Phare du Rosédo

Phare du Rosédo
Rosedo100 0370.jpg
Phare du Rosédo
Localisation
Coordonnées
48° 51′ 27″ N, 3° 00′ 12″ O
Adresse
Histoire
Construction
1947 à 1948
Automatisation
oui
Statut patrimonial
Recensé à l'inventaire général
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
13 m
Hauteur focale
29 m
Équipement
Lanterne
Lampe halogène 180 W
Optique
4 panneaux, focale 0,15 m
Portée
20 milles marins (37 km)
Feux
Identifiants
ARLHS
FRA462
Localisation sur la carte des Côtes-d’Armor
voir sur la carte des Côtes-d’Armor
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare du Rosédo se situe dans le nord de l'île de Bréhat sur la terre du Rosédo, une île française dans le département des Côtes-d'Armor au nord de la pointe de l'Arcouest en Bretagne et indique la passe du Trieux.

À l’origine[1], avec son jumeau le phare du Paon, l’alignement des deux phares permettait d’éviter l’écueil de la Horaine au large de la pointe du Paon.

Un sémaphore est aussi présent à proximité ; haut de 32 m, il a été construit en 1862[2].

Histoire

Le premier phare[3] construit en 1858[4] par l'entrepreneur Mahé[5], d'une hauteur de 11,50 m est une tour carrée en maçonnerie de pierres apparentes, accolée au corps de logis qui contient le magasin et la maison du gardien. Il s'élève à 27,5 mètres au-dessus de la mer.

Il est allumé le 1er août 1860 avec un feu fixe rouge de cinquième ordre alimenté à l’huile végétale. En 1875 le phare[6] fonctionne à l’huile minérale.
En mars 1897 il fonctionne aux vapeurs de pétrole avec feu à éclat blanc toutes les cinq secondes, focale de 0,1875 mètre. Électrifié en 1942, il est détruit le 4 août 1944 par les troupes allemandes.

Phare actuel

Le phare actuel[7], construit de 1947 à 1949[8] selon les plans des architectes et entrepreneurs Henri Auffret[9] et Joël Hardion[10], est une tourelle rectangulaire à face arrondie accolée à la façade d’un corps de logis en moellons de pierres de tailles et toiture en ardoises. Le corps est peint en blanc et porte l'inscription « ROSEDO[11] ».

Il mesure 13,10 mètres et domine la mer à 40 mètres. La focale est à 11 mètres de hauteur[12].
En 2001, la lanterne est démontée et remplacée par un fanal à entretien extérieur sans lanterne. Automatisé en 2007, il n’est plus gardé depuis le départ à la retraite des gardiens Yvonne et Claude Tollari[13].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. Routard.com
  2. le sémaphore du Rosédo
  3. Photo du premier phare
  4. Dirm Namo
  5. Bretagne.com
  6. Photo du phare en 1875
  7. Photo du phare actuel
  8. Notice no IA22001254, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Henri Auffret
  10. Joël Hardion
  11. Photo de l'inscription
  12. Phares de France
  13. Une histoire de 30 ans s'achève

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes