Phare du Tréhic

Phare du Tréhic
Phare du Tréhic.JPG
Phare du Tréhic, à l'extrémité de la jetée du même nom
Localisation
Coordonnées
47° 18′ 29″ N, 2° 31′ 25″ O
Adresse
Histoire
Construction
1872
Gardienné
non

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Pays de Guérande

(Voir situation sur carte : Pays de Guérande)
Point carte.svg

Le phare du Tréhic est situé dans la commune du Croisic, dans le département français de la Loire-Atlantique. Il est édifié à l'extrémité de la jetée du même nom.

Présentation

La jetée

La jetée du Tréhic est construite entre 1839 et 1844 par un entrepreneur d'Amboise, Sylvain Deslandes, sous la conduite de l'ingénieur Jules Maillard de la Gournerie. Ce brise-lames de granit long de 858 mètres protège l'entrée du port et du traict du Croisic en atténuant les courants violents. Jusqu'en 1868, seule une balise en bois marque l'extrémité de la jetée[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le phare

Le phare est construit de 1869 à 1872 par l'ingénieur des ponts et chaussées Chatonay et l'entrepreneur nantais Pierre Jeanneau sur le musoir de la jetée du Tréhic. Électrifié en 1950, il signale l'accès au port du Croisic qui peut être gêné par des hauts-fonds. Sa tourelle de neuf mètres de haut en pierres de taille des carrières de Batz-sur-Mer est surmontée d'une lanterne métallique, remplacée en 1963, aux vitres teintées de vert.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La maison du gardien

La maison du gardien du phare est construite en même temps que le phare lui-même, au départ de la digue sur le côté droit. Ce logement est en forme de fer à cheval, selon la forme de l'ancienne batterie de défense côtière qui protégeait le port à cet endroit et qui sert de soubassement au bâtiment actuel. Il dispose d'une cour intérieure, son fronton et la grille d'entrée sont à l'effigie du service des phares et balises[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes

  1. a et b Le Croisic pages d'histoire, panneau de présentation consulté sur site en septembre 2015

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17519/4, une carte non datée de la pointe du Croisic et cinq planches de seize figures relatives au phare du Croisic datant de 1842-1843.