Ardière

L'Ardière
(L'Ardières)
Illustration
L'Ardière à Chénelette
Carte.
Cours de l’Ardière.
Caractéristiques
Longueur 29,9 km [1]
Bassin 153 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen (Taponas)
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial
Cours
Source au sud-est du Mont Monet
· Localisation Les Ardillats
· Altitude 870 m
· Coordonnées 46° 10′ 49″ N, 4° 32′ 29″ E
Confluence la Saône
· Localisation Taponas
· Altitude 170 m
· Coordonnées 46° 07′ 21″ N, 4° 46′ 03″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseaux : Ardevel, Morsille
· Rive droite ruisseaux : Saint-Didier, Andilleys, Samsons
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Belleville-en-Beaujolais
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Belleville-en-Beaujolais, Beaujeu

Sources : SANDRE:« U4500500 », Géoportail, OpenStreetMap

L'Ardière ou Ardières est une rivière française coulant dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes, et un des affluents de la Saône qui est issu des monts du Beaujolais, donc un sous-affluent du fleuve le Rhône.

Géographie

La longueur de son cours d'eau est de 29,9 km[1]. L'Ardière prend sa source au sud-est du Mont Monet (1 001 m) et juste en dessous du Mont Saint-Rigaud (1 009 m), à l'altitude 870 mètres, sur la commune Les Ardillats, et conflue avec la Saône, sur la commune de Taponas, à moins d'un kilomètre du chef-lieu de canton Belleville, à l'altitude 170 mètres et juste après être passé sous l'Autoroute du Soleil : l'Autoroute française A6. L'Ardière se jette dans la Saône juste avant l'île du Motio. Sa vallée a servi pour le passage de la route départementale D37.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département du Rhône, l'Arrière les dix communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, Les Ardillats, Saint-Didier-sur-Beaujeu, Beaujeu, Lantignié, Quincié-en-Beaujolais, Régnié-Durette, Cercié, Saint-Lager, Saint-Jean-d'Ardières devenue Belleville-en-Beaujolais en 2019, Taponas.

Soit en termes de canton, l'Ardière prend sa source et conflue sur le canton de Belleville-en-Beaujolais, dans l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône, dans l'intercommunalité communauté de communes Saône Beaujolais.

Toponymes avec hydronyme

  • L'Ardière a donné son hydronyme comme composant à la commune qu'elle traverse : la commune de Saint-Jean-d'Ardières.
  • La commune source Les Ardillats a la même racine origine que l'Ardière.

Bassin versant

L'Ardière traverse une seule zone hydrographique « L'Ardière » (U450) de 153 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est composé à 58,23 % de « territoires agricoles », à 37,70 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 3,65 % de « territoires artificialisés », à 0,02 % de « surfaces en eau »[1][note 1]. Les cours d'eau voisins sont le Rhône au nord-est, à l'est, au sud-est,

Organisme gestionnaire

Affluents

L'Ardière a onze tronçons affluents contributeurs et deux bras référencés[1] dont :

  • ----- le ruisseau des Gots, 1,7 km (rd[note 2])
  • le ruisseau de Rochefort, 2,7 km (rg), avec un affluent :
    • la Poye, 2 km, sur la seule commune des Ardillats.
  • ----- le ruisseau de Vernay, 3,8 km (rd)
  • le ruisseau de Pluvier, 2,9 km (rg)
  • ----- le ruisseau de Saint-Didier, 5,2 km (rd), avec un affluent :
    • le ruisseau de Tolot, 2,8 km sur la seule commune de Saint-Didier-sur-Beaujeu avec un affluent :
      • Le ruisseau de Montclair, 1,8 km sur la seule commune de Saint-Didier-sur-Beaujeu
  • le ruisseau de la Combe, 1,6 km (rg)
  • le ruisseau de Font-bidon, 3,1 km (rg)
  • ----- le ruisseau les Andilleys, 4,5 km (rd)
  • ----- le ruisseau des Samsons, 8,6 km (rd) avec trois affluents :
  • le ruisseau l'Ardevel, 7,6 km (rg), avec un affluent :
    • le ruisseau de Vernus, 2,8 km sur les deux communes de Régnié-Durette et Lantignie, avec un affluent :
  • le ruisseau la Morcille, 9,7 km (rg).

Rang de Strahler

Le rang de Strahler de l'Ardière est donc de quatre.

Hydrologie

Son régime hydrologique est dit pluvial.

Climat du département du Rhône

Aménagements et écologie

La zone du bassin versant de l'Ardière, est reconnue comme devant bénéficier d'une réduction des intrants polluants : phytosanitaires, effluents domestiques et collectivités moyennes, effluents viticoles. La Région Rhône-Alpes avait lancé un appel d'offres pour les années 2003-2006[2].

Écologie

Le long de l'Ardière, on rencontre des espèces sensibles : l'oiseau le martin-pêcheur, un poisson la Bouvière, une moule d'eau douce l'Anodonte. On peut aussi voir trois espèces de libellules : des Gomphidae, l'Aeshna et l'Agrion de Mercure.

Au niveau de la flore, on retrouve le Séneçon des marais et le Butome en ombrelle ou Jonc fleuri[3].

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Notes

  1. le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartions par type de surfaces/terrains
  2. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ardière (U4500500) » (consulté le 16 mai 2015)
  2. Agence de l'eau Rhône-Alpes & GIS ZABR, « Thématiques prioritaires 2003 – 2006 Appel d’offres de la Région Rhône-Alpes » (consulté le 8 novembre 2008)
  3. Inventaire du patrimoine naturel, « Znieff de type I : rivière de l'Ardières » (consulté le 8 novembre 2008)
Ressource relative à la géographie :