BB 60001

BB 60001
BB 60001
Description de cette image, également commentée ci-après
La 040 DI 1
Identification
Exploitant(s) CFD puis SNCF
Désignation 433 F CFD puis
Y 9006 puis
040 DI 1 puis BB 60001 à la SNCF
Type locomotive diesel
Motorisation Diesel-électrique
Construction 1 locomotive
Constructeur(s) Ateliers de Montmirail des CFD-SACM
Mise en service 1959
Effectif 0 (2005)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard (1 435 mm)
Carburant gazole
Moteur thermique 1 moteur Poyaud V12
Transmission mécanique Asynchro
Puissance continue 355 kW
Masse en service 50 t
Longueur 11,740 m
Vitesse maximale 60 km/h

La BB 60001 est une locomotive diesel qui servit de prototype à la série des BB 71000. Elle fut étudiée et construite en 1959 par les Ateliers de Montmirail des Chemins de Fer Départementaux (CFD), et louée à la SNCF.

Initialement immatriculée Y 9006, elle fut essayée par l’établissement de Paris-Saint-Lazare ainsi que par d’autres (ouest, sud-ouest et Méditerranée). Elle a été renumérotée 040DI, puis en 1963, BB60001.

Elle se distinguait une transmission Asynchro entrainant un des deux essieux (avec des roues à rayons) de chaque bogie par un pont moteur, des bielles reliant les deux essieux moteur du même bogie.

Si les bielles (issues de la technologie des locomotives à vapeur) ne posent pas de problèmes, la transmission posait par elle-même un problème. En effet une transmission mécanique n'est guère adaptée pour un effort demandé pour le démarrage d'une rame lourde. Un essai fut malgré tout tenté avec la boîte Asynchro équipant cette machine. Le principe était d'isoler la boîte pendant le changement de vitesse en immobilisant les pignons, ce qui coupait l'effort de traction du train. Le moteur devait attendre pour reprendre un régime normal.

La machine a donné de bons résultats en service et a servi de prototype à la série des BB 71000, commandée en 1965 par la SNCF.

Devant la difficulté d'utilisation, le fait qu'elle était unique et qu'elle était complexe cette machine fut cependant rendue dès 1967 aux CFD. Elle a alors été affectée au dépôt d’Autun et engagée sur le réseau CFD de Saône-et-Loire, avant d’être vendue en 1978 au Maroc

Hormis pour les BB 71000, le manque de fiabilité et la complexité de la transmission mécanique ont conduit à son abandon au profit d'une transmission électrique beaucoup plus souple.

Voir aussi