Karolína Muchová

Karolína Muchová
Image illustrative de l’article Karolína Muchová
Crédit image:
licence CC BY-SA 2.0 🛈

Karolína Muchová aux Internationaux de France 2019.
Carrière professionnelle
2014
Pays Drapeau de la Tchéquie République tchèque
Naissance (27 ans)
Olomouc
Taille 1,80 m (5 11)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 6 509 545 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 3
Meilleur classement 8e (11/09/2023)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 222e (16/08/2021)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 F (1) 1/4 1/2
Double 1/32 1/32 - 1/16

Karolína Muchová, née le à Olomouc, est une joueuse de tennis tchèque, professionnelle depuis 2014.

Elle a remporté un titre en simple sur le circuit WTA.

Elle atteint la finale de Roland-Garros 2023 où elle est défaite par la tenante du titre et numéro un mondiale Iga Świątek.

Carrière

2019-2020. 1er titre WTA à Séoul, 1/4 à Wimbledon et entrée dans le Top 50

En 2018 à l'US Open, Karolina Muchová se qualifie pour son premier tableau principal en Grand Chelem puis atteint le troisième tour en battant la 12e joueuse mondiale Garbiñe Muguruza.

Elle démarre l'année 2019 hors du Top 100 et essaye d'abord de s'extirper des qualifications à Brisbane où elle échoue mais réussit à l'Open d'Australie ce qui lui permet d'en disputer le tableau final pour la première fois de sa carrière. Confrontée à sa compatriote Karolína Plíšková, numéro huit mondiale, elle s'incline (3-6, 2-6), son adversaire devenant par la suite demi-finaliste du tournoi. Elle sort également des qualifications à Doha et s'y fait remarquer en écartant l'ancienne championne Samantha Stosur (6-4, 6-2) et Hsieh Su-wei (6-2, 6-4) pour disputer les quarts de finale contre l'Ukrainienne Elina Svitolina, septième mondiale. Logiquement, elle s'incline (4-6, 2-6). Elle s'envole en Amérique fin mars et est stoppé deux fois par l'Allemande Angelique Kerber, vainqueur du dernier Wimbledon aux deuxième tours de Miami et Monterrey.

En , elle atteint sa première finale sur le circuit WTA au tournoi de Prague alors qu'elle n'est que 102e mondiale. Elle écarte sur sa route la jeune Polonaise Iga Świątek (4-6, 6-1, 6-4), l'Américaine Jennifer Brady (6-4, 3-6, 7-6) ainsi que deux autres joueuses hors du Top 100, Natalia Vikhlyantseva (6-3, 6-4) et Bernarda Pera (6-2, 7-5). Elle est néanmoins battue dans son pays natal par la qualifiée Suissesse Jil Teichmann (6-7, 6-3, 4-6). Cette finale lui permet d'accéder au Top 100 pour la première fois de sa carrière. Elle dispute Roland Garros et gagne un match contre l'Estonienne Anett Kontaveit (3-6, 6-2, 6-2) avant de flancher au deuxième tour contre la spécialiste Roumaine Irina-Camelia Begu (6-1, 3-6, 4-6). Après une défaite d'entrée sur le gazon de S'Hertogenbosh, en juillet, elle atteint les quarts de finale du tournoi de Wimbledon en battant en huitième de finale sa compatriote et 3e joueuse mondiale Karolína Plíšková en 3 h 17 min (4-6, 7-5, 13-11)[1]. Elle avait écarté sur les trois premiers tours la Serbe Aleksandra Krunić (7-5, 6-2), l'Américaine Madison Brengle (6-3, 6-4) et l'Estonienne Anett Kontaveit comme à Roland (7-6, 6-3). Pour son premier Wimbledon, elle joue alors les quarts de finale contre l'Ukrainienne Elina Svitolina, 8e au classement WTA qui la bat (5-7, 4-6) et accède alors pour la première fois au dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. Malgré la défaite, la Tchèque rentre alors dans le Top 50.

Elle continue sa progression en enchaînant un quart de finale à New York et accède comme l'année passée au troisième tour de l'US Open où elle affronte la légende américaine Serena Williams, finaliste à Wimbledon quelques mois auparavant. Elle s'incline (3-6, 2-6).

Elle remporte son premier titre WTA à Séoul, mi-septembre, où elle bat aisément la Polonaise Magda Linette (6-1, 6-1). Avant cela, elle avait battu Alison Van Uytvanck (6-4, 3-6, 6-2), les qualifées Tímea Babos (6-2, 6-3) et Priscilla Hon (6-3, 6-3) et la Chinoise Wang Yafan (7-6, 6-4).

Elle termine la saison avec une défaite d'entrée face à Madison Keys (4-6, 6-7) à Pékin mais deux demi-finales à Moscou, battue par la locale Anastasia Pavlyuchenkova (4-6, 7-6, 1-6) et à Zhuhai en éliminant deux Américaines, Sofia Kenin, 12e mondiale (6-4, 4-6, 6-3) et Alison Riske (2-6, 6-2, 7-5), battue par la Biélorusse Aryna Sabalenka (5-7, 6-7).

Crédit image:
Carine06 from UK
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Karolina Muchova en huitièmes de finale de Wimbledon 2019

L'année 2020 est marquée par la pandémie de Covid-19 qui bouleverser le circuit. Peinant à retrouver son niveau de jeu, elle voit Alison Riske prendre sa revanche d'entrée à Brisbane (4-6, 2-6) et l'Américaine Catherine Bellis, 600e mondiale l'éliminer au deuxième tour de l'Open d'Australie (4-6, 4-6). Elle s'incline dès son premier match à Dubaï contre la qualifiée Kateřina Siniaková (4-6, 6-4, 0-6) puis essuie deux défaites plus logiques aux deuxièmes tours de Doha contre Kiki Bertens, sixième joueuse mondiale (2-6, 4-6) et à New York contre la 10e et ancienne numéro une Naomi Osaka (7-6, 4-6, 2-6). Malgré ces performances récentes, elle parvient pour la troisième fois en autant de tentatives à rejoindre le troisième tour à l'US Open, battant au passage l'ancienne lauréate Venus Williams (6-3, 7-5) et la Russe Anna Kalinskaya (6-3, 7-6). Elle franchit pour la première fois de sa carrière ce cap à l'US Open en sortant dans un match serré la Roumaine Sorana Cîrstea (6-3, 2-6, 7-6). Affrontant la Biélorusse Victoria Azarenka et ancienne numéro une, elle est renversée lors de son huitième de finale (7-5, 1-6, 4-6). Ce sera sa dernière bonne performance de l'année, battu au premier tour à Roland Garros par Christina McHale (2-6, 4-6) et au deuxième tour d'Ostrava chez elle, contre Elise Mertens (4-6, 2-6).

2021. Demi-finale à l'Open d'Australie, 1/4 à Wimbledon et Madrid

Elle démarre sa saison par deux forfaits au deuxième tour d'Abou Dhabi et en quarts de finale à Melbourne.

À l'Open d'Australie, elle bat la Lettone Jeļena Ostapenko (7-5, 6-2), ancienne numéro cinq, et la 212e Mona Barthel (6-4, 6-1) pour jouer pour la première fois le troisième tour du Grand Chelem australien. En forme, elle continue sa route en éliminant sa compatriote numéro six mondiale Karolína Plíšková (7-5, 7-5) et la Belge Elise Mertens (7-6, 7-5) qui l'avait battu en fin d'année dernière. Confrontée en quarts de finale à la numéro une et locale Ashleigh Barty, elle livre une performance renversante pour remporter le match (1-6, 6-3, 6-2) et accéder à sa première demi-finale en Grand Chelem. Elle affronte à ce stade l'Américaine Jennifer Brady, novice comme elle à ce stade de la compétition. Empochant le premier set, elle doit néanmoins s'incliner (6-4, 3-6, 4-6).

Après deux mois de coupure, elle retrouve le circuit à Stuttgart sur terre battue, où elle est défaite par la Russe Ekaterina Alexandrova (6-4, 2-6, 3-6). Elle enchaîne avec un bon tournoi à Madrid où pour sa première participation et après avoir sorti Wang Qiang (6-1, 6-3), elle se défait de la numéro deux mondiale Naomi Osaka, vainqueur des deux derniers Grand Chelem (6-4, 3-6, 6-1). Arrivée pour la première fois de sa carrière en huitièmes de finale d'un WTA 1000, elle élimine la Grecque María Sákkari (6-0, 6-7, 7-5) puis est sorti par Anastasia Pavlyuchenkova, finaliste cette année là à Roland Garros quelques semaines plus tard. Au Grand Chelem parisien, elle assure deux victoires contre des joueuses hors du Top 100, Andrea Petkovic (1-6, 6-3, 6-4) et Varvara Lepchenko (6-3, 6-4) mais voit son parcours se terminer au troisième tour contre une autre Américaine, Sloane Stephens, ancienne finaliste Porte d'Auteuil (3-6, 5-7).

Battue par Veronika Kudermetova au premier tour de Berlin, elle rebondit à Wimbledon, où elle se hisse pour la deuxième fois en quart de finale et s'incline face à l'Allemande Angelique Kerber (2-6, 3-6), ancienne vainqueur du tournoi. Elle avait avant cette défaite sorti la Chinoise Zhang Shuai (6-3, 6-3), l'Italienne Camila Giorgi (6-3, 5-7, 6-3) et l'Espagnole Paula Badosa (7-6, 6-4) et pris sa revanche contre Anastasia Pavlyuchenkova (7-5, 6-3) au troisième tour. Début août, elle sort contre la qualifiée Française Océane Dodin, 109e joueuse mondiale (3-6, 6-1, 2-6), passe en huitièmes de finale à Cincinnati (où elle bat la Canadienne Bianca Andreescu, septième mondiale) où elle abandonne contre Belinda Bencic et termine par une contre-performance à l'US Open, éliminée contre Sara Sorribes Tormo (2-6, 6-7).

2022. Année compliquée avec une sortie du Top 100

Fin mars, plus de six mois après son dernier match sur le circuit, elle bat sa compatriote Tereza Martincová à Miami en deux tie-breaks puis vainc Leylah Fernandez (6-4, 7-6). Retombée à la 74e place mondiale, elle déclare forfait au tour suivant contre la Japonaise ancienne numéro une Naomi Osaka. Elle passe un tour à Madrid contre la Chinoise Zheng Qinwen (1-6, 6-3, 6-4) mais perd dans le match d'après contre la Suissesse Belinda Bencic (3-6, 6-4, 5-7) et ne fait pas mieux à Rome avec une défaite d'entrée contre Petra Martić (2-6, 6-3, 1-6). Avec une préparation compliquée, elle se présente au tournoi de Roland Garros et y passe deux tours pour la première fois de sa carrière, remportant ses matchs contre l'invité Française Carole Monnet (6-3, 6-3) et la Grecque María Sákkari, demi-finaliste l'année passée (7-6, 7-6). Malheureusement, elle doit se retirer de son match suivant contre l'Américaine Amanda Anisimova, autre ancienne demi-finaliste (7-6, 2-6, 0-3 ab.), quittant le cours en pleurs.

Ce sera sa meilleure performance de la saison, battue d'entrée pour la saison sur gazon par la numéro quatre mondiale Ons Jabeur (3-6, 3-6) à Berlin, et contre l'ancienne numéro une Simona Halep (3-6, 2-6) à Wimbledon (performance qui la fait sortir du Top 100) et à l'US Open par l'Australienne Ajla Tomljanović (3-6, 6-7). Elle remporte un match à Concorda contre la 123e mondiale (6-2, 6-1) mais doit de nouveau abandonner au tour suivant.

Alors sortie du Top 200, elle est invitée aux tournois de Tallinn et d'Ostrava, réussissant dans le premier à se hisser en quarts de finale (battue par la locale Kaia Kanepi) et dans le deuxième à éliminer la Brésilienne Beatriz Haddad Maia, quinzième au classement WTA (6-4, 6-4) mais sortie au tour suivant par Catherine McNally (1-6, 6-3, 1-6), 151e. Elle termine l'année par plusieurs défaites précoces en tournoi ITF et par une élimination au premier tour d'Angers contre la Française Océane Dodin (6-2, 6-7, 3-6).

2023. Finales à Roland Garros et Cincinnati, demi-finale à l'US Open et entrée dans le Top 10

Elle profite en début d'année de l'abandon de la Chinoise Wang Xiyu pour remporter son premier match à Auckland, puis se débarrasse de la qualifiée Elena-Gabriela Ruse (6-4, 6-1) mais est battue par une autre qualifiée, Rebeka Masarova en quarts de finale (6-7, 6-7). Elle enchaîne ensuite deux seconds tours contre l'Américaine Danielle Collins à l'Open d'Australie, finaliste l'année passée (7-6, 2-6, 6-7) et à Doha contre la Française Caroline Garcia (7-6, 5-7, 4-6), cinquième mondiale au bout d'un gros combat.

En février 2023, elle parvient pour la deuxième fois de sa carrière en quart de finale d'un WTA 1000, à Dubaï. Elle élimine pour cela l'Américaine Bernarda Pera (6-1, 6-4) et la Roumaine Sorana Cîrstea (6-4, 7-6), ainsi que la Suissesse Belinda Bencic, numéro neuf (6-1, 6-4). Elle déclare forfait au match suivant qui aurait dû avoir lieu contre une autre Américaine, Jessica Pegula[2]. Elle fait à l'occasion de cette performance son retour dans le Top 100. Elle enchaîne quelques semaines plus tard avec un second quart de finale de WTA 1000 à Indian Wells, pour sa première participation à ce tournoi. Elle défait la Kazakhe Yulia Putintseva (6-3, 4-6, 6-4), l'ex-numéro une Victoria Azarenka, demi-finaliste de l'Open d'Australie en début d'année (7-6, 6-3), l'Italienne Martina Trevisan (6-4, 3-6, 6-4) ainsi que sa compatriote Markéta Vondroušová (6-4, 6-7, 6-4). Elle sort avec les honneurs contre la dixième joueuse mondiale Elena Rybakina (6-7, 6-2, 4-6), finaliste du Grand Chelem australien en début de saison. Continuant sur sa lancée, elle s'extirpe des qualifications à Miami et s'impose aisément contre Jil Teichmann (6-0, 6-2) et Zhu Lin (6-4, 6-2) avant de s'incliner contre la Roumaine Sorana Cîrstea (5-7, 1-6) au troisième tour.

Pour le début de saison sur terre battue, elle est sortie au deuxième tour à Madrid par une autre Roumaine, Irina-Camelia Begu (4-6, 5-7) après avoir éliminée l'ancienne numéro deux Anett Kontaveit (6-2, 6-2). Elle emporte son premier match à Rome mi-mai contre la Russe Kamilla Rakhimova (6-4, 7-5) et élimine coup sur coup deux Italiennes, Martina Trevisan (3-6, 6-3, 7-5) et Camila Giorgi (7-6, 6-2) avant de perdre dans un duel serré contre l'Espagnole Paula Badosa (4-6, 7-6, 2-6).

En juin 2023, elle confirme son bon début de saison à l'occasion de Roland-Garros en parvenant en finale, après avoir écarté en quart de finale la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (7-5, 6-2), 33e et ancienne finaliste et en demi-finale la Biélorusse Aryna Sabalenka (7-6, 6-7, 7-5), vainqueur en début de saison de l'Open d'Australie et numéro deux mondiale. Elle s'incline face à la numéro 1 mondiale et tenante du titre Iga Swiatek (2-6, 7-5, 4-6). Elle avait également créé la surprise en disposant de la huitième mondiale María Sákkari au premier tour (7-6, 7-5) et pris sa revanche sur la Roumaine Irina-Camelia Begu au troisième tour (6-3, 6-2). Son beau parcours l'emmène à son meilleur classement jusqu'alors, 16e mondiale.

Les semaines suivantes sont plus difficiles. Elle fait son retour sur gazon où son jeu de variation en fait une des outsiders du tournoi de Wimbledon. Néanmoins, elle est confrontée dès le premier tour à l'Allemande Jule Niemeier, quart de finaliste l'année passée et se fait surprendre en trois sets (4-6, 7-5, 1-6)[3]. Revenant sur terre battue à Varsovie, elle élimine la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (4-6, 7-6, 6-3) mais est battue dès le deuxième tour par la qualifiée Rebecca Sramkova (5-7, 6-3, 5-7). Elle remporte mi-août ses premiers matchs à l'Open du Canada, sur dur contre la Russe Anastasia Potapova (7-6, 6-2) et contre la Roumaine Sorana Cîrstea (7-5, 6-4), auteur d'un bon début de saison. Elle retrouve en huitièmes de finale la Polonaise Iga Świątek, toujours numéro une mondiale depuis leur dernière confrontation en finale de Roland Garros. Elle emmène son adversaire en trois sets, mais comme à Paris, est contrainte à la défaite (1-6, 6-4, 4-6)[4].

Elle se présente en tant que non tête de série à Cincinnati et y gagne son premier match mi-août contre la Brésilienne Beatriz Haddad Maia (6-7, 6-1, 6-4). Elle enchaîne contre la Croate Petra Martić (6-3, 3-6, 6-3) puis s'impose comme à Roland Garros contre María Sákkari, huitième joueuse mondiale (6-3, 2-6, 6-3). Grâce à l'abandon prématuré de sa compatriote Marie Bouzková (3-0 ab.), elle dispute sa première demi-finale en WTA 1000. Confronté à la Biélorusse Aryna Sabalenka, deuxième joueuse mondiale, elle fait déjouer son adversaire grâce à ses variations et renverse le match (6-7, 6-2, 6-3)[5]. Pour sa deuxième finale de l'année, elle joue Coco Gauff qui, soutenue par le public, s'impose (3-6, 4-6). A l'issue du tournoi, elle fait son entrée pour la première fois dans le Top 10[6]. Elle joue fin août l'US Open, et élimine lors des premiers tours l'Australienne Storm Sanders (6-4, 6-0) et la Polonaise Magdalena Fręch (6-3, 6-3) qui dispute pour la première fois le second tour de ce Grand Chelem. Elle voit la spécialiste de double Taylor Townsend lui opposé un style de jeu différent mais gagne le match néanmoins (7-6, 6-3) pour accéder en deuxième semaine. Elle voit ensuite le tableau s'ouvrir et s'impose contre la jeune Chinoise Wang Xinyu (6-3, 5-7, 6-1)[7], 53e mondiale et ne cède que trois jeux contre la Roumaine Sorana Cîrstea (6-0, 6-3)[8], de retour en quarts de finale d'un Grand Chelem pour la première fois depuis quatorze ans. Elle dispute ainsi sa troisième demi-finale en Grand Chelem, la première à New York contre la jeune Coco Gauff. Cette dernière la bat encore (4-6, 5-7)[9] dans un match interrompu durant cinquante minutes par des militants écologistes[10] et gagnera le tournoi quelques jours plus tard. Qualifiée pour le Masters, elle est contrainte de renoncer à y participer en raison d'une blessure à un poignet[11].

2024. Forfait à l'Open d'Australie

L'année 2024 commence par un forfait à l'Open d'Australie[12].

Palmarès

Titre en simple dames

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 16-09-2019  Korea Open, Séoul Intern'l 226 750 $ Dur (ext.) Magda Linette 6-1, 6-1 Parcours

Finale en simple dames

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueure Score
1 29-04-2019  Prague Open, Prague Intern'l 226 750 $ Terre (ext.) Jil Teichmann 7-65, 3-6, 6-4 Parcours
2 28-05-2023  Roland-Garros, Paris G. Chelem 49 600 000 € Terre (ext.) Iga Świątek 6-2, 5-7, 6-4 Parcours
3 14-08-2023  Western & Southern Open, Cincinnati WTA 1000 2 788 468 $ Dur (ext.) Coco Gauff 6-3, 6-4 Parcours

Parcours en Grand Chelem

En simple dames

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2016 Q1 Amandine Hesse
2018 Q1 Rebecca Šramková Q2 Eugenie Bouchard 3e tour (1/16) Ashleigh Barty
2019 1er tour (1/64) Karolína Plíšková 2e tour (1/32) Irina-C. Begu 1/4 de finale Elina Svitolina 3e tour (1/16) Serena Williams
2020 2e tour (1/32) Catherine Bellis 1er tour (1/64) Christina McHale Annulé 1/8 de finale Victoria Azarenka
2021 1/2 finale Jennifer Brady 3e tour (1/16) Sloane Stephens 1/4 de finale Angelique Kerber 1er tour (1/64) Sara Sorribes Tormo
2022 3e tour (1/16) Amanda Anisimova 1er tour (1/64) Simona Halep 1er tour (1/64) Ajla Tomljanović
2023 2e tour (1/32) Danielle Collins Finale Iga Świątek 1er tour (1/64) Jule Niemeier 1/2 finale Coco Gauff
2024

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double dames

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 1er tour (1/32)
Atawo
Srebotnik
2e tour (1/16)
Mertens
Sabalenka
2020 1er tour (1/32)
Gauff
McNally
Annulé

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier » et « WTA 1000 »

Les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » (entre 2009 et 2020) et WTA 1000 (à partir de 2021) constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin Dubaï Rome Canada Cincinnati Wuhan
Doha Guadalajara
2019 2e tour (1/16)
A. Kerber
1er tour (1/32)
M. Keys
2020 2e tour (1/16)
K. Bertens
2e tour (1/16)
N. Osaka
WTA 1000
2021 1/4 de finale
A. Pavlyuchenkova
1re tour (1/32)
O. Dodin
3e tour (1/8)
B. Bencic
2022 3e tour (1/16)
Forfait
2e tour (1/16)
B. Bencic
1er tour (1/32)
P. Martić
2023 1/4 de finale
E. Rybakina
3e tour (1/16)
S. Cîrstea
2e tour (1/32)
I.-C. Begu
1/4 de finale
Forfait
4e tour (1/8)
P. Badosa
3e tour (1/8)
I. Świątek
Finale
C. Gauff

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Classements en fin de saison

Classements à l'issue de chaque saison
Année201520162017201820192020202120222023
Rang en simple419en augmentation 210en diminution 272en augmentation 145en augmentation 21en diminution 27en diminution 32en diminution 149en augmentation 8
Rang en double608en augmentation 523en diminution 700en diminution 877en augmentation 433en augmentation 368en augmentation 316en diminution 498en diminution 566

Source : (en) Classements de Karolína Muchová sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires sur le top 10

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
WTA 1000
WTA 500
WTA 250
Fed Cup
# Rang Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 68 Wimbledon 2019 Gazon Karolína Plíšková no 3 1/8 4-6, 7-5, 13-11 Tableau
2 no 27 Open d'Australie 2021 Dur Karolína Plíšková no 6 1/16 7-5, 7-5 Tableau
3 Ashleigh Barty no 1 1/4 1-6, 6-3, 6-2
4 no 20 Madrid Open 2021 Terre battue Naomi Osaka no 2 1/16 6-4, 3-6, 6-1 Tableau
5 no 23 Cincinnati 2021 Dur Bianca Andreescu no 8 1/16 6-4, 6-2 Tableau
6 no 81 Roland Garros 2022 Terre battue María Sákkari no 3 1/32 7-65, 7-64 Tableau
7 no 112 Dubaï 2023 Dur Belinda Bencic no 9 1/8 6-1, 6-4 Tableau
8 no 43 Roland Garros 2023 Terre battue María Sákkari no 8 1/64 7-65, 7-5 Tableau
9 Aryna Sabalenka no 2 1/2 7-65, 65-7, 7-5
10 no 17 Cincinnati 2023 Dur María Sákkari no 8 1/8 6-3, 2-6, 6-3 Tableau
11 Aryna Sabalenka no 2 1/2 64-7, 6-3, 6-2

Notes et références

  1. « Wimbledon : Karolina Muchova élimine Karolina Pliskova et passe en quarts », sur L'Équipe, (consulté le ).
  2. « Battue par Krejcikova, Sabalenka s'incline pour la première fois de la saison à Dubaï », sur L'Équipe (consulté le )
  3. « Wimbledon: Muchova, finaliste-surprise à Roland-Garros, disparaît déjà », sur LEFIGARO, (consulté le )
  4. « Dans un huitième perturbé par la pluie, Iga Swiatek domine Karolina Muchova à Montréal », sur L'Équipe (consulté le )
  5. « Karolina Muchova domine Aryna Sabalenka et rejoint Coco Gauff en finale à Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  6. « Coco Gauff remporte le plus beau titre de sa carrière à Cincinnati face à Karolina Muchova », sur L'Équipe (consulté le )
  7. « Karolina Muchova en quarts de finale de l'US Open après un long combat contre Xinyu Wang », sur L'Équipe (consulté le )
  8. « Karolina Muchova rejoint Coco Gauff en demi-finales de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  9. « Tennis - US Open : Gauff en finale après un match interrompu par des militants écologistes », sur L'Équipe (consulté le )
  10. « Gauff en finale de l'US Open après un match interrompu cinquante minutes par des militants écologistes », sur L'Équipe (consulté le )
  11. avec AFP, « Karolina Muchova forfait pour le Masters », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  12. « Karoline Muchova déclare forfait », sur tennisworld.fr,

Voir aussi

Liens externes

Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Iga Świątek 11 695
2 en stagnation Aryna Sabalenka 8 138
3 en stagnation Coco Gauff 7 638
4 en stagnation Elena Rybakina 5 673
5 en stagnation Jessica Pegula 4 550
6 en stagnation Markéta Vondroušová 4 143
7 en stagnation María Sákkari 3 980
8 en stagnation Zheng Qinwen 3 945
9 en stagnation Ons Jabeur 3 748
10 en augmentation Danielle Collins 3 472
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Hsieh Su-wei 8 895
2 en stagnation Elise Mertens 7 830
3 en stagnation Erin Routliffe 6 805
4 en stagnation Storm Hunter 6 705
5 en stagnation Gabriela Dabrowski 6 385
6 en stagnation Laura Siegemund 6 210
7 en stagnation N. Melichar-Martinez 5 275
7 en stagnation Ellen Perez 5 275
9 en stagnation Vera Zvonareva 4 958
10 en stagnation Luisa Stefani 4 655
Voir et éditer