Études de commerce en France

Études de commerce en France
Image illustrative de l’article Études de commerce en France
Crédit image :
besopha
licence CC BY-SA 2.0 🛈

Université Paris-Dauphine abritant l'école de management de Paris
Lieu France
Établissement ESC, Université, IAE, EGC
Sélection
Diplôme requis Baccalauréat ou Licence
Diplôme
Durée de la formation 3 ans ou 2 ans
Diplôme délivré Diplôme non reconnu de droit en EGC et ESC sauf si :


Diplôme reconnu de droit à l'université dans les facultés d'économie ou IAE :

Niveau délivré Bac + 3 (niveau 6) ou Bac + 5 (niveau 7) selon reconnaissance
Grade délivré Licence ou Master selon reconnaissance
Reconnu Non
Débouchés
Diplômes accessibles Master
Professions accessibles Cadres des entreprises

En France, il existe plusieurs filières pour les études de commerce, de gestion et de management. On distingue :

Seules la licence d'économie et les diverses licence professionnelle confèrent le grade de licence.

Lycée

Brevet de technicien supérieur (BTS)

Plusieurs Diplôme universitaire de technologie (DUT) et brevets de technicien supérieur (BTS) ont pour thème le commerce et la gestion. Ces diplômes sont des diplômes nationaux de niveau bac+2. Sur dossier, les diplômés pourront entrer en Licence professionnelle. Certains DUT ou BTS peuvent être admis en 3e Licence économie-gestion sur dossier (par exemple, les BUT GEA en Licence économie-gestion spécialité comptabilité-finance, les BTS Commerce international en Licence spécialisée Management international).

Classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE)

De création beaucoup plus récente, la CPGE économique et commerciale[1] — appelée « prépa ECS (enseignement commercial option scientifique) ou ECE (enseignement commercial option économique) ou ECT-ECP (enseignement commercial option technologique) ou « épice » en argot scolaire[2] — prépare aux concours des Écoles supérieures de management, de commerce et de gestion (HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon, GEM...etc). Elle se décline en voie scientifique (anciennement « voie générale »), voie économique et voie technologique. Plus de 20 000 étudiants étaient inscrits en classes préparatoires économiques et commerciales durant l'année scolaire 2015 - 2016[3]. Il y a aussi les voies juridiques et économie-gestion des prépa ENS Cachan D1 et D2. Il n'existe pas de préparation spécifique pour les littéraires, sauf pour ceux qui sont en prépa D1, mais les concours des écoles leur sont ouverts au travers des épreuves qu'ils passent dans leur propre filière.

Les classes préparatoires économiques et commerciales se déclinent en plusieurs voies :

Il n'existe pas de préparation spécifique aux écoles à dominantes économique et/ou commerciale pour les littéraires, mais des épreuves spécifiques leur sont proposées au concours d'entrée de nombre d'écoles de commerce.

La durée des études en classe préparatoire commerciale est passée de un à deux ans en 1996. Il était toutefois plus courant de redoubler avant cette réforme, qui a finalement institutionnalisé une pratique courante. En outre, elle a aligné les formations commerciales aux autres formations de niveau comparable, faisant passer l'ensemble du cursus de bac+4 à bac+5. Actuellement la formation dure deux ans mais la pratique du redoublement au terme de la seconde année devient de plus en plus courante (cuber dans l'argot estudiantin[5]), se rapprochant de la pratique des CPGE scientifiques. Pour les deux CPGE ENS Rennes D1 et Paris-Saclay D2, une partie des cours a lieu au lycée et l'autre dans une université partenaire. Les matières enseignées à l'université ne sont pas les mêmes d'une CPGE à une autre.

Dans la voie juridique, les matières enseignées sont le droit civil, l'économie, et soit le droit des affaires, le droit public ou les mathématiques-statistiques, ainsi qu'une langue vivante. Il est possible d'étudier une seconde langue vivante mais elle est facultative bien qu'indispensable pour les concours des écoles de commerce.

Et la voie après un BUT ou un BTS, en 1 an, la voie ATS économie-gestion qui est réservée aux étudiants déjà titulaires d'un DUT ou d'un BTS et souhaitant poursuivre leur formation en école de commerce.

Université

Licence économie-gestion

Il existe d'une part la licence d'économie et d'autre part la licence de gestion. Diplôme national de licence (DNL) en 3 ans couvrant à la fois les champs de l'économie et du management. L'obtention de la Licence économie-gestion donne accès aux Masters ainsi qu'aux concours de niveau A de la fonction publique, et de certaines écoles (ENSAE, admission en 2e année d'école supérieure de commerce). La mobilité au sein de l'espace européen d'enseignement supérieur est possible à tout moment du cursus (crédits ECTS). La 3e année peut se faire en échange Erasmus.

Licence professionnelle

Ce diplôme en une à trois années donne, dans des domaines très variés, une spécialisation professionnelle à des étudiants issus d'une 2e année de Licence éco-gestion, d'un DEUST, ou d'un BTS, ou à des étudiants en Bachelor universitaire de technologie. Les diplômés de Licence professionnelle n'ont pas vocation à poursuivre en Master. Un grand nombre de formations Licence pro se font en apprentissage.

Master en économie et en gestion

Les masters couvrent tous les champs de l'économie et de la gestion, notamment Commerce / marketing, logistique, ressources humaines, banque / finance / assurance, comptabilité /contrôle /audit, gestion de la relation client, statistiques / informatique appliquées à la gestion, recherche, etc.

Au sein des universités, les formations de Master dans le domaine de la gestion sont souvent assurées par les IAE (Institut d'Administration des Entreprises). D'autres universités, à l'instar de l'université Paris-Dauphine - PSL, disposent à la fois du statut universitaire et de Grand établissement avec une sélection à l'entrée.

Institut d'administration des entreprises (IAE)

Les instituts d'administration des entreprises (IAE) sont des composantes des universités françaises, hors IAE Paris qui a un statut à part au sein de l'université Paris I. Ils ont pour mission le développement de la recherche et de la formation supérieure en gestion au sein des universités. Les IAE constituent un modèle qui s'inspire de celui des Business schools anglo-saxonnes tel que la Harvard Business School a mis en place.

Selon le rapport Hetzel6, les IAE affichent les meilleurs résultats de toutes les universités en matière de professionnalisation. Les diplômes des IAE sont reconnus au niveau international grâce à la réforme LMD (Licences, Masters et Doctorats) et à ses MBA.

Il existe en 2012 34 IAE répartis sur le territoire français, dont 31 sont regroupés à travers le Réseau IAE[6].

École de gestion et de commerce (EGC)

Les établissements école de gestion et de commerce (EGC) sont des établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes de niveau bac+3 : les bachelors.

Au nombre de 26, elles sont créées et gérées par les chambres de commerce et d’industrie (CCI)[7]. Elles sont accessibles après le baccalauréat en passant le concours Bachelor EGC et la majorité des écoles attribuent un Bachelor visé par l'état.

  • EGC de Bourg-en-Bresse
  • EGC Lille-Métropole à Lille
  • EGC Sud Management à Agen
  • EGC d'Angoulême
  • EGC Avignon Méditerranée à Avignon
  • EGC Bastia Méditerranée à Bastia
  • EGC de Bayonne
  • EGC de Brive
  • EGC Bourgogne de Châlon sur Saône
  • EGC Savoie à Chambéry
  • EGC de Charlesvilles Mezières
  • EGC Martinique à Fort de France
  • EGC de La Réunion
  • EGC Vendée à La Roche sur Yon
  • EGC du Maine au Mans
  • EGC Marseille Méditerranée à Marseille
  • EGC de Montauban
  • EGC Bourgogne de Nevers
  • EGC d'Orléans
  • EGC de Rodez
  • EGC de Saint Étienne
  • EGC Basse Normandie à Saint Lo
  • EGC Bretagne à Saint Malo
  • EGC Bourgogne de Sens
  • EGC à Tarbes
  • EGC Drôme Ardèche à Valence
  • EGC Franche Comté à Vesoul
  • EGC de Nouvelle-Calédonie

École supérieure de commerce (ESC)

Les écoles supérieures de commerce (ESC) sont des établissements d’enseignement supérieur publics ou privés consulaires délivrant des diplômes de niveau bac+5. Les écoles de commerce qui sont créées et gérées (ex-ESCAE) pour la plupart par les chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont dites "consulaires". Les autres écoles de commerce sont pour la plupart privées. Une d'entre-elles est publique : l'Institut Mines-Télécom Business School.

Ces écoles ont toutes un diplôme de fin d'études qui leur est propre, dont le nom peut parfois prêter à confusion : mastère, master of science, master in management, master of business administration, etc. Malgré leur nom, ces diplômes ne bénéficient pas du grade de master s'ils ne sont pas visés et reconnus par l'État[8]. Les écoles dont le diplôme est reconnu par l'État et confère le grade de master sont définies par l'État[9].

Les écoles de commerce n'accueillent que 12,8 % d'enfants d'employés et d'ouvriers (contre 28,4 % pour l'ensemble des formations secondaire)[10].

Concours écoles post-bac

Les écoles de commerce proposent plusieurs types de cursus après le baccalauréat. Certaines ont mis en place des bachelors (bac+3). D'autres ont proposent des cursus en quatre ou cinq ans (bac+5). Certains sont reconnus par l'État, d'autres non. La plupart des écoles de commerce post-bac sont privées, accessibles via concours, et reconnues néanmoins comme plus faciles d'accès que les écoles post-prépa. Certaines recrutent grâce à des concours qui leur sont propres, et d'autres ont mis en place des concours communs.

Bachelor (Bac + 3)

Voici la liste des concours communs post-bac pour intégrer un bachelor :

Diplôme de grade Master (Bac + 5)

Voici la liste des concours communs post-bac pour intégrer un cursus en quatre ou cinq années en école de commerce.

  • Concours Accès (Écoles privées bac+5, grade de Master)
  • Concours Pass (Écoles privées bac+4)
  • Concours SESAME
  • Programmes en 4 ans
    • BBA International La Rochelle Business School
    • Global BBA Neoma Business School Rouen Paris Reims
    • CESEM Neoma Business School Reims
    • ESSEC Global BBA ESSEC Business School Paris et Singapour
    • Global BBA EM Lyon Business School St Etienne, Paris, Casablanca
    • BBA international SCBS - Troyes
    • International BBA KEDGE Business School Marseille
    • BBA in global management SKEMA Business School Nice
  • Programmes en 5 ans
    • EBP International Kedge Business School Bordeaux
    • TEMA Neoma Business School Reims
    • EM Normandie Caen, Oxford et Paris
    • ESCE International Business School Paris et Lyon
    • IPAG Business School Paris et Nice
    • European Business School EBS Paris
    • EDC Paris Business School
    • PSB Paris School of Business
    • EMLV Paris-la Défense**
  • Concours Team

Master of Business Administration (Bac + 5)

D'autres écoles ont mis en place des MBA spécialisés. Depuis 2011, Confor-PME propose ainsi en Guadeloupe un Executive MBA avec 3 dominantes (Ressources humaines, Gouvernance d'entreprise et Information financière) adossé au Diplôme national d'État de Master en Management de l'information stratégique, grade délivré par Sciences Po-Aix. Depuis 2002, le CELSA – Sorbonne Université délivre un MBA spécialisé en « Management, communications et sociétés »[11]. L'EM Normandie a logiquement crée un MBA « Maritime, transport et logistique » ainsi qu'un Executive-MBA en « Management de projet ». Bordeaux école de management a créé un « Wine MBA » misant sur la renommée de Bordeaux dans le monde du vin et visant à former les cadres des grandes entreprises mondiales du secteur viticole et des spiritueux. L'ESC Toulouse a développé deux MBA sectoriels : un dans le domaine de l'aéronautique et l'autre du conseil, l'ENAC sur l'aviation[12] et Euromed Management un MBA dans le domaine maritime (cf. MBA en France). On retrouve également PSB Paris School of Business (PSB) qui dispose de 10 executive MBA dans plusieurs domaines variés.

Maintenant, de nombreux établissements[13] proposent des MBA. Certaines écoles françaises ont d'ailleurs des partenariats avec des universités américaines d'excellence dans le cadre de la délivrance d'un véritable MBA américain. Aujourd'hui, certaines écoles françaises profitent de l'appellation MBA pour proposer des programmes à des étudiants de niveau bac+4/bac+5 en fin d'études, alors que ce programme est normalement réservé aux professionnels ayant plusieurs années d'expérience dans le monde de l'entreprise. Voici une liste des programmes MBA français avec leurs accréditations internationales. Les organismes d'accréditation sont l'américaine AACSB, la britannique AMBA et l'européenne EQUIS. Afin de se faire une idée de la valeur des diplômes proposés, il est aussi utile de se référer aux classements établis chaque année par le Financial Times, le magazine Newsweek et le journal US News. En effet, le nom MBA n'est pas déposé et ainsi n'importe quel établissement peut délivrer un diplôme intitulé MBA.

Grandes écoles de commerce

Les élèves des grandes écoles de commerce et de gestion sont admis sur concours, généralement après une classes préparatoires aux grandes écoles économiques et commerciales (CPGE EC). Il existe deux concours sélectifs, communs à plusieurs écoles[14]:

Certaines écoles de commerce françaises se distinguent très nettement dans les classements internationaux, notamment dans celui du Financial Times, où en 2019, on trouve dans le Top 100 mondial un quart d’écoles installées en France, avec les trois parisiennes dans le quinté de tête : HEC, deuxième derrière l’université suisse de Saint-Gall, l’Essec, troisième ex-aequo avec la London Business School, et l’ESCP Europe, cinquième[15]. L'École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP), fondée en 1819, est considérée comme une des plus anciennes écoles de commerce au monde[16],[17],[18].

Admissions propres

Certaines écoles de commerce, souvent privées, ont décidé de rester indépendantes. Elles recrutent donc par des concours qui leur sont propres :

  • Institut supérieur des sciences, techniques et économie commerciales ISTEC Paris
  • Paris School of Business - Grade de Master (bac+5)
  • École des dirigeants et créateurs d'entreprise - EDC / Grade de Master (bac+5)
  • EKLYA School of Business ESB / Grade de Master
  • Ecole Supérieure de Management en Alternance - ESMA / Diplôme Certifié (bac+5)
  • Ecole Supérieure de Commerce International - ESCI / Diplôme Certifié (bac+5)
  • ISEG Marketing & Communication School (bac+5)
  • ISEG Finance School (bac+5)
  • Institut supérieur de l'entreprise, (Master Européen, bac+5)
  • École Supérieure des Technologies et des Affaires (bac+5)
  • École supérieure de management des entreprises (bac+4)
  • Réseau Bachelor EGC (bac+3)

Classements

Les universités, les instituts d’administration des entreprises (IAE), établissements internes aux universités rebaptisés en 2014, Écoles universitaires de management (EUM), les Instituts d'études politiques (IEP), les écoles de commerce et de management françaises font l'objet de classements annuels nationaux ou internationaux, réalisés par la presse. L'essentiel de ces classements s'intéressent aux diplômes délivrant le grade de Master (bac+5).

Le tableau suivant résume les classements des universitaires :

Établissement QS World University Rankings,
Business & Management Studies (2021)[19]
Eduniversal (2022)[20] Financial Times
Masters in Management français (MIM) (2021)[21]
Université Paris-Dauphine-PSL 6 7 n.c.
Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne 9 >30 n.c.
IAE de Paris-Sorbonne >10 13 n.c.
Institut d'études politiques de Paris >10 14 n.c.
IAE d'Aix-Marseille >10 27 13 (France)
60 (Monde)
IAE de Grenoble-Alpes >10 29 n.c.
Université Toulouse-1-Capitole >10 22 n.c.

Le tableau suivant résume les classements des écoles supérieure de commerce :

Challenges (2022)[22] Financial Times - Masters in Management français (MIM) (2021)[21] Financial Times - Classement international du MIM (2021)[21] The Economist - Masters in Management (MIM) français (2021)[23] QS World University Rankings, Business & Management Studies (2021)[19] Eduniversal (2022)[20]
HEC Paris 1 1 2 1 2 2
ESCP 2 3 7 5 5 6
ESSEC 3 2 6 3 3 5
EDHEC 4 4 9 2 7 10
EM Lyon 5 5 21 6 4 3
NEOMA 6 7 30 8 10 9
SKEMA 7 6 22 4 >10 11
Audencia 8 11 44 9 >10 12
Grenoble EM 9 9= 42= 11 8 4
Kedge 12 ≥16 ≥64 >12 >10 8
Excelia 13 9= 42= 7 >10 >30
Toulouse Business School 10 ≥16 ≥64 >12 >10 15
ICN Business School 11 13= 60= >12 >10 30
Montpellier Business School 14 12 56 >12 >10 19
EM Normandie 15 >12 >10 21
Rennes School of Business 16 ≥16 ≥64 >12 >10 17
Burgundy School of Business 17 15 63 >12 >10 23
ISC Paris 18 12 >10 24
EM Strasbourg 19 >12 >10 20
ESSCA >23 ≥16 ≥64 >12 >10 18
Institut Mines-Télécom Business School >23 >12 >10 28
Paris School of Business >23 >12 >10 26
IPAG Business School >23 >12 >10 >30
École supérieure du commerce extérieur >23 >12 >10 >30
European Business School Paris >23 >12 >10 >30
ESC Clermont BS 20 >12 >10 25
INSEEC 21 >12 >10 >30
South Champagne BS 22 >12 >10 >30
IÉSEG >23 8 34 10 >10 16
École supérieure pour le développement économique et social >23 >12 >10 >30
EDC Paris >23 >12 >10 >30
ISG Paris >23 >12 >10 >30
Brest Business School >23 >12 >10 >30
ICD >23 >12 >10 >30
IDRAC Business School >23 >12 >10 >30
ISTEC >23 >12 >10 >30

Classement environnemental et social

ChangeNOW et Les Échos START ont réalisé en 2021 un 1er classement des grandes écoles selon leur engagement dans la transition écologique et sociétale.

L'originalité de ce classement, c'est que contrairement aux classements habituels des écoles d'ingénieurs et des écoles de commerce françaises, il ne fait pas appel à des critères tels que les salaires des diplômés ou bien les préférences accordées aux établissements par les candidats ou par les employeurs. Les critères retenus sont les suivants[24] :

  • densité de l'impact environnemental et sociétal au sein de la formation,
  • réseau de diplômés,
  • stratégie environnementale et sociétale et la publication des objectifs,
  • diversité du recrutement et l'égalité des chances,
  • associations étudiantes,
  • excellence académique.

Le tableau inclut les 5 premières écoles du classement[24].

Ecole Classement 2021
ESCP Business School 1
Montpellier Business School 2
EM Lyon Business School 3
Audencia 4
Grenoble École de management 5

Un autre facteur de distinction des écoles de commerce est la Triple Accréditation (possession simultanée des accréditations AACSB, AMBA et Equis)[25]. Les 15 écoles françaises ci-dessous (listées par ordre alphabétique) sont triple accréditées en 2021[26] :


Notes et références

Notes

Références

  1. Infoprepa Voir le site d'information de l'Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales sur les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles économiques et commerciales.
  2. [PDF]L'argot des prépas, p. 8.
  3. Marine Miller, « Classes prépa : le nombre d’élèves continue d’augmenter », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  4. Karine Darmon, « Prépas économiques et commerciales : tout savoir sur la nouvelle filière ECG », sur Studyrama, .
  5. Formation Khûbe, Université Paris 1
  6. « Le magazine Réseau Internet Actu Eco », sur Reseau Internet Actu Eco (consulté le ).
  7. « Bachelor EGC, c’est là que commence votre réseau », sur https://www.bachelor-EGC.fr/ (consulté le )
  8. « Les différents diplômes : bachelor, master, mastère, Msc, MS, MBA… », sur https://www.ecoles-commerce.com/,
  9. Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation, « Bulletin officiel n°30 du 23 juillet 2020 « Établissements d'enseignement supérieur technique privés et consulaires autorisés à délivrer un diplôme visé par le ministre chargé de l'enseignement supérieur et pouvant conférer le grade de master à leurs titulaires » », (consulté le )
  10. Aurélien Casta, « En 1951, l’Assemblée faillit adopter le salaire étudiant », sur Le Monde diplomatique,
  11. « MBA Sorbonne Université - CELSA », sur www.celsa.fr (consulté le )
  12. http://www.enac.fr/documents/formation/aviation_mba.pdf
  13. Liste des programmes MBA français
  14. «Grandes écoles - Calendrier des concours d'entrée dans les grandes écoles: session 2022» (pages 1-6) Bulletin officiel no 4 du 27 janvier 2022 [PDF]
  15. Kira Mitrofanoff, « Classement du Financial Times: les écoles de commerce françaises tirent leur épingle du jeu », sur challenges.fr, (consulté le )
  16. Leo Potier, « Comment sont nées les écoles de commerce? », sur Le Figaro Etudiant (consulté le )
  17. Andrew Jack et Jonathan Moules, « France dominates FT European Business Schools 2020 ranking », Financial Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Andrew Jack, « FT European Business Schools Ranking 2021: France dominates », Financial Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. a et b (en) « QS World University Rankings for Business & Management Studies 2021 », sur Top Universities (consulté le )
  20. a et b (en) « University and business school ranking in France », sur www.eduniversal-ranking.com (consulté le )
  21. a b et c Agnès Millet, « Classement du Financial Times : les écoles de commerce françaises confortent leur position en 2021 », sur L'Étudiant,
  22. « Le classement 2022 des écoles de commerce », sur Challenges, (consulté le )
  23. (en) « Master in Management 2021 | Which MBA? | The Economist », sur whichmba.economist.com (consulté le )
  24. a et b Julia Lemarchand, « Premier classement des grandes écoles les plus engagées dans la transition écologique et sociétale », Les Échos START,‎ (lire en ligne)
  25. Onisep, Dossier n°84, Spécial écoles de commerce - Les clés pour choisir (2019)
  26. « List of Triple-Accredited Business Schools (AACSB, EQUIS, AMBA) 2021 », sur www.mba.today (consulté le )

Articles connexes