influence du fran莽ais聽;
  • (Lo) R貌se [鈥(lu).r.ze] en occitan proven莽al. Les noms des rivi猫res n'ont normalement pas d'article, mais l'utilisation d'un article est aujourd'hui commune pour certains grands fleuves sous l'influence du fran莽ais.

Le Rh么ne a donn茅 son nom聽:

G茅ographie

Subdivisions territoriales travers茅es de l'amont vers l'aval

En Suisse

Communes travers茅es ou long茅es par canton聽:

En France

Communes travers茅es ou long茅es par d茅partement聽:

R茅gion Auvergne-Rh么ne-Alpes
R茅gion Occitanie
R茅gion Provence-Alpes-C么te d'Azur

Bassin versant

Carte des lignes de partage des eaux des principaux fleuves europ茅ens.
Confluence du Rh么ne et de la Sa么ne 脿 Lyon.

Le bassin versant du Rh么ne est situ茅 sur deux pays聽: la Suisse et la France. Il mesure en tout 97聽800聽km2, dont 90聽000聽km2 en France, soit environ 17聽% de la superficie de la France m茅tropolitaine, et 7聽800聽km2 en Suisse, soit 18,89聽% de la superficie de la Suisse.

Les tripoints hydrographiques aux extr茅mit茅s des lignes de partage des eaux s茅parant le bassin versant du Rh么ne de ses principaux voisins sont聽:

En Suisse, le bassin versant du Rh么ne n'est pas contigu. En effet, il est constitu茅 de deux zones distinctes l'une de l'autre. Le cours principal du Rh么ne ainsi que ses affluents directs coulent dans le sud-ouest du pays avant de rejoindre le L茅man, n茅anmoins une partie du bassin versant du Doubs arrose les cantons de Neuch芒tel et du Jura dans le nord-ouest de la Suisse. Le Doubs rejoint la Sa么ne en Bourgogne qui elle-m锚me rejoint le Rh么ne 脿 Lyon. Ainsi les eaux du bassin versant du Rh么ne se rejoignent tr猫s en aval de la sortie du territoire suisse. De m锚me, l'Arve dont le cours et le bassin sont tr猫s majoritairement situ茅s en France, rejoint le Rh么ne dans le canton de Gen猫ve.

En France, d'autres bassins versants plus petits voisinent celui du Rh么ne, ceux de l'Argens et du Var sur sa rive gauche ou l'H茅rault sur sa rive droite.

Cours

En second plan le glacier du Rh么ne, au premier plan le Rh么ne coulant le long des voies ferr茅es 脿 Gletsch.

Le Rh么ne na卯t des eaux de fonte du glacier du Rh么ne, 脿 l'extr茅mit茅 orientale du canton du Valais en Suisse, il porte alors le nom de Rotten jusqu'脿 Sierre. Le glacier du Rh么ne est situ茅 脿 la jonction de deux importants massifs des Alpes聽: les Alpes uranaises et les Alpes valaisannes. Autour du glacier se trouvent quelques sommets de plus de 3聽000聽m猫tres聽: le Dammastock (3聽631聽m), le Galenstock (3聽586聽m) ou le Tieralplistock (3聽382聽m). En 2007, la langue glaciaire se terminait 脿 une altitude de 2聽250聽m猫tres non loin de la route d'acc猫s au col de la Furka. De l脿, le Rh么ne coule vers le sud-ouest en passant par Gletsch puis coule dans la vall茅e de Conches. Dans cette vall茅e il re莽oit diff茅rents torrents de montagne tels, sur sa rive gauche, l'Agene, le Milibach et la Minna et, sur sa rive droite, la Minstigerbach et la Wysswasser. Son parcours est d'environ 35 kilom猫tres jusqu'脿 Brigue.

Peu avant d'atteindre Brigue, il re莽oit les eaux de la Massa en provenance du glacier d'Aletsch (plus grand glacier des Alpes). La vall茅e qu'il emprunte porte d猫s lors son nom, la vall茅e du Rh么ne. Cette vall茅e coule tout d'abord en direction de l'ouest sur une trentaine de kilom猫tres jusqu'脿 Lo猫che, puis vers le sud-ouest sur une cinquantaine de kilom猫tres jusqu'脿 Martigny. C'est une vall茅e int茅rieure des Alpes, elle est parall猫le 脿 la ligne de cr锚te des Alpes bernoises au nord et des Alpes valaisannes au sud. De ces deux massifs coulent de nombreux torrents de montagne.

La vall茅e du Rh么ne dans le Chablais et l'embouchure du fleuve dans le L茅man.

Martigny, o霉 il re莽oit les eaux de la Dranse sur sa rive gauche, le cours du Rh么ne fait un fort virage en direction du nord. En direction du L茅man, il passe 脿 Saint-Maurice dans un verrou glaciaire qui a longtemps donn茅 脿 la vall茅e du Rh么ne une importance strat茅gique pour le contr么le des cols alpestres. Le Rh么ne marque ensuite la fronti猫re entre les cantons du Valais (rive gauche) et de Vaud (rive droite), s茅parant le Chablais valaisan et le Chablais vaudois. Il se jette dans le L茅man 脿 l'est du lac 脿 proximit茅 du Bouveret et de la r茅serve naturelle des Grangettes.

Sur une partie de son 茅tendue le L茅man marque la fronti猫re entre la France et la Suisse. Sur sa rive gauche le L茅man re莽oit la Morge. Cette rivi猫re marque la fronti猫re entre la Suisse (Valais) et la France (Haute-Savoie). Elle p茅n猫tre dans le L茅man 脿 Saint-Gingolph, village situ茅 de part et d'autre de la fronti猫re. Toujours sur sa rive gauche, il re莽oit les eaux de la Dranse entre Thonon-les-Bains et 脡vian-les-Bains. Sur sa rive droite le lac re莽oit la Venoge et la Morges. Les termes de Haut-Lac (r茅gion de la Riviera vaudoise, du Chablais suisse et Lavaux), Grand-Lac (Lausanne, 脡vian) et Petit-Lac (entre Yvoire et Gen猫ve) sont utilis茅s, m锚me si le lac ne constitue qu'une seule entit茅.

L'茅missaire du L茅man se trouve 脿 l'ouest du lac 脿 Gen猫ve, o霉 le niveau du lac est maintenu par le barrage du Seujet. 脌 Gen猫ve, il re莽oit les eaux de l'Arve en provenance du massif du Mont-Blanc. L'Arve, dont la temp茅rature de l'eau ne d茅passe pas 14聽掳C[9], fait chuter la temp茅rature du Rh么ne, dans le secteur de La Jonction, et en aval, d'environ 8聽掳C, car l'eau du L茅man en surface, a une temp茅rature d'environ 20聽掳C, en 茅t茅. Cette diff茅rence de temp茅ratures peut s'av茅rer dangereuse pour les baigneurs, s'ils nagent en amont et en aval de la Jonction, car ils risquent l'hypothermie et une r茅duction de la force musculaire, voire la noyade[10]. Plusieurs personnes se noient chaque ann茅e[11], avec une surrepr茅sentation des hommes jeunes et des 茅trangers parmi les victimes[12]. La m茅connaissance des lieux est impliqu茅e[13]. Une autre explication incrimine la pr茅carit茅[14].

Apr猫s avoir quitt茅 la Suisse, le fleuve p茅n猫tre dans le sud du massif du Jura par le d茅fil茅 de l'脡cluse. Le cours du Rh么ne devient alors tr猫s encaiss茅, et le fleuve disparaissait m锚me sous les calcaires urgoniens en amont de Bellegarde (pertes du Rh么ne) et de la confluence de la Valserine, affluent de rive droite. Le canyon du Rh么ne et les pertes sont aujourd鈥檋ui noy茅s sous le lac de retenue du barrage de G茅nissiat. 脌 Bellegarde, le fleuve oblique en direction du sud, re莽oit les eaux du Fier en rive gauche, longe la plaine autrefois mar茅cageuse de Chautagne et passe 脿 proximit茅 du lac du Bourget auquel il est reli茅 par le canal de Savi猫res. Il poursuit son cours en direction de l'ouest, quitte le Jura apr猫s les rapides de Sault Br茅naz, re莽oit les eaux de la rivi猫re d鈥橝in en rive droite. Il longe le plateau de la Dombes et atteint Lyon o霉 il re莽oit la Sa么ne, son plus long affluent. Le syst猫me le plus long du bassin du Rh么ne n'est d'ailleurs pas le fleuve 茅ponyme, mais le Doubs, qui mesure environ 950 kilom猫tres depuis sa source jusqu'脿 la M茅diterran茅e (453 kilom猫tres de la source 脿 la Sa么ne, 167 kilom猫tres de Verdun-sur-le-Doubs 脿 Lyon, et 330 kilom猫tres de Lyon 脿 Port-Saint-Louis-du-Rh么ne).

脌 partir de Lyon, il coule vers le sud, entre les Alpes et le Massif central. En Ard猫che, entre Andance et Tournon, il forme une vall茅e 茅pig茅nique. Il re莽oit les eaux de l鈥Is猫re en amont de Valence, celles de la Dr么me (rive gauche), de l鈥Ard猫che (rive droite), de l鈥Ouv猫ze (rive gauche) et enfin de la Durance en aval de la ville d'Avignon. En amont de Beaucaire, il re莽oit le Gardon. 脌 hauteur d'Arles, il se partage en deux bras聽: le Grand-Rh么ne 脿 l'est et le Petit-Rh么ne 脿 l'ouest, entre lesquels se situe le delta de la Camargue, avant de se jeter dans la mer M茅diterran茅e.

Principaux affluents

Liste des principaux affluents directs du Rh么ne (longueur[4] sup茅rieure 脿 100聽km, ou bassin versant[1] sup茅rieur 脿 1聽000聽km2 ou d茅bit[1] moyen (module) sup茅rieur 脿 10聽m3/s connu au plus proche de la confluence) et situ茅s avec leur confluence par聽:

  • la distance (km) avec la limite sud du delta du Rh么ne 43掳聽19鈥猜54鈥陈燦, 4掳聽50鈥猜55鈥陈燛 selon son 茅coulement 脿 l'aval聽;
  • l'altitude (m) (du plan d'eau en d茅bit moyen, estim茅 au mieux d'apr猫s carte topographique)聽;
  • la rive聽;
  • le pays et le nom du d茅partement / du canton (amont si limite interd茅partementale)聽;
  • la commune de la pointe de confluence聽;
  • les coordonn茅es.

puis avec les trois donn茅es comparables 脿 celles de l'affluent, pour le Rh么ne (juste 脿 l'amont de la confluence)聽:

Le bassin du Rh么ne avec tous les affluents d'une longueur sup茅rieure 脿 36聽km.

En Suisse, les principaux affluents du fleuve sont la Massa, la Saltina, la Vispa, la Lonza, la Turtm盲nna, la Raspille, la Navizence, la R猫che, la Lienne, la Borgne, la Sionne, la Morge, la Lizerne, la Faraz, la Losentse, la Salentse, la Drance, le Trient, l'Avan莽on, la Vi猫ze, la Gryonne, la Grande Eau, la Veveyse, la Venoge, l'Arve et l'Allondon.

En France, les affluents majeurs (plus de 100聽m3/s) sont la Sa么ne (rd[note 1]), l'Is猫re (rg), la Durance (rg) et l'Ain (rd). Parmi les autres affluents (moins de 100聽m3/s), notons la Dranse (rg), l'Arve (rg), qui na卯t en France mais rejoint le Rh么ne en Suisse, l'Annaz (rd), la Valserine (rd), les Usses (rg), le Fier (rg), le S茅ran (rd), le Furans (rd), le Guiers (rg), la Bi猫vre (rg), la Bourbre (rg), la Sereine (rd), l'Yzeron (rd), l'Ozon (rg), le Garon (rd), le Gier (rd), la S茅venne (rg), la G猫re (rg), la Var猫ze (rg), le Dolon (rg), les Colli猫res (rg), la Cance (rd), l'Ay (rd), la Galaure (rg), le Doux (rd), la V茅ore (rg), l'Eyrieux (rd), la Dr么me (rg), l'Ouv猫ze (rd), la Payre (rd), le Roubion (rg), l'Escoutay (rd), la Berre (rg), l'Ard猫che (rd), le Lauzon (rg), le Lez (rg), la C猫ze (rd), l'Eygues (rg), l'Ouv猫ze (rg) et le Gardon (rd).

Information Cliquez sur une vignette pour l鈥檃grandir.

Diagramme comparatif des bassins versants des principaux affluents, sup茅rieurs 脿 1聽000聽km2聽:

G茅ographie urbaine

Le Rh么ne traverse notamment les localit茅s et les villes suisses de Gletsch, premi猫re localit茅 travers茅e, Brigue-Glis, Vi猫ge, Sierre, Sion, Martigny, Saint-Maurice, Monthey puis sur rive droite du L茅man, Villeneuve, Montreux, La Tour-de-Peilz, Vevey, Pully, Lausanne, Morges, Gland, Nyon, Versoix et, sur rive gauche du L茅man, les villes fran莽aises de Thonon-les-Bains et 脡vian-les-Bains.

Apr猫s Gen猫ve, il arrose Vernier, Lancy, Onex, Bernex dans le canton de Gen猫ve puis Valserh么ne, Culoz, Belley, Montalieu-Vercieu, Sault-Br茅naz, Saint-Sorlin-en-Bugey, Lagnieu, Saint-Vulbas, Jonage, Meyzieu, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Caluire-et-Cuire, Lyon, La Mulati猫re, Oullins, Pierre-B茅nite, Saint-Fons, Irigny, Feyzin, Vernaison, Givors, Chasse-sur-Rh么ne, Loire-sur-Rh么ne, Saint-Romain-en-Gal, Sainte-Colombe, Vienne, Condrieu, Saint-Michel-sur-Rh么ne, Chavanay, Saint-Pierre-de-B艙uf, Saint-Alban-du-Rh么ne, Serri猫res, Le P茅age-de-Roussillon, Tournon-sur-Rh么ne, Valence, Le Pouzin, Cruas, Mont茅limar, Viviers, Pierrelatte, Pont-Saint-Esprit, Orange, Avignon, Villeneuve-l猫s-Avignon, Vallabr猫gues, Beaucaire, Tarascon, Arles o霉 il se s茅pare en deux. Le Grand-Rh么ne se jette dans la mer 脿 Port-Saint-Louis-du-Rh么ne et le Petit-Rh么ne au niveau des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Historique聽: un fleuve fronti猫re

Photographie d'un pont suspendu sur un fleuve.
Pont anciennement international sur le Rh么ne 脿 Seyssel.

De 1720 脿 1792 et de 18161860, le Rh么ne marquait la fronti猫re entre la France et le Royaume de Sardaigne de Pougny (Ain) 脿 Br茅gnier-Cordon (Ain). Cela explique la pr茅sence d'un couple de ville-fronti猫re homonyme de part et d'autre du fleuve sur ce parcours, Seyssel, avec Seyssel c么t茅 fran莽ais, actuellement dans l'Ain, et Seyssel c么t茅 savoyard, actuellement en Haute-Savoie[15].

Am茅nagement 茅conomique

Les grands travaux d'am茅nagement 茅conomique du Rh么ne ont 茅t茅 principalement le fait de la Compagnie nationale du Rh么ne qui a 茅galement pour mission d'entretenir et moderniser ces am茅nagements. On lui doit l'茅dification d'ouvrages hydro茅lectriques qui ont permis de r茅guler les crues tout en produisant de l'茅nergie non polluante, de plus de quinze milliards de kWh en 2007.

Le trafic fluvial reste important malgr茅 l'absence d'un canal 脿 fort gabarit entre le Rh么ne et le Rhin (la mise 脿 grand gabarit du canal du Rh么ne au Rhin, commenc茅e partiellement 脿 l'est, a 茅t茅 abandonn茅e sous le gouvernement Jospin et l'impulsion de Dominique Voynet alors ministre de l'am茅nagement du territoire et de l'environnement). Il b茅n茅ficie du report amorc茅 des modes de transport, en partie, vers le fluvial. En 2007, 6聽200聽bateaux ont pass茅 les 茅cluses de Bourg-l猫s-Valence.

Des conventions sont sign茅es avec les communes pour organiser l'am茅nagement de ports de plaisance ou d'espace de mise 脿 l'eau. C'est ainsi que le port de Cruas a 茅t茅 inaugur茅 le .

La protection de l'environnement est devenue l'une des priorit茅s de la CNR. Diverses actions sont en cours en faveur de la faune, la flore et l'am茅lioration de la qualit茅 de l'eau. L'entretien des sites class茅s Natura 2000 est tout particuli猫rement suivi, par exemple le traitement de formations envahissantes d'ambroisies et de jussies 脿 Viviers en Ard猫che. D'autres actions 茅cologiques ont 茅t茅 entreprises le long du fleuve. Ainsi, en Suisse, la for锚t de Finges est devenue une r茅serve naturelle prot茅g茅e; de ce fait, la construction de l'autoroute A9 n茅cessite une travers茅e enti猫rement souterraine du site. Les travaux ont commenc茅 en 2004 et dureront entre quinze et vingt ans[16],[17].

Plusieurs installations nucl茅aires, situ茅es sur les rives du Rh么ne, pr茅l猫vent de l'eau pour assurer leur refroidissement聽:

En outre, jusqu'en 1997, le surg茅n茅rateur Superph茅nix (centrale nucl茅aire de Creys-Malville) 茅tait 茅galement en fonctionnement sur les rives du Rh么ne. Depuis cette date, elle est en phase de d茅mant猫lement nucl茅aire.

Hydrologie

R茅gime

Rh么ne en amont du L茅man

En amont du L茅man, le Rh么ne, lui-m锚me originaire d'un glaicier et le r茅ceptacle de cours d'eau glaciaires, poss猫de un r茅gime hydrologique influenc茅 par une composante glaciaire important聽: son d茅bit augmente fortement en p茅riode de fonte des glaces, ses eaux sont 茅galement charg茅es de mati猫re en suspension ayant la m锚me origine.

Le d茅bit moyen interannuel du fleuve relev茅 脿 Brigue est de 41,6聽m3/s. Son bassin versant est alors de 913聽km2, a une altitude moyenne de 2聽370聽m et l'extension glacier repr茅sente 24,2聽% de la surface du bassin versant. Le d茅bit maximum mesur茅 l'a 茅t茅 en 2000 avec une pointe 脿 557聽m3/s.

D茅bit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique聽: Brigue, 667 m (bassin聽: 913聽km2, alt. moy.聽: 2聽370聽m, extension glaciaire聽: 24,2聽%)
(1965 - 2013)
Source聽: OFEV, donn茅es et bases hydrologiques[18].
Le Rh么ne en amont de la Porte du Scex au niveau d'Aigle.

Le d茅bit moyen interannuel du fleuve relev茅 脿 la Porte-du-Scex est de 182聽m3/s. Son bassin versant est alors de 5聽244聽km2, a une altitude moyenne de 2聽130聽m et l'extension glacier repr茅sente 14,3聽% de la surface du bassin versant.

D茅bit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique聽: Rh么ne - Porte du Scex, 377 m
(1935 - 2013)
Source聽: OFEV, donn茅es et bases hydrologiques[19].
D茅bit maximum et minimum 1933-2013, (+ maximum, - minimum)
janvier f茅vrier mars avril mai juin juillet ao没t septembre octobre novembre d茅cembre
D茅bit maximum (ann茅e) 403 (2004) 520 (1970) 474 (1981) 451 (1999) 816 (1981) 940 (2008) 950 (1935) 1004 (1987) 1088 (1993) 1363+ (2000) 560 (1944) 390- (1961)
D茅bit minimal (ann茅e) 37.3 (1990) 33.8- (1942) 36.7 (1942) 45.1 (1973) 49.9 (1938) 98.1 (1976) 134+ (1976) 103 (1976) 67.4 (1976) 56.1 (1989) 50.2 (1943) 35.6 (1989)
Moyenne annuelle la plus grande聽: 227聽m3/s (1999)
D茅bit moyen 182聽m3/s
Moyenne annuelle la plus petite聽: 127聽m3/s (1976)

Rh么ne 脿 sa sortie du L茅man

D茅bit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique聽: Gen猫ve, Halle de l'卯le, 367聽m (bassin聽: 8聽011聽km2, alt. moy.聽: 1聽670聽m)
(1935 - 2013)
Source聽: OFEV, donn茅es et bases hydrologiques[20].

Rh么ne en aval du L茅man

Le r茅gime hydraulique du Rh么ne est caract茅ris茅 par des maxima automnaux li茅s aux pluies m茅diterran茅ennes, et printaniers en raison de la fonte des neiges. L'hiver pr茅sente souvent des d茅bits soutenus mais moins marqu茅s et le r茅gime hydraulique minimum est estival.

Longtemps qualifi茅 de 芦聽fleuve fantasque聽禄, en raison de ses crues puissantes (plus de 11聽000聽m3/s 脿 l鈥檃val)[21],[22], il est d鈥檜sage de parler de 芦聽fleuve dompt茅聽禄 depuis l鈥檃m茅nagement, sur sa partie fran莽aise, par la CNR. En amont, sur sa partie suisse, il a subi de nombreux am茅nagements. Les crues de 1993-1994 et de 2002-2003 ont montr茅 que l鈥檃m茅nagement hydro茅lectrique ne g猫re que les d茅bits ordinaires, mais n鈥檈mp锚che en aucun cas la formation de grandes crues similaires 脿 celles du XIXe聽si猫cle.

Le Rh么ne se caract茅rise par la diversit茅 de son bassin versant聽:

  • apports alpins soutenus entre mai et juillet (fonte des neiges et des glaciers)聽;
  • apports oc茅aniques d鈥檋iver, 脿 crues lentes (Sa么ne)聽;
  • apports m茅diterran茅ens et c茅venols 脿 crues violentes d鈥檃utomne et 茅tiages s茅v猫res d鈥櫭﹖茅.

Il en r茅sulte un r茅gime hydrologique tr猫s complexe, et une tr猫s grande diversit茅 dans la formation des crues et leur d茅roulement. On distingue les types de crue suivants[23]聽:

  • les crues oc茅aniques, dans lesquelles la Sa么ne joue un r么le pr茅pond茅rant聽;
  • les crues m茅diterran茅ennes extensives (janvier 1994), avec une forte contribution des affluents m茅diterran茅ens de rive gauche (Durance, notamment)聽;
  • les crues c茅venoles (septembre 2002) avec un r么le pr茅pond茅rant des affluents m茅diterran茅ens de rive droite (Ard猫che, C猫ze, Gardon)聽;
  • les crues g茅n茅ralis茅es (type 1856) qui sont les plus dommageables.

Le d茅bit moyen interannuel du fleuve relev茅 脿 Beaucaire est de 1聽690聽m3/s (donn茅es 1920-2011)[1].

D茅bit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique聽: V7200010 - Le Rh么ne 脿 Beaucaire pour un bassin versant de 95聽590聽km2 et 脿 6聽m d'altitude[1]
(08/06/2013 - donn茅es calcul茅es sur 92 ans de 1920 脿 2011)
Source聽: Banque Hydro - Minist猫re de l'茅cologie et du d茅veloppement durable

On consid猫re que le Rh么ne est en crue d猫s que son d茅bit d茅passe les 5聽000聽m3/s.

Le record r茅cent mesur茅 date de avec un d茅bit annonc茅 initialement 脿 13聽000聽m3/s 脿 Beaucaire[24]. Le d茅bit a 茅t茅 depuis r茅vis茅 脿 11聽500聽m3/s + ou - 5聽%[25],[26]. Voir aussi CNR[27] et mairie d'Arles[28].

Les services de l'脡tat, pour l'茅valuation du risque d'inondation (茅laboration des Plans de Pr茅vention des Risques d'Inondation, PPRI), retiennent comme crue de r茅f茅rence la crue de 1856, estim茅e 脿 12聽500聽m3/s 脿 Beaucaire聽: elle serait ainsi un peu plus forte que la crue de 2003.

La plus grosse crue historique est probablement celle survenue en novembre 1548, voire celle de 580. La crue mill茅naire, quant 脿 elle, est estim茅e 脿 plus de 14聽000聽m3/s (entre 14聽000聽et 16聽000聽m3/s, selon les auteurs, avec un consensus plus marqu茅 pour 14聽000鈥14聽500聽m3/s). Le Rh么ne est celui des cinq grands fleuves fran莽ais dont le d茅bit est le plus 茅lev茅.

Principales crues historiques

Vers 175 av. J.-C., une importante crue du fleuve recouvre une large partie d'Arles et provoque la destruction irr茅m茅diable des quartiers sud. Ces quartiers p茅riph茅riques m茅ridionaux sont par la suite abandonn茅s pendant deux si猫cles. Vers 150, on a la trace d'une importante crue 脿 Arles. Vers 280, des sources historiques indiquent une crue importante 脿 Lyon, ravag茅e par une inondation[29]. L'arch茅ologie confirme 脿 Arles la destruction par les eaux d'un habitat romain 脿 la fin du IIIe聽si猫cle. L鈥檃nn茅e 346 voit une crue g茅n茅ralis茅e du Rh么ne[30].

En 563, un 茅boulement situ茅 avant le L茅man forme un barrage sur le Rh么ne avec mont茅e des eaux en amont. La rupture du barrage provoque une vague d'eau qui cr茅a des d茅g芒ts importants en aval y compris sur les berges du L茅man. Cet 茅v茅nement appel茅 catastrophe du fort de l鈥櫭塩luse ou 茅boulement de Tauredunum est signal茅 par Gr茅goire de Tours[31] et Marius d'Avenches. En 579 ou 580 (plus probablement en 580), a lieu une crue d'automne avec inondation 脿 Lyon et 脿 Arles. 脌 Lyon, Gr茅goire de Tours rapporte聽: 芦聽au commencement d'octobre, apr猫s deux jours de pluies continuelles, le Rh么ne et la Sa么ne entr猫rent en crue. Chose qui ne s'茅tait jamais produite, les deux rivi猫res vinrent se rejoindre au milieu de la presqu'卯le et form猫rent un courant si violent qu'une partie des murs de la ville fut renvers茅e, d'o霉 l'on peut juger du nombre de maisons qui durent 锚tre entra卯n茅es par les eaux.聽禄Arles, le cirque romain est abandonn茅 apr猫s cette catastrophe.

L'ann茅e 618 voit une crue probable avec des inondations.

En 808, une crue de printemps fait 茅crire 芦聽Cette ann茅e, l'hiver fut tr猫s 芦聽mou聽禄 et tr猫s pernicieux. On fut afflig茅 脿 sa suite d'inondations terribles聽禄 et est suivie, l'ann茅e suivante, d'une crue d'hiver g茅n茅ralis茅e聽: 芦聽En 809, l'inondation surpassa toutes les inondations connues. Elle emporta les moissons des champs riverains et for莽a les habitants des bords de rivi猫res 脿 chercher un refuge sur les hauteurs. L'abondance des pluies en fut la cause. Elle atteignit son apog茅e le 28 d茅cembre.聽禄 Lors de l'hiver 821-822, des crues g茅n茅ralis茅es affectent la France聽: 芦聽Il y eut en France une si grande abondance de pluie que les fruits de la terre en furent perdus et qu'on ne put rien semer au printemps suivant. Les rivi猫res sortirent de leur lit et les eaux se r茅pandirent au loin dans les campagnes.聽禄 868 voit une crue historique g茅n茅ralis茅e des fleuves 脿 la suite de 芦聽pluies incessantes聽禄.

En 1226, la crue d'automne (17 septembre[32]) et des inondations 脿 Avignon ont lieu peu de jours apr猫s la reddition de la ville aux troupes du roi Louis VIII qui assi茅geaient la cit茅 depuis 10 juin. 脌 quelques jours pr猫s, la cit茅 e没t 茅t茅 sauv茅e.

XIVe聽si猫cle

En 1308, une lettre du comte de Provence Charles II 茅voque les cultures d茅truites, les ponts emport茅s et les bestiaux noy茅s 脿 la suite d'une crue. 1345 voit des inondations catastrophiques. 脌 Arles, 脿 la suite des inondations de 1352, le Chapitre ne peut plus 锚tre ravitaill茅 correctement (d'apr猫s un texte du 5 octobre 1352) Les inondations catastrophiques se r茅p猫tent en 1353, 1358, 1368 ou 1373 (cette derni猫re crue est mal dat茅e, probablement de 1372). La crue du 14 novembre 1396 fait 茅crire au chroniqueur arl茅sien Bertrand Boysset聽: 芦聽[鈥 il y eut un grand d茅luge d鈥檈au du Rh么ne et des marais鈥 et noya Montlong, La Cape, la Haute-Camargue et les marais salants de Peccais. [鈥 (脌 Arles) L鈥檈au monta du lundi soir au mardi 脿 l鈥檋eure de tierce, de onze palmes de hauteur鈥 (soit environ 2,20 m). J鈥檃i eu tant d鈥檈au dans ma maison que cela recouvrait les six premi猫res marches de l鈥檈scalier.聽禄 Les crues d'octobre 1398, d茅cembre 1401 et f茅vrier 1404 sont aussi signal茅es par le chroniqueur arl茅sien Bertrand Boysset.

XVe聽si猫cle

Tarascon, il est rapport茅 que 芦聽le 16 juin 1424, des inondations du Rh么ne mettent la ville en grand p茅ril聽禄. 脌 la fin de cette m锚me ann茅e 1424, le conseil et les syndics de Tarascon se pr茅occupent de faire r茅parer les br猫ches ouvertes dans les lev茅es du Rh么ne[33]. En Camargue, 80聽% au moins des bl茅s sont an茅antis par cette inondation. Une crue de printemps avec des inondations frappe la Camargue en 1426 et 1432. En 1433, une crue d'automne se produit 脿 Avignon聽: 芦聽apr猫s plusieurs jours de pluies continuelles, le Rh么ne, la Durance et la Sorgue avaient d茅bord茅 et inond茅 les bas quartiers de la ville. Le 29 novembre, les eaux atteignirent la porte de la chapelle des P茅nitents Gris. Les eaux se retir猫rent le 1er d茅cembre.聽禄

  • 1442聽: crue de printemps (avril) avec de nombreux d茅g芒ts recens茅s dans la campagne arl茅sienne.
  • 1471聽: crue d'automne d茅crite 脿 Lyon et dans la r茅gion d'Avignon. Pour Lyon, un texte mentionne聽: 芦聽[鈥 remise accord茅e 脿 Pierre Sales, fermier de la barre du pont du Rh么ne, sur le prix de son bail. Dans sa requ锚te adress茅e au consulat Pierre Sales explique que "le passaige de ladite barre a est茅 de bien petite valeur" 脿 cause de l'inondation qui eut lieu au mois d'octobre (1471) [鈥聽禄

XVIe聽si猫cle

  • 1544 (ou 1548 ou 1554聽?)聽: crue d'automne (vers le 13 novembre)聽; inondations g茅n茅ralis茅es au sud d'Avignon.
    • Au mois de novembre de l鈥檃n 1544, il pleut abondamment en Provence, provoquant une inondation qui fit renverser une partie des murailles de la ville d鈥橝vignon, d茅terrant les corps des cimeti猫res. Le Rh么ne a tellement d茅bord茅, que depuis la Durance jusqu鈥櫭 la mer, toute la campagne ne fait qu鈥檜n avec elle, 脿 tel point, nous dit Honor茅 Bouche que l鈥檕n peut se rendre par bateau de Ch芒teaurenardEyragues ou 脿 Saint-R茅my.
    • Crue du , cit茅e par Jacques Bethemont lors d'un colloque (Avignon 1994). 芦聽脌 cette date, la crue atteignit 8,45聽m 脿 l鈥櫭ヽhelle de Saint-B茅n茅zet (Avignon), contre 7,83聽m en 1856鈥β犅 Sur cette base, Maurice Pard茅 茅value 脿 16聽000聽m3/s le d茅bit de la crue mill茅naire.
    • En Camargue vers 1550, on rapporte une d茅fluviation du Petit-Rh么ne au niveau de Sylv茅r茅al 脿 la suite d'une grosse crue. Le trac茅 actuel date de cette 茅poque.
  • 1556聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1564聽: crue automnale (fin novembre - d茅but d茅cembre) 脿 Arles. 芦聽Sur le chemin du retour, la caravane royale (Charles IX et sa m猫re Catherine de M茅dicis) fut immobilis茅e dans Arles par une crue du Rh么ne. Il entra, le jeudi 16, 脿 Arles, o霉 les eaux le retinrent pendant trois semaines. Il quitta la cit茅 le 7 d茅cembre鈥β犅
  • 1570聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1573聽: crue et inondation historique du Rh么ne pr猫s d'Avignon (Caderousse)
  • 1580聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1581聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1583聽: crue estivale (!). Le , une crue brutale et d茅vastatrice entra卯ne l鈥櫭ヽroulement d鈥檜ne partie des Remparts d'Arles
  • 1587聽: crue et d茅fleuvement du Rh么ne dans son delta. Une grande inondation va bouleverser le lit du Rh么ne de Grand Passon et cr茅er le canal du Japon (ou Bras de Fer)
  • 1593聽: crue du grand Rh么ne la veille de P芒ques (mars-avril)

XVIIe聽si猫cle

  • 1602聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1614聽: crue et inondation historique du Rh么ne pr猫s d'Avignon (Caderousse)
  • 1638聽: crue signal茅e 脿 Tarascon
  • 1647聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1651聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1653聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1657聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1658聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1674聽: crue d'automne (novembre) et inondations catastrophiques
    • Inondation signal茅e 脿 Avignon
    • Gros d茅g芒ts sur les travaux de dess猫chement des marais entre Arles et Tarascon.
      En 1674, l'inondation fut si terrible qu'en 1683, alors qu'une autre inondation majeure se produisit, les r茅parations des d茅g芒ts de 1674 n'茅taient pas encore achev茅es, ce qui entra卯na nombre de proc猫s, notamment avec la communaut茅 de Tarascon.[34]
  • 1678聽: crue de printemps signal茅e le 16 avril 1678
  • 1679聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1683聽: inondations
  • 1688聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1694聽: crue d'automne (vers le 15 novembre). Le pont d'Arles est emport茅 le 15 novembre聽: 芦聽Le 15 novembre 1694, le pont d'Arles r茅sista 脿 une grande crue mais, par comble de malchance, celui de Tarascon ne r茅sista pas et ses d茅bris, emport茅s par le courant, vinrent heurter et briser le premier.聽禄
  • 1698聽: inondations (脿 v茅rifier)

XVIIIe聽si猫cle

Au cours du XVIIIe聽si猫cle, des ouvrages d'endiguement insubmersibles furent construits, principalement par les riverains[35]. Entre 1705 et 1719, crues et inondations quasi annuelles.

  • 1705聽: crue d'automne (octobre) et inondations. Les eaux du Rh么ne d茅truisent les ouvrages de dess猫chement autour d'Arles.
  • 1706聽: crue d'hiver (janvier) et inondations
  • 1708聽: crues et inondations (hiver, printemps, les deux聽?). Dans ses M茅moires, Louis Pic dit que dans l鈥櫭﹖茅 1708, les inondations et les chaleurs ont provoqu茅 des fi猫vres聽: 芦聽plus de la moiti茅 des habitants furent attaqu茅s, de sortes qu鈥檈lles donn猫rent la mort 脿 un grand nombre de personnes聽禄.
  • 1709聽: crue de printemps apr猫s le rude hiver 1709. En mars 1709聽: 芦聽en un temps que le pays (Camargue) est tout inond茅 et que la plus grande partie des habitants a d茅sert茅聽禄.
  • 1711聽: crue d'hiver (d茅but f茅vrier) et inondations.
    • Lyon, le Rh么ne et la Sa么ne m锚lent leurs eaux sur la place Bellecour (11 f茅vrier) et causent des d茅sastres immenses.
    • Dans le delta du Rh么ne, cette crue provoque un changement du cours du fleuve聽: 芦聽en 1711, 脿 la suite d'une crue particuli猫rement importante et 脿 cause de la distraction d'un eygadier, le Rh么ne change une nouvelle fois de lit abandonnant le trac茅 du Rh么ne du Bras de Fer qui devient un bras secondaire qui ne tarde pas 脿 se colmater.聽禄
  • 1713聽: crue et inondation historique du Rh么ne pr猫s d'Avignon (Caderousse)
  • 1715聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1719聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1740聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1747聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1748聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1749聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1754聽: crue et inondations catastrophiques
  • 1755聽: crue automnale (30 novembre - 1er聽d茅cembre)聽; la plus haute du XVIIIe聽si猫cle.
    • Arles, la cote atteint 5,88聽m.
    • Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, cette crue se conjugue avec un niveau 茅lev茅 de la mer qui provoque la destruction du pays聽: 芦聽il s鈥檃git au d茅part d鈥檜ne grosseur du Petit-Rh么ne d鈥檃mpleur exceptionnelle, 脿 la suite de fortes pluies ayant provoqu茅 la fonte des neiges pr茅cocement tomb茅e sur l鈥檃rri猫re pays montagneux. Et bient么t, par violente temp锚te de sud-est la mer menace imm茅diatement la ville et le terroir, sans rencontrer de d茅fense efficace聽禄.
  • 1760聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1763聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1765聽: inondations de fin de printemps聽?
  • 1774聽: crue automnale聽?
  • 1786聽: inondations (脿 v茅rifier)
  • 1788聽: crue automnale聽?
  • 1790聽: crue de printemps
  • 1791聽: crue de fin d'automne et inondations les 11 et 12 novembre, en particulier en Camargue[36].

XIXe聽si猫cle

Au cours du XIXe聽si猫cle, de nouveaux ouvrages d'endiguement insubmersibles furent construits, principalement par les riverains. 脌 partir de 1878, ces am茅nagements connurent un d茅veloppement rapide[35].

  • 1801聽: crue de printemps (vers le 24 mars) et inondations.
    • Avignon, cote de 6,95聽m
    • Arles, cote de 5,27聽m聽; dans cette cit茅, un dessin de E. Tassy, conserv茅 dans une collection particuli猫re, repr茅sente l鈥檃ctuelle place Voltaire et le quartier de la Cavalerie inond茅s et couverts de barques.
  • 1810聽: crue de printemps (les 25-26 mai) et inondations. Cote 4,91聽m 脿 Arles le 26 mai 1810 (une autre source indique 5,13聽m).
  • 1811聽: crue de printemps (mai) et inondations catastrophiques. 脌 Arles cote de 5,38聽m.
  • 1826聽: inondation historique du Rh么ne pr猫s d'Avignon (Caderousse).
  • 1827聽: crue d'automne (octobre) et inondations catastrophiques - 脌 Arles, cote de 5,10聽m.
  • 1840聽: crue d'automne (d茅but novembre)聽; d茅bit estim茅 脿 12聽000聽m3/s.
    • La crue de novembre 1840 a 茅t茅 provoqu茅e par une succession d'averses m茅diterran茅ennes torrentielles (quatre au total), dont une au moins accompagn茅e de pluies oc茅aniques diluviennes. C'est 芦聽l'茅v茅nement m茅t茅orologique le plus grandiose et le plus d茅concertant qui se soit jamais produit dans le bassin du Rh么ne聽禄 (Maurice Pard茅).
    • La crue est tr猫s forte en amont de Lyon et exceptionnelle en aval 脿 cause des apports de la Sa么ne. 脌 Lyon, pendant tout le mois de novembre, le centre de la ville est sous les eaux聽; six cents maisons s鈥櫭ヽroulent.
    • Avignon, la crue de la Durance, est concomitante avec celle du Rh么ne qui atteint dans cette cit茅 le niveau de 8,65聽m. La crue de novembre 1840 constituerait donc la plus forte crue connue avec celle de 2003, en aval d'Avignon.
    • Plus au sud, la crue est amoindrie en raison des nombreuses br猫ches dans les digues du Gard, notamment 脿 Bellegarde et 脿 Tarascon. 脌 Beaucaire, la cote est mesur茅e 脿 6,85聽m. 脌 Arles, elle ne s'茅tablit plus qu'脿 5,05聽m. En contrepartie, toute la vall茅e du Bas-Rh么ne est d茅vast茅e.
    • La Camargue est inond茅e. Le 3 novembre 1840, le delta, des salins d鈥Aigues-Mortes (Peccais) jusqu鈥櫭 Port de Bouc, est enti猫rement submerg茅. Aigues-Mortes doit fermer les portes de la ville pour ne pas subir ce m锚me sort. 芦聽Le grand fleuve, qui venait de rompre ses digues, reconquit son ancien domaine et baigna les murailles de la ville subitement transform茅e en 卯le聽; les portes furent ferm茅es. Pendant plusieurs jours, les plus gros bateaux du Rh么ne vinrent accoster les remparts comme de v茅ritables quais, et purent ainsi ravitailler la population prot茅g茅e par son enceinte contre cet ennemi d'une autre nature.聽禄
  • 1841聽: crue d'automne (octobre) avec des inondations. 芦聽Le , il se produit de terribles inondations qui portent leurs ravages sur la Camargue.聽禄
  • 1843聽: crue d'automne (novembre). 脌 Beaucaire le niveau mesur茅 est sup茅rieur 脿 celui de 1841. Les salins d'Aigues-Mortes sont encore inond茅s.
  • 1846聽: crue d'automne (octobre) - 脌 Arles, cote de 5,04聽m
L'inondation 脿 Avignon en 1856聽; photo 脡douard Baldus.
Plaque de la hauteur d'inondation 脿 la Porte de la Ligne 脿 Avignon.
  • 1856聽: crue de printemps (fin mai)聽; d茅bit estim茅 脿 12聽000/12聽500聽m3/s.
    • 芦聽La crue de mai-juin 1856 fut la plus simple et la plus brutale des crues g茅n茅rales connues du Rh么ne (avant celle de d茅cembre 2003). Il s鈥檃git de la plus grosse inondation connue du XIXe聽si猫cle au sud de Bellegarde聽禄.
    • Tarascon, la crue atteint le d茅bit de 12聽000聽m3/s et la cote 8,50聽m de haut. Le 31 mai 脿 Beaucaire, elle est mesur茅e 脿 7,95聽m. 脌 Avignon, le niveau atteint 7,95聽m (une autre source indique 7,83聽m sur l'茅chelle de Saint-B茅n茅zet) et 5,58聽mArles.
    • Le 1er聽juin, la d茅crue commence 脿 Arles, mais les d茅g芒ts sont immenses聽: 芦聽1er聽juin, 8聽h聽37, soir. - Le Rh么ne a baiss茅 de pr猫s de 2聽m depuis minuit. Cette baisse est arriv茅e trop tard聽; quatre digues 茅taient rompues en diff茅rents points. La Camargue est couverte de 2聽ou 3聽m d'eau. La plaine, depuis Tarascon jusqu鈥櫭 la mer, est inond茅e聽; 100聽000 hectares environ, dont 60聽000 en culture, sont sous l'eau. Toutes les r茅coltes sont perdues. Dans la ville de Tarascon, l'eau s'est 茅lev茅e 脿 3聽ou 4聽m. Nous sommes oblig茅s d'envoyer de Marseille le pain n茅cessaire aux habitants. Il est probable qu'en Camargue, la plus grande partie des bestiaux est noy茅e[37].聽禄
    • Avignon, le 3 juin, 1856, l'inondation emporte une partie des remparts entre la porte Saint-Roch et la porte Saint-Dominique.
    • Lyon, les d茅g芒ts[38] sont tr猫s importants. La crue cause des d茅g芒ts 茅normes dans le territoire de la rive gauche en pleine p茅riode de construction et entra卯ne la mort de dix-huit personnes dans la commune de la Guilloti猫re.
    • Le photographe 脡douard Baldus, 脿 la demande de l鈥檃dministration des Beaux-arts r茅alise un reportage (probablement un des tout premiers reportages photographiques) sur les inondations d茅vastatrices du Rh么ne, 脿 Lyon[39], Avignon[40] et Tarascon. Nous disposons aussi des clich茅s r茅alis茅s par Louis Froissard photographe du Service municipal de la voirie de Lyon[41].
  • 1889聽: crue de printemps (avril) et inondation.
    • Arles, le peintre Vincent van Gogh signale dans une de ses lettres (no聽588 - du ) une inondation du Rh么ne qui cause des d茅g芒ts 脿 son appartement et 脿 son travail entrepos茅 l脿.
    • Toujours 脿 Arles, une gravure de G茅rardin dans le Monde Illustr茅 repr茅sente l'avenue de Tarascon inond茅e 脿 hauteur de la paroisse actuelle du Tr茅bon, avec des gens secourus par barques.
  • 1896聽: crue d'automne (novembre). Le une crue est signal茅e 脿 Sablons (Is猫re) ainsi qu'脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).

XXe聽si猫cle

En 1934, la Compagnie nationale du Rh么ne (CNR) re莽oit la concession des travaux d'am茅nagement du Rh么ne. Cette entreprise est depuis charg茅e de l'am茅nagement g茅n茅ral du fleuve, en particulier pour la production hydro茅lectrique et la navigation[35].

  • 1910聽: crue d'hiver (janvier). Le une crue est signal茅e 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1918聽: crue d'hiver (d茅cembre). Le une crue est signal茅e 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1923聽: crue d'hiver (d茅cembre). Le une crue est signal茅e 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1928聽: crue d'hiver (f茅vrier). Le une crue est signal茅e 脿 Sablons (Is猫re) ainsi qu'脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1935聽: crue d'automne (novembre)聽; quartiers d'Avignon inond茅s
  • 1936聽: crue d'hiver (janvier)聽; quartiers d'Avignon 脿 nouveau inond茅s
  • 1944聽: tr猫s fortes crues en Is猫re. Les crues de novembre (qui succ猫dent 脿 celles du printemps) sur le haut cours du fleuve sont parmi les plus importantes depuis plusieurs si猫cles. La r茅gion en amont de Saut-Br茅naz est particuli猫rement sinistr茅e. Au Bouchage des maisons s'茅croulent, le b茅tail doit 锚tre 茅vacu茅 sur des 芦聽plates聽禄 vers les villages voisins (Buvin, V茅zeronce, Morestel). Le 芦聽Rh么ne聽禄 de 1944 reste dans les m茅moires locales l'茅v猫nement le plus traumatique v茅cu par les habitants de cette r茅gion. Le le niveau des plus hautes eaux de la crue est rep茅r茅 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1955聽: crue d'hiver (janvier). Le une crue est signal茅e 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1957聽: crue d'hiver (f茅vrier). Le une crue de m锚me ampleur[42] que celle de 1928 est signal茅e 脿 Grigny (m茅tropole de Lyon).
  • 1987聽: pr茅cipitations et inondations les 24-25 ao没t dans le Haut-Valais notamment 脿 M眉nster et dans la vall茅e de Conches.
  • 1993聽: crue d'automne (octobre) en Camargue聽; d茅bit estim茅 脿 10聽000聽m3/s (9聽800聽m3/s relev茅 脿 Beaucaire). Vers Saint-Gilles, les digues c猫dent en quatorze endroits et 13聽000聽hectares et 450 maisons sont submerg茅s.
  • 1994聽: crue d'hiver (janvier) dans la basse vall茅e du Rh么ne et inondations en Camargue聽; d茅bit estim茅 脿 10聽500-11聽000聽m3/s (presque 11聽000聽m3/s relev茅 脿 Beaucaire). En deux endroits, les digues c猫dent encore (2聽000聽hectares submerg茅s et 45 maisons inond茅es).
  • 2000聽: crue et inondations en octobre dans le canton du Valais[43], elle est consid茅r茅e comme 芦聽exceptionnelle聽禄 par les sp茅cialistes avec des d茅bits moyens sup茅rieurs 脿 celle de 1993. Du 11 au 15 octobre 800 mm de pluie tombent sur la r茅gion du Haut-Valais, provoquant les crues des torrents et des coul茅es de boue. Le 14, le Rh么ne entre en crue 脿 son tour avec un d茅bit de 900 m3/s, il sort de son lit, de sorte que 3000 personnes doivent 锚tre 茅vacu茅es dans le canton[44].
La place de la Roubine de Viviers (Ard猫che) inond茅e lors de la crue de 2002

Depuis le d茅but du XXIe si猫cle

  • 2002聽: crue d'automne (fin novembre).
  • 2003聽: crue d'automne (d茅but d茅cembre). 脌 cette date, il s'agit de la plus grande crue historique mesur茅e avec un 芦聽d茅bit instantan茅聽禄 de 13聽000聽m3/s le 4 d茅cembre 脿 3聽hBeaucaire[45]. La Compagnie nationale du Rh么ne (CNR) dans son rapport de synth猫se indique un 芦聽d茅bit horaire聽禄 sup茅rieur 脿 12聽500聽m3/s[46]. Le d茅bit a 茅t茅 depuis r茅vis茅 脿 11聽500聽m3/s 卤 5聽%. Voir aussi CNR et mairie d'Arles. Les d茅g芒ts sont particuli猫rement dramatiques dans la plaine du Bas-Rh么ne (au sud de Tarascon)[47] par suite de rupture des digues.
    • Les digues c猫dent au nord d'Arles et toute l'agglom茅ration construite au nord-est de la cit茅 depuis 1900 est sous les eaux, qui sont bloqu茅es au sud et 脿 l'est par les digues du canal du Viguerat. Pour la seule ville d鈥橝rles, la F茅d茅ration Fran莽aise des Assurances (FFA) comptabilise plus de 8聽000聽sinistr茅s.
    • Plus au sud, d'autres digues c猫dent en aval de Fourques[48] sur la rive droite du Petit Rh么ne, et la Petite Camargue jusqu鈥櫭 Aigues-Mortes est submerg茅e comme lors des inondations de .

Les deux derni猫res crues ayant eu des cons茅quences 茅conomiques et humaines si catastrophiques en particulier dans la plaine du Bas-Rh么ne, au sud de Tarascon 脿 Arles, qu'elles ont entrain茅 la mise en chantier du Plan Rh么ne.

Morphologie

Le L茅man induit une coupure totale entre le Haut-Rh么ne et le Rh么ne aval en mati猫re de charge s茅dimentaire.

Rh么ne en amont du L茅man

Cours du Rh么ne en amont du L茅man.

Le Rh么ne prend sa source dans le massif du Saint-Gothard, dans les Alpes. Il na卯t de la fonte du glacier du Rh么ne. Il emprunte une longue vall茅e 茅troite en Valais pour rejoindre le L茅man 脿 la hauteur de la commune du Bouveret. Entre sa source et le lac, le Rh么ne re莽oit les eaux d'environ 200 torrents.

Dans sa partie situ茅e en Suisse, le Rh么ne a subi de nombreux am茅nagements visant 脿 ma卯triser son cours et diminuer les effets n茅fastes de ses crues聽; premi猫re correction de 18631894, seconde correction entre 1930 et 1960, troisi猫me correction depuis 2008 devant durer de 25 脿 30 ans.

Rh么ne 脿 l'aval du L茅man

Le trac茅 du Rh么ne prend forme durant le Mioc猫ne[49],[50] et conna卯t une 茅volution majeure durant la crise de salinit茅 messinienne[51]. La diversit茅 du bassin se r茅percute sur les conditions de production et d鈥檃limentation du Rh么ne en charge s茅dimentaire聽: diversit茅 g茅ologique du bassin, h茅ritage des formations glaciaires, conditions morphoclimatiques contrast茅es de d茅gradation des bassins鈥

L鈥檃m茅nagement du Rh么ne confi茅 脿 la CNR pour les besoins de la navigation, de la production hydro茅lectrique, et de l'irrigation a 茅t茅 presque men茅 脿 son terme. Seuls demeurent 脿 courant libre le court tron莽on de part et d鈥檃utre du confluent de l鈥Ain (abandon du projet d鈥檃m茅nagement de Loyette) et le Rh么ne 脿 l鈥檃val de Beaucaire. La succession de vingt am茅nagements a totalement remodel茅 le Rh么ne sur le reste du lin茅aire.

Caract猫res morphologiques g茅n茅raux

Caract猫res morphologiques du Rh么ne.

La dynamique fluviale naturelle du Rh么ne et de ses affluents, et la structure des pentes qui en est l'image, est fortement marqu茅e par l'h茅ritage des derni猫res glaciations.

En amont, jusqu'脿 Lyon pour le Rh么ne (et Valence pour l'Is猫re), les glaciers quaternaires (dernier maximum glaciaire il y a environ 18聽000聽ans) ont laiss茅 des alternances de zones surcreus茅es (les ombilics) et de zones pro茅minentes (les verrous). Les ombilics sont occup茅s par des lacs glaciaires lorsqu'ils 茅taient situ茅s 脿 l'茅cart des cours d'eau principaux capables de les r茅alluvionner (lac d'Annecy, lac du Bourget). En revanche, s'ils 茅taient situ茅s sur un axe d'茅coulement majeur, ils ont 茅t茅 alluvionn茅s en tout ou partie, mais sans que la continuit茅 du transit des graviers ait pu toujours 锚tre r茅tablie聽: le L茅man n'est que tr猫s partiellement alluvionn茅 par le Haut-Rh么ne, la plaine de Brangue-Le Bouchage, en amont de Lyon, est alluvionn茅e, mais la pente y 茅tait encore faible (zone de marais).

En aval, la remont茅e rapide du niveau marin 脿 la fin de la derni猫re glaciation il y a quelque 10聽000聽ans (remont茅e de 120聽m聽: transgression flandrienne) a forc茅 le fleuve 脿 d茅poser ses alluvions (formation de la Camargue)聽: les graviers n'arrivaient toujours pas jusqu'脿 la mer, et se d茅posaient 脿 l'entr茅e du delta. La plupart des affluents ont eu du mal 脿 suivre la remont茅e du niveau du fleuve聽: ils d茅posent leurs alluvions grossi猫res 脿 l'entr茅e de la plaine du Rh么ne et se terminent par un lit 脿 m茅andres mobiles (Ouv猫ze, Aygues, Ard猫che, C猫ze, Gardon).

Entre ces deux secteurs, le Rh么ne montre un profil plus ou moins liss茅 avec une faible 茅paisseur d'alluvions, un substratum proche et des pentes relativement fortes.

Structure des pentes

Structure des pentes du Rh么ne.

Le Haut-Rh么ne pr茅sente une d茅croissance globale de la pente (脿 l鈥檈xception d鈥檜n secteur de gorges non pertinent pour l鈥檃nalyse d鈥檈nsemble) associ茅e 脿 une tendance 脿 l鈥檃lluvionnement du lit et 脿 la r茅duction de la charge de fond, jusqu鈥櫭 interruption de celle-ci entre le Guiers et Sault-Brenaz (pente descendant localement au-dessous de 0,2聽). Les apports de l鈥橝in et une recharge s茅dimentaire dans les terrasses w眉rmiennes favorisent une forte activit茅 en amont de Lyon associ茅e 脿 une forte pente (0,8聽). Une tendance 脿 l鈥檃lluvionnement 脿 l鈥檈ntr茅e de Lyon et les apports liquides de la Sa么ne conduisent 脿 une pente plus faible sur le tiers amont du Bas-Rh么ne. Le tiers central est caract茅ris茅 par une pente forte (sup茅rieure 脿 0,8聽 localement) associ茅e 脿 de fr茅quents affleurements rocheux, mais qui ne font pas seuil聽: on est l脿 脿 la limite de la pente structurale (impos茅e par le cadre structural et non par l鈥櫭﹒uilibre entre transits solide et liquide聽: 芦聽transport passif聽禄) et d鈥檜ne pente morphologique (lit librement divaguant form茅 d鈥檃lluvions, en 茅change permanent avec le transport par charriage聽: 芦聽transport actif聽禄). La pente diminue ensuite r茅guli猫rement jusqu鈥檃u delta.

Apports grossiers et apports fins

Dynamique s茅dimentaire du Rh么ne聽: g茅n茅ralit茅s

Le transit s茅dimentaire couvre une large gamme de mat茅riaux. On distingue classiquement deux modes de transport聽: le transport par charriage sur le fond des alluvions grossi猫res et le transport en suspension des s茅diments fins.

Lorsqu鈥檌l s鈥檃git de comprendre les 茅volutions morphologiques du Rh么ne, la distinction charriage / suspension est fondamentale. La transition entre les deux modes de transport se situe en g茅n茅ral dans les sables plut么t grossiers (entre 200聽渭m et 1聽mm). Sur tout le cours du Rh么ne, c鈥櫭﹖aient les graviers et galets qui, avant les grands am茅nagements, constituaient le transit s茅dimentaire 芦聽actif聽禄, c鈥檈st-脿-dire qui fa莽onnaient le lit du fleuve. Les s茅diments fins (limons et sables) transport茅s en suspension jouaient un r么le secondaire dans les marges alluviales.

Les graviers et galets n鈥檃tteignaient pas la mer聽: ils contribuaient 脿 l鈥檃lluvionnement 脿 l鈥檈ntr茅e du delta. Les apports de graviers sont aujourd鈥檋ui insignifiants.

Les limons et argiles sont emport茅s loin des c么tes et contribuent 脿 la s茅dimentation p茅lagique.

En d茅finitive, seuls les sables jouent un r么le actif dans la dynamique s茅dimentaire du littoral. Les sables qui participent 脿 la dynamique du littoral sont transport茅s en suspension dans le Rh么ne, y compris dans la partie delta茂que.

Dynamique s茅dimentaire du Rh么ne聽: l'exemple du Valentinois
La plaine de Valence.

Le trait dominant de la plaine de Valence est une surface d茅prim茅e, encadr茅e au nord, 脿 l鈥檈st et au sud par des collines ou lambeaux de plateaux surtout molassiques, de formes et de hauteurs mod茅r茅es (200聽脿 300聽m).

Le fond molassique Mioc猫ne fut recouvert par les alluvions fluvio-glaciaires de l鈥Is猫re, dont les terrasses marquent aujourd鈥檋ui encore la forme de la plaine, et les d茅p么ts p茅riglaciaires des rivi猫res descendant du massif du Vercors et formant des c么nes de d茅jection entre les buttes molassiques. Plus au sud, les d茅p么ts p茅riglaciaires abondants de la Dr么me form猫rent, 脿 la confluence, une vaste plaine alluviale en 茅ventail qui rejeta progressivement le cours du Rh么ne au pied des versants ard茅chois.

Le Rh么ne apporta ses propres alluvions聽: par endroits, l鈥櫭﹍argissement de son lit fluvial est propice aux accumulations s茅dimentaires. Le fleuve a naturellement tendance, sur sa basse plaine, 脿 divaguer. Sa pente longitudinale assez forte engendre des vitesses d鈥櫭ヽoulement importantes. L鈥Is猫re, 脿 quelques kilom猫tres en amont de Valence, lui apporte pr猫s du quart de ce que roule d茅j脿 le fleuve. Ajout茅 aux eaux torrentielles de ces affluents en p茅riode de pluie ou de fonte des neiges, ce Rh么ne puissant peut devenir 茅norme et sauvage.

Facteurs de perturbation de la dynamique fluviale

Am茅nagements pour la navigation

脌 partir du milieu du XVIIIe聽si猫cle, des endiguements insubmersibles sont construits par les riverains. Ils restent cependant peu nombreux jusque vers 1840. 脌 la suite des graves inondations de 1840 est cr茅茅 le 芦聽Service sp茅cial du Rh么ne聽禄. 脌 cette date d茅bute la construction syst茅matique de digues dans la plaine d鈥檌nondation. Apr猫s la crue de 1856, de nombreux am茅nagements sont entrepris (digues, barrages), ainsi que le reboisement des zones amont[52].

En parall猫le, un principe d鈥檃m茅nagement du chenal est adopt茅 pour am茅liorer les conditions de navigation selon un trac茅 sinuso茂dal 脿 grand rayon de courbure. Des digues submersibles sont construites le long des rives concaves. Le barrage syst茅matique des bras secondaires est engag茅. Parfois, le double objectif de protection des terres et de fixation du chenal navigable conduit 脿 des digues insubmersibles, comme 脿 Pierre-B茅nite.

La loi de 1878 d茅clare d鈥檜tilit茅 publique 芦聽les travaux d鈥檃m茅lioration du Rh么ne entre Lyon et la mer聽禄. Les am茅nagements connaissent alors une expansion rapide.

Girardon (1884) r茅volutionne les conceptions de l鈥檃m茅nagement 脿 courant libre. Il modifie l鈥檜tilisation des 茅pis plongeants et noy茅s, des seuils de fond, des tenons et des traverses selon une m茅thode qui sera appliqu茅e sur le Rh么ne aval avec succ猫s [53]. Les 芦聽casiers聽禄 r茅sultent de l鈥檃ssociation syst茅matique des tenons aux digues basses. L鈥檕bjectif est de tendre vers un chenal de 150聽m de large en g茅n茅ral, avec une profondeur d鈥檈au de 1,60聽m sous l鈥櫭﹖iage conventionnel.

En 1938, l鈥檃m茅nagement du Rh么ne 脿 courant libre est 脿 peu pr猫s syst茅matique entre Lyon et Arles. Le tressage a disparu au profit d鈥檜n lit unique sans latitude de divagation, muni d鈥檃nnexes hydrauliques de plus en plus d茅connect茅es.

Durant les ann茅es 1980, la CNR r茅alisa le Canal de Savi猫res afin de permettre la navigation entre le lac du Bourget (qui est le plus grand lac naturel de France) et le Rh么ne. Le niveau du canal du Haut-Rh么ne est mont茅 de 4聽m et une 茅cluse a 茅t茅 construite pour permettre le passage des bateaux. Un barrage fut 茅rig茅 pour r茅gulariser le niveau de l'eau afin d'accueillir ce nouveau canal long de 4聽500聽m.

Am茅nagement CNR

D猫s 1899, l鈥檃m茅nagement de Miribel-Jonage (barrage de Jons et usine de Cusset) constitue la premi猫re exploitation du Rh么ne pour l鈥檋ydro茅lectricit茅.

La CNR est cr茅茅e en 1934. L鈥檃m茅nagement g茅n茅ral du Rh么ne par la CNR a d茅but茅 en 1950 avec la mise en eau de G茅nissiat. Il s鈥檃git du seul barrage de haute chute du Rh么ne. L鈥檃m茅nagement a port茅 ensuite dans les ann茅es 1950/1960 sur la partie centrale du Bas-Rh么ne (chute de Donz猫re-Mondragon). Il s鈥檈st poursuivi dans les ann茅es 1970 par l鈥檃m茅nagement des tiers aval et amont du Bas-Rh么ne, puis dans les ann茅es 1980 par l鈥檃m茅nagement du Haut-Rh么ne.

脌 l鈥檈xception de G茅nissiat, il s鈥檃git d鈥檕uvrages de basse chute, enti猫rement effa莽ables, associ茅s (sauf sur Seyssel et Vaugris) 脿 des d茅rivations. Le d茅bit d茅riv茅 varie de 700聽m3/s sur le Haut-Rh么ne 脿 2聽200聽m3/s sur le Bas-Rh么ne aval. Il est en moyenne 1,5 fois sup茅rieur au module.

L鈥檃m茅nagement du Rh么ne pour la production hydro茅lectrique et la navigation concerne ainsi la quasi-totalit茅 du lin茅aire聽: seul le tron莽on entre Sault-Brenaz et Lyon (avec l鈥檃bandon du projet de chute de Loyette) et l鈥檃val de Vallabr猫gues jusqu鈥櫭 la Camargue ne sont pas concern茅s.

L鈥檌mpact de ces am茅nagements sur le transit des s茅diments est li茅 脿 deux grands facteurs聽: la perturbation du r茅gime des pentes dans les retenues et la perturbation du r茅gime des d茅bits dans les tron莽ons court-circuit茅s.

Dans la retenue

Dans les retenues, la pente est nulle ou faible pour tous les d茅bits ordinaires et les crues annuelles. Il n鈥檡 a que pour les crues exceptionnelles que la pente tend vers la pente naturelle.

Or la capacit茅 de transport solide diminue rapidement avec la pente. D鈥檜ne mani猫re g茅n茅rale, une r茅duction de 25聽% de la pente conduit 脿 un transit de s茅diments cinq fois moindre. Une pente 茅gale 脿 la moiti茅 de la pente naturelle correspond pratiquement 脿 une pente de non transport聽: le d茅bit de d茅but d鈥檈ntra卯nement est en effet plus que tripl茅聽: il correspond alors 脿 un d茅bit d茅pass茅 un jour tous les 10 ans en g茅n茅ral.

Au droit du barrage

Lorsque le d茅bit du Rh么ne d茅passe le d茅bit nominal de la d茅rivation, les vannes du barrage sont progressivement ouvertes. L鈥檕uverture des vannes de fond permet la chasse des mat茅riaux d茅pos茅s 脿 l鈥檃mont imm茅diat du barrage.

Cependant, tant qu鈥檌l demeure une perte de charge au barrage, la pente amont est inf茅rieure 脿 la pente naturelle, et ne permet qu鈥檜n transit partiel des s茅diments jusqu鈥檃u barrage. L鈥檕uverture des vannes de fond permet l鈥櫭﹙acuation des s茅diments accumul茅s devant le barrage, mais pas le transit de toute la charge de fond amont.

Ce n鈥檈st que lorsque la perte de charge au barrage devient n茅gligeable que l鈥檕n peut v茅ritablement parler de transparence totale. La crue assure alors non seulement le transit des apports d鈥檃mont, mais 茅galement la reprise d鈥檜ne partie de la s茅dimentation de la retenue. Cette transparence totale n鈥檈st assur茅e qu鈥櫭 partir de la crue centennale.

Dans le Vieux Rh么ne court-circuit茅

脌 peu de chose pr猫s, on peut consid茅rer que le d茅bit d茅riv茅 est constant (en r茅alit茅, le d茅bit d茅riv茅 est le plus souvent un peu diminu茅 pendant les fortes crues), sauf incident dans le fonctionnement du barrage. La majeure partie du temps, il ne reste dans le Vieux Rh么ne que le 芦聽d茅bit r茅serv茅聽禄, incapable de transporter des s茅diments.

La fr茅quence des d茅bits morphologiquement actifs est donc fortement diminu茅e, ce qui r茅duit d鈥檃utant la capacit茅 de transport dans les RCC (Rh么ne court-circuit茅).

Les hautes eaux jusqu鈥櫭 la crue annuelle assuraient avant am茅nagement pr猫s de 98聽% du transport solide. Sur l'am茅nagement de Chautagne (Haut-Rh么ne), la gamme de d茅bit correspondant 脿 des fr茅quences de 20聽脿 130聽jours par an (entre 400聽et 700聽m3/s avant am茅nagement) assurait le transit de 75聽% du transit total. Avec la d茅rivation de 700聽m3/s, le Vieux Rh么ne est aujourd鈥檋ui au d茅bit r茅serv茅 (morphologiquement totalement inefficace) pour cette gamme de fr茅quence. Il n鈥檡 a que pour les d茅bits rares (au-dessus de 900聽m3/s dans le Vieux Rh么ne, c鈥檈st-脿-dire un jour tous les trois ans) que le transport solide est peu perturb茅. Mais ces d茅bits sont peu efficaces en termes de bilan annuel. Au total, seul 1聽% de la capacit茅 de transport naturelle est conserv茅e dans le Vieux Rh么ne.

Sur Donz猫re-Mondragon (Bas-Rh么ne), la d茅rivation (1聽980聽m3/s) est proportionnellement plus faible qu鈥櫭 Chautagne. L鈥檈ffet de r茅duction des d茅bits est donc moindre, mais les incidences restent qualitativement similaires. La capacit茅 de transport solide r茅siduelle couvre 6聽% de la capacit茅 naturelle.

Extractions de granulats
Extractions de mat茅riaux alluvionnaires sur le Rh么ne et ses affluents.

Les mouvements de mat茅riaux sur le Rh么ne r茅sultent des diff茅rents modes de gestion des s茅diments mis en 艙uvre sur le fleuve et ses affluents. D'une fa莽on g茅n茅rale, ils se traduisent, soit par des extractions de mat茅riaux grossiers lorsque leur valorisation 茅conomique le permet (il s'agit alors de graviers, du sable grossier jusqu'au galet), soit par des d茅placements sans extraction, d'un lieu 脿 un autre du lit, de mat茅riaux fins (des sables fins jusqu鈥檃ux argiles en passant par les limons). Les mat茅riaux extraits correspondent au mat茅riau participant au transport par charriage, alors que les mat茅riaux fins remobilis茅s correspondent au type de mat茅riaux participant au transport par suspension.

En dehors des raisons d'entretien du lit, les extractions de mat茅riaux ont 茅t茅 historiquement motiv茅es par des besoins 茅conomiques li茅s 脿 la r茅alisation des am茅nagements du Rh么ne, des infrastructures routi猫res, et plus r茅cemment des plateformes des centrales EDF ou des remblais TGV.

Aujourd'hui, les mouvements de mat茅riaux, extractions ou remobilisation r茅pondent 脿 un besoin de gestion du lit du Rh么ne pour les besoins propres聽:

  • 脿 la navigation (maintien d'un chenal navigable pour un gabarit donn茅)聽;
  • 脿 l'entretien des ouvrages (barrages, vannes, 茅cluses, etc.)聽;
  • 脿 l'exploitation 茅lectrique (dragages 茅nerg茅tiques 脿 la restitution)聽;
  • 脿 la protection contre les crues (partie aval des affluents)聽;
  • 脿 l'entretien du lit des RCC (d茅capage des bancs, charruage).

Volume moyen annuel de graviers extraits sur tout le Rh么ne en aval du L茅man dans le lit mineur聽: 900聽000聽m3/an.

Volume moyen annuel de mat茅riaux fins remobilis茅s dans le lit mineur聽: 1聽100聽000聽m3/an.

Fonctionnement actuel du Rh么ne

Transit s茅dimentaire en suspension
Transit naturel et actuel par suspension.
Transit en suspension naturel

Le transit en suspension est rapide. Il faut compter moins de 24聽h de transit en moyenne pour 100聽km. Les effets de d茅p么t / reprise sont relativement marginaux (sauf naturellement dans les grands r茅servoirs naturels 鈥斅爈e L茅man鈥β犫 ou artificiels). En fonctionnement naturel, les d茅p么ts dans les marges bois茅es (qui peuvent atteindre plusieurs d茅cim猫tres au cours d鈥檜ne crue) sont r茅guli猫rement repris par le fleuve par 茅rosion de ces marges lors des divagations du bras vif. La faible mobilit茅 actuelle du Rh么ne favorise un exhaussement irr茅versible de ces marges, ainsi qu鈥檜ne r茅duction de la largeur du lit principal dans les retenues. Mais l鈥檈ndiguement du fleuve limite la largeur sur laquelle s鈥檃ppliquent ces 茅volutions, et donc les volumes concern茅s. Dans ces conditions, les apports du Rh么ne 脿 la Camargue sont directement issus de la production du bassin versant. Il en r茅sulte que les 茅volutions du bassin versant influent rapidement et directement sur les apports en suspension.

Le transit naturel a pu 锚tre estim茅 脿 20聽millions de tonnes par an dans les ann茅es 1950. Il est possible que le transit ait atteint 30聽millions de tonnes par an au d茅but du XXe聽si猫cle, au moment du maximum d茅mographique dans les Alpes, qui avait favoris茅 un fort d茅boisement des versants.

Transit actuel

Les apports du bassin versant n'ont pas chang茅 de fa莽on significative depuis le milieu du XXe聽si猫cle聽: l'茅tat des versants, le d茅veloppement des zones de ravinement et le fonctionnement des torrents ont peu 茅volu茅. En revanche, les grands barrages pi猫gent des volumes significatifs de s茅diments fins聽: Vouglans sur l'Ain, G茅nissiat sur le Rh么ne, Serre-Pon莽on sur la Durance, Tignes sur l'Is猫re, le Sautet et Monteynard sur le Drac, Sainte-Croix sur le Verdon, etc. La fixation du lit du Rh么ne et de certains de ses affluents a favoris茅 茅galement la s茅dimentation dans les marges alluviales. On peut estimer les apports actuels 脿 dix millions de tonnes par an.

Transit s茅dimentaire par charriage
Charriage naturel et actuel.
Transit naturel avant am茅nagements

Au contraire, le transit par charriage est beaucoup plus lent. Pour fixer les id茅es, le temps de transit est de plusieurs d茅cennies pour 100聽km. La continuit茅 du transit par charriage avant les grandes perturbations dues aux am茅nagements hydro茅lectriques et aux extractions est une hypoth猫se de travail satisfaisante sur beaucoup de tron莽ons de longueur mod茅r茅e, o霉 les variations en altitude du lit sont n茅gligeables 脿 l鈥櫭ヽhelle humaine. En revanche, m锚me avant les grands travaux pour la navigation et la production hydro茅lectrique, il n鈥檡 avait pas continuit茅 du transit des graviers 脿 l鈥櫭ヽhelle d鈥檜n bassin comme celui du Rh么ne. Les d茅lais depuis la derni猫re glaciation (de l鈥檕rdre de 15聽000聽ans) ont en effet 茅t茅 insuffisants pour que les profils en long sur une telle 茅chelle aient atteint un 茅quilibre assurant la continuit茅 du transit. Avant am茅nagement, la continuit茅 du transit 茅tait ainsi interrompue sur le Rh么ne en amont de Sault-Brenaz, et r茅duite de mani猫re tr猫s importante 脿 l鈥檃mont de Lyon, ainsi qu鈥檈n Chautagne. Il en 茅tait de m锚me dans la partie aval de plusieurs affluents (Is猫re, Eygues, Ouv猫ze, etc.).

D鈥檃mont en aval, on avait avant am茅nagement les ordres de grandeur suivants聽:

  • 脿 l鈥檃val du L茅man, les apports 茅taient assur茅s principalement par l鈥橝rve (100聽000聽脿 150聽000聽m3 par an).
  • ces apports, compl茅t茅s par ceux des Usses et du Fier, se d茅posaient progressivement, tandis que la pente diminuait de 1聽 脿 0,2聽聽: le transit 茅tait nul 脿 Sault-Brenaz.
  • 脿 l鈥檃mont de Lyon, la reprise des d茅p么ts morainiques (glaciaires) et les apports de l鈥橝in favorisait une pente forte avec un transit soutenu (100聽000聽m3 par an). La majeure partie de ce transit se d茅posait 脿 l鈥檈ntr茅e de Lyon, dans le secteur de divagation de Miribel. Le transit ne devait pas d茅passer 30聽000聽m3 par an 脿 l鈥檃val de Lyon.
  • sur le Bas-Rh么ne, le transit reprenait progressivement 脿 la faveur des apports des affluents, pour atteindre un maximum de l鈥檕rdre de 400聽000聽m3 par an 脿 l鈥檃val du confluent avec la Durance.
Transit actuel

Le transit des graviers a 茅t茅 totalement boulevers茅 au cours du XXe聽si猫cle聽:

  • les apports de la plupart des affluents se sont taris, en raison des am茅nagements et interventions dont ils ont fait l'objet聽: barrages, d茅rivations, extractions. La Durance, l'Arve, le Fier, qui apportaient des volumes importants au Rh么ne, ne charrient plus gu猫re de graviers dans leur partie terminale聽;
  • sur le Rh么ne, des extractions importantes ont eu 茅galement lieu, et ont laiss茅 des fosses d'extraction importantes聽;
  • de toute fa莽on, le Rh么ne aurait 茅t茅 aujourd'hui incapable de transporter les apports naturels聽: pentes trop faibles dans les retenues, d茅bits trop r茅duits dans les tron莽ons court-circuit茅s.

Au total, on arrive paradoxalement 脿 un nouvel 芦聽茅quilibre聽禄聽: presque pas d'apports, presque pas de transport.

Le transit de graviers ne d茅passe gu猫re quelques milliers de m猫tres cubes par an sur la plupart des tron莽ons, avec un maximum de quelques dizaines de milliers de m猫tres cubes par an entre la Dr么me et l'Ard猫che.

Dynamique du lit
脡volution en plan du lit du Rh么ne entre Donz猫re et Mondragon.

Histoire

Carte du cours du Rh么ne depuis Gen猫ve jusqu'脿 Lyon faite en 1787. O霉 il est marqu茅 en jaune tous les ports et guets qui sont le long de ce fleuve. Les postes que l'on peut y occuper pour d茅fendre lesdits ports et guets. Observez que les ports sont marqu茅s par des petites ancres.

Le Rh么ne est le seul fleuve reliant directement la M茅diterran茅e 脿 l鈥橢urope du Nord. Il constitue depuis les Rhodiens et les Ph茅niciens un axe majeur de circulation des populations et des marchandises. 脡l茅ment structurant dans l'organisation des territoires, le Rh么ne conduit aussi les hommes 脿 se surpasser pour le dompter et surtout le traverser.

On trouve ainsi des traces d鈥檕ccupation d猫s la Pr茅histoire. D猫s l鈥橝ntiquit茅, l鈥櫭﹖ain, le cuivre ou les peaux du Nord sont 茅chang茅es contre des productions de l鈥橭rient et de la M茅diterran茅e (ivoire, 茅pices, 茅toffes, etc.).

En ao没t 218 av. J.-C., Hannibal traverse le Rh么ne avec son arm茅e de 80聽000聽hommes et 37聽茅l茅phants dans le but d'attaquer Rome par voie de terre. L鈥檃rm茅e romaine sous les ordres de Scipion 茅tant toute proche sur la rive gauche du fleuve, il pr茅f猫re remonter le long du fleuve 脿 vive allure pendant quatre jours pour l鈥櫭﹙iter et ainsi affronter l鈥檈nnemi en Italie, sur son territoire.

脌 l鈥櫭﹑oque romaine, il devient une voie de d茅veloppement commercial. Plus tard, le vin, la vaisselle et le sel d'une part, les armes et les 茅toffes d鈥檃utre part empruntent en sens inverse le sillon rhodanien. La pr茅sence du fleuve permet le d茅veloppement des villes comme Arles, Avignon, Lyon ou Vienne qui profitent de leur atout g茅ographique 脿 la crois茅e du Rh么ne et des axes de communication terrestres et maritimes. Les franchissements du fleuve participent 茅galement de mani猫re d茅terminante 脿 l鈥檋istoire des villes et des territoires.

Ponts

Tout au long de son cours, le Rh么ne compte de nombreux ponts routiers, autoroutiers, ferroviaires, pi茅tonniers, ou mixtes. Le pont de Chancy est le seul pont qui franchit la fronti猫re entre la Suisse et la France sur le Rh么ne, sans compter le barrage de Chancy-Pougny qui peut aussi faire office de pont pour les collaborateurs de l'exploitation.

Chiffres et donn茅es

  • Le Rh么ne a un syst猫me hydrologique extr锚mement complexe. Il entame son parcours sous la forme d'un torrent de montagne et se termine dans le delta de la Camargue, apr猫s avoir aliment茅 le L茅man et travers茅 plusieurs villes et grandes agglom茅rations.
  • Sa longueur totale est de 812聽km dont 290聽km en Suisse et 522 en France.
  • En Suisse, il coule dans trois cantons. En France, il irrigue trois r茅gions et vingt et un d茅partements[54].
  • Son d茅bit moyen annuel, relev茅 脿 Beaucaire dans le Gard, est de 1聽700聽m3/s.
  • Son d茅bit de crue a atteint 11聽500聽m3/s le .
  • 2聽200聽millions de m猫tres cubes d'eau sont pr茅lev茅s chaque ann茅e pour subvenir aux besoins en eau de la population.
  • La vall茅e du Rh么ne produit le quart de l'茅nergie 茅lectrique fran莽aise.
  • Sept centrales nucl茅aires sont install茅es le long du fleuve.
  • Le Rh么ne lui-m锚me produit 20聽% de l'茅nergie hydro茅lectrique fran莽aise.
  • L'emprise du Plan Rh么ne est de 2聽980聽km2.
  • La superficie de son bassin hydrographique est de 97聽800聽km2, dont 90聽000聽km2 en France.
  • Par le d茅bit, le Rh么ne est le premier fleuve fran莽ais et le deuxi猫me, apr猫s le Nil, de tous ceux qui se jettent dans la mer M茅diterran茅e (hors mer Noire).
  • Le rang de Strahler est de dix[2].

Organismes gestionnaires

En France, depuis 1987, Territoire Rh么ne est un organisme public cr茅茅 pour assurer la liaison entre les collectivit茅s territoriales et favoriser la coh茅rence des actions men茅es au fil du Rh么ne[55].

En Suisse, l'administration f茅d茅rale, en particulier l鈥Office f茅d茅ral de l鈥檈nvironnement (OFEV), le D茅partement f茅d茅ral des Affaires 茅trang猫res (DFAE) et l鈥Office f茅d茅ral de l鈥櫭﹏ergie (OFEN), se coordonne avec les cantons concern茅s: Valais, Vaud et Gen猫ve, ainsi qu'avec les instances fran莽aises. D猫s le 28.10.2020, la Suisse s'appr锚te 脿 ren茅gocier avec la France un accord-cadre sur le Rh么ne. Des 茅valuations montrent que la collaboration actuelle est fonctionnelle, elle respecte la Convention d'Helsinki sur les eaux transfronti猫res. Cependant le gouvernement suisse souhaite am茅liorer la perspective globale face au d茅fi climatique[56].

脡tat 茅cologique et sanitaire

Le fleuve est officiellement reconnu comme pollu茅 par l'脡tat fran莽ais au moins au regard des polychloro-biph茅nyles (PCB)[57],[58]).

En 1986 脿 Gen猫ve, face 脿 des projets destructeurs, des pollutions de l'eau des affluents et d'autres menaces, une initiative cantonale est lanc茅e. Elle propose une loi sur la protection du site naturel du Rh么ne[59]. La Loi sur la protection g茅n茅rale des rives du Rh么ne (L 4 13) est adopt茅e le 27.01.1989 et entr茅e en vigueur le 01.04.1989[60].

De plus sa temp茅rature moyenne tend 脿 augmenter (+1 脿 +2掳C sur 30 ans pour les moyennes annuelles[61]), de m锚me que celle de ses affluents (temp茅rature mesur茅e pr茅cis茅ment sur 30 ans, chaque heure, sur une quinzaine de stations[61]). Ces augmentations sont plus marqu茅es sur le Rh么ne aval et ses affluents chauds, et le r茅chauffement est le plus important au printemps et en 茅t茅 (hormis sur les stations soumises 脿 un r茅gime hydrologique nivo-glaciaire)[61]. Or, une eau qui se r茅chauffe perd une partie de sa capacit茅 脿 conserver son oxyg猫ne dissous. Les donn茅es disponibles ne permettent pas de faire la part des causes climatiques et de celles li茅es 脿 l'artificialisation du cours (lacs de barrages鈥) ou au r茅chauffement par les centrales nucl茅aires. Dans le cadre du d茅r猫glement climatique, ce r茅chauffement pourrait se poursuivre[62].

Sites RAMSAR

Entre la source et l'embouchure du Rh么ne, sept zones humides sont inscrites comme sites RAMSAR[63].

Site Rhonegletschervorfeld

Le site Rhonegletschervorfeld est centr茅 sur la source qui s'茅coule du glacier, la partie inf茅rieure de celui-ci et la surface de terrain d茅couverte par le retrait des glaces[64]. Il est remarquable comme plaine alluviale alpine, par le cours du Rh么ne non r茅glement茅 et une grande biodiversit茅. Il inclut des associations pionni猫res et des 茅tapes successives jusqu'脿 la for锚t de m茅l猫zes. Il accueille de nombreuses esp猫ces en danger inscrites sur la liste rouge. Ce site est aussi prot茅g茅 aux niveaux du canton du Valais, et de la Conf茅d茅ration, par l'Office f茅d茅ral de l'environnement OFEV, Division Esp猫ces, 茅cosyst猫mes, paysages. Il est particuli猫rement menac茅 par les changements climatiques qui accentuent le recul des glaces et diminuent l'enneigement, ce qui impacte la v茅g茅tation et le r茅gime des eaux en aval[65].

Les Grangettes

Le site des Grangettes englobe une zone mar茅cageuse du delta du Rh么ne et l鈥檈xtr茅mit茅 est du L茅man entre Saint-Saphorin et Saint-Gingolph[66]. La r茅serve naturelle a reconstitu茅 des zones humides que les travaux de ma卯trise du cours du Rh么ne avaient supprim茅es au XXe si猫cle[67].

Impluvium d'脡vian

l鈥橧mpluvium d'脡vian est une zone humide situ茅e sur le plateau de Gavot, entre les pr茅alpes et la pente qui rejoint la berge du L茅man, au dessus de la ville d鈥脡vian-les-Bains[68]. Ses r茅f茅rences administratives sont le canton d鈥櫭塿ian, l鈥檃rrondissement de Thonon-les-Bains, le d茅partement de la Haute-Savoie, la r茅gion Auvergne-Rh么ne-Alpes et la France. Il est remarquable par la diversit茅 et la qualit茅 de ses zones humides, d鈥檜ne surface de 200 hectares sur les 3275 ha de tout le site. Il fait partie d鈥檜n syst猫me hydrologique qui recueille et infiltre les eaux pluviales et de ruissellement qui produisent les eaux min茅rales d鈥櫭塿ian. Ses habitats comprennent des prairies humides, des tourbi猫res, des sources, des bas-marais, un petit lac et des bois tourbeux. On y trouve trente-trois esp猫ces v茅g茅tales rares. Le site est prot茅g茅 selon les cat茅gories UICN au niveau national par des arr锚t茅s de biotopes et au niveau europ茅en selon Natura 2000.

Rives du Lac L茅man

Le site Rives du Lac L茅man est situ茅 en Haute-Savoie sur la rive gauche du lac, ses coordonn茅es sont Latitude聽: 46掳 21鈥 15鈥欌 N, Longitude聽: 06掳 22鈥 53鈥欌 E. Il rassemble diverses zones d鈥檌nt茅r锚t 茅cologiques, dont la R茅serve naturelle du Delta de la Dranse, le domaine de Ripaille, la r茅serve de chasse au gibier d鈥檈au d鈥Excenevex et les dunes lacustres de Sciez, sur une surface de 1915 ha. Il prot猫ge la principale concentration d鈥檃vifaune hivernante du L茅man (20000 oiseaux) et offre des fray猫res aux truites du lac[69].

Rh么ne genevois - vallons de l'Allondon et de la Laire

Ce site, qui englobe la totalit茅 du fleuve dans le canton de Gen猫ve ainsi que deux de ses affluents, s'茅tend de la Rade de Gen猫ve (peu avant la sortie du L茅man) 脿 la fronti猫re fran莽aise; il comprend aussi leurs berges, ainsi que des zones humides et des espaces bois茅s ou riches en biodiversit茅[70]. La portion situ茅e au niveau du barrage de Verbois est inscrite comme Important Bird Areas IBA. Il jouxte en amont la zone ornithlogique IBA 07 芦Lac L茅man: Versoix 鈥 Hermance 鈥 Gen猫ve禄 et 脿 l'aval la zone prot茅g茅e sur France 芦Haute cha卯ne du Jura: D茅fil茅 de l鈥櫭塩luse, Etournel[71] et Mont Vuache禄 IBA FR 172[72].

Lac du Bourget - Marais de Chautagne

Ce site comprend le lac du Bourget et les zones mar茅cageuses de Chautagne. Il est reli茅 au Rh么ne par le canal de Savi猫re qui lui sert d'茅missaire, sauf lors de crue lorsque le courant s'inverse pour fournir au Rh么ne un d茅versoir[73]. Avant les travaux de r茅gulation du niveau du lac, les fluctuations 茅taient plus fr茅quentes. Le lac, les roseli猫res et les zones humides des alentours accueillent de nombreuses esp猫ces d'oiseaux pour la nidifcation, un repos sur la route des migrations ou un lieu d'hivernage[74].

Camargue

Situ茅 au delta du Rh么ne qui aboutit dans la mer M茅diterran茅e, dans la r茅gion Provence-Alpes-C么te d'Azur, ce site de 85000 ha comprend plusieurs 茅tangs (14758 ha) et des marais, avec un gradiant de salinit茅, 脿 une altitude de 4 脿 0 m. Divers milieux naturels occupent environ la moiti茅 de la surface, dont des sansou茂res (mot proven莽al pour pr茅-sal茅s), dunes, pelouses et bois. L'agriculture occupe 26% de la surface, avec de la riziculture et de l'茅levage, les salins 17%. Le site, la flore et la faune sont menac茅s par la pollution de l'eau du Rh么ne, les pesticides agricoles, la d茅moustication, des projets de constructions de ponts et d'茅quipements touristiques, les perturbations de la dynamique des plans d'eau temporaires pour la chasse, ainsi que la tuerie illimit茅e de 100000 脿 150000 canards chaque hiver. Au niveau international il est inscrit comme R茅serve de biosph猫re de l'UNESCO et UE Natura 2000; au niveau national il y a une r茅serve, le parc naturel r茅gional et des r茅serves de chasse[75].

Voir aussi

Articles connexes

wikilien alternatif2

Les coordonn茅es de cet article聽:

Bibliographie

  • Alain Pelosato, Le Rh么ne, Presses universitaires de France, collection 芦聽Que sais-je聽?聽禄
  • Alain Pelosato, Le Rh么ne et ses crues, 脡ditions Naturellement, 1997, (ISBN 978-2-910370-36-7)
  • Jean-Paul Bravard, Le Rh么ne, du L茅man 脿 Lyon, version abr茅g茅e d'une th猫se de doctorat d'脡tat, 脡ditions La Manufacture, Lyon, 1987, (ISBN 978-2-904638-56-5)
  • Jacques Rossiaud, Le Rh么ne au Moyen 脗ge, 脡d. Aubier-Flammarion, Collection historique, Paris, 2007, (ISBN 978-2-7007-2296-3)
  • Georges Truc, L'eau en Vaucluse. Origine, fonctionnement, potentiel et qualit茅 des r茅servoirs aquif猫res, 脡d. Conseil G茅n茅ral de Vaucluse, Avignon, 1991
  • Le Rh么ne, un fleuve et des hommes, num茅ro sp茅cial de la revue Le Monde Alpin et Rhodanien, 1er-3e trimestres 1999, Grenoble, Centre Alpin et Rhodanien d'ethnologie
  • Roger Dessemon, Le Rh么ne, un fleuve des hommes鈥, 1983, Blanchard fr猫res 脿 Vienne.
  • Patrick Huet, Le Rh么ne 脿 pied du glacier 脿 la mer, 脡ditions Bod, 2010, (ISBN 978-2-8106-1370-0)
  • Luc Long, Secrets du Rh么ne, 脡ditions Actes Sud, 2008, (ISBN 978-2-7427-7835-5)
  • Robert Hainard, Quand le Rh么ne coulait libre... Tribune 茅ditions, 1979, Gen猫ve.
  • V茅ronique Puech (photogr.聽Camille Moirenc), Rh么ne聽: Un fleuve, Actes Sud, , 334聽p. (ISBN 978-2-330-10299-9).

Liens externes

Notes et r茅f茅rences

Notes

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche.

R茅f茅rences

  1. a b c d e et fBanque Hydro - MEDDE, 芦聽Synth猫se de la Banque Hydro - Le Rh么ne 脿 Beaucaire (V7200010)聽禄 (consult茅 le ).
  2. a et bD'apr猫s le MNT au pas de 250 m. Source聽: IGN. - Institut G茅ographique National (France), 芦聽Bassins versants - Niveaux Strahler des BV聽禄 (consult茅 le )
  3. Rh么ne. Encyclop茅die Larousse
  4. a et bSandre, 芦聽Fiche cours d'eau - le Rh么ne (V---0000)聽禄 (consult茅 le ).
  5. 芦聽Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, Rh聽禄, sur henrysuter.ch (consult茅 le )
  6. a et bAlbert Dauzat, Dictionnaire 茅tymologique des noms de rivi猫res et de montagnes en France, Paris, Klincksieck, , 234聽p., p.聽77
  7. a et b(de) Julius Pokorny, Indogermanisches etymologisches W枚rterbuch, (lire en ligne)
  8. Pierre-Yves Lambert, La langue gauloise, Paris, Errance, , 240聽p., p.聽37
  9. Cecilia Mason, 芦聽Au fil de l鈥橝rve鈥聽禄, sur Sign茅 Gen猫ve, Tribune de Gen猫ve, (consult茅 le ).
  10. C茅line Garcin, Baignade dans le Rh么ne, gare 脿 la noyade!, Tribune de Gen猫ve, .
  11. ATS, 芦聽Gen猫ve: le nageur disparu dimanche retrouv茅 sans vie au barrage de Verbois聽禄, Le Nouvelliste,鈥
  12. Marc Moulin, 芦聽Jeune et migrant, ce profil qui pr茅destine 脿 la noyade聽禄, 24 heures,鈥 (ISSN 1424-4039, lire en ligne[archive du ] Inscription n茅cessaire, consult茅 le )
  13. 芦聽Se baigner dans le Rh么ne, un plaisir un peu risqu茅聽禄, Le Matin,鈥 (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consult茅 le )
  14. Sylvain Th茅voz, Rh么ne blanc, (ISBN 978-2-940530-34-2 et 2-940530-34-3, OCLC 1082442798, lire en ligne)
  15. 芦聽Une commune au c艙ur du pays de Seyssel聽: Seyssel聽!!聽禄, Office de tourisme du Pays de Seyssel (consult茅 le ).
  16. 芦聽Autoroute A9聽: Mise 脿 l鈥檈nqu锚te publique du tron莽on 脿 travers Finges - Reprise des travaux d鈥檈xcavation du tunnel de Riedberg聽禄, sur www.vs.ch, Office de construction des routes nationales, (consult茅 le ).
  17. D茅partement de la mobilit茅, du territoire et de l鈥檈nvironnement (DMTE) Office de construction des routes nationales (OCRN) Canton du Valais, 芦聽Mise 脿 l鈥榚nqu锚te publique du tron莽on Sierre est - Leuk/Susten est聽禄, sur vs.ch, INFO A9, (consult茅 le ).
  18. Rhone - Brig, OFEV, donn茅es et bases hydrologiques.
  19. Rh么ne - Porte du Scex, OFEV, donn茅es et bases hydrologiques.
  20. Rh么ne - Gen猫ve, Halle de l'卯le, OFEV, donn茅es et bases hydrologiques.
  21. Jacques Aliaga, 芦聽Un si猫cle de crues du Rh么ne聽禄, sur http://www.rdbrmc-travaux.com, (consult茅 le ).
  22. 芦聽D茅bit maximal de la crue du Rh么ne de d茅cembre 2003 脿 Beaucaire聽禄 [PDF], sur ccbr.lyon.cemagref.fr, minist猫re de l'脡cologie et du D茅veloppement Durable, (consult茅 le ).
  23. Territoire Rh么ne - Safege - 脡tude globale des crues du Rh么ne - volet "hydrologie" - 2001.
  24. Emmanuelle Delahaye, La crue du Rh么ne en d茅cembre 2003 , 脡cole normale sup茅rieure de Lyon, .
  25. [PDF] Conf茅rence organis茅e par la DIREN de bassin en juillet 2005 D茅bit maximal de la crue du Rh么ne de d茅cembre 2003 脿 Beaucaire.
  26. [PDF] Minist猫re de l'茅cologie et du d茅veloppement durable, Rapport s茅curit茅 - digues du Rhone.
  27. [PDF] Rapport de la CNR.
  28. [PDF] Courrier de la mairie d'Arles adress茅 脿 la DIREN, 茅voquant la divergence d'appr茅ciation des chiffres de la crue [1].
  29. 芦聽Chronologie: Inondations聽禄, sur www.kronobase.org (consult茅 le )
  30. 芦聽Site officiel de la commune de Sablons en is猫re (38550) - Les crues du Rh么ne聽禄, sur www.commune-sablons.fr (consult茅 le )
  31. Gr茅goire de Tours - Histoires - Livre IV聽:

    芦聽[鈥 Il parut alors dans les Gaules un grand prodige au fort de l鈥櫭塩luse, situ茅 sur une montagne au bord du Rh么ne [鈥聽禄

  32. 脡mile FassinBulletin arch茅ologique d鈥橝rles, 1890 no聽9, pages 135-138.
  33. cf. d茅lib茅rations du mois d鈥檕ctobre 1424
  34. cf. BM, Arles, ms 2219, f掳153-154聽: M茅moires du directeur du dess猫chement, de 1674 脿 1683
  35. a b et cIGN Magazine no聽55 de septembre-octobre 2009, p.聽8.
  36. Jean-Marie Rouquette - ARLES, histoires, territoires et cultures, page 794.
  37. Extrait des d茅p锚ches t茅l茅graphiques des pr茅fets aux ministres de l'int茅rieur et des travaux publics, faisant conna卯tre les diverses phases des inondations de mai et juin 1856, dans le bassin du Rh么ne / Documents officiels - Administration des ponts et chauss茅es - Minist猫re des travaux publics
  38. Voir d茅g芒ts de l'inondation de 1856 脿 Lyon.
  39. Voir inondations de 1856 photographi茅es par Baldus 芦聽Copie archiv茅e聽禄 (version du 3 d茅cembre 2006 sur l'Internet Archive)
  40. (en) Malcolm Daniel, 芦聽脡douard Baldus (1813鈥1889)聽禄, sur www.metmuseum.org, Metropolitan Museum of Art, (consult茅 le ).
  41. Voir inondations de 1856 脿 Lyon, photographies de Louis Froissard.
  42. Niveau des plus hautes eaux rep茅r茅 sur l'ancienne tour du bac 脿 traille pr猫s de la voie ferr茅e.
  43. Voir inondations de 2000 dans le canton du Valais.
  44. ATS, 芦聽Quand Gondo a 茅t茅 d茅vast茅聽禄, Le Courrier,鈥 , p.聽6 (www.lecourrier.ch)
  45. [PDF] Inondations de 2003聽: [2] et [3].
  46. Voir inondations de 2003, rapport de la CNR.
  47. Voir inondations de 2003, image spot.
  48. Voir inondations de 2003, rupture des digues de Fourques.
  49. Territoire Rh么ne - Sogreah - 脡tude globale des crues du Rh么ne - Volet "Dynamique fluviale et transport solide - 2001.
  50. Besson D., 2005, Architecture du bassin rhodano-proven莽al mioc猫ne (Alpes, SE France). Relations entre d茅formation, physiographie et s茅dimentation dans un bassin molassique d鈥檃vant-pays, Th猫se de doctorat, 脡cole Nationale Sup茅rieure des Mines de Paris [4]
  51. Julien Gargani, 2004, Modelling of the erosion in the Rhone valley during the Messinian crisis (France), Quaternary International, 121, p.聽13-22, 2004[5]
  52. Julien Gargani et Gwenael Jouannic, 芦聽Les liens entre la soci茅t茅, la nature et la technique durant les derniers 200 ans聽: analyse dans deux vall茅es fran莽aises聽禄, VertigO - la revue 茅lectronique en sciences de l'environnement [En ligne], vol.聽15, no聽3, , consult茅 le . [6]聽; DOI聽: 10.4000/vertigo.16810
  53. Poinsart, 1992.
  54. IGN Magazine no聽55 - septembre-octobre 2009 page 8
  55. 芦聽Etablissement Public Territorial de Bassin Territoire Rh么ne聽禄, sur Association fran莽aise des Etablissements Publics Territoriaux de Bassin (consult茅 le )
  56. 芦聽Accord franco-suisse sur le Rh么ne聽: le Conseil f茅d茅ral approuve le mandat de n茅gociation聽禄, sur www.admin.ch (consult茅 le )
  57. [7].
  58. [PDF] Rapport de synth猫se 2007, CEMAGREF.
  59. WWF section de Gen猫ve (photogr.聽Jacques Binggeli, Jean-Pierre Landenberg, Yves Meylan, Pascal Immele, St茅phane Pillet, Fran莽ois Turrian et Philippe Roch), Pour le Rh么ne genevois, Gen猫ve, , 8聽p.
  60. 芦聽L 4 13聽L sur la protection g茅n茅rale des rives du Rh么ne聽禄, sur www.ge.ch (consult茅 le )
  61. a b et cA. Poirel, F. Lauters and B. Desaint聽; 1977-2006聽: Trente ann茅es de mesures des temp茅ratures de l'eau dans le Bassin du Rh么ne聽; Hydro茅col. Appl. (2008) Tome 16, p.聽191-213聽; DOI:10.1051/hydro/2009002聽; EDF/DTG, 21 av. de l'Europe, BP41, 38040 Grenoble Cedex, France, , consult茅 le (r茅sum茅 anglais et fran莽ais)
  62. A. Poirel, 茅tude thermique globale Rh么ne聽: Les phases 1 脿 4 2000-2012 (EDF-DTG)
  63. 芦聽Les zones humides d鈥檌mportance internationale (les Sites Ramsar) | Ramsar聽禄, sur www.ramsar.org (consult茅 le )
  64. 芦聽Rhonegletschervorfeld | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  65. (en聽+聽et聽+聽fr) RSIS V.1.6, 芦聽Switzerland Rhonegletschervorfeld聽禄, sur rsis.ramsar.org, (consult茅 le )
  66. 芦聽R茅serve naturelle 芦Les Grangettes禄聽禄, sur Pro Natura Grangettes (consult茅 le )
  67. 芦聽Les Grangettes | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  68. 芦聽Impluvium d'Evian | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  69. 芦聽Rives du Lac L茅man | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  70. 芦聽Le Rh么ne genevois - Vallons de l'Allondon et de la Laire | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  71. Chlo茅 Dethurens, 芦聽Tout 茅mu devant l'Etournel聽禄, Tribune de Gen猫ve,鈥 22-23.9.2012, p.聽40
  72. allemand, fran莽ais, italien, anglais, Rh么ne: Gen猫ve 鈥 Barrage de Verbois, Important Bird Areas IBA Schweiz Suisse Svizzera Switzerland, pages 84-87.
  73. 芦聽Lac du Bourget et Rh么ne聽禄, sur Rh么n'脭 lac (consult茅 le )
  74. 芦聽Lac du Bourget - Marais de Chautagne | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )
  75. 芦聽Camargue | Service d鈥檌nformation sur les Sites Ramsar聽禄, sur rsis.ramsar.org (consult茅 le )