Phare de l'île aux Moutons

Phare de l'île aux Moutons
Phare de l'île aux Moutons (Glénan, Fouesnant, France).jpg
Le phare de l'île aux Moutons, vu du côté est.
Localisation
Coordonnées
47° 46′ 28″ N, 4° 01′ 40″ O
Adresse
Histoire
Construction
De 1877 à 1879
Automatisation
1993
Patrimonialité
Recensé à l'inventaire général
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
17,10 m
Hauteur focale
18 m
Élévation
20 m
Équipement
Lanterne
halogène de 150 W
Portée
15 milles dans le secteur blanc (27780 m) et 11 milles dans les secteurs rouge et vert (20372 m)
Feux
blanc, vert et rouge à 2 occultations 6 s
Identifiants
ARLHS
Amirauté
D0918
List of Lights
MarineTraffic
NGA
113-436
Localisation sur la carte du Finistère
voir sur la carte du Finistère
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare de l'île aux Moutons[a] a été construit en 1879 sur une petite île au large de Concarneau, entre Bénodet et l'archipel des Glénan. C'est une tour carrée blanche, accolée au pignon d'une maison.

Au XIXe siècle, l'activité de la pêche et celle du commerce se développent dans l'archipel. Le trafic local devient important. Sur l'île aux Moutons — autrement nommée Moalez ou Moal Enez, ce qui signifie « l'île Chauve » en breton — la construction d'un phare, confiée à l'entreprise concarnoise Martineau, débute en 1877 et se termine en 1879. La tour est allumée en 1879. Les plans reprennent le schéma classique d'une maison phare : une tour carrée de 17 mètres, surmontée d'une lanterne et flanquée d'un corps de logis. Cette maison est équipée d'une cuisine, d'une salle à manger et de quatre chambres dont une réservée à l'ingénieur.

Le phare est automatisé à partir de 1993 et télécontrôlé depuis Concarneau. Il n'est pas gardienné et ne se visite pas.

Notes et références

  1. Typographie correspondant à une dénomination descriptive.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes