Belleau (Meurthe-et-Moselle)

Belleau
Belleau (Meurthe-et-Moselle)
Château de Morey à Belleau.
Blason de Belleau
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Intercommunalité Communauté de communes de Seille et Grand Couronné
Maire
Mandat
Philippe Barthelemy
2020-2026
Code postal 54610
Code commune 54059
Démographie
Population
municipale
746 hab. (2017 en diminution de 8,01 % par rapport à 2012)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 50″ nord, 6° 10′ 55″ est
Altitude Min. 179 m
Max. 397 m
Superficie 20,38 km2
Élections
Départementales Canton d'Entre Seille et Meurthe
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Belleau
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Belleau
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belleau
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belleau

Belleau est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie

Belleau est situé au bord de la rivière La Natagne et au fond d'une vallée appelée Val-Sainte-Marie, à 9 km de Nomeny, chef-lieu du canton.

La commune de Belleau après fusion des communes de Belleau, Morey, Lixières, Serrières et Nonencourt le 10 février 1971

Lieux-dits et écarts

  • Manoncourt-sur-Seille, Lixières, Serrières, Morey et Mange Seille.

Toponymie

Bella Aqua (1047), Belle auwe (1278), Beille yawe (1334), Belleaue (1441), Belleawe (1498), Belle-Eau (1790).

Histoire

  • Le village de Belleau est ancien et d'origine gallo-romaine, le général romain Juvenil aurait été tué à l’entrée du village.
  • En 1047, Thiéry, évêque de Verdun, donne à l’église Sainte-Madeleine de cette ville une pièce de terre sise à Belleau (Bella aqua). Belleau (Bella aqua) tire son nom d’une fontaine abondante dont les eaux ne tarissent jamais[1].
  • Présence de sépultures barbares.
  • La commune a fusionné le 10 février 1971 avec celles de Manoncourt-sur-Seille, Lixières, Serrières et Morey[2].

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Didier Dupont DVD  
mars 2014 mai 2020 Daniel Vilain[3]   Retraité d'une entreprise publique
mai 2020 En cours Philippe Barthelemy[3],[4]   Ancien cadre

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2017, la commune comptait 746 habitants[Note 1], en diminution de 8,01 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
211226258316306309327327320
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
305307318305306297275274278
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
306274216211202181161184182
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
194539621678722721797751746
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Édifices civils

  • Château de Morey XVIe siècle /XVIIe siècle : porte classée au titre des monuments historiques depuis 1930[9] ; rénové par la famille KARST à la suite d'un incendie aujourd'hui cinq chambres d'hôtes de charme et un gite.
  • Château Colin à Manoncourt-sur-Seille datant de la première moitié du XIXe siècle, endommagé au cours de la Première Guerre mondiale. Acquis par l'industriel Émile Colin, il est aménagé en résidence de 1920 à 1924 par Georges Biet, architecte associé à l’École de Nancy. La grande salle (120 m2), d'esprit gothique tardif, dotée d'une cheminée monumentale, ornée de fresques agrestes sur le thème des quatre saisons réalisées par le peintre Louis Guingot en 1924, est classée au titre des monuments historiques depuis 1990[10]. Cette demeure est devenue un gîte cinq épis, «le seul en Lorraine», selon les propriétaires actuels[11].
  • Maison prévôtale de Belleau XVe siècle.
  • Pigeonnier ruiné.

Édifices religieux

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Belleau
Blason de Belleau Blason
De gueules à cinq roses d'argent, boutonnées de gueules et ordonnées en sautoir.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. Henri Le Page, «Le département de La Meurthe: statistique, historique et administrative, Volume 2», Peiffer, 1843.
  2. http://www.insee.fr/fr/methodes/nomenclatures/cog/fichecommunale.asp?codedep=54&codecom=059
  3. a et b « Résultats des élections municipales 2020 », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 10 août 2020)
  4. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 août 2020)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. « Château de Morey », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Château Colin », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Véronique Sorel, «L'Art de recevoir», Vosges Matin, 24 octobre 2011.
  12. « Église Saints-Pierre-et-Paul de Morey », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture