Vanves

Vanves
Vanves
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈

La mairie.
Blason de Vanves
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Blason
Vanves
Marque déposée 🛈
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement Boulogne-Billancourt
Intercommunalité Métropole du Grand Paris
EPT Grand Paris Seine Ouest
Maire
Mandat
Bernard Gauducheau
2020-2026
Code postal 92170
Code commune 92075
Démographie
Gentilé Vanvéens
Population
municipale
28 014 hab. (2021 en augmentation de 0,75 % par rapport à 2015)
Densité 17 958 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 15″ nord, 2° 17′ 23″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 78 m
Superficie 1,56 km2
Type Grand centre urbain
Unité urbaine Paris
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Clamart
Législatives 10e circonscription des Hauts-de-Seine
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Crédit image:
Eric Gaba (Sting - fr:Sting)
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Vanves
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Vanves
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
Voir sur la carte topographique des Hauts-de-Seine
Crédit image:
Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Vanves
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
Crédit image:
Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Vanves
Liens
Site web vanves.fr

Vanves (/vɑ̃v/[1]) est une commune française du département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France,

La commune est située au sud-ouest de Paris dont elle est limitrophe.

Géographie

Localisation

Vue de la commune de Vanves en rouge sur la carte de la « Petite Couronne » d'Île-de-France.

Vanves est une commune de la banlieue parisienne, jouxtant par le sud Paris.

Communes limitrophes

Les communes limitrophes sont Malakoff, Clamart, Issy-les-Moulineaux et Paris.

Relief

L'altitude varie de 35 à 78 mètres[2].

Climat

Le climat de Vanves est de type océanique dégradé. Le climat dans les départements de la petite couronne parisienne est caractérisé par un ensoleillement et des précipitations assez faibles. La moyenne des précipitations est de l'ordre de 650 mm/an par an étalés sur 112 jours de pluie en moyenne, dont 16 jours de fortes précipitations (plus de 10 mm). Les températures y sont douces, le mois le plus froid étant janvier avec une moyenne de températures de 4,1 °C et le mois le plus chaud juillet, qui présente une température moyenne de 19,5 °C. Les tableaux ci-dessous présentent différentes données climatiques pour la station météorologique de Paris Montsouris, recueillies sur la période 1961 - 1990. Cette station est située à environ 4 km de Vanves[3].

Relevé météorologique de Vanves
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 2,6 4,5 6,7 10,1 13,2 15,2 14,8 12,6 9,4 5,2 2,9 8,3
Température moyenne (°C) 4,1 5,2 7,8 10,6 14,3 17,4 19,5 19,2 16,7 12,7 7,7 5 11,1
Température maximale moyenne (°C) 6,3 7,9 11 14,5 18,4 21,6 23,9 23,6 20,8 16 10,1 7 15,1
Record de froid (°C)
date du record
−13,9
1985
−9,8
1963
−8,6
1971
−1,8
1986
2
1979
4,2
1962
9,5
1964
8,2
1963
5,8
1972
0,4
1985
−4,2
1983
−23,9
1879
−23,9
1879
Record de chaleur (°C)
date du record
15,3
1975
20,3
1990
24,7
1989
27,8
1968
30,2
1976
40,4
1947
35,4
1976
36,6
1990
32,7
1973
28
1985
20,3
1982
17,1
1989
40,4
1947
Nombre de jours avec gel 8,4 6,9 3 0,2 0 0 0 0 0 0 2,4 8,1 28,9
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Record de vent (km/h)
date du record
115
1988
115
1990
101
1988
83
1983
83
1983
83
1990
122
1982
79
1989
76
1982
101
1987
104
1984
86
1990
122
1982
Précipitations (mm) 55 45,4 52,2 49,5 62 53,2 58,3 46 52,9 54,9 57 55,1 641,6
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
20,6
1972
20,7
1977
31,3
1989
26,1
1989
35,8
1978
53
1973
65,8
1972
95,7
1987
39,4
1989
55,2
1966
38,7
1965
40
1988
95,7
1987
Nombre de jours avec précipitations 10,7 9,5 10,7 9,7 10,5 8,4 7,9 7 8 8,8 10,1 10,4 111,6
Humidité relative (%) 83 78 73 69 70 69 68 71 76 82 84 84 76
Nombre de jours avec neige 4,2 3,7 2,6 0,9 0 0 0 0 0 0 1,4 2,7 15,5
Nombre de jours avec grêle 0,3 0,2 0,7 0,9 0,5 0,2 0,1 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2 3,5
Nombre de jours d'orage 0,4 0,3 0,8 1,9 3,3 3,1 3,4 3,3 1,5 0,9 0,3 0,2 19,5
Nombre de jours avec brouillard 2,6 1,8 0,6 0,4 0,1 0,1 0 0,2 0,9 2,1 2,5 2,1 13,4
Source : Infoclimat, Paris.fr,
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
6,3
2
55
 
 
 
7,9
2,6
45,4
 
 
 
11
4,5
52,2
 
 
 
14,5
6,7
49,5
 
 
 
18,4
10,1
62
 
 
 
21,6
13,2
53,2
 
 
 
23,9
15,2
58,3
 
 
 
23,6
14,8
46
 
 
 
20,8
12,6
52,9
 
 
 
16
9,4
54,9
 
 
 
10,1
5,2
57
 
 
 
7
2,9
55,1
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Le tableau suivant permet de comparer le climat de Vanves à celui de quelques grandes villes françaises[4].

Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Médiane nationale 1 852 835 16 25 50
Vanves 1 796 641,6 15,5 19,5 13,4
Paris 1 717 634 13 20 26
Nice 2 760 791 1 28 2
Strasbourg 1 747 636 26 28 69
Brest 1 555 1 230 6 12 78
Bordeaux 2 070 987 3 32 78

Urbanisme

Typologie

Au , Vanves est catégorisée grand centre urbain, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[I 1]. Elle appartient à l'unité urbaine de Paris[Note 1], une agglomération inter-départementale regroupant 407 communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 2],[I 2],[I 3]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune du pôle principal[Note 3],[I 3]. Cette aire regroupe 1 929 communes[I 4],[I 5].

Morphologie urbaine

Vanves est constitué de 3 quartiers : le Plateau, le Centre Saint-Rémy et les Hauts-de-Vanves. Le Plateau est la partie la plus récente, la plus dense : il est essentiellement bâti de nombreux immeubles d'assez grandes tailles et de voies piétonnes, avec un habitat mixte (privé et social). Le Centre Saint-Rémy est la partie la plus ancienne, plutôt considéré comme le petit village de la commune. Les Hauts-de-Vanves représentent la partie la plus calme et la moins dense de la ville, avec une population plus aisée[réf. nécessaire].

Occupation des sols

La superficie de la commune est de 160 hectares, totalement urbanisés.

Crédit image:
Arno Bouvier (Ville de Vanves)
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Panorama de la ville de Vanves.

Habitat et logement

En 2020, le nombre total de logements dans la commune était de 15 325, alors qu'il était de 14 642 en 2015 et de 13 957 en 2010[I 6].

Parmi ces logements, 87,3 % étaient des résidences principales, 6,1 % des résidences secondaires et 6,6 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 7,9 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 90,6 % des appartements[I 7].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Vanves en 2020 en comparaison avec celle des Hauts-de-Seine et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (6,1 %) supérieure à celle du département (3,8 %) mais inférieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 44,7 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (43,6 % en 2015), contre 42,9 % pour les Hauts-de-Seine et 57,5 pour la France entière[I 8].

Le logement à Vanves en 2020.
Typologie Vanves[I 6] Hauts-de-Seine[I 9] France entière[I 10]
Résidences principales (en %) 87,3 89,7 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 6,1 3,8 9,7
Logements vacants (en %) 6,6 6,5 8,2

La commune respecte presque les obligations qui lui sont faites par l'article 55 de la loi SRU de disposer d'au moins 25 % de son parc de résidences principales constitué de logements sociaux, avec un taux de 23,46 % en 2008, et en très faible croissance depuis pour atteindre 23,95 % en 2019. Elle est astreinte de ce fait à une pénalité financière qui s'est élevée à 46 814,27 € en 2020[5].

Voies de communication et transports

Voies de communication

Vanves est située à proximité du boulevard périphérique de Paris, et notamment des portes de la Plaine et Brancion.

Vanves est également traversée par la RD 50 (axe Le Kremlin-Bicêtre - Boulogne-Billancourt en parallèle au périphérique).

La commune de Vanves comprend peu d'aménagements cyclables sur les voies départementales très fréquentées. Cependant la politique d'apaisement de la circulation menée depuis la fin des années 2000 a permis d'améliorer les conditions de circulation à vélo dans le territoire communal. Ainsi la plupart des voies de desserte ont été rouvertes à la circulation des cyclistes dans les deux sens.

La Coulée verte du Sud parisien passe dans Malakoff à proximité immédiate de la commune.

Sept stations Vélib' ont été aménagées dans la ville[6] : sur le parvis du siège d'Audiens, la mutuelle de prévoyance de la presse, du spectacle et de la communication, carrefour Albert-Legris, avenue Victor-Hugo (côté lycée Michelet), près de la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, à proximité de la poste, à la gare SNCF Vanves-Malakoff (station double) et devant la piscine Roger-Aveneau.

Transports en commun

Bien avant les transports actuels, Vanves était desservie par les anciens tramways parisiens.
On voit ici un tramway de la CGPT sur la ligne 5, Saint-Germain-des-Prés – Vanves – Clamart, vers 1905.
Photo des quais de la gare vus en surplomb
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
La gare de Vanves - Malakoff.

La commune a la particularité de n'accueillir aucune station ou gare dans son centre, celles-ci se trouvant toutes en limite communal ou dans les villes voisines. Néanmoins, en raison de la faible superficie de la ville, aucun quartier n'est éloigné des transports publics.

On trouve ainsi, les gares de Vanves - Malakoff et de Clamart desservies par la ligne N du Transilien, respectivement au sud et à la pointe sud-ouest de la ville.

Côté métro, les stations Plateau de Vanves (ligne 13) et Corentin Celton (ligne 12) sont situées à proximité immédiate de la commune (respectivement en limite de Malakoff à l'est et de Issy-les-Moulineaux à l'ouest).

Côté tramway, la ligne 3a passe à proximité de Vanves (stations Georges Brassens et Brancion).

Enfin, Vanves est desservie par les lignes de bus 58, 59, 89, 126, 189, 323, 391 et 394 du réseau de bus RATP[7].

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Venva en 999, apud Vanvas en 1203[8]. En l'an II (1793), le nom de la ville était Vauves[9], avant de devenir Vanvre[10]. Le Bulletin des Lois changea le nom en Vanves en 1801[9].

Histoire

Antiquité

En 1999, des fouilles archéologiques ont mis au jour des vestiges de thermes gallo-romains des IIe – IIIe siècles, rue Gaudray. On ne sait s'il s'agit d'un sanctuaire suburbain de Lutèce, d'une villa ou s'il existait à l'époque sur le site de Vanves, un vicus (agglomération secondaire)[11].

Moyen Âge

Ce village apparaît dans un document de 1163 comme appartenant à l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris ; en 1247, les habitants sont affranchis par l'abbé.

L'église Saint-Rémy (place de la République dans le bas de Vanves) date de 1419.

En 1423, l'abbé, resté fidèle à Charles VII, est incarcéré par Henri IV, roi d'Angleterre.

Eugen Adam, changement de drapeau sur le fort de Vanves le 19 janvier 1871.
La place de l'Église au début du XXe siècle.
C'était la station des tramways parisiens, aujourd'hui la place de la République.

Époque moderne

François Ier, écrivant à l'empereur Charles Quint, prend le titre de « roi de France, seigneur de Gonesse et de Vanvres », « pour se moquer de la longue liste de titres qu'étaloit l'empereur » (Mathurin Régnier[12]).

En 1700, les princes de Condé font construire un château, dont l'architecte est Mansart (il abrite aujourd'hui le collège et le lycée Michelet).

Époque contemporaine

Situation administrative de Vanves (1789-1964)

Dans le cadre de la réforme administrative de 1789, la commune de Vanves fait partie du département de la Seine et du district de Bourg-la-Reine (Bourg-l'Égalité sous la Ire République), puis de l'arrondissement de Sceaux (1801).

En 1860, la réforme du préfet Haussmann annexe à l'actuel 15e arrondissement de Paris une partie du territoire de Vanves ; en 1883, la coupure du territoire communal introduite par la voie ferrée venant de la gare Montparnasse aboutit à la création de la commune de Malakoff.

En 1964, Vanves est rattachée au nouveau département des Hauts-de-Seine.

Faits notables

En 1815, Vanves est occupée par les Anglo-Prussiens ; Wellington et Blücher y établissent leur quartier général.

Le territoire, encore largement rural, connaît une intense urbanisation au XXe siècle.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Rattachements administratifs

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[13], la commune faisait partie du département de la Seine. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Hauts-de-Seine et à son arrondissement d'Antony jusqu'en 2017, puis de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt[14], après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie de 1801 à 1893 du canton de Sceaux de Seine-et-Oise, année où elle devient chef-lieu du canton de Vanves de la Seine puis des Hauts-de-Seine[15]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 du canton de Clamart

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la dixième circonscription des Hauts-de-Seine.

Intercommunalité

La commune était membre depuis le de la communauté d'agglomération Arc de Seine. Celle-ci a décidé de s'unir avec l'intercommunalité voisine communauté d'agglomération Val de Seine pour former, le , à la communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté gouvernementale de favoriser le développement du centre de l'agglomération parisienne comme pôle mondial est créée, le , la métropole du Grand Paris (MGP), dont la commune est membre[16].

La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015 prévoit également la création de nouvelles structures administratives regroupant les communes membres de la métropole, constituées d'ensembles de plus de 300 000 habitants, et dotées de nombreuses compétences, les établissements publics territoriaux (EPT).

La commune a donc également été intégrée le à l'établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest, qui succède à la communauté d'agglomération éponyme[17].

Tendances politiques et résultats

Si la municipalité est dirigée par la droite et le centre, à l'exception d'un mandat, depuis 1947, d'autres élections donnent des résultats plus favorables à la gauche. Ainsi, en 2012, François Hollande l'emporte à Vanves avec 56,44 % des voix, cinq points au-dessus de sa moyenne nationale. Aux élections législatives suivantes, la candidate de gauche Lucile Schmid devance sur la commune, avec 53,81 % des suffrages, le député sortant et réélu André Santini.

La participation est en général élevée sur la commune : 51,34 % aux élections européennes de 2014 (38,98 en moyenne sur l’Île-de-France) ; 63,85 % au premier tour des élections législatives de 2012 (57,22 nationalement).

Lors du premier tour des élections municipales de 2014 dans les Hauts-de-Seine, la liste lections municipales de 2014 dans les Hauts-de-Seine menée par le maire sortant Bernard Gauducheau obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 6 549 voix, 61,06 %, 29 conseillers municipaux élus dont 8 communautaires), devançant très largement celles menées respectivement par[18] :

  • Antonio Dos Santos (PS, 2 538 voix, 23,66 %, 4 conseillers municipaux élus dont 1 communautaire) ;
  • Lucile Schmid (EELV, 1 045 voix, 9,74 %, 1 conseiller municipal élu) ;
  • Boris Amoroz (FG, 592 voix, 5,52 %, 1 conseiller municipal élu).

Lors de ce scrutin, 39,94 % des électeurs se sont abstenus.

Lors du second tour des élections municipales de 2020 dans les Hauts-de-Seine[19], la liste UDI-LR menée par le maire sortant Bernard Gauducheau obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 3 997 voix (53,35 %, 27 conseillers municipaux élus dont 1 métropolitain), devançant très largement celles menées respectivement par[20]  :

  • Séverine Edou[21] (LREM, 1 489 voix 19,87 %, 3 conseillers municipaux élus) ;
  • Pierre Toulouse (EÉLV, 2 006 voix, 26,78  %, 5 conseillers municipaux élus).

Lors de ce scrutin marqué par la pandémie de Covid-19 en France, 57,86 % des électeurs se sont abstenus.

Liste des maires

Sept maires ont été élus à Vanves depuis la Libération :

Liste des maires successifs[22]
Période Identité Étiquette Qualité
août 1944 octobre 1947 Albert Pellegeay[23] PCF Fabricant de peinture
octobre 1947 mars 1965 René Plazanet RPF-UNR Industriel
Sénateur de la Seine (1952 → 1958)
Député de la Seine (55e circ.) (1958 → 1962)
mars 1965 1980 André Roche UNR puis UDR
puis RPR
Conseiller général de Vanves (1967 → 1980)
Vice-président du conseil général
Décédé en fonction
décembre 1980 9 janvier 1991[24] Gérard Orillard RPR Pharmacien
Conseiller régional d'Île-de-France
Député suppléant d'André Santini (1988 → 1991)
Décédé en fonction
20 janvier 1991[25] 25 juin 1995 Didier Morin RPR Dentiste
25 juin 1995 25 mars 2001 Guy Janvier[26] PS Énarque, haut fonctionnaire
Conseiller général de Vanves (2004 → 2015)
25 mars 2001 En cours
(au 16 janvier 2024)
Bernard Gauducheau UDF puis NC
puis UDI
Biochimiste
Conseiller général de Vanves (1998 → 2004)
Conseiller régional d’Île-de-France (2010 →)
Vice-président de la CA Arc de Seine puis de l'EPT
Grand Paris Seine Ouest
[27]
Président du comité stratégique de la SGP (2015[28] → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[29]

Politique environnementale

Jumelages

Jumelages et partenariats de Vanves.
Jumelages et partenariats de Vanves.
VillePaysPériode
Ballymoney[30]Royaume-Unidepuis
Lehrte[31]Allemagnedepuis
Rosh HaAyin[32],[33]Israëldepuis le

Équipements et services publics

Enseignement

Vanves est située dans l'académie de Versailles.

C'est l'une des communes des Hauts-de-Seine ayant le plus fort taux de population scolaire[34].

Établissements scolaires

Crédit image:
Arno Bouvier (Ville de Vanves)
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Le lycée Michelet, vu du parc.

La ville administre six écoles maternelles et six écoles élémentaires communales.

Le département gère quant à lui deux collèges (Michelet et Saint-Exupéry) et la région Île-de-France deux lycées (le lycée Michelet et le lycée professionnel Dardenne).

Le lycée Michelet est doté d'un parc historique et d'installations sportives modernisées en 2022, agrandies et ouvertes au public[35].

Justice, sécurité, secours et défense

Vanves est le siège d'un tribunal d'instance[36]. Les cantons de la compétence du tribunal de Vanves sont les cantons de Chatillon, Clamart, Issy-les-Moulineaux-Est, Issy-les-Moulineaux-Ouest, Malakoff, Meudon et Vanves[37].

Vanves est également le siège d'un tribunal de police[38].

Vanves relève du tribunal d'instance de Vanves, du tribunal de grande instance de Nanterre, de la cour d'appel de Versailles, du tribunal pour enfants de Nanterre, du conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt, du tribunal de commerce de Nanterre, du tribunal administratif de Cergy-Pontoise et de la cour administrative d'appel de Versailles[39].

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[40],[Note 4].

En 2021, la commune comptait 28 014 habitants[Note 5], en augmentation de 0,75 % par rapport à 2015 (Hauts-de-Seine : +2,11 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6001 2971 6201 9092 3982 4272 5062 6463 019
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 7836 0168 5117 9268 81212 0055 9366 8158 741
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
10 91512 26515 54516 93616 51419 45020 15720 67821 743
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
25 58525 13822 52822 86825 96725 41426 87827 02227 846
2021 - - - - - - - -
28 014--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[41].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 36,6 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,4 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,1 % la même année, alors qu'il est de 20,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 12 924 hommes pour 14 542 femmes, soit un taux de 52,95 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (52,41 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[42]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,0 
90 ou +
1,7 
6,0 
75-89 ans
8,8 
13,0 
60-74 ans
15,6 
18,3 
45-59 ans
20,1 
21,8 
30-44 ans
20,3 
22,3 
15-29 ans
19,5 
17,7 
0-14 ans
14,1 
Pyramide des âges du département des Hauts-de-Seine en 2021 en pourcentage[43]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,6 
5,2 
75-89 ans
7,2 
12,1 
60-74 ans
13,5 
19,3 
45-59 ans
19,4 
22,6 
30-44 ans
21,9 
20,2 
15-29 ans
18,9 
19,9 
0-14 ans
17,4 

Manifestations culturelles et festivités

  • Artdanthé (danse, théâtre, musique et arts plastiques)
  • Les vendredis de l'impro (Improvisation théâtrale)

Sports et loisirs

La piscine municipale Roger-Aveneau, du nom de l'ancien conseiller général et maire-adjoint, est inaugurée en 1971[44]. Sise rue Larmeroux, elle emploie le procédé d'ozonation pour le traitement de l'eau, afin de limiter la concentration de chlore.

Les Vanvéens disposent également du gymnase Maurice-Magne sur le plateau, et du parc des sports André-Roche, attenant au parc Frédéric-Pic. Au bord du boulevard périphérique, le Funpark regroupe une aire de glisse et deux terrains synthétiques.

Le lycée Jules-Michelet est pour sa part doté d'une piscine, d'un gymnase, et de plusieurs terrains extérieurs.

Le stade de Vanves regroupe dix-sept sections et revendique 4 500 adhérents. La première équipe de sa section basket-ball masculine évolue en Nationale 2[Quand ?].

Médias

Vanves a notamment accueilli le siège de France 3 Paris Île-de-France, jusqu'en 2019. Ce dernier était situé rue Jean-Bleuzen.

Cultes

Les habitants de Vanves disposent de lieux de culte catholique, protestant, orthodoxe, israélite, et musulman. Le lieu de sépulture de la commune est le cimetière de Vanves.

Culte catholique

Depuis janvier 2010, la commune de Vanves[45] fait partie du doyenné des portes, l'un des neuf doyennés du diocèse de Nanterre[46], avec notamment Issy-les-Moulineaux, Malakoff (Hauts-de-Seine), et Montrouge.

La paroisse de Vanves

La paroisse est constituée de deux églises[47]:

Il y a 4 messes dominicales, des messes sont également célébrées en semaine, ainsi que l'adoration du saint sacrement, la prière du chapelet et du rosaire.

L'équipe pastorale est en 2021 composée d'un curé, d'un vicaire, de deux prêtres en situation de retraite.

Les communautés religieuses

Il y a quatre communautés religieuses à Vanves[48] :

  • Les Bénédictines au prieuré Sainte-Bathilde[49]. L'église abbatiale a été dessinée par Dom Bellot.
  • Les sœurs de Saint Joseph de l'Apparition
  • Les Xavières
  • Les Jésuites avec la communauté Pedro Arrupe, maison de retraite de la congrégation.

La commune comporte également une chapelle rénovée[50] au sein de la maison de retraite Larmeroux[51] et une chapelle au sein du foyer d'accueil pour familles de malades hospitalisés le Rosier Rouge[52]. Une chapelle existe également au lycée Michelet mais elle a été désacralisée.

Culte protestant

Le temple protestant de la paroisse évangélique luthérienne Saint Luc est situé place du général Leclerc à Vanves. La communauté rassemble des chrétiens de Vanves et au-delà. [1]

Culte orthodoxe

Crédit image:
Витольд Муратов
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Église de la Sainte-Trinité-et-des-Nouveaux-Martyrs à Vanves.

L'église orthodoxe de la Sainte-Trinité et des Nouveaux Martyrs de Russie[53], dite église russe de Vanves, est située rue Michel-Ange.

Culte israélite

L'association culturelle de la communauté israélite de Vanves administre une synagogue.

Culte musulman

L'association « Tous Ensemble » administre une salle de prières[54].

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Au niveau de la fiscalité, on dénombrait, en 2008, 563 Vanvéens redevables de l'ISF[55]. Le montant moyen de l'impôt de solidarité sur la fortune versé par les habitants de Vanves redevables était, en 2008, de 4 324 par an contre 7 636 par an au niveau national[56]. Le patrimoine moyen des redevables vanvéens de l'ISF est estimé en 2008 à environ 1 515 618 [55].

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 36 260 , ce qui plaçait Vanves au 5 250e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[57].

Emploi

En 2009, la commune de Vanves fait partie de la zone d’emploi de Boulogne-Billancourt[58]. La population active totale[Quand ?] de la commune s'élève à 13 530[59]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans est de 87 % sachant que la moyenne nationale est de 82,2 %. On dénombre 1 059 chômeurs. En 1999, Vanves a un taux de chômage s'élevant à 7,8 %. Ce dernier étant bien plus faible que la moyenne nationale, qui est quant à elle de 12,9 %. Le pourcentage d'actifs est de 53,2 % contre 45,2 % au niveau national. Il y a 16,7 % de retraités, 23,4 % de jeunes scolarisés et enfin 6,7 % de personnes autres sans activité[59].

Répartition des emplois par domaine d'activité[Quand ?]

  Agriculteurs Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres, professions intellectuelles Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Vanves 0 % 4 % 31,7 % 25,7 % 29,6 % 9 %
Moyenne des Hauts-de-Seine 0,01 % 5,14 % 27,84 % 24,72 % 28,81 % 13,48 %
Moyenne nationale 2,4 % 6,4 % 12,1 % 22,1 % 29,9 % 27,1 %
Sources des données : INSEE[59]

La Maison de l’Emploi Arc de Seine[Passage problématique] se situe à Vanves[60].

Entreprises et commerces

Vanves abrite le siège de France 3 Paris Île-de-France Centre[61], celui de la mutuelle Audiens, ainsi que celui du groupe Hachette Livre. Tous trois sont situés sur la rue Jean-Bleuzen, à proximité du métro.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Gravure du XIXe siècle de l'église Saint-Rémy.

La commune comprend de nombreux monuments répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel de la France[62].

  • Vestiges gallo-romains avec la découverte d'une vaste galerie périphérique du IIe ou IIIe siècle de notre ère[63].
  • Église Saint-Rémy, inscrite à l'inventaire des monuments historiques. Elle est construite en style gothique flamboyant, et a été consacrée en 1449. Elle comprend une nef terminée par un chœur à trois pans. Une partie de cette nef fut construite au XIXe siècle, à cette époque ont été rajoutées des fresques peintes. Le clocher, à la suite des destructions de la guerre 1870-1871, fut relevé en 1874. Une rénovation de l'intérieur de l'église est commencée au milieu de l'année 2006.
  • Le château de Vanves ou château de Claude Lebas de Montargis, bâti en 1698 par Jules Hardouin-Mansart, qui donna son nom aux bâtiments abritant l'administration du célèbre lycée Michelet.
    Cette résidence fut acquise en 1717 par l'un des plus puissants personnages du royaume : Louis IV Henri de Bourbon-Condé, prince de Condé[64].
  • Prieuré Sainte-Bathilde, monastère fondé en 1921 par mère Waddington-Demas sur les conseils d'un moine de Ligugé, dom Jean Messe. Le monastère a été construit entre 1934 et 1936 par dom Bellot, moine architecte. L'église a été consacrée par Mgr Roncalli, le futur pape Jean XXIII, en 1949.
  • Église Saint-François-d'Assise, consacrée en 1986, à l'emplacement d'une ancienne église de 1921 démolie en 1980.
  • La statue L'Effort, du sculpteur Émile Guillaume, square François-Mitterrand.

Patrimoine culturel

  • Au XVIe siècle, durant la Renaissance, la commune est reconnue pour la qualité de son beurre[65].
  • Le parc municipal Frédéric-Pic, au XVIIIe siècle, domaine propriété de la duchesse de Mortemart, transformé en maison de santé par docteurs les Jean-Pierre Falret et Félix Voisin en 1822. La rue Falret qui longe le parc témoigne aujourd'hui de cette histoire. Le domaine est sauvé de la spéculation immobilière par le maire Frédéric Pic et devient le parc municipal, il est inauguré en 1939.
  • En 1953, le médecin scolaire Max Fourestier, lança à Vanves la première classe de neige française[66].
  • Vanves abritait au sein d'un ancien bâtiment, près de l'église Saint-Rémy, l'ancien siège social de la société D.E.F et ensuite le « commissariat » de la série policière Julie Lescaut[67]. Ce bâtiment a été détruit et fait place à un immeuble d'habitation depuis le troisième trimestre 2012, après une période consacrée à des fouilles archéologiques[68].
  • Le Cinéma de Vanves.
  • Le Théâtre de Vanves accueille depuis 1997 le festival Artdanthé, rendez-vous de danse contemporaine, visant à accompagner de nouvelles compagnies et à populariser la danse.
  • Le Conservatoire.
  • L'Espace socio-culturel Albert-Gazier.
  • La salle Sébastien-Giner, située au Plateau.
  • La salle Panopée, située près de la gare de Vanves - Malakoff.

Personnalités liées à la commune

Nés à Vanves

Mort à Vanves

Ayant vécu ou vivant à Vanves

Héraldique

Armes de Vanves
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Elles peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

D'azur, chaussé de gueules, l'azur chargé d'un arbre arraché d'argent, de gueules chargé de trois chabots d'argent la tête vers la pointe posés à dextre un et deux, et de trois battoirs de lavandière de même posés à senestre aussi un et deux[73]

ou D'azur à l'arbre arraché d'argent, chaussé de gueules chargé à dextre de trois chabots renversés aussi d'argent posés en pal et ordonnés en orle, à senestre de trois battoirs de lavandière du même posés en pal et ordonnés en orle[74]

ou D'azur, à l'arbre d'argent, chaussé de gueules chargé à dextre de trois chabots renversés aussi d'argent, à senestre de trois battoirs de lavandière du même.

Pour approfondir

Bibliographie

  • Hippolyte Chaillet, Vanves : Des origines au début du XXe siècle, Paris, Le Livre d'histoire, coll. « Monographies des villes et villages de France », (1re éd. 1956), 460 p., 14 × 20 cm, broché (ISBN 978-2-7586-0131-9, présentation en ligne).
  • Commission municipale d'histoire locale, Vanves, du Moyen Âge à nos Jours, Maury Imprimeur, 1982.
  • Vanves, Hauts-de-Seine, Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, DRAC Île-de-France, 2e trim. 2004, (ISBN 2-905913-41-X).
  • Jacques Richard, Vanves. Mémoire en images, Tome I et Tome II, Éditions Alan Sutton, 1998 et 2010, (ISBN 2-84253-216-3) et (ISBN 978-2-8138-0094-7).
  • Fernand Bournon : Notice historique et renseignements administratifs de Vanves

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  2. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Paris comprend une ville-centre et 406 communes de banlieue.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Références

Site de l'Insee

  1. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  2. « Unité urbaine 2020 de Paris », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  3. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Vanves ».
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  6. a et b « Chiffres clés - Logement en 2020 à Vanves » (consulté le ).
  7. « Chiffres-clés - Logement en 2020 à Vanves - Section LOG T2 » (consulté le ).
  8. « Chiffres-clés - Logement en 2020 à Vanves - Section LOG T7 » (consulté le ).
  9. « Chiffres clés - Logement en 2020 dans les Hauts-de-Seine » (consulté le ).
  10. « Chiffres clés - Logement en 2020 dans la France entière » (consulté le ).

Autres sources

  1. Prononciation en français standard retranscrite selon la norme API.
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Calcul orthodromique de la distance Vanves-Parc Montsouris »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur lion1906 (consulté le ).
  4. « Données sur le climat de Paris Montsouris. Les données pour Vanves n'existant pas sur ce site, celles de Paris Montsouris sont présentées par défaut. », sur infoclimat.fr (consulté le ).
  5. « Vanves », Transparence Logement Social, Ministère de la Transition écologique (consulté le ).
  6. Source : Vélib à Vances sur le site de la ville
  7. . Depuis le premier trimestre 2019, la ville s’est encore dotée d’une nouvelle ligne de bus, le 59. « la navette de Vanves évolue », sur le site de la mairie (consulté le ).
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Librairie Droz, , 704 p., p. 231.
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Vanves », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  10. Léon Danel, Collection des lois de la république française depuis l'installation du Corps législatif an IV, vol. 9, Université de Gand, 502 p. (lire en ligne), p. 16.
  11. « Site archéologique : Avenue Jules-Quentin à Nanterre (Hauts-de-Seine) », sur Inrap, (consulté le ).
  12. Mathurin Régnier (préf. Brossette), Œuvres complètes, A. Lequien, (1re éd. 1729), 404 p. (lire en ligne), p. 44 :

    « François I, pour se moquer de la longue liste de titres qu'étaloit l'empereur Charles-Quint, ne prenoit d'autre qualité, dans ses réponses, que celle de roi de France, seigneur de Gonesse et de Vanvres. »

    .
  13. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  14. Préfecture de la région d'Île-de-France, « Recueil des actes administratifs spécial no IDF-001-2017-01 » [PDF], sur prefectures-regions.gouv.fr, (consulté le ).
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Décret no 2015-1212 du 30 septembre 2015 constatant le périmètre, fixant le siège et désignant le comptable public de la métropole du Grand Paris, sur Légifrance
  17. Décret no 2015-1656 du 11 décembre 2015 relatif à la métropole du Grand Paris et fixant le périmètre de l'établissement public territorial dont le siège est à Meudon sur Légifrance.
  18. Résultats officiels pour la commune Vanves
  19. Anissa Hammadi, « Municipales à Vanves : Bernard Gauducheau fragilisé par une liste LREM : En 2014, le maire sortant (UDI) a été élu au premier tour face à deux listes de gauche et une sans étiquette. Cette fois, certains de ses anciens collaborateurs rejoignent la liste LREM », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ 16/2/2020 mis à jour le 17/2/2020 (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Hauts-de-Seine (92) - Vanves », Résultats des élections municipales et communautaires 2020, Ministère de l'intérieur (consulté le ).
  21. Maxime Gil, « Municipales 2020. La République en Marche s'implante à Vanves, Montrouge et Rueil-Malmaison : Lundi 30 septembre 2019, La République en Marche a annoncé investir et soutenir deux candidats à Vanves et Montrouge. Une cheffe de file a été désignée à Rueil-Malmaison », Actu Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. MairesGenWeb, « Les maires de Vanves » (consulté le ).
  23. Claude Pennetier, « PELLEGEAY Albert : Né le 24 octobre 1896 à Champdeniers (Deux-Sèvres), mort le 28 février 1982 à Rambouillet (Yvelines) ; fabricant de peinture ; militant pivertiste puis communiste ; maire communiste de Vanves (Seine) de 1944 à 1947. », Le Maitron en ligne, mis à jour le (consulté le ).
  24. « Gérard Orillard maire de Vanves », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    « Gérard Orillard, maire RPR de Vanves (Hauts-de-Seine), est décédé, mercredi 9 janvier, à l'âge de soixante-cinq ans, des suites d'une longue maladie »
  25. « M. Didier Morin (RPR) est élu maire de Vanves », Le Monde,‎ (lire en ligne).
    « Didier Morin (RPR) a été élu maire de Vanves (Hauts-de-Seine), dimanche 20 janvier, par 22 voix contre 6 au candidat officiel du PS, M. Guy Janvier, 2 à l'ancien chef de file local de ce parti, M. Raymond Deniau, et 5 bulletins blancs ou nuls. »
  26. Hendrik Delaire, « Vanves : l’ancien maire Guy Janvier est décédé : Quelques jours après la disparition inquiétante de l’ex-maire de Vanves, sa famille a confirmé par communiqué son décès. Les circonstances exactes du drame demeurent inconnues à ce stade », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ) « L’actuel premier magistrat a aussi tenu à revenir sur les principales réalisations de celui qui est resté jusqu’en 2012 son opposant au conseil municipal. Il rappelle ainsi que c’est sous le mandat de Guy Janvier qu’ont été notamment été créés, le centre socio-culturel Albert Gazier, l’espace Emploi, le service prévention-santé, ou qu’a été lancé en 1998 le festival de danse contemporaine Ardanthé, dont la 26e édition se tiendra en mars prochain ».
  27. « Élection du Bureau de Grand Paris Seine Ouest » [PDF], Communiqués de presse, sur agglo-gpso.fr, (consulté le ).
  28. « Bernard Gauducheau, Maire de Vanves, élu président du comité stratégique de la Société du Grand Paris »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) [PDF], Communiqués de presse, (consulté le ).
  29. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur data.gouv.fr, (consulté le ).
  30. « Ballymoney (Royaume Uni) », Vanves (consulté le )
  31. « Villes jumelles de Vanves », Vanves (consulté le )
  32. « Rosh Ha’Ayin (Israel) », Vanves (consulté le )
  33. « http://www.rosh-haayin.muni.il/html5/web/2249/פרוטוקול%20ישיבת%20מליאת%20המועצה%20מן%20המניין%20מס%60%2032-12%2002.08.10.pdf »
  34. Guy Janvier, Lucile Schmid, Anne-Laure Mondon, Jean-Cyril Le Goff, Fabian Estellano et Claudine Charfe, « Pour une bonne rentrée scolaire », Vanves Infos, no 233,‎ , p. 37.
  35. « A Vanves, 8 millions pour doper le sport dans la cité Michelet, joyau du patrimoine scolaire », sur Les Echos, (consulté le ).
  36. « Tribunal d'instance de Vanves : contact et compétence », sur cour d'Appel de Versailles (consulté le ).
  37. « Tribunal d'instance de Vanves », sur ministère de la Justice (consulté le ).
  38. « Tribunal de Police Vanves », sur Actes-types (consulté le ).
  39. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et ds libertés (consulté le ).
  40. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  41. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  42. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Vanves (92075) », (consulté le ).
  43. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département des Hauts-de-Seine (92) », (consulté le ).
  44. « Un peu d'histoire », sur site de la mairie de Vanves (consulté le ).
  45. « Liste des paroisses des Hauts-de-Seine », sur le site du diocèse de Nanterre (consulté le ).
  46. « Carte des doyennés janvier 2010 », sur le site du diocèse de Nanterre (consulté le ) .
  47. « Page d'accueil », sur le site de la paroisse de Vanves (consulté le ).
  48. « Communautés religieuses — Paroisse catholique de Vanves », sur vanves.paroisse.net (consulté le ).
  49. « Bénédictines de Sainte Bathilde », sur le site de la congrégation (consulté le ).
  50. « La chapelle Larmeroux de Vanves sauvée de l’abandon et de l’oubli », sur vanvesauquotidien, L'information vanvéenne au jour le jour (consulté le ).
  51. « Chapelle de la maison de retraite Larmeroux, Vanves », sur Topic topos, Le patrimoine, l'identité des territoires (consulté le ).
  52. « rosier-rouge »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur site du Rosier Rouge (consulté le ).
  53. Eglise de la Sainte Trinité et des Nouveaux Saints Martyrs russes
  54. « Page d'accueil », sur le site de l'association « Tous Ensemble » (consulté le ).
  55. a et b Robin Massonnaud, « ISF 2008 : les riches en Hauts-de-Seine : L'ancienne commune du président Sarkozy assume son côté bling-bling : les habitants de Neuilly payent en moyenne un ISF de 24 708 euros. », votreargent.fr, (consulté le ).
  56. D.G., « Quel sera le montant de votre impôt cette année ? : De nombreux redevables devraient payer moins d'ISF », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne).
  57. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  58. « Les zones d'emploi en Île-de-France », sur INSEE (consulté le ).
  59. a b et c Données démographiques d'après l'INSEE publiées par linternaute - Emploi
  60. « Maison de l’Emploi Arc de Seine », sur Mairie de Vanves (consulté le ).
  61. « France 3 » (consulté le ).
  62. « Vanves », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  63. Voir le billet du 13 septembre 2007 du blog de Bernard Gauducheau.
  64. « Historique du lycée Michelet », sur cité scolaire Michelet (consulté le ).
  65. La maison du lait sur cniel.com
  66. « Docteur Max Fourestier »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur les Amis de Lunas (consulté le ).
  67. Voir le billet du 17 septembre 2007 du blog de Bernard Gauducheau.
  68. Voir
  69. « Une plaque en hommage à Marguerite Duras inaugurée à Vanves » (consulté le ).
  70. « François Feroleto: ses adresses à Vanves », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  71. Chaîne YouTube de la Ville de Vanves, « Rencontre avec Kemar, profession Youtuber » [vidéo], sur youtube.com, .
  72. Bénédicte Mingot, « Remaniement : Gabriel Attal nommé Premier ministre, les Vanvéens sont "honorés" : Depuis 12h25 ce mardi, c'est officiel : Gabriel Attal est le nouveau Premier ministre nommé par le président de la République Emmanuel Macron. Si cette nomination du conseiller municipal de Vanves fait la fierté du maire Bernard Gauducheau, elle est aussi saluée par les habitants », France 3 Paris Île-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  73. Dictionnaire encyclopédique Quillet, cité par le maire Bernard Gauducheau, [lire en ligne], consulté le=3 juillet 2013.
  74. « Blason de Vanves »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur la Banque du blason (consulté le ).