Centre national d'enseignement à distance

(Redirigé depuis Cned)
Centre national
d'enseignement à distance
CNED Logo 2017 RGB Baseline.png
Marque déposée 🛈
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
CNED
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Autres enseignements
Siège
Pays
Langue
Organisation
Effectif
2 200
Directeur général
Site web
Identifiants
SIREN
SIRET
OpenCorporates
UAI
0861235A, 0861288H

Le Centre national d'enseignement à distance (Cned ou CNED) est, en France, un établissement public à caractère administratif du ministère de l'Éducation nationale vendant des formations à distance.

Activités

Le CNED assure pour le compte de l'État le service public de l'enseignement à distance[α] d'une part, et d'autre part la formation de ceux qui le souhaitent quels que soient leur âge et leur situation. En 2022, la part des étudiants inscrits au titre de la mission de service public ne représente plus que 25 % de l'ensemble des étudiants[1].

L'établissement propose en 2022 un catalogue de 250 formations différentes. Il en vend environ 230 000 à un public composé à 48 % de public scolaire et à 52 % d’étudiants et adultes[2].

Histoire

En 1939, pendant la drôle de guerre qui a débuté la Seconde Guerre mondiale, un service d'enseignement par correspondance est créé par décret du [β] pour pallier la désorganisation de l'enseignement due à l'évacuation des zones frontalières[3]. Son siège est alors fixé à Vanves. En , pendant l'Occupation, il est doublé d'un service similaire en zone non occupée, après que les Allemands ont instauré la ligne de démarcation le , conformément à l'armistice du .

En 1944, le régime de Vichy crée le Centre national d'enseignement par correspondance (CNEC) par décret du [γ],[3]. À la Libération, sa mission est confirmée. Il reçoit le statut de lycée (au sens de l'époque). Il porte ensuite plusieurs noms, notamment Centre national d'enseignement par correspondance, radio et télévision (CNEPCRT) en 1953[δ],[3], abrégé en Centre national de télé-enseignement (CNTE) en 1959[ε],[3] puis de nouveau Centre national d'enseignement par correspondance (CNEC) en 1979[ζ],[3], avant de recevoir son nom actuel en 1986[η],[3].

En 2002, l'établissement acquiert par décret du [θ] un nouveau statut et des moyens juridiques. La loi du , d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école consacre le service public d'enseignement à distance.

L'établissement lance en 2006 une gamme de formation pour les entreprises. En 2008, un cabinet de conseil pilote une étude de modernisation. Le décret du relatif au service public de l'enseignement à distance[α] officialise la mission de service public du CNED.

Le , Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, annonce l'ouverture en d'une nouvelle académie (la 31e) : une académie en ligne proposant de télécharger l'intégralité des enseignements correspondant au programme, du primaire au lycée. Le CNED est chargé de sa mise en œuvre[4].

En , le rapport annuel de la Cour des comptes épingle le CNED sur son offre en ligne inadaptée[5]. Le Nouvel Observateur[6] et Capital[7] font une analyse très critique du fonctionnement du CNED.

Le est lancée l'opération « Ma classe à la maison » à la suite de la fermeture des établissements scolaires français en 2020 pour cause de pandémie de Covid-19[8]. Celle-ci est victime de cyberattaques[9],[10].

En 2022, la Cour des comptes indique que l'extension récente des missions du CNED suppose de « repenser sa place et sa stratégie », de revoir ses tarifs, de limiter son offre de formations et de clarifier sa place au sein de l'Éducation nationale[1].

Financement

En 2021, l'établissement est subventionné à hauteur de 25 millions d'euros. Il génère environ 49 millions d'euros de recettes commerciales[2].

Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Bâtiment abritant le CNED, au Futuroscope.

Direction et administration

Le siège principal du CNED est aujourd'hui implanté au Futuroscope et chapeaute huit sites en France métropolitaine : Grenoble, Lille, Lyon, Poitiers, Rennes (1983[ι]), Rouen, Toulouse et Vanves.

Le CNED est administré par un conseil d'administration. Il est dirigé par un directeur général.

Directeurs généraux

Crédit image :
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Jean-Noël Tronc, directeur général du CNED depuis 2022.

Les recteurs, directeurs généraux du CNED ont été successivement :

Recteur Décret de nomination
Dominique Lecourt [a]
Claude Goasguen [b]
Bernard Loing () [c]
Michel Moreau () [d]
Guy Aubert () [e]
Olivier Dugrip () [f]
Jean-Michel Lacroix () [g]
Michel Leroy () [h]
Serge Bergamelli () [i]
Béatrice Boury (par intérim) [j]
Jean-Charles Watiez () [k]
Michel Reverchon-Billot () [l]
Jean-Noël Tronc [m]

Conseil d'administration

Le conseil d'administration comprend dix-huit membres : six représentants de l'État, six représentants du centre élus par les personnels de l'établissement et parmi eux, six personnalités qualifiées désignées par arrêté des ministres chargés de l'Éducation nationale et de l'enseignement supérieur, dont l'une sur proposition du ministre des Affaires étrangères.

Il délibère entre autres sur les orientations et l'organisation générale de l'établissement proposées par le directeur général, le rapport annuel d'activité, le budget.

Le président du conseil est choisi parmi les membres du conseil d'administration appartenant aux personnalités qualifiées.

Enseignement

L'enseignement, au titre de la mission de service public, est assuré par 1 150 personnels enseignants de l'Éducation nationale, à destination de 23 000 élèves de primaire et de collège, ainsi que de plus de 14 600 élèves de lycée[11]. Une grande proportion, sinon la totalité des personnels enseignants sont en poste adapté en raison d'un handicap[2].

Pour les enseignants-chercheurs Frédéric Grimaud et Laurence de Cock, le CNED est « un laboratoire du management néolibéral dans l'Éducation nationale »[2],[11].

Notes et références

  1. a et b « Le Centre national d'enseignement à distance (Cned) », sur ccomptes.fr, Cour des comptes, (consulté le ).
  2. a b c et d Frédéric Grimaud et Laurence De Cock, « Le CNED : laboratoire du management néolibéral dans l’Éducation nationale », sur regards.fr, Regards, (consulté le ).
  3. a b c d e et f « Éducation nationale ; Centre national d'enseignement par correspondance (CNEC) (1953-1983) », FRAN_IR_018844, cotes 19960465/1-19960465/4, Salle des inventaires virtuelle, Archives nationales.
  4. « Déclaration de M. Xavier Darcos, ministre de l'éducation nationale, sur la réforme de l'enseignement primaire, l'assouplissement de la carte scolaire et la scolarisation des enfants handicapés, Paris le  », sur vie-publique.fr.
  5. « Le CNED, un établissement public d'enseignement inadapté à la formation en ligne » [PDF], Le Rapport public annuel 2013, sur ccomptes.fr, Cour des comptes, , p. 419–442.
  6. Patrick Fauconnier, « Enseignement à distance : l'incroyable fiasco du CNED », Le Nouvel Observateur, .
  7. Éric Wattez, « Cours à distance : Zéro pointé pour le Cned », Capital, , p. 56-58.
  8. Boris Granger, « Coronavirus : le Cned à la rescousse pour assurer un enseignement aux élèves français », France 3 Nouvelle-Aquitaine, (consulté le ).
  9. AFP, « Le Cned aurait bien subi des cyberattaques venues de Russie et de Chine », Le Point, (consulté le ).
  10. AFP, « Ecole à la maison : le Cned se dit de nouveau la cible de cyberattaques », Europe 1 (consulté le ).
  11. a et b Audrey Chabal et Marion Esquerré, « Des profs en situation de handicap se disent malmenés par le Cned », sur Mediapart, (consulté le ).

Dans le Journal officiel, sur Légifrance ou Gallica :

  • Textes relatifs à l'organisation :
  1. a et b Décret no 2009-238 du relatif au service public de l'enseignement à distance, Journal officiel de la République française, no 51, , p. 3802, NOR MENF0811882D.
  2. Décret du créant un enseignement à distance, Journal officiel de la République française, no 302, , p. 13721.
  3. Décret no 1585 du portant création du Centre national d'enseignement par correspondance, Journal officiel de l'État français, no 148, , p. 1571.
  4. Arrêté du .
  5. Décret no 59-610 du sur l'organisation de l'enseignement par correspondance, radio et télévision, Journal officiel de la République française, no 108, , p. 4921–4922.
  6. Décret no 79-1228 du portant création et organisation du centre national d'enseignement par correspondance, Journal officiel de la République française, no 9, , p. 82–83.
  7. Décret no 86-254 du modifiant le décret no 79-1228 du portant création et organisation du Centre national d'enseignement par correspondance et relatif au Centre national d'enseignement à distance et à ses missions, Journal officiel de la République française, no 48, , p. 3024–3025.
  8. Décret no 2002-602 du portant organisation et fonctionnement du Centre national d'enseignement à distance, Journal officiel de la République française, no 99, , p. 7627, texte no 49, NOR MENF0200718D.
  9. Arrêté du portant création du centre d’enseignement de Rennes du Centre national d’enseignement par correspondance, Journal officiel de la République française, no 168 complémentaire, , p. 6812.
  • Décrets de nomination des directeurs généraux :
  1. Décret du , Journal officiel de la République française, no 51, , p. 3242.
  2. Décret du , Journal officiel de la République française, no 282, , p. 14192, NOR MENB8700723D.
  3. Décret du , Journal officiel de la République française, no 5, , p. 334, NOR MENB9003197D.
  4. Décret du , Journal officiel de la République française, no 160, , p. 9911, NOR MENB9305500D.
  5. Décret du , Journal officiel de la République française, no 25, , p. 1618, texte no 22, NOR MENB0000127D.
  6. Décret du , Journal officiel de la République française, no 70, , p. 5259, texte no 20, NOR MENB0300582D.
  7. Décret du , Journal officiel de la République française, no 169, , texte no 73, NOR MENB0501477D.
  8. Décret du , Journal officiel de la République française, no 85, , texte no 52, NOR MENB0903169D.
  9. Décret du , Journal officiel de la République française, no 178, , p. 13299, texte no 59, NOR MENB1110341D.
  10. Arrêté du , Journal officiel de la République française, no 82, , texte no 33, NOR MENF1506838A.
  11. Décret du , Journal officiel de la République française, no 294, , p. 23447, texte no 66, NOR MENB1530740D.
  12. Décret du , Journal officiel de la République française, no 35, , texte no 38, NOR MENB1702692D.
  13. Décret du , Journal officiel de la République française, no 70, , texte no 59, NOR MENB2209270D.

Annexes

Articles connexes

CNED sur Wikiversité

Liens externes